Le Blog Finance

Ukraine : les miliciens financés par les oligarques bientôt en free-lance

Propos inquiétants que ceux de Capucine Granier-Deferre  lors d’une conférence sur l’Ukraine, organisée dans le cadre de Visa pour l’Image à Perpignan. La photo-journaliste  a en effet alarmé les personnes présentes dans la salle sur le fait que des miliciens financés par des oligarques ukrainiens allaient bientôt se fondre dans la nature avec leurs armes.

Des soldats attirés par l’appât du gain, qui pourraient donc offrir leurs « services » à d’autres protagonistes plus « offrants » ou tout simplement se déployer dans le pays et au delà, leurs munitions représentant pour eux tant un butin qu’un formidable « outil de travail » …

Des informations du terrain comme seules peuvent en avoir des journalistes présents sur place, qui peuvent nous glacer le dos quand on connaît l‘impact sur toute la région du Sahel de miliciens armés par le colonel Kadhafi.

Autre élément inquiétant : début août, le nouveau premier ministre de la république populaire autoproclamée de Donetsk Alexandre Zakhartchenko indiquait que 150 militaires ukrainiens qui avaient fui sur le territoire de Russie, avaient demandé de rejoindre les rangs de la milice populaire dans l’Est de l’Ukraine. Zakhartchenko avait alors ajouté que les membres de la milice populaire avaient confisqué des systèmes de lancement de missiles Grad, plusieurs chars et véhicules blindés aux militaires ukrainiens qu’ils avaient encerclés.

Précisons enfin que l’oligarque Igor Kolomoïski, gouverneur de la région de Dnepropetrovsk (Ukraine), finance plusieurs bataillons spéciaux chargés de réprimer l’insurrection dans le sud-est de l’Ukraine, dont le bataillon Azov.  Poursuivi par la justice russe pour “organisation de meurtres et recours à des moyens et méthodes de guerre illégaux”, Igor Kolomoïski est une des personnes les plus riches d’Ukraine, sa fortune étant estimée à 1,8 milliard de dollars selon le magazine Forbes.

Elément notable, Wikipedia nous précise que ledit oligarque est israélo-chyprio-ukrainien, information extrêmement importante quand on sait qu’Israël et Chypre sont intimement liés dans l’exploration commune des champs gaziers off-shore de tamar, Leviathan en méditerranée orientale.

Détail encore explosif concernant cette partie du dossier : le 25 décembre dernier – en pleine trêve des confiseurs – la Syrie a signé avec la Russie un accord pour le moins stratégique sur l’échiquier énergétique mondial. Il s’agit en effet du premier accord de prospection pétrolière et gazière signée par la Syrie dans ses eaux territoriales, alors que suite à de récentes découvertes, ses réserves off-shore sont considérées comme les plus importantes de la Méditerranée. De quoi faire fortement réagir Israël …. partenaire des Etats-Unis et du géant pétrolier US Noble Energy dans cette partie fort convoitée du monde. Nous y reviendrons dans un article dédié.

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 07 septembre 2014

A lire également :

Visa pour l’Image : le monde de la finance pourrait sonner le glas du photo-journalisme

Sahel/Mali : quand Juppé s’alarmait de la détention par AQMI de missiles capables d’atteindre Air France et d’autres compagnies

Vers une déstabilisation du Sahel après la Libye ?

Libye : le CNT trop démuni pour surveiller les munitions de Kadhafi

Mali : arrivée de combattants pro-Kadhafi avec … armes et bagages … pour AQMI ?

Partager cet article

Article de

25 commentaires

  1. ES 7 septembre 2014 à 22:12

    Ukraine : un ex-légionnaire français en charge du recrutement des volontaires étrangers pour le bataillon Azov

    13 août, 2014 Les moutons enragés

    Le bataillon Azov, ouvertement néo-nazi, comme le suggère du reste son insigne avec la Wolfsangel, est financé par l’oligarque milliardaire sioniste Igor Kolomoïski, et recrute des mercenaires étrangers d’extrême droite par l’intermédiaire d’un ancien légionnaire français qui combat en Ukraine : Gaston Besson. Son profil Facebook ne laisse du reste place à aucun doute

  2. ES 7 septembre 2014 à 22:13

    La présence de combattants de sociétés militaires privées américaines, britanniques, polonaises et italiennes en Ukraine n’est plus un secret depuis longtemps, écrit mercredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

    Entre 200 et 300 mercenaires professionnels combattent aujourd’hui contre la population de la Nouvelle Russie. Ils sont rémunérés mais ne s’empressent pas de rejoindre le front.

    On trouve aussi des volontaires « idéologiques » de l’étranger, qui sont accueillis les bras ouverts par les « bataillons de défense territoriale » comme « Azov » et « Aïdar ». Ils sont recrutés parmi des nazis et des criminels.

    Ils se battent largement moins bien qu’ils ne s’en vantent sur les réseaux sociaux, et font parfois des prisonniers inattendus.

    La plus notable « acquisition » des forces d’autodéfense a été la capture d’un citoyen de Suède – Michael Skilt, instructeur-tireur d’élite du bataillon « Azov ». Selon l’ »histographie » officielle du bataillon « Azov », le néonazi et raciste Skilt est un défenseur de la démocratie venu en Ukraine comme touriste, qui s’est épris de l’idée de l’Euromaïdan et, débordant de sentiments, a rejoint le Secteur droit. Il est arrivé dans le Donbass directement depuis le Maïdan.

    Il a été capturé par les forces d’autodéfense quand ses « confrères » du bataillon ont tout simplement abandonné ce « viking invincible » dans un combat en reculant de manière désorganisée et sans prévenir.

    Le responsable d’une concession automobile en Italie Francesco Falcone, 54 ans, fait également partie du bataillon « Azov ». Il s’est avéré que son grand-père faisait partie des 130 000 fascistes italiens envoyés par Mussolini à Stalingrad et tués pendant l’offensive du chaudron en hiver. C’est pourquoi le « descendant de légionnaire » Francesco hait les « russophiles », soutient les islamistes et était même prêt à se convertir à l’islam dans sa jeunesse. « J’ai rêvé toute ma vie d’une expérience comme celle-ci. Il n’y a pas de place pour les sentiments. C’est la guerre. Je suis ici pour tuer », a-t-il témoigné devant les journalistes occidentaux.

    Il est bien plus intéressant d’apprendre qui a recruté cet Italien préretraité dans le bataillon punitif « Azov »: d’après les renseignements des forces d’autodéfense, il s’agit du Français Gaston Besson, 47 ans, chef de la dite « légion étrangère » dans le cadre du bataillon.

    Ce n’est sûrement pas par romantisme militaire que cet instructeur de la véritable Légion étrangère française, blessé à trois reprises et qui en a vu de toutes les couleurs pendant la guerre en Yougoslavie, est venu en Ukraine. Les forces d’autodéfense estiment que ce « spécialiste », marié à une Croate et qui résidait jusqu’à présent en Croatie, s’occupe du recrutement de combattants étrangers pour participer à la guerre dans le Donbass. En tout cas, Besson est le premier à avoir diffusé sur les réseaux sociaux l’appel à se mobiliser pour la « guerre contre la Russie » adressé à ses anciens « camarades ». Il se plaint sur Facebook d’être le seul Français à combattre aujourd’hui aux côtés de trois Suédois, trois Finlandais, un Canadien et un Italien.

    source : RIA Novosti

  3. Elisabeth Studer 13 août 2015 à 23:58

    21:40 13.08.2015(mis à jour 23:34 13.08.2015) URL courte
    Dossier: Situation dans le Donbass (199)
    6873120
    Selon la télévision biélorusse, plusieurs dizaines de Biélorusses participent aux hostilités dans le Donbass, aux côtés des nationalistes et néonazis ukrainiens.

    Les services secrets biélorusses ont démantelé une filière de recrutement de mercenaires pour l’Ukraine, a annoncé jeudi la Première chaîne de télévision biélorusse.

    “La filière a été organisée par un nationaliste ukrainien surnommé Taras”, a indiqué la télévision se référant aux données recueillies par le Comité de la sécurité d’Etat biélorusse, le ministère biélorusse de l’Intérieur et au Comité d’Etat de la frontière.

    Armée ukrainienne dans le Donbass
    © REUTERS/ GLEB GARANICH
    Ukraine: l’UE redoute de reconnaître la présence de mercenaires pro-Kiev (expert)
    Les nationalistes menaient leur campagne de recrutement via les réseaux sociaux. Ils faisaient de la propagande parmi “les jeunes radicaux, en s’adressant notamment à des malades mentaux, des chômeurs et des personnes aux antécédents judiciaires”, ainsi qu’à des fans de football et des membres de groupes néo-nazis, d’après la télévision.
    Selon les autorités, plusieurs dizaines de Biélorusses participent actuellement aux hostilités dans l’est de l’Ukraine, aux côtés des nationalistes et néonazis des bataillons Azov, Aïdar et Donbass et de Pravy Sektor (Secteur droit), a ajouté la Première chaîne.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150813/1017540375.html#ixzz3ijcT6qcy

  4. Elisabeth Studer 13 août 2015 à 23:59

    18:56 02.03.2015(mis à jour 18:54 04.03.2015) URL courte
    Dossier: Situation dans le Donbass (199)
    09731698
    Selon deux Espagnols accusés de participation aux hostilités dans le Donbass, d’autres ressortissants espagnols font partie du bataillon ukrainien Azov.

    Des Espagnols combattent dans les rangs du bataillon ukrainien Azov et d’autres formations pro-Kiev, ont annoncé à Madrid les Espagnols Hector Arroyo et Sergio Becerra arrêtés la semaine dernière pour avoir participé aux hostilités dans le Donbass aux côtés des insurgés.
    “J’ai des preuves attestant qu’il y a des Espagnols dans les rangs du bataillon néonazi Azov”, a indiqué Sergio Becerra, qui a passé quatre mois dans le Donbass, de septembre à décembre 2014.

    “Parmi ces Espagnols, il y a des mercenaires et des gens qui sont arrivés en Ukraine pour des raisons idéologiques”, ajoute Hector Arroyo. Selon lui, l’Espagne n’arrête pas ces personnes parce que Madrid soutient Kiev en envoyant du matériel de guerre en Ukraine.

    La semaine dernière, huit hommes soupçonnés d’avoir participé aux combats aux côtés des insurgés en Ukraine ont été interpellés en Espagne, puis relâchés après un interrogatoire. Selon le ministère espagnol de l’Intérieur, les activités des personnes interpellées “sapent la paix et l’indépendance” d’un Etat et sont contraires au statut neutre de l’Espagne dans le conflit ukrainien.

    Une nouvelle trêve pour le Donbass
    Une nouvelle trêve pour le Donbass
    Un responsable du Comité de soutien à l’Ukraine antifasciste, Ramiro Gomez, a dénoncé la politique de deux poids deux mesures de la justice espagnole qui n’accuse que les Espagnols qui soutiennent les antifascistes.
    Selon Ivan et Meri, membres du Centre social Otubre de Guadalajara, personne ne traduit en justice les nazis espagnols partis en Ukraine, bien qu’ils publient des photos avec des armes et des croix gammées dans les réseaux sociaux.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150302/1014978411.html#ixzz3ijcvmySc

  5. retrouvé le retour 15 août 2015 à 16:54

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/burundi-assassinat-d-un-ancien-chef-d-etat-major-de-l-armee-15-08-2015-5012727.php

    Le Burundi va-t-il devenir membre du Commonwealth et parler librement anglais comme le Rouanda son voisin merveilleux ? Alors que le ” brave colonel Jean Bikomagu ” était au pouvoir il avait fait assassiner de nombreux Hutus dont des employés des dispensaires tenus par nos officiers ! On travaillait de nuit à la faveur d’un couvre feu, et comme au Rouanda nos amis US n’étaient jamais loin. A tel point que lorsqu’un officier’ de notre armée venait au petit matin réclamer des “absents”, les copains du ” brave colonel Jean Bikomagu ” lui répondait en gros “fait gaffe à ta tronche tu n’as pas un passeport US”.
    La crise qui se prépare va permettre de corriger bien des anomalies !!! Tout ce petit monde qui suit les amis US va connaître les Tribunaux Internationaux.

  6. hi 24 janvier 2019 à 23:12

    Ahaa, its nice conversation about this paragraph at this place at this website, I have read all that, so now me also commenting
    here.

  7. Jens 26 janvier 2019 à 20:38

    Wow, amazing weblog layout! How lengthy have you been running a blog for?

    you made blogging glance easy. The whole glance of your
    web site is wonderful, as smartly as the content!

  8. brazilian wax near me 27 janvier 2019 à 07:20

    This is the right webpage for anybody who wants to
    understand this topic. You know so much its almost tough to
    argue with you (not that I actually will need to…HaHa).
    You certainly put a brand new spin on a topic which has
    been discussed for a long time. Wonderful stuff,
    just excellent!

  9. Normand 5 février 2019 à 17:38

    Now it’s time to choose your specific investments.

  10. Justina 6 février 2019 à 03:38

    That is true for funding recommendation as properly.

  11. Jaclyn 6 février 2019 à 21:48

    And this is an funding threat price taking.

  12. Ahmed 7 février 2019 à 02:18

    A monetary advisor is your planning associate.

  13. Mirta 8 février 2019 à 06:59

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  14. Regina 8 février 2019 à 07:58

    Buyers do pay direct and oblique costs.

  15. Ernestine 9 février 2019 à 02:58

    Now it is time to decide your particular investments.

  16. Max 9 février 2019 à 03:24

    Contemplate investments that provide rapid annuities.

  17. Gale 10 février 2019 à 14:48

    This is true for funding recommendation as properly.

  18. Branden 11 février 2019 à 08:27

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  19. Noemi 12 février 2019 à 01:46

    Consider investments that offer quick annuities.

  20. Ewan 12 février 2019 à 03:38

    Financial advisors enterprise is people business.

  21. Stephaine 15 février 2019 à 02:16

    This is true for funding recommendation as properly.

  22. Bernadine 16 février 2019 à 03:11

    And this is an funding threat worth taking.

  23. Zoe 18 février 2019 à 01:16

    And this is an funding danger worth taking.

  24. Betsey 18 février 2019 à 02:26

    Financial advisors enterprise is individuals enterprise.

  25. Leona 19 février 2019 à 01:47

    And this is an investment threat value taking.