Le Blog Finance

EADS / BAE : quand Sarkozy voulait troquer aéronautique contre nucléaire à l’Allemagne

Alors que EADS/BAE, géants européens de l’aéronautique et la défense, tentent de freiner l’appétit de l’Allemagne, cette dernière ne cachant pas son souhait d’entrer au capital, il est somme tout intéressant de reprendre la stratégie que semblait vouloir mettre en application Nicolas Sarkozy en le domaine en mai 2008. Ce dernier ayant visiblement alors pour « ambition » de tronquer aéronautique contre nucléaire … et donc EADS contre Areva via un petit arrangement qu’il tentait de faire accepter à Angela Merkel.

Selon le Financial Times, en date du 19 mai 2008, Nicolas Sarkozy aurait en effet souhaité « marquer son règne » par la constitution d’un géant du nucléaire français, bâti autour d’Areva. Il se serait alors heurté pour ce faire à l’Allemagne, et plus particulièrement à la chancelière allemande, laquelle ne semblait alors aucunement disposée « de prime abord » à ce que l’allemand Siemens lâche du lest sur le dossier.

Mais c’est sans compter sur la « force de persuasion » du Président français et de ses influents « amis », tels que Martin Bouygues et Arnaud Lagardère, pour proposer un deal dont le principal élément serait de « troquer » aéronautique (EADS/Airbus) contre nucléaire. Histoire Également (ou principalement ?) qu’aucun obstacle ne vienne désormais freiner les « ambitions » de Bouygues en la matière ?

Nouvelle jugée alors comme explosive s’il en est, plus de 50.000 emplois étant directement concernés en France, et ce, tout particulièrement au niveau d’Airbus, de ses partenaires et sous-traitants.

- Vers un Areva français contre un EADS allemand ?

Selon le Financial Times – en conformité avec son approche « interventionniste » – Nicolas Sarkozy aurait alors pour objectif de faire de la France le champion inégalé du nucléaire en Europe.

Mais un tel projet suppose une gigantesque remise à plat du secteur industriel à une échelle qui n’avait plus été observée depuis la vague de nationalisation du début des années 80, lors de la présidence de de François Mitterrand, fait néanmoins remarquer le journal anglo-saxon, non sans quelque ironie.

Selon le Financial Times le « pragmatique Mr Sarkozy » semble préparer un « deal » avec les Allemands selon lequel la France renoncerait – en faveur de l’Allemagne – à son ambition quasi-séculaire de devenir un leader européen de l’industrie aéronautique, Berlin acceptant en retour de revenir sur ses propres ambitions dans le domaine nucléaire.

En pratique, affirmait à en mai 2008 le journal, cela signifierait que les Allemands obtiennent le leadership sur EADS en contrepartie de la mainmise du groupe nucléaire public français Areva sur la participation de l’allemand Siemens.

Si, affirmait le FT, il ne s’agirait que d’un éventuel scénario circulant dans les hautes sphères du pouvoir, l’affaire aurait été assez sérieuse pour inquiéter la communauté aéronautique française, et tout particulièrement les syndicats.

- Participation d’Alcatel-Lucent dans Thales dans la balance ?

Confirmant des rumeurs parues dans la presse, le FT précisait alors également que l’Elysée envisagerait de faire vendre à EADS la participation qu’Alcatel-Lucent détient dans Thales.

L’opération aurait pour « mérite » de rassurer l’Allemagne face aux “risques” de voir émerger un nouveau concurrent de taille dans le secteur de l’industrie de défense, en cas de rapprochement entre Thales et Safran. Lequel verrait son « avenir » compromis par la prise de contrôle partielle d’EADS.

Cette « concession » française aurait pour but de convaincre Angela Merkel de ne plus s’opposer au projet de fusion Alstom-Areva, laissant ainsi le champ libre à un rapprochement entre le groupe nucléaire français et Alstom …. et un éventuel accord entre Areva et Bouygues.

- Voie royale pour Bouygues vers une fusion Alstom/Areva ?

« La balle est dans le camp du gouvernement”, déclarait alors, Patrick Kron, le PDG d’Alstom, dans un entretien au Journal des Finances, à propos d’une possible fusion avec Areva.

Or, d’après un article du Canard Enchaîné, le dossier de la privatisation d’Areva avait alors été rouvert à la demande de l’Elysée. Pour rappel, le projet avait été mis en sourdine en septembre 2007, avec les premières conclusions des conseils mandatés par l’Etat, McKinsey et HSBC, relativement pessimistes sur les bienfaits potentiels d’un mariage entre Alstom et Areva.

Mais, d’après le Canard Enchaîné, les spécialistes de l’Elysée et de Bercy auraient cette fois élaboré un montage financier prévoyant la fusion d’Areva et d’Alstom à travers une holding de tête dont Bouygues contrôlerait 35% “et l’Etat, pour sauver les apparences, 18%, le reste étant placé en Bourse”.

Areva et Alstom seraient chacun valorisés au même montant de 20 milliards d’euros, constituant ainsi « un cadeau implicite de près de 3 milliards d’euros à Bouygues”, estimaient pour leur part les analystes de CM-CIC Securities.

Selon eux, ” la part de Bouygues dans l’ensemble représenterait en conséquence 14 milliards d’euros¦ pour une valeur en Bourse actuel de 7.4 milliards d’euros (35% d’Alstom), plus 9.5 milliards d’euros (35% d’Areva), soit près de 17 milliards d’euros”.

Sources : Financial Times, Canard Enchaîné, La Vie Financière, Challenges

Partager cet article

Article de

32 commentaires

  1. Reva 24 janvier 2019 à 22:27

    I have read so many content concerning the blogger lovers but this article is truly a fastidious article, keep it up.

  2. Bryce 25 janvier 2019 à 17:34

    Howdy! This post couldn’t be written any better!
    Reading this post reminds me of my good old room mate!
    He always kept talking about this. I will forward
    this post to him. Fairly certain he will have a good read.
    Thanks for sharing!

  3. Ross 26 janvier 2019 à 05:22

    A monetary advisor is your planning associate.

  4. Lena 26 janvier 2019 à 06:07

    Thanks on your curiosity in Funding Recommendation.

  5. Rodrigo 26 janvier 2019 à 13:01

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  6. Van 26 janvier 2019 à 17:33

    Thank you on your interest in Investment Advice.

  7. brazilian wax at home 26 janvier 2019 à 18:05

    I got this website from my pal who shared with me regarding
    this web site and at the moment this time I am browsing this web site and reading very informative content at
    this time.

  8. brazilian steakhouse near me 26 janvier 2019 à 20:34

    Whats up are using WordPress for your blog platform?

    I’m new to the blog world but I’m trying to get started and create my own. Do you require any
    html coding expertise to make your own blog? Any help would be really appreciated!

  9. Meagan 26 janvier 2019 à 22:49

    Financial advisors enterprise is folks business.

  10. Fatima 26 janvier 2019 à 22:50

    A financial advisor is your planning companion.

  11. Moshe 27 janvier 2019 à 00:19

    Hello there, I do believe your site could possibly be having browser compatibility issues.
    When I take a look at your site in Safari, it looks fine however, if opening in Internet
    Explorer, it’s got some overlapping issues. I just wanted to provide you with a quick heads up!
    Aside from that, great site!

  12. Elouise 27 janvier 2019 à 02:32

    Now it’s time to choose your particular investments.

  13. Nannie 27 janvier 2019 à 03:22

    hi!,I like your writing very so much! share we keep in touch
    more approximately your post on AOL? I require an expert on this house to resolve my problem.
    Maybe that’s you! Taking a look ahead to see you.

  14. Serena 27 janvier 2019 à 07:44

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  15. Lottie 27 janvier 2019 à 15:45

    All varieties of investments come with sure dangers.

  16. Domingo 27 janvier 2019 à 16:45

    Hello mates, its fantastic post regarding tutoringand completely explained, keep
    it up all the time.

  17. Florine 27 janvier 2019 à 22:59

    A financial advisor is your planning companion.

  18. Lorenzo 28 janvier 2019 à 01:08

    A financial advisor is your planning partner.

  19. Archie 7 février 2019 à 03:22

    This is true for funding recommendation as nicely.

  20. Johnette 8 février 2019 à 07:04

    Thank you for your curiosity in Investment Recommendation.

  21. Randall 9 février 2019 à 03:16

    A monetary advisor is your planning companion.

  22. Karri 9 février 2019 à 04:30

    Traders do pay direct and indirect prices.

  23. Faustino 9 février 2019 à 06:05

    This is true for investment advice as nicely.

  24. Tarah 10 février 2019 à 15:38

    Financial advisors business is folks enterprise.

  25. Sheri 11 février 2019 à 03:10

    And that is an funding threat value taking.

  26. Timmy 12 février 2019 à 01:16

    Think about investments that provide rapid annuities.

  27. Greg 12 février 2019 à 02:03

    Take into account investments that offer speedy annuities.

  28. Grady 18 février 2019 à 01:09

    Financial advisors enterprise is folks enterprise.

  29. Tyrone 18 février 2019 à 02:51

    And this is an funding threat price taking.

  30. Otis 18 février 2019 à 03:21

    Now it’s time to choose your specific investments.