Le Blog Finance

L’Egypte avalise la rétrocession à l’Arabie saoudite de 2 îles, un méga-projet de pont en ligne de mire

Voilà pourquoi votre fille est muette … ou plutôt pourquoi l’Egypte a tout intérêt à s’allier avec l’Arabie saoudite dans la lutte que mène Ryad contre le Qatar …

Alors que l’Arabie saoudite et ses alliées ont mis en place depuis quelques jours un blocus tant diplomatique qu’économique envers le Qatar, soupçonné notamment de financer le terrorisme, l’Egypte – via son Parlement – a approuvé mercredi un accord controversé prévoyant la rétrocession de deux îlots de la mer Rouge à l’Arabie saoudite. C’est en effet ce qu’ont indiqué la télévision d’Etat, confirmant ainsi des propos d’un parlementaire.

A noter toutefois que le vote du Parlement en séance plénière doit encore être validé par la signature du président Abdel Fattah al-Sissi. La justice a été saisie en vue de déterminer si l’accord signé en avril 2016 est légitime ou pas.

Le gouvernement égyptien avait annoncé en avril 2016 la rétrocession au gouvernement saoudien des îles de Tiran et Sanafir de la Mer rouge, certes inhabitées mais dotées d’un intérêt géopolitique majeur. L’annonce de l’accord avait alors soulevé une vive controverse, déclenchant des manifestations contre le régime du président al-Sissi, critiqué pour avoir accepté de remettre des îles de Tiran et Sanafir à Ryad.

- Un enjeu stratégique majeur -

Ces deux îlots sont dotés d’un enjeu stratégique majeur, car c’est par eux que doit passer passer le pont que l’Arabie saoudite projette de bâtir entre les deux pays. En avril 2016, l’Arabie saoudite et l’Egypte se sont en effet mis d’accord pour la construction d’un pont reliant les deux pays par-dessus le golfe d’Aqaba en mer Rouge. Le roi Salman, en visite en Egypte, avait annoncé la nouvelle après une rencontre avec le président égyptien Abdel Fatah al-Sissi. L’ouvrage doit relier la région de Tabouk, au nord de l’Arabie saoudite, à celle de Charm El-Cheikh au sud du Sinaï.

Elément notable : Sanafir et surtout Tiran contrôlent l’entrée du Golfe d’Aqaba et donc du port israélien d’Eilat et jordanien d’Aqaba. Pour évaluer son importance sur le plan géopolitique, rappelons que la fermeture du détroit de Tiran par Nasser avait provoqué la guerre de 1967 avec Israël. L’Etat hébreu avait par la suite occupé les deux îlots jusqu’au traité de paix avec Le Caire.

Une fois réalisé, le pont reliera à nouveau l’Est et l’Ouest du monde arabe, régions que la création d’Israël avaient contraint à l’éloignement géographique. Il devrait accroître le commerce et le tourisme religieux vers l’Arabie et balnéaire vers l’Egypte.

Cette cession avait provoqué un concert de protestations en Egypte tant sur les médias classiques que sur les réseaux sociaux. Des juristes, des anciens militaires, ou de simples citoyens contestaient alors la décision du pouvoir. La gauche révolutionnaire estimait alors que que le gouvernement égyptien vendu le territoire contre un pont et des pétrodollars. Certains juristes considéraient quant à eux l’accord caduc sans référendum.

 - Des débats toujours houleux -

Mardi, une commission parlementaire avait approuvé l’accord, à l’issue de trois jours de débats mouvementés, durant lesquels des députés de l’opposition ont interrompu les séances en scandant des slogans dénonçant la rétrocession des deux îlots.

Les autorités justifient la rétrocession en expliquant que les deux îles, situées près de la pointe sud de la péninsule du Sinaï appartenaient à l’Arabie mais que Ryad avait demandé en 1950 au Caire d’en assurer la protection.

Depuis, le dossier est la proie d’un véritable imbroglio juridique. Alors que les deux camps s’affrontent devant les tribunaux, plusieurs jugements contradictoires ont été prononcés par la justice. Le dossier est maintenant devant la cour constitutionnelle.

Dans la soirée de mardi, des dizaines de journalistes ont manifesté contre l’accord sur les marches de leur syndicat, dans le centre du Caire, avant que la police n’intervienne pour les disperser. Plusieurs journalistes ont été brièvement interpellés avant d’être relâchés.

Sources : AFP, RFI, Le Monde

Elisabeth Studer – 14 juin 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Israël : chantage au gazoduc avec la Turquie en vue d’obtenir un accord de paix à Chypre ?

Partager cet article

Article de

20 commentaires

  1. retrouvé le retour 16 juin 2017 à 16:37

    ” le vote du Parlement en séance plénière doit encore être validé par la signature du président Abdel Fattah al-Sissi ”
    C’est compliqué les “grandes démocraties militaires” amies des USA, comme en Thaïlande ou ici en Egypte :) , ( ou avant Franco il ne faut surtout pas croire que le peuple n’a pas la parole !! :(
    C’est pas comme en France avec une majorité élue avec plus de 50% d’abstention sans compter les blancs, nuls et autres non inscrits !!

    En juin 1940, mon grand père sanglé dans son uniforme de gendarme a vu une compagnie française entière prisonnière de deux side-caristes allemand !! Il l’avait poursuivie cette compagnie avec sur son vélo pour lui rendre sa mitrailleuse !! La honte quoi et pour finir deux remises de croix de fer devant “son” monument aux morts.

    Enfin il était prêt pour ” protéger l’homme ” en mettant dans la balance sa vie et celle de sa famille.

    Tout le monde a bien mesuré ce qui va être la suite, comme ES je suis assez optimiste !!

  2. retrouvé le retour 16 juin 2017 à 21:49

    Coucou une belle histoire de construction

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Oger_international

  3. retrouvé le retour 16 juin 2017 à 21:51

    et la suite, Hariri rat bien qui rira le dernier :) :) :)

    https://www.lorientlejour.com/article/1057256/la-descente-aux-enfers-de-saudi-oger-entraine-avec-elle-des-centaines-de-libanais-expatries.html

    Pas tous Carlos G., je n’y pense même pas !!

  4. ES 17 juin 2017 à 16:10

    C’est pas comme en France avec une majorité élue avec plus de 50% d’abstention sans compter les blancs, nuls et autres non inscrits !! …. c’est cela :-( ……………

  5. retrouvé le retour 17 juin 2017 à 16:26

    Faire un pont pour contourner une division du secteur en états pseudo religieux !! Franchement on va où ?
    Il est bien certain que ça pourrait faire du travail au BTP.
    Les ponts dans ce coin ce n’est pas mieux que les portes avions et les pipelines, se sont uniquement de futur tirs au but !!
    D’autres dans le secteurs font des ouvrages qui me semblent mieux adaptés à la suite qui se prépare, ils creusent !! … c’est + que cela :) :) même même !!

  6. Elisabeth Studer 23 août 2017 à 16:34

    ‘Egypte critique Washington pour le gel d’une aide financière

    Le Caire – L’Egypte a critiqué mercredi la décision des Etats-Unis de réduire une aide financière et de geler une assistance militaire, au moment où une délégation américaine se trouve au Caire pour des discussions concernant le processus de paix au Proche-Orient.

    Le ministère égyptien des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué “regretter la décision” de Washington de geler ces fonds, la qualifiant d’”erreur de jugement”.

    Parallèlement, une rencontre prévue mercredi au Caire entre Jared Kushner, le gendre et proche conseiller du président américain Donald Trump, et le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukry, a été retirée de l’agenda du ministre sans explication.

    Un journal égyptien a toutefois affirmé que M. Kushner devait rencontrer le président Abdel Fattah al-Sissi, citant Alaa Youssef, porte-parole du chef de l’Etat.
    Le ministère ne fournit pas de détails sur l’ampleur de l’aide réduite mais les médias américains ont rapporté que Washington a gelé mardi une aide de 96 millions de dollars à l’Egypte et retardé l’octroi de 195 millions de dollars d’aide militaire en raison de préoccupations liées au dossier des droits de l’Homme.

    Selon le communiqué, la décision reflète un “manque de compréhension sur l’importance de soutenir la stabilité de l’Egypte”.

    D’après le New York Times citant le département d’Etat, les mesures américaines s’expliquent par le manque de progrès dans le dossier des droits de l’Homme.

    L’aide militaire américaine à l’Egypte avait été en partie suspendue en 2013 par le président de l’époque Barack Obama, en réaction à la répression contre les partisans de l’ex-président Mohamed Morsi, avant d’être rétablie en mars 2015 avec une enveloppe de 1,3 milliard de dollars par an.

    La diplomatie américaine avait ensuite publiquement relancé en août 2015 le partenariat “stratégique” avec l’Egypte, en promettant le soutien de Washington en matière de sécurité et de lutte antiterroriste.

    Depuis que l’armée a destitué en 2013 le président Mohamed Morsi, les autorités égyptiennes sont confrontées à une insurrection jihadiste, notamment dans le nord de la péninsule du Sinaï, où le groupe Etat islamique (EI) multiplie les attaques contre les forces de l’ordre.

    (©AFP / 23 août 2017 14h45)

  7. retrouvé le retour 23 août 2017 à 17:08

    ” accord controversé ” “droits de l’homme” “Président” al sissi “etc…” !!!
    Tout le monde voit bien qu’il va falloir un jour ou l’autre discuter avec les fréros !!
    Un retournement d’alliances se profile sur un fond de crise financière énorme. Alors ce coin c’est pas top, il y a de l’eau dans le gaz !!!

    https://www.lesmagasinsdusine.com/france/delsey-besancon

  8. retrouvé le retour 23 août 2017 à 17:09

    ES j’avais oublié “forces de l’ordre” contreversées !!

  9. Elisabeth Studer 23 août 2017 à 17:26

    100 % d’accord
    retournement d’alliances et eau dans le gaz !!!!
    investissez dans les abris !!!

  10. retrouvé le retour 23 août 2017 à 17:42

    Je proposais modestement de préparer les achats de valises ( Delsey dans un magasin d’usine ), je ne crois pas vraiment aux abris :)

  11. retrouvé le retour 23 août 2017 à 17:48

    Ceci dit un pont à cet endroit permettrait d’aller lancer quelques pierres contre satan, et surtout ne parlons pas trop de lapidation de la femme adultère !!

    http://www.jukebox.fr/georges-brassens/clip,a-l-ombre-des-maris,3ul08.html

  12. ES 24 août 2017 à 08:50

    c’est cela le pb : ou aller ? sur Mars ?

  13. retrouvé le retour 24 août 2017 à 14:16

    Je pensais que tu cherchais une dame de Coeur pour le Bi !!
    Alors on va partir pour Vénus !!

    Mais je ne propose aucun déménagement et je n’ai pas peur car je pense que se sont les militaires US et leurs sponsors qui vont terminer, avec les Sarko, Fabius, Kouchner et autres criminels devant un Tribunal International :) :)
    Localiser ce Tribunal à Nurnberg ferait redite. Hiroshima serait pas mal pour la localisation !!

  14. ES 24 août 2017 à 17:06

    ce qui m’étonne c’est que vous n’ayez pas encore fait le rapprochement entre le gendre de Monsieur et le mari de la madame ;-)

  15. retrouvé le retour 24 août 2017 à 23:53

    ??? Je ne suis pas trop ” people ” !! Alors je suis père plexe je ne vois ni “Monsieur” ni “madame” :(

  16. Elisabeth Studer 25 août 2017 à 17:02

    le gendre du milliardaire qui porte le même nom ou presque du mari d’une non moins celebre journaliste
    Allez, on agite les neurones !!!!

  17. retrouvé le retour 25 août 2017 à 21:20

    Alors je dois être allergique à cette agitation !! Je donne ma langue à ES !! maintenant je cherche le milliardaire !!! C’est un chien qui se mort la queue !! :(

  18. Elisabeth Studer 26 août 2017 à 01:25

    le milliardaire le plus célèbre de la planète … qui twiite comme un fou !!!
    http://www.liberation.fr/planete/2017/01/10/qui-est-jared-kushner-le-gendre-de-trump-propulse-conseiller-special_1540413

  19. retrouvé le retour 26 août 2017 à 22:35

    Vraiment désolé mais je ne cherche pas trop ce genre de devinette. Surtout que je ne voyais aucun lien entre les deux.
    Je considère “notre” Kouchner comme un vrai monstre alors que le gendre de Trump n’a aucun passé de criminel de guerre !! Il faut vraiment voir comment couverts par Kouchner les albanophones du Kosovo se sont rués sur les villages Rom !! En particulier dans les secteurs où ces visages étaient proches des Goranis.

    C’est à vomir, Depuis la tentative de Biafra sur des bases religieuses et pétrolières des centaines de milliers d’assassinats couverts par ce proconsul minable

  20. retrouvé le retour 27 août 2017 à 16:14

    http://agriculture.gouv.fr/pac-stephane-travert-annonce-le-transfert-de-credits-du-pilier-i-au-pilier-ii

    Et quand on va arriver au ” deuxième pilier, à droite, du côté de la sacristie ” !!! Vu les écrits de Claudel on va directement recevoir un trésor sur la tête !! ( probablement !! )

Commenter cet article