Le Blog Finance

Chine : les banques rurales autorisées à baisser leur taux de réserves obligatoires

Décidément tout semble réuni ou presque pour l’éclatement d’une immense crise bancaire en Chine, laquelle serait elle-même provoquée par crise du crédit et crise immobilière.

Alors que depuis déjà quelques mois, nous évoquons les craintes des analystes face à l’émergence d’une situation, certains voyant même les prémices d’un credit crunch, Pékin vient de réduire le montant des fonds que les banques rurales doivent mettre en réserve auprès de la banque centrale. Mesures prises nous dit-on dans une tentative d’assouplissement monétaire en vue de stimuler l’économie du pays.

La banque centrale de Chine a ainsi annoncé mardi qu’elle allait baisser à partir de vendredi de 2 points de pourcentage le taux des réserves obligatoires pour les banques commerciales rurales du niveau de district et de 0,5 point de pourcentage pour les coopératives rurales de crédit.

« L’ajustement aidera à renforcer le soutien financier pour le développement rural et à orienter l’afflux du capital vers les zones rurales », a déclaré par ailleurs la Banque populaire de Chine, banque centrale du pays.

A noter que cette annonce intervient parallèlement à la chute de la croissance du PIB chinois, lequel a certes progressé de 7,4% au premier trimestre, mais n’en constitue pas moins un ralentissement. Elle a été prise à l’issue d’une réunion du Conseil des Affaires d’Etat la semaine dernière, date à laquelle le gouvernement central s’est engagé à prendre une série de mesures financières et fiscales en faveur de l’économie et de la création d’emplois ruraux.

Si les analystes s’attendent d’ores et déjà à ce que Pékin autorise les banques à réduire leurs réserves obligatoires sur tout le territoire chinois, d’autres estiment au contraire que ces mesures particulièrement ciblées laisseraient sous-entendre qu’aucun élargissement n’est prévu.

Quoiqu’il en soit, rappelons que les réserves obligatoires sont des réserves financières que les banques doivent déposer auprès de la banque centrale. Le taux des réserves obligatoires fixe ainsi une fraction minimale de dépôts des clients, que chaque banque doit conserver comme réserves et non pas pour octroyer des prêts. En conséquence, la baisse de ce taux permet de stimuler les prêts bancaires et la croissance économique.

En 2012, déjà, la Chine avait réduit de 20% le montant des réserves obligatoires des grandes banques et de 16,5% celles de moindre importance.

“Dans le contexte actuel de politique monétaire prudente, la décision n’affectera pas les liquidités dans le système bancaire”, a tenu par ailleurs à rassurer la banque centrale, ajoutant qu’elle continuerait à réaliser une croissance raisonnable des crédits et du financement social, tout en améliorant la structure financière. On ne demande qu’à y croire …. mais un tel discours risque de devenir de moins en moins crédible car justement les liquidités pourraient bientôt manquer … tandis que le montant des créances douteuses prend de l’ampleur. Une situation risquée que de telles mesures pourraient certes quelque peu améliorer à court terme, augmentant les sommes disponibles pour l’octroi de crédits … mais susceptible à moyen terme de renforcer l’ampleur de la crise qui se dessine à l’horizon.

En juin 2013, déjà, l’agence de notation Fitch indiquait qu’un éclatement d’une bulle de crédit sans précédent dans l’histoire du monde moderne risquait d’éclater en Chine.

A cette date, le marché interbancaire chinois, sur lequel les établissements financiers se prêtent de l’argent au quotidien, avait été confronté à une sévère pénurie de liquidités, provoquant durant trois semaines une envolée des taux à court terme sur ce même marché et mettant en péril la capacité des banques à se financer et à accorder des prêts.  La Banque Centrale chinoise avait au final annoncé le 30 juillet 2013 avoir injecté 17 milliards de yuans (2,8 milliards d’euros) dans le système bancaire.
En février 2013, nous avions d’ores et déjà évoqué quant à nous les craintes des analystes. Ces derniers s’alarmant d’une croissance excessive des prêts bancaires accordés au secteur privé, et des prêts accordés en dehors du secteur formel de plus en plus nombreux … et difficiles à rembourser.

Les experts s’attendaient alors à ce que la situation pour le moins tendue perdure, le pire restant à craindre selon eux. Ces derniers estimaient alors que la PBOC devrait maintenir sa politique de forte restriction de l’accès au crédit pour les entreprises et les particuliers. Raisons invoquées : le niveau élevé de créances douteuses détenues par les banques chinoises.  Un contexte qui fait craindre aux investisseurs que les banques soient confrontées à des difficultés de plus en plus fortes pour se re-financer.

Les autorités monétaires et politiques chinoises ont souhaité par la suite mettre fin à l’expansion très rapide du crédit de ces dernières années. Principaux établissements dans le viseur : les petites banques, lesquelles ont multiplié leurs prêts tout en spéculant massivement. Une situation qui a alors poussé le gouvernement à « assainir » le marché bancaire, fermant le robinet aux établissements les plus risqués, une politique pouvant conduire certains à la faillite.

En mai 2013, un rapport publié par l’agence de notation Moody’s indiquait que les prêts informels accordés en dehors du secteur bancaire en Chine avaient progressé de près de 70% au cours des deux dernières années … représentant désormais l’équivalent du 55% du Produit intérieur brut (PIB). Les produits financiers de ce secteur informel s’élevaient à la fin 2012 à 29.000 milliards de yuans (3.600 milliards d’euros), selon des calculs de Moody’s.

Selon une définition plus étroite du secteur excluant les prêts accordés par des sociétés fiduciaires et les obligations adossées à des actifs, le secteur informel ne pèserait que 21.000 milliards de yuans, mais tout de même 39% du PIB. Font partie du périmètre plus étroit de calcul : les prêts accordés par des particuliers (les « tontines »), les fonds de gestion d’actifs, les prêteurs sur gages et les sociétés de micro-crédit.
Le recours à ce type de prêt résulte en partie de la difficulté des emprunteurs, notamment du secteur privé et des petites entreprises, à se financer auprès des banques, lesquelles privilégient les entreprises qui, comme elles, sont étatiques.

Le rapport de Moody’s indiquait parallèlement que « le secteur bancaire informel pourrait avoir un effet de levier sur les finances de l’économie au sens large et amplifier les craintes d’une bulle de crédit ». L’agence de notation estimant que la croissance rapide des prêts informels augmentait les risques pour le système bancaire et l’économie chinoise dans son ensemble. « Vu la taille considérable et la croissance des activités bancaires informelles en Chine, nous doutons de la capacité des banques à se prémunir contre une augmentation significative des défauts de paiement » dans ce secteur, mettait encore en garde Moody’s.
Selon Fitch, les banques chinoises auraient en quelque sorte caché dans un deuxième bilan parallèle l’équivalent de 2 milliards de dollars de prêts, mécanisme leur permettant de contourner les limites officielles et nouvelles réglementations mises en place pour freiner les excès. Pratiques de nature à engendrer l’éclatement d’une bulle du crédit. Car, toujours selon l’agence de notation, la moitié des prêts doivent être renouvelés tous les trois mois, et un quart en moins de six mois.

Selon Charlène Chu, directrice principale de Fitch à Pékin, « Le pays a dupliqué la totalité du système bancaire commercial américain en cinq ans ». Ajoutant que le crédit est passé de 9 000 à 23 000 milliards de dollars depuis l’effondrement de Lehman Brothers. Elle avait alors indiqué au Daily Telegraph que le système bancaire souterrain chinois n’offrait aucune transparence. « Nous ne savons pas qui emprunte l’argent, qui sont les prêteurs, et quelle est la qualité des actifs, et cela sape la crédibilité des signaux », avait-elle indiqué.

Sources : AFP, Xinhua , The Telegraph

Elisabeth Studer – 24 avril 2014 – www.leblogfinance.com

A lire également :

. Chine : menace de credit Crunch selon agences de notation et presse financière
. Chine : forte hausse des prêts en janvier, une menace pour le système bancaire ?
. Risque accru d’éclatement d’une bulle du crédit en Asie prévient Coface

Partager cet article

Article de

38 commentaires

  1. retrouvé le retour 8 mai 2014 à 01:12

    http://mib.rbs.com/insight/articles/china-can-handle-shadow-banking-threat.html

    Dans l’idiome des anciennes colonies anglaises et du Rouanda.

  2. redannonce 12 mai 2014 à 10:23

    perso je trouve que c’est une bonne chose , sa permetre au marché de l’immobilier de réspirer un bon coup

  3. Vicky 23 mai 2014 à 10:11

    When do you think that you will add a english version of your website?

  4. Maha 18 juin 2014 à 13:33

    Lancement de M24 TV Al Aqaria

    M24 TV Al Aqaria est une chaîne de télévision dédiée spécialement au secteur de l’immobilier.

    La chaîne M24 TV Al Aqaria vous permet de communiquer vos offres immobilières sur le grand Maghreb et le Moyen-Orient.

    M24 TV Al Aqaria est diffusée sur Nilesat, Fréquence : 11602, Polarisation: Horizontale, Symbol Rate: 27500.

    http://www.al-aqaria.maghreb24tv.com/

  5. petites annonces 23 juin 2014 à 00:18

    Service de petites annonces gratuites

    http://www.redannonce.fr/

  6. petite annonce 23 juin 2014 à 00:19

    Service de petites annonces gratuites
    http://www.redannonce.fr/

  7. KARL 24 juin 2014 à 17:21

    Bonjour,
    J’ai découvert votre blog et trouve les informations que vous diffusez pertinentes. Je travaille pour la société Oùhabiter.com, une start-up qui a développé un portail immobilier avec une géolocalisation des biens en vente ou en location. Merci de me donner votre avis sur notre site web http://www.ouhabiter.com/

    Bien Cordialement

    Karl
    Ouhabiter.com

  8. setablirabaiestpaul.com 25 juin 2014 à 00:22

    Un bon article. Ce qui me fais rire franchement c’est la phrase de Charlène chu :”Le pays a dupliqué la totalité du système bancaire commercial américain en cinq ans ”

    Enfin j’espère que ces mesures aident le pays et surtout pour que le jeune chinois peut acquérir une nouvelle propriété

    • Immobilier essaouira 24 octobre 2014 à 09:41

      La Chine , un pays qui est capable d’après mes points de vue. C’est qui fait la richesse d’un pays n’est pas les ressource naturelles qu’il a mais la moralité les peuples qui y vit.

  9. Frida 25 juin 2014 à 17:20

    C’est ce que je me demande et ce que j’espère aussi, qu’un tel système ne soit pas limiter qu’à un minimum de personnes mais bel et bien à une entité !

    Article très intéressant en tout cas, bonne idée de blog !

  10. code promo 2 juillet 2014 à 15:41

    Sa promet !

  11. arthur 10 juillet 2014 à 11:01

    Arthur Loyd Toulouse vous accompagne dans votre projet
    Arthur Loyd Toulouse se positionne comme le conseil en immobilier d’entreprise sur le Grand Toulouse. Depuis 25 ans notre présence quotidienne sur le terrain permet d’offrir à nos clients et nos mandants la meilleure solution et visibilité du marché.

  12. Merci pour vos articles toujours très intéressants

  13. Immobilier Vaud 4 septembre 2014 à 23:35

    Le chinois feront du mal un jour même à l’immobilier en Suisse

  14. Zunest 13 octobre 2014 à 06:42

    Ca fait bien 4 ans qu’on nous parle de l’éclatement imminent de la bulle immobiliere chinoise et il ne s’est toujours rien produit. Ce qui est sur c’est qu’investir dans l’immoblier dans les grandes villes de Chine, Shanghai, Pekin Canton et j’en passe, c’est un placement on ne peut moins risqué, les campagnes se vident de leur population chaque année pour venir grossir la population urbaine.

  15. Immobilier maroc 14 octobre 2014 à 08:53

    Mesures prises nous dit-on dans une tentative d’assouplissement monétaire en vue de stimuler l’économie du pays. On dirait que l’immobilier constitue un secteur important qui rapporte sur l’économie chinois.

  16. Location haut de gamme Djerba 4 novembre 2014 à 16:44

    merci pour ces détails , la chine est depuis toujours une puissance économique qui doit prendre des mesures pour rendre fiable l’immobilier.

  17. STEPHANE GENIQUE 10 mai 2016 à 10:08

    Chaque action de ce pays me rappelle une phrase qu’un ancien prof nous disait à l’époque: ” le jour où la Chine s’éveillera, le monde tremblera” cela a dynamisé mon admiration pour ce pays

  18. hi 25 janvier 2019 à 00:31

    I am regular visitor, how are you everybody? This piece of writing posted at this
    website is genuinely nice.

  19. Ruth 26 janvier 2019 à 11:12

    That is true for funding recommendation as properly.

  20. brazil flag colors 26 janvier 2019 à 18:02

    Attractive section of content. I just stumbled upon your site and in accession capital to say that I get in fact
    enjoyed account your weblog posts. Anyway I’ll be subscribing in your feeds or even I fulfillment you get right of
    entry to persistently fast.

  21. Abel 27 janvier 2019 à 10:45

    A monetary advisor is your planning companion.

  22. Velda 2 février 2019 à 09:08

    A monetary advisor is your planning partner.

  23. Kristina 6 février 2019 à 21:31

    Thanks on your interest in Investment Recommendation.

  24. Chantal 7 février 2019 à 07:20

    Thanks for your curiosity in Funding Advice.

  25. Tamika 8 février 2019 à 05:09

    All varieties of investments come with sure dangers.

  26. Demetria 8 février 2019 à 08:35

    All varieties of investments come with certain dangers.

  27. Eartha 9 février 2019 à 04:47

    And this is an investment threat price taking.

  28. Junko 9 février 2019 à 05:37

    Now it is time to decide your specific investments.

  29. Rowena 11 février 2019 à 05:15

    And this is an funding risk price taking.

  30. Demetra 12 février 2019 à 01:12

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  31. Faith 12 février 2019 à 03:33

    Thank you for your interest in Investment Advice.

  32. Austin 12 février 2019 à 07:19

    Investors do pay direct and oblique costs.

  33. Audra 16 février 2019 à 01:56

    This is true for funding recommendation as effectively.

  34. Klaudia 16 février 2019 à 02:21

    Now it is time to pick your specific investments.

  35. Donna 16 février 2019 à 03:14

    Investors do pay direct and oblique prices.

  36. Billy 17 février 2019 à 02:15

    Thank you on your curiosity in Investment Advice.

  37. Leandro 18 février 2019 à 02:28

    This is true for investment advice as nicely.