Le Blog Finance

Pétrole : Arabie saoudite et Angola devancent la Russie comme fournisseur de la Chine

Elément à prendre en compte pour tenter de comprendre la géopolitique mondiale : selon le rapport des douanes chinoises de janvier 2017, la Russie n’est plus le premier fournisseur de pétrole brut de la Chine. L’Arabie Saoudite et l’Angola l’ont en effet surclassée depuis le début de l’année en cours.

Durant le mois de janvier 2017, le royaume wahhabite a ainsi exporté 5,03 millions de tonnes de pétrole brut vers l’empire du Milieu, ce qui représente 18,9% de plus que la moyenne mensuelle enregistrée en 2016.

S’agissant de l’Angola, désormais plus grand producteur africain de pétrole, ses exportations à destination de la Chine se sont élevées à 4,95 millions de tonnes, soit une hausse de 63,5% par rapport à janvier 2016. Avec 4,59 millions de tonnes exportées en janvier vers le territoire chinois, la Russie arrive en troisième position.

Les analystes expliquent le phénomène au recul important de la production russe. Rappelons que dans le cadre de l’accord survenu entre l’Opep et ses partenaires en novembre dernier, Moscou a promis une réduction 300 000 b/j de sa production. Son engagement a été mis en œuvre à partir de janvier 2017.

Si l’Arabie Saoudite et l’Angola ont certes eux aussi réduit leur production de pétrole, ils auront tous deux profité de la hausse de 27,5% des importations chinoises enregistrée en janvier 2017.
Avec 8,01 millions de barils par jour, la Chine est le plus gros importateur de pétrole au niveau mondial.

La croissance de la demande énergétique chinoise revêt une telle ampleur que la CNPC, la compagnie publique chinoise du pétrole, a multiplié les acquisitions de champs pétroliers à travers le continent depuis les deux dernières années. La Bank of China vient ainsi de prêter 600 millions dollars à l’Angola en vue de financer la réalisation d’un terminal pétrolier censé faciliter et doper les importations chinoises.

Le rapport s’attend toutefois à ce que la montée en puissance de la production nigériane ne vienne à nouveau troubler la hiérarchie et redistribuer les cartes. Et ce, d’autant plus que les acteurs du nigérians du secteur convoitent eux aussi le juteux marché chinois. De ce fait, le Nigéria pourrait dépasser l’Angola dans les prochains mois, les volumes de production des deux pays étant très proches, la production moyenne angolaise étant de 1,8 million de barils par jour (bpj) en 2016, contre 1,5 millions de barils par jour pour la production nigeriane.

Si l’Angola a pu devenir le premier producteur de pétrole du continent africain en 2016, après avoir été le second producteur du continent, n’oublions pas que cette situation est due en partie à la baisse de production enregistrée par le Nigeria en raison des attaques répétées d’oléoducs et de terminaux par les Vengeurs du Delta du Niger (NDA).

Reste que l’Angola et l’Algérie, respectivement premier et troisième producteurs de pétrole du continent, se voient contraints de réduire leur production de 78 000 et 50 000 barils par jour (bpj), conformément au récent accord du cartel et de ses partenaires.

En raison du contexte sécuritaire, le Nigeria est l’un des trois pays exemptés par l’accord de réduction de la production pétrolière.

Sources : AFP, Le Temps, Agenceecofin, Jeune Afrique

Elisabeth Studer – 19 mars 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

11 producteurs hors Opep d’accord pour réduire leur production, effet d’annonce ?

Pied de nez à l’Opep : la Côte d’ivoire annonce un doublement de sa production de pétrole

Détroit d’Ormuz : incident entre Iran et USA, encore mieux qu’un accord de l’Opep ?

L’Irak dope le cours du pétrole, les marchés sur-réagissent avant la réunion de l’Opep

La Libye ne veut pas réduire sa production, tâche accrue pour l’Opep

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. retrouvé le retour 21 mars 2017 à 12:34

    ES, ce blog peut-être génial ou taper complètement à côté !!
    La puissance derrière le rideau de bambou, c’est bien !! les fournisseurs de pétrole de la Première puissance mondiale, c’est bien. Comprendre que avant la colonisation de la Birmanie et l’Indochine française et le saccage du Palais d’été à Pékin, ces pays étaient des vassaux de l’Empire du Milieu, c’est encore mieux !!
    Et que dire des Polonais, post-coco, baignant dans l’eau bénite ? C’est bien de parler « d’ancien régime » et de montrer la chute du mur, mais qu’elle est la situation actuelle, toi dont une partie des ancêtres vient de Łódź?

    http://poland.arcelormittal.com

  2. retrouvé le retour 21 mars 2017 à 21:31

     » Vengeurs du Delta du Niger  » Voir Kouchner et son Biafra !! Tentative avortée de créer un état religieux avant la Bosnie !! :(

  3. retrouvé le retour 21 mars 2017 à 23:59

Commenter cet article