Le Blog Finance

L’Ukraine, le prochain Dubaï ?

imf_UKRAIN_fmi.jpgAprès Dubaï, en attendant la Grèce, voire l’Espagne, une crise financière d’une importance majeure pourrait survenir en Ukraine.

Partager cet article

Article de

29 commentaires

  1. samedi soir 13 décembre 2009 à 01:09

    et voilà je comprends tout…
    vous nous montrez 2 femelles… qui plus est désirables…. de loin…
    si ce sont des femmes qui dirigent les finances comment voulez vous que ça fonctionne..
    peut être la brune est greque.. et la blonde d’Ukraine…
    quoi qu’il en soit… les femmes aux fourneaux !!! les hommes au bistrot..
    les politques au pipeau …non mais!!!!

  2. Elisabeth 13 décembre 2009 à 01:25

    Concernant la “femelle” grecque :
    Ceyla Pazarbasioglu, International Monetary Fund (IMF) mission chief to the Ukraine
    et votre femelle de mère elle est française ?, sont quand même assez fous pour laisser des femmes engendrer des hommes !
    on voit ce que cela donne ….

  3. Elisabeth 13 décembre 2009 à 01:27

    Ceyla Pazarbasioglu is a technical assistance advisor at the International Monetary Fund.
    Prior to her current position she was the Vice President of the Banking Regulatory and Supervisory Agency of Turkey during July 2001-June 2003.
    Between 1998 and 2001 she worked as the Chief Economist and Head of Strategy and Economics Department with ABN AMRO, U.K, where she was responsible for coverage of fixed income and equity business in Eastern Europe, Russia, Turkey and Middle East and North Africa.
    Between 1992 and 1998, Ms. Pazarbasioglu worked as an Economist at the International Monetary Fund, providing technical assistance to countries such as Czech Republic, Poland, Turkey, Ghana, Korea, Thailand, Russia, and former Soviet Union States. Ms. Pazarbasioglu received her B.S. in Economics from the Bosphorus University in Istanbul and she holds a Ph.D. in Economics from Georgetown University.

  4. Elisabeth 13 décembre 2009 à 01:30

    Quelle méprise, la dame ne dirige pas la Grèce, bien au contraire elle est turque !
    Ceyla Pazarbasioglu (Turkish: Ceyla Pazarba

  5. Dadounet 13 décembre 2009 à 12:53

    Elle part au quart de tour, Babette !
    Je tiens d’abord à signaler que je regrette que la coiffure de Julie T. ne soit pas plus répandue et que je n’ai rien à voir avec “samedi soir” ; on est visiblement plusieurs à penser que les femmes sont faites pour faire et élever des enfants, non pour diriger des pays ou des entreprises ; et elles ne font pas les deux : http://www.polemia.com/article.php?id=1487 .
    Il est à noter que les femmes trouvent “femelle” péjoratif, quand les hommes trouvent “mâle” laudatif ; quand donc se rendront-elles compte qu’elles *sont* des corps ?
    Il est effectivement surprenant qu’en plein 21ème siècle, on ait encore besoin de femmes – qui remontent à la plus haute antiquité – pour faire des hommes ; ça ne devrait plus durer.
    Ce qui est surtout grave, c’est que c’est le socialisme lui-même qui est femelle ; on doit aider les enfants, leur donner de l’éducation, de l’argent, mais un adulte doit pouvoir garder les fruits de son travail ; c’est ce vol dû à un raisonnement femelle qui est la cause de la ruine de l’Ukraine, de la Grèce et de la France.

  6. Roselyne 13 décembre 2009 à 13:32

    A M. Dadounet,
    Lisez ce hors sujet chapitre B, c’est de la part d’un cousin:
    http://blog.turgot.org/index.php?post/Pourquoi-les-banquiers-nous-ont-trahi
    Retournons au sujet, je viens d’entendre cela sur Canal+
    Au PS;” tu fermes ta gueule et tu restes ou tu ferme ta gueule et tu te casses”
    A l’UMP (Union des Moutons de Panurges, je tiens ça d’un autre blog) c’est pareil.
    Ici aussi c’est pareil d’après un cousin.

  7. Dimanche après midi 13 décembre 2009 à 18:33

    Les “femelles” c’est peut être un mauvais joke, mais ce qui est établi c’est que la femelle brune turque Ceyla Pazarba

  8. Elisabeth 14 décembre 2009 à 00:35

    @ Dimanche:
    http://www.dailymotion.com/video/x9us1s_qui-gouverne-la-france-1-de-7_news
    très interessant , mais cela stoppe en plei milieu :-(

  9. Elisabeth 14 décembre 2009 à 00:37

    ok, j’ai compris je varie de 1 à 7 dans lien html

  10. JP 14 décembre 2009 à 01:16

    Pour revenir au sujet initial, j’interprète l’histoire ainsi:
    -d’une part, le fmi a suspendu ses versements pour contraindre l’ukraine à appliquer les conditions liées ( mais, dont l’application, précisément, entrainerait probablement pour le gvt ukrainien une grande défaite électorale à venir)
    -alors les ukrainiens expliquent au fmi que s’il continue à ne rien donner il va pleuvoir des grenouilles, et le soleil ne se lèvera plus jamais…
    Ne nous affolons pas. Deux milliards, ce n’est même pas ce qui s’est évaporé en moyenne mondialement chaque jour depuis le début de la crise.

  11. Dadounet 14 décembre 2009 à 01:26

    Merci Roselyne pour le lien ; je le recommande à tous.
    Quand on pense que la France a su enfanter Turgot, Jean-Baptiste Say et Frédéric Bastiat, le plus simple d’accès, pour se retrouver engluée dans le socialisme, se faire taxer par des réchauffistes… !

  12. Chris 14 décembre 2009 à 08:17

    Kiev doit se débrouiller seule. Surtout les voleurs mafieux de ce gouvernement devrait mettre la main à la poche après s’en être mis plein de côté. 2 milliards, c’est à peine 10% de la fortune personnelle des 10 personnes les plus riches d’Ukraine dont l’actuelle premier ministre qui ont pompé dans les finances publiques pour leur propre personne. Les 11 milliards déjà donnés par le FMI ont totalement disparus et personne ne sait où. Et en plus l’Ukraine dépense 4 milliards pour accueillir la coupe d’Europe de Foot. Quand on ne peut pas payer ses fonctionnaires, on se passe de bagatelles. Venez voir les bagnoles de luxe qui roulent dans les rues et devant les ministères. Même Sarko est un gamin à côté de tout ce bling bling. Les ukrainiens ne sont pas en faillitte, et leur donner du fric ne fait qu’alimenter d’avantage le marché noir et les détournements de fonds. Il faut aider les ukrainiens à dégager toute cette racaille, et ce sera beaucoup moins coûteux…

  13. JP 14 décembre 2009 à 09:40

    Quelques sources appuyant votre point de vue seraient bienvenues

  14. haydar 14 décembre 2009 à 20:05

    La prochaine crise viendra d’Europe de l’Est, certitude.

  15. Roselyne 14 décembre 2009 à 20:07

    A M. Dadounet
    Mon cousin qui est en prison pour cyber-irrévérence a un autre lien irrévérencieux qu’il souhaiterais vous communiquer. Si vous êtes toujours en ligne…

  16. Elisabeth 14 décembre 2009 à 20:30

    @Roselyne
    Sire Dadounet fait partie des fidèles lecteurs,
    nous ne sommes rancuniers ni l’un, ni l’autre :-)

  17. Dadounet 14 décembre 2009 à 20:58

    Effectivement, je suis toujours en ligne, Roselyne ; pouvez-vous en dire plus sur l’origine des ennuis de votre cousin ?
    “M.”, Sire, c’est beaucoup d’honneur pour un pseudo !

  18. Roselyne 14 décembre 2009 à 21:32

    Rien de méchant pour le cousin, pour utiliser une de ses expressions il trouve que ça sent la caisse à chat dans les taupinières de l’infos il est parti respirer sur d’autres sites. C’était une façon de parler.
    Voila le lien, choisir la poubelle;
    http://www.vimeo.com/1711304?pg=embed&sec=1711304
    52 mn de video
    Si à l’occasion vous voyez réapparaitre Pearson le Belge il serait content que vous lui transmettiez les deux liens.

  19. Trevize 14 décembre 2009 à 22:57

    Oui c’est la vidéo de BANKSTER sur la création monaitaire enfin en français.
    Il me semble que cette video à été critiqué pour… antisémitisme.
    en faisant l’amalgame entre banquiers et juifs, cela dit je n’ai plus le souvenir d’ou j’ai vu cela.

  20. Dadounet 15 décembre 2009 à 00:28

    Merci Roselyne ; je vais l’écouter.
    @ Trevize : le problème n’est pas de savoir si cette vidéo a été critiquée pour antisémitisme ; il est de savoir si ce qu’elle dénonce est vrai ou non ; taxer de nazisme, d’antisémitisme… est destiné à discréditer aux yeux de la masse sans répondre sur le fond ; les vidéos les plus intéressantes sont donc en général celles qu’on a tenté de discréditer plutôt que celles auxquelles on a essayé de répondre sur le fond.
    Par ailleurs, ne pas voir qu’il y a un problème avec l’argent, la façon dont les banques l’émettent et la façon dont Goldman Sachs le siphonne sans le laisser irriguer les entreprises est de la simple stupidité.

  21. JP 15 décembre 2009 à 06:41

    ” taxer de nazisme, d’antisémitisme… est destiné à discréditer aux yeux de la masse sans répondre sur le fond ; ”
    Et lorsqu’on taxe de “socialisme” c’est dans quel but ?

  22. Dadounet 15 décembre 2009 à 12:27

    > lorsqu’on taxe de “socialisme” c’est dans quel but ?
    Discréditer aux yeux de l’élite !
    .
    Le nazisme (socialisme national) est considéré comme une horreur, et pas le socialisme ; c’est malheureux, car le socialisme, c’est le vol basé sur le mensonge et suivi de la ruine pour le plus grand nombre.
    Lénine a dit “enfin un vrai socialiste à la tête du parti socialiste italien” ; de qui parlait-il ? De Benito Mussolini.
    Quant au socialiste Pierre-Joseph Proudhon, il disait qu’au delà de 7 % de prélèvements obligatoires, on quittait le socialisme pour entrer dans la tyrannie ; que ne dirait-il pas de nos jours !

  23. Chris 16 décembre 2009 à 08:57

    J’ai essayé de citer mes sources sur la situation en Ukraine mais cela ne semble pas intéresser le censeur de ce site. Bravo pour la liberté d’expression et d’information ! Encore un blog inutile de la toile qui va disparaitre aussi vite qu’une bonne claque…

  24. Elisabeth 16 décembre 2009 à 09:40

    “J’ai essayé de citer mes sources sur la situation en Ukraine mais cela ne semble pas intéresser le censeur de ce site” : certainement une mauvaise manip de votre part, etant reputée pour être très light sur la censure, au contraire
    qd au blog , ca fait deja 4 ans que j’y bosse …. :-)

  25. Elisabeth 16 décembre 2009 à 13:27

    Gloups, merci à Samedi et dimache de m’avoir ouvert les yeux, ca glace le sang
    cf sur WIKIPEDIA
    José Manuel Durão Barroso est un juriste universitaire et un diplomate portugais, formé notamment à l’université de Genève où il fut assistant du professeur Dusan Sidjanski à l’Institut universitaire d’études européennes[1]. Il y découvre la pensée de Denis de Rougemont.
    **********
    Il séjournera aux

  26. JP 16 décembre 2009 à 20:03

    @chris & elisabeth
    Il y a peut-être un antispam qui poubellise automatiquement les messages contenant trop de liens

  27. Elisabeth 16 décembre 2009 à 23:23

    @JP et Chrsi : ah oui, maintenant que vous le dites !
    c’est cela il faut le lien html en dur et pas trop de liens je crois

  28. Francis 21 décembre 2009 à 15:22

    Le Japon en outsider de l’Ukraine ?
    Le Japon croûle sous une dette monstrueuse :
    une des dettes les plus élevées du monde, emprunte plus qu’il ne gagne et refuse d’envisager de nouvelles sources de revenus: ce qui, pour un particulier, mènerait à la saisie et l’interdiction bancaire n’attire à l’Etat japonais que des sermons vite oubliés.
    Alors que la situation budgétaire de la Grèce, du Mexique ou de Dubaï agitent ces dernières semaines les marchés mondiaux, le Japon, malgré des finances publiques dans un état tout aussi désastreux sur le papier, ne semble inquiéter ni les investisseurs, ni les agences de notation.
    La suite de cet article remarquable :
    http://www.boursorama.com/infos/actualites/detail_actu_marches.phtml?num=5f2e0cc283e0d1a14bc8d7171c4aaf31

Commenter cet article