Le Blog Finance

Rachat d’Alstom : quand Sarzoky voulait en faire un géant du nucléaire avec Bouygues et Areva … pour mieux en prendre la tête ?

Alors que le potentiel rachat d’une partie des activités d’Alstom par le groupe américain General Electric provoque la colère voire les craintes de nombres politiques, profitons des propos du leader de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan pour remettre un tantinet les pendules à l’heure. En revenant un instant sur la stratégie menée par Nicolas Sarkozy en la matière il y a encore quelques mois, laquelle semblait certes de prime abord de protéger Alstom … mais son but pouvant être ni plus ni moins de préserver ses intérêts – personnels – et ceux de ses « proches » tels que Martin Bougues, tout en offrant en contrepartie à l’Allemagne la primauté sur EADS.

Alors que le conseil d’administration d’Alstom se réunit dimanche en vue de discuter d’une offre de rachat de 13 milliards de dollars (9,4 milliards d’euros) de ses activités du secteur de l’énergie par le géant américain, précisons tout d’abord que le gouvernement a insisté sur la vigilance avec laquelle il promet de gérer le dossier.

Tandis qu’ Arnaud Montebourg doit en parallèle rencontrer le président de General Electric,  Nicolas Dupont-Aignan a déclaré pour sa part que si le ministre de l’Economie Arnaud Montebourg ne prenait pas une décision de “blocage immédiat de ce hold up”  il “perdait toute crédibilité”. Pour lui, l’objectif de GE est “de prendre les brevets et ensuite de les rapatrier aux Etats-Unis”. Il estime ainsi que “General Electric défend les intérêts des Américains”.

Il affirme par ailleurs haut et clair : « ce qui est en jeu c’est l’avenir de l’industrie française ». Ajoutant «  on peut dire ce qu’on veut de Sarkozy mais en 2004 il avait sauvé Alstom ».

Mais les choses pourraient ne pas être aussi si simples …

Il est somme tout intéressant de reprendre la stratégie que semblait vouloir mettre en oeuvre Nicolas Sarkozy en le domaine en mai 2008.

Selon le Financial Times, en date du 19 mai 2008, Nicolas Sarkozy aurait souhaité « marquer son règne » par la constitution d’un géant du nucléaire français, bâti autour d’Areva. Il se serait alors heurté pour ce faire à l’Allemagne, et plus particulièrement à la chancelière allemande Angela Merkel, laquelle ne semblait alors aucunement disposée « de prime abord » à ce que l’allemand Siemens lâche du lest sur le dossier.

Mais c’est sans compter sur la « force de persuasion » du Président français et de ses influents « amis », tels que Martin Bouygues et Arnaud Lagardère, pour proposer un deal dont le principal élément serait de « troquer » aéronautique (EADS/Airbus) contre nucléaire. Histoire également (ou principalement ?) qu’aucun obstacle ne vienne désormais freiner les « ambitions » de Bouygues en la matière ?

- Vers un Areva français contre un EADS allemand ?

Selon le Financial Times – en conformité avec son approche « interventionniste » – Nicolas Sarkozy aurait eu alors pour objectif de faire de la France le champion inégalé du nucléaire en Europe. Mais un tel projet supposait une gigantesque remise à plat du secteur industriel à une échelle qui n’avait plus été observée depuis la vague de nationalisation du début des années 80, lors de la présidence de de François Mitterrand, faisait néanmoins remarquer le journal anglo-saxon, non sans quelque ironie.

Le Financial Times affirmait alors que le « pragmatique Mr Sarkozy » semblait préparer un « deal » avec les Allemands selon lequel la France renoncerait – en faveur de l’Allemagne – à son ambition quasi-séculaire de devenir un leader européen de l’industrie aéronautique, Berlin acceptant en retour de revenir sur ses propres ambitions dans le domaine nucléaire.

En pratique, affirmait à en mai 2008 le journal, cela signifierait que les Allemands obtiendraient le leadership sur EADS en contrepartie de la mainmise du groupe nucléaire public français Areva sur la participation de l’allemand Siemens.

Si, affirmait le FT, il ne s’agirait que d’un éventuel scénario circulant dans les hautes sphères du pouvoir, l’affaire aurait été assez sérieuse pour inquiéter la communauté aéronautique française, et tout particulièrement les syndicats.

- Participation d’Alcatel-Lucent dans Thales dans la balance ?

Confirmant des rumeurs parues dans la presse, le FT précisait alors également que l’Elysée envisageait de faire vendre à EADS la participation qu’Alcatel-Lucent détenait dans Thales. L’opération aurait eu pour « mérite » de rassurer l’Allemagne face aux « risques » de voir émerger un nouveau concurrent de taille dans le secteur de l’industrie de défense, en cas de rapprochement entre Thales et Safran. Lequel verrait son « avenir » compromis par la prise de contrôle partielle d’EADS.

Cette « concession » française aurait eu pour but de convaincre Angela Merkel de ne plus s’opposer au projet de fusion Alstom-Areva, laissant ainsi le champ libre à un rapprochement entre le groupe nucléaire français et Alstom …. et un éventuel accord entre Areva et Bouygues.

- Voie royale pour Bouygues vers une fusion Alstom/Areva ?

« La balle est dans le camp du gouvernement », déclarait alors, Patrick Kron, le PDG d’Alstom, dans un entretien au Journal des Finances, à propos d’une possible fusion avec Areva. D’après un article du Canard Enchaîné, le dossier de la privatisation d’Areva avait alors été rouvert à la demande de l’Elysée. Le projet avait été mis en sourdine en septembre 2007, avec les premières conclusions des conseils mandatés par l’Etat, McKinsey et HSBC, relativement pessimistes sur les bienfaits potentiels d’un mariage entre Alstom et Areva.

Etat, pour sauver les apparences, 18%, le reste étant placé en Bourse”. Areva et Alstom seraient chacun valorisés au même montant de 20 milliards d’euros, constituant ainsi « un cadeau implicite de près de 3 milliards d’euros à Bouygues », estimaient pour leur part les analystes de CM-CIC Securities.

- Sarkozy alors favorable à une fusion Areva/Alstom/Bouygues pour en prendre la tête ?

Petit arrangement entre amis me direz-vous ? Pas seulement, puisque l’ambition ultime de Nicolas Sarkozy ne semblait pas être tant de sauver Alstom des mains étrangères … mais bien de se préparer une place au soleil … en tant que PDG du nouvel ensemble …

L’énergie déployée alors par Nicolas Sarkozy en vue de la création d’un géant mondial du nucléaire civil contrôlé par son “frère” Martin Bouygues permettant avant tout de satisfaire ses intérêts personnels et non ceux de la France, le but étant semble-t-il d’en prendre la tête.

Quant on connaît par ailleurs les accointances – ou plutôt même les liens familiaux - qui lient Nicolas Sarkozy et le monde de la finance US et des fonds de pension américains aussi sulfureux que Carlyle, via son demi-frère Oliver Sarkozy, il n’est pas interdit de penser que les Etats-Unis n’auraient pas été totalement défavorables au fait qu’un de leurs « alliés » se hisse au sommet du géant du nucléaire français ainsi constitué.

Rappelons à toutes fins utiles qu’au printemps 2008, Olivier Sarkozy, le demi-frère de Nicolas (ils ont le même père, Pal Sarkozy) a été embauché par Carlyle, en tant que codirecteur des services financiers du groupe. Le cofondateur de la compagnie se félicitant à cette occasion du fait qu’Olivier Sarkozy ait “un réseau et une carrière incroyables”, lesquels  devaient aider “Carlyle à capitaliser sur les bouleversements dans le secteur des services financiers et d’étendre”  sa “présence sur cette partie importante et croissante de l’économie mondiale”.

VSD indiquait alors fort discrètement (voire fort courageusement …?) que « dans les milieux de l’intelligence économique, la nouvelle avait fait l’effet d’une petite bombe, connaissant la nature et l’histoire du fonds d’investissement, réputé pour être l’un des bras armés de la politique intrusive des États-Unis dans les économies européennes. »

Le journal rappelant alors que Carlyle avait notamment eu comme administrateurs John Major (ancien premier ministre britannique), James Baker (ancien secrétaire d’État américain), George Bush père (ancien directeur de la CIA et ex- président des Etats-Unis), Frank Carlucci (ancien directeur de la CIA et secrétaire à la Défense américain).

Sources : Financial Times, Canard Enchaîné, VSD, AFP

Elisabeth Studerwww.leblogfinance.com - 26 avril 2014

A lire également :

. EADS / BAE : quand Sarkozy voulait troquer aéronautique contre nucléaire à l’Allemagne

Partager cet article

Article de

23 commentaires

  1. ES 27 avril 2014 à 15:27

    merci à Bellacio de reprendre l’article
    l’essentiel est que l’info passe.

    http://www.leblogfinance.com/2014/04/rachat-alstom-sarzoky-bouygues-areva.html

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article141034

  2. Elisabeth Studer 8 mai 2014 à 23:49

    Montebourg à Berlin vendredi pour évoquer Alstom

    Berlin – Le ministre français de l’Economie Arnaud Montebourg doit rencontrer son homologue allemand, Sigmar Gabriel, vendredi à Berlin pour évoquer le dossier du rachat du groupe industriel français Alstom, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.

    Le conglomérat allemand Siemens est un candidat potentiel, et qui aurait les faveurs de Paris, pour un rachat de la branche énergie d’Alstom qui est convoitée aussi par le groupe américain General Electric (GE).

    M. Montebourg doit être reçu par M. Gabriel à 16H00 (14H00 GMT), à l’heure même où la chancelière allemande Angela Merkel doit accueillir le président français François Hollande en visite informelle dans le nord de l’Allemagne.

    Le ministre français doit s’entretenir avec M. Gabriel sur le dossier Alstom, a indiqué à l’AFP la même source sous couvert d’anonymat.

    Aucune autre rencontre n’était prévue a priori.

    Cette visite de M. Montebourg, très engagé sur le dossier de la vente d’Alstom, n’a pas été confirmée de source officielle à Paris ou Berlin.

    M. Montebourg a justifié jeudi sa préférence pour une opération avec Siemens dans une interview publiée par le quotidien économique Frankfurter Allgemeine Zeitung.

    L’offre de GE n’est pas une offre d’alliance, mais un rachat, une offre qui conduirait à un affaiblissement durable de la branche transport d’Alstom non concernée par l’offre de reprise de GE, a expliqué le ministre. A l’inverse, Siemens mise sur une alliance dans le transport sous direction française et dans l’énergie sous direction allemande. Les centres de décisions resteraient en France, a-t-il ajouté.

    Siemens a laissé planer le mystère mercredi sur ses intentions définitives concernant le français Alstom, préférant se concentrer sur sa stratégie de redressement et des résultats trimestriels jugés satisfaisants. Nous n’agirons que quand nous saurons ce que nous voulons, s’est contenté de déclarer Joe Kaeser, le patron de Siemens, lors d’une conférence de presse à Berlin.

    Siemens a cependant commencé l’examen approfondi des comptes d’Alstom, a indiqué jeudi une autre source proche du dossier à Paris.

    Le conseil d’administration d’Alstom s’est donné jusqu’à la fin mai pour étudier des offres de rachat, même s’il a déjà marqué sa préférence pour les 12,35 milliards d’euros mis sur la table par GE. Dans une proposition préliminaire, Siemens a évalué à un montant compris entre 10,5 et 11 milliards d’euros le portefeuille énergie d’Alstom et propose de lui céder en plus la plupart de ses activités de transport.

    AFP / 08 mai 2014 19h13)

  3. ES 9 mai 2014 à 11:45

    En 1989, Frank Carlucci, ancien patron de la CIA et ancien secrétaire à la Défense de Ronald Reagan, prend les rênes de Carlyle. Il en fait une entreprise d’investissements prospère qui, aujourd’hui, compte plus de 91 milliards de dollars de fonds propres et 415 000 employés dispersés dans 68 pays. Une machine qui ne connaît pas les frontières.

    Sous l’autorité de Carlucci, le groupe Carlyle montre qu’il sait y faire. Nous l’avons vu à l’oeuvre en France. En 2003, profitant du démantèlement de l’Imprimerie nationale, il acheta ses bâtiments pour la somme de 85 millions d’euros. Quatre ans plus tard, il les revendait pour 376 millions d’euros à l’État français pour y installer le futur ministère des Affaires étrangères. Presque cinq fois plus cher !

    Déjà, en 1999, le groupe s’était manifesté à l’attention des Français. Avançant un milliard d’euros au « Figaro », il menaçait de prendre le contrôle de 40% des parts du journal si cette somme ne lui était pas remboursée d’ici 2009.

    Au Château, alors habité par Jacques Chirac, on s’inquiétait de voir une entreprise américaine s’emparer « du » média de la majorité de droite.

    Dans la place, mais minoritaire, le groupe Dassault est alors chargé de régler l’affaire par Chirac. Son « vieil ami » Serge Dassault, croit le Président, lui restera fidèle, dans le combat qui déjà s’annonce contre Nicolas Sarkozy. Il se trompe. Serge a choisi l’autre camp, celui qui, dans la discrétion, prépare l’avènement de Sarkozy à la Présidence.

    Le groupe Dassault, par tranche, prend donc le contrôle de la Socpresse, maison-mère du « Figaro ». Commence alors l’éviction des journalistes gênants : trop gaullistes, souverainistes ou indépendants d’esprit. Puis viendra le scandale « Clearstream » (1), orchestré de l’étranger, pour mettre Dominique de Villepin hors jeu. Opération réussie. Sarkozy est élu.
    Carlyle continue, par ailleurs, de sévir. Certes, il y a des accrocs. Par exemple, la découverte par la presse, parmi les investisseurs du groupe, de membres de la famille Ben Laden. Mais à l’occasion des guerres d’Irak et d’Afghanistan, par le biais des compagnies d’armement qu’il contrôle (18 milliards de dollars investis dans la Défense), le groupe Carlyle engrange de juteux bénéfices. Il est même le premier à envoyer des mercenaires à Bagdad.

  4. Diet 26 mai 2014 à 10:00

    A new great article Elizabeth. I really appreciate your writing.

  5. Elisabeth Studer 27 mai 2014 à 23:33

    Le PDG de GE garantit la pérennité d’Alstom en cas de rachat de son pôle énergie

    Paris – Alstom ne disparaîtra pas si son pôle énergie est racheté par General Electric, a assuré mardi le PDG du conglomérat américain, Jeffrey Immelt, qui a dit réfléchir aussi aux moyens de renforcer les activités de transport du fleuron industriel français.

    Je tiens à dire maintenant qu’Alstom ne disparaîtra pas, a déclaré M. Immelt lors d’une audition devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale.

    Alstom ne sera pas absorbé par GE. Au contraire, les activités regroupées donneraient naissance à un véritable leader mondial dans le domaine de l’énergie, basé en France, a-t-il ajouté.

    Le dirigeant a estimé qu’un adossement à GE permettrait au fabricant français de turbines électriques de financer des innovations et d’acquérir la taille critique qui lui fait actuellement défaut pour répondre à une concurrence internationale accrue dans le secteur de l’énergie, provenant d’Asie notamment.

    GE a formalisé fin avril une offre de 12,35 milliards d’euros pour reprendre la branche énergie d’Alstom, sur laquelle lorgne également l’industriel allemand Siemens.

    Le conglomérat américain, qui est implanté de longue date en France où il compte 10.000 employés, a promis d’y augmenter l’emploi et d’y localiser ses centres mondiaux pour les activités turbine à vapeur, énergie hydraulique, éolien offshore et réseaux électriques, tandis que le centre d’excellence pour les turbines à gaz resterait à Belfort.

    L’activité de réseaux électriques de GE serait intégrée dans celle d’Alstom, a par ailleurs indiqué Jeffrey Immelt.

    Il a insisté sur la complémentarité des deux groupes en termes géographiques et de métiers: Alstom renforce GE et GE renforce Alstom.

    Le PDG a également tenté de rassurer sur le nucléaire, face à l’inquiétude du gouvernement sur le maintien de la souveraineté française dans ce domaine, Alstom étant un important fournisseur d’EDF, l’exploitant du parc nucléaire français.

    Je suis convaincu que nous pouvons trouver des solutions permettant de garantir à nos clients français un accès privilégié aux turbines à vapeur les plus fiables du marché afin d’équiper leurs centrales nucléaires dans le monde entier.

    Nous restons d’ailleurs ouverts à l’éventualité d’un engagement de l’Etat français dans une alliance économique permettant de renforcer notre croissance et notre compétitivité, a-t-il dit.

    Ses propos font écho à ceux de Clara Gaymard, la patronne de GE France, qui avait assuré la semaine dernière que les turbines à vapeur d’Alstom resteraient dans l’Hexagone. Bien sûr elles resteront en France. La production sera en France, la propriété intellectuelle sera en France, avait-elle dit sur la radio France Info.

    Dans les transports, GE s’était dit disposé dans son offre à étudier avec Alstom la possibilité de créer une coentreprise avec son activité mondiale de signalisation. Mais le gouvernement, qui pèse de tout son poids dans ce dossier qu’il juge stratégique, lui a demandé davantage de garanties sur les activités transport, sur lesquelles le groupe français entend se concentrer.

    Nous réfléchissons actuellement à des modalités qui nous permettraient de faire des propositions à Alstom dans le cadre de cette activité transport, a répondu M. Immelt. Notre activité de signalisation intéresse Alstom, et nous étudions la manière de l’intégrer dans le cadre de ce projet.

    Il a évoqué une discussion permanente et constructive avec l’exécutif, qui veut privilégier une alliance de préférence à une simple acquisition.

    Je suis convaincu qu’il s’agit qu’un bon projet pour Alstom, bon pour GE et bon pour les Français, a insisté M. Immelt. Une fois finalisée, cette opération industrielle aboutira à la naissance de champions mondiaux du transport et de l’énergie, tous deux basés en France.

    mpa/ih/pb

  6. ingride 10 juillet 2014 à 06:42

    RETOUR AFFECTIF DE DE MON EX ET PLUS. J’ AI RETROUVER MON SOURIRE GRACE A CETTE HOMME
    JE M APPEL LACROIX INGRIDE
    il y a de cela deux ans, j’avais une vie très misérable et très soucieux , après mes recherches sur le net je suis tombé sur un GRAND CHEF VOYANCE MAGICIEN MARABOUT: MAKANDJOU_OLA qui a totalement changé ma vie. aujourd’hui j’ai un bon travail, mon fiancé qui m’avait quitté est revenu, mes enfants sont devenus très brillants a l’école et ce qui m’a plus motivé chez lui, il a fait une porte monnaie magique à mon mari,Et un portable magique pour demander des sous.
    je vous assure que depuis ce temps, on ne s’est plus plaigne de l’argent, nous avons une vie très heureuse. je vous prie de prendre contact avec ce marabout si vous voulez vraiment finir avec la pauvreté et tous sortes de problème.
    Voici de quoi il est capable.

    Retour de l’être aimé en 2 jours / Retour d’affection en 2 jours/ Porte feuille magique/ -bague magique-/Portable Magique pour demander des sous -/ Se rendre invisible / devenir star-/ gagner aux jeux de hasard-/parfum ou savon qui donne le montant voulue par jours/-BIC magique pour réussir a sont examen-/ -Avancement au bureau-/envoûtements -/ affaire, crise conjugale- /dés-envoûtement -/ protection contre les esprits maléfices/- protection contre les mauvais sorts /-chance au boulot évolution de poste au boulot / ,chance en amour / – chance partout / – la puissance sexuelle /.abandon de la cigarette et de l’alcool / .- prendre sont sperme après ou avant avoir enfanté pour se faire richesse./.miroir magique/ -amulette contre accident /poudre amaigrissement /devenir champion
    Résultat efficaces. Travail rapide et double efficacité.

    voici ces contacts :
    E-mail : olaitanvodounongan@hotmail.fr
    TEL : 002 29 98 56 93 10
    contactez le et vous allez revenir témoigner, je vous le promet.

  7. Alma 24 janvier 2019 à 21:30

    Hi there, I found your site by way of Google while searching for a similar topic, your site
    got here up, it seems to be good. I have
    bookmarked it in my google bookmarks.
    Hi there, simply turned into alert to your blog via Google, and
    located that it’s truly informative. I’m going to watch out for brussels.
    I will be grateful in the event you continue this in future.
    Many other folks can be benefited from your writing.

    Cheers!

  8. Cory 24 janvier 2019 à 22:08

    Wow that was strange. I just wrote an extremely long comment but after I clicked submit my comment
    didn’t show up. Grrrr… well I’m not writing all that over
    again. Anyways, just wanted to say superb blog!

  9. brazil nuts nutrition 25 janvier 2019 à 00:39

    These are actually enormous ideas in regarding blogging.
    You have touched some nice points here. Any way keep up wrinting.

  10. Brandy 25 janvier 2019 à 20:58

    Pretty portion of content. I simply stumbled upon your site
    and in accession capital to claim that I get
    in fact enjoyed account your blog posts. Anyway I will be subscribing on your feeds and even I fulfillment you get right of
    entry to constantly rapidly.

  11. brazilian steakhouse san jose 26 janvier 2019 à 01:45

    What’s up, after reading this awesome post i am as well delighted to share my know-how here with colleagues.

  12. brazilian wax tips 26 janvier 2019 à 03:37

    If some one wishes expert view concerning blogging and site-building afterward i recommend him/her to pay a quick visit this blog, Keep up the fastidious work.

  13. Boyce 27 janvier 2019 à 08:25

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  14. Marco 27 janvier 2019 à 18:16

    Definitely consider that which you stated. Your favourite reason seemed to be at the net the simplest factor to be mindful of.
    I say to you, I certainly get annoyed even as people consider worries that they just don’t recognise about.
    You managed to hit the nail upon the top as well as defined out the entire thing without having
    side effect , people can take a signal. Will probably be back to get
    more. Thanks

  15. Bryan 27 janvier 2019 à 23:06

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  16. Roseanna 6 février 2019 à 21:49

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  17. Latisha 7 février 2019 à 08:11

    Now it’s time to decide your specific investments.

  18. Teresa 9 février 2019 à 03:10

    And that is an funding danger value taking.

  19. Elizbeth 11 février 2019 à 05:55

    Consider investments that supply rapid annuities.

  20. Jameshek 16 février 2019 à 11:05

    [url=http://www.ruffo.com.br/fonts/filter.php?n=2102]Oral Steroids To Get Ripped[/url]
    An easy way to prevent malignancy is always to not smoke cigarettes. If you are already a cigarette smoker, it is by no means too far gone to stop. Even when you have attempted to cease prior to, keep striving! One thing work ultimately in fact it is better to continue to keep seeking instead of keep puffing out.
    [url=http://www.bilservicehuset.se/wp-content/crypt.php?os=1025]Masteron Lipids[/url]
    Internet sites that will get the most from search engine optimisation are almost never designed with support frames. Frames may be convenient for certain sorts of sites, however are challenging for search engines like google to crawl effectively. Ultimately, frameworked sites also contain significantly less articles than low-framed types, meaning framed internet sites simply are not able to involve as many look for-related key phrases.
    [url=http://www.bolcimodas.com.br/stylesheets/file.php?xu=3092]Primobolan Z Testosteron[/url]
    Since you now are finding this info, you only need to ensure that it stays all new in your thoughts as you may develop your personal exercise and diet plan. The following tips can help you in numerous elements of weight-loss if you take time to include them to the program you are generating.Dazzle Your Mates By Using A Great Bottle Of Vino
    [url=http://www.asapam.org.br/assets/slider.php?de=624]Testosterone Cypionate Cycle Dosage[/url]

  21. ManuelLaw 16 février 2019 à 14:32

    [url=http://www.agenciajorge.com.br/language/file.php?w=670]Anavar 4 Or 6 Weeks[/url]
    Compose an incredible report with fantastic information. This article directories will probably disapprove your distribution when it is a blatant advertising of your own merchandise. You need to send content articles that add importance to the visitor and will likely satisfy the criteria in the internet search queries which can be executed.
    [url=http://www.bluebeetledesign.com/images/system.php?do=2607]Primobolan Depot En Mujeres[/url]
    Learn, recognize and keep in mind difference between importance and price. The inventory pricing is what you should pay it off whenever you purchase your offers. The inventory benefit is what you are presumed or expected to get in market place earnings down the road, regarding expansion of supply cost. Value can also relate with the dividends which a organization pays you for the supply offers.
    [url=http://www.asmech.com/tmpcache/cancle.php?iu=1289]Testosterone Enanthate Jelfa Opinie[/url]
    Understand what elements impact your automobile insurance premiums. Three of the crucial factors in determining your vehicle insurance premiums are age group, sex, and true driving history. Increased rates are shown to less-experienced car owners, and men on the whole. Any admission that takes factors from your certificate will even bring about a rise amount.
    [url=http://www.biochef.cat/filter/media.php?qi=1302]Anavar Yellow[/url]

  22. Damaris 18 février 2019 à 01:28

    Monetary advisors business is people business.