Le Blog Finance

Libye : quand Sarkozy faisait tirer sur des Mirages rénovés par la France … ou le monde noir des affaires

Libye : quand Sarkozy faisait tirer sur des Mirages rénovés par la France … ou le monde noir des affaires

A l’heure où Nicolas Sarkozy, ancien chef de l’Etat,  a été placé en garde à vue, dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle  2007,  je ne “résiste” pas à  remettre à la surface  cet article  que j’avais rédigé en 2011. Pointant du doigt l’imbroglio politico-financier dans lequel  était plongé  le Président français. Pour ne pas dire avait plongé, voire avait trempé, via son entière volonté. Laissant également entrevoir  à l’époque  que le  marché de l’armement avait  encore de « beaux » jours devant lui, ce qui est toujours le cas, d’ailleurs.

Alors que suite à la décision de l’ONU  d’autoriser le recours à la force contre la Libye, les capacités de défense anti-aérienne libyennes  avaient été “fortement endommagées”  par les frappes de la coalition, il nous avait semblé  tout de même très  intéressant de rappeler  que l’aviation militaire libyenne  que Sarkozy  affirmait alors  haut et fort vouloir détruire …  était  en partie constituée de Mirages renovés … grâce à un   fabuleux contrat  de “remise en vol conclu en décembre 2006 … entre le Colonel Kadhafi et le groupe français Sofema, ce dernier assurant la coordination des interventions des industriels Dassault, Snecma (groupe Safran) et Thales.

Précisons que le contrat français de remise en état de 12 Mirage F1 de l’armée libyenne, représentait une centaine de millions d’euros de travaux sur une période d’intervention de 30 mois. Il avait reçu le soutien des services officiels français, selon déclaration faite par le général Bernard Norlin, président de Sofema. Dans un premier temps, l’accord ne prévoyait pas la remise en état du reste de la flotte de 38 Mirage F1 libyens.

Rappelons que Sofema groupe est une société de services, privatisée en 2000, qui exporte du matériel aéronautique de défense et de sécurité et en assure le support logistique. Elle assure aussi des missions de conseil (…) avec un réseau d’experts en intelligence économique (…) et commerce international dans 60 pays. Elle était alors  détenue à  22% par EADS, 12% par Safran et comptait  aussi parmi ses actionnaires (de 5 à  10% chacun) les principaux autres industriels français de l’armement dont Dassault, Thales, DCN (ex-direction des constructions navales) et Nexter (ex-Giat Industries).

En octobre 2006, la Délégation générale pour l’armement (DGA) du ministère français de la Défense avait confirmé l’existence de discussions avec la Libye en vue de moderniser les armements libyens, dans le cadre de la coopération de défense renouée entre les deux pays en 2005. Un accord visant à  permettre la rénovation des armements français acquis par la Libye dans les années 70, avions F1 et bateaux Corvette, « serait en cours de discussion entre les deux pays », avait alors indiqué Paris.

L’accord de 2006 “visait surtout à  permettre à  la Libye de retrouver la capacité opérationnelle qu’elle avait avant l’embargo international sur les armes” entre 1986 et 2004, en particulier par la modernisation de 38 Mirage F1 achetés par la Libye entre 1978 et 1980, indiquait alors une source proche du dossier. Fort intéressant quand on voit comment Sarkozy avait par la suite réagi  contre Kadhafi …

Tripoli aurait néanmoins alors marqué son intérêt pour des ”équipements plus sophistiqués“, tels que l’avion de combat Rafale et l’hélicoptère d’attaque franco-allemand Tigre, dont la maîtrise d’oeuvre industrielle est assurée par Eurocopter, filiale du groupe européen EADS.

Cerise sur le gâteau : si le fils de Kadhafi affirme aujourd’hui que que ce contrat aurait pu faire bénéficier le clan Sarkozy de somptueuses commissions et retro-commissions … permettant de financer les frais de sa  campagne 2007, l’irremplaçable site bakchich.info affirmait notamment quant à lui que les circonvolutions politiques et financières réalisées par la Sofema – à travers Ziad Takkiedine, « intervenant » notamment dans le cadre de l’affaire de Karachi - auraient eu pour objectifs d’ ”empêcher que les com’ ne viennent garnir les finances électorales d’un hypothétique rival de Sarko, Michèle Alliot-Marie“.

Précisons que l’homme d’affaires libanais Ziad Takieddine a été interpellé au début du mois de mars 2011 au Bourget … alors qu’il rentrait de Libye, les douanes ayant saisi 1,5 million d’euros en liquide dans son avion.

Placé en garde à vue, il a été remis en liberté, le parquet indiquant toutefois qu’une enquête préliminaire, portant sur des “manquements aux obligations déclaratives” et une “suspicion de blanchiment“, a été ouverte. L’enquête a été confiée au Service national de la douane judiciaire.

Mais ce n’est que le 20 mars 2018,  que Nicolas Sarkozy est entendu pour la première fois dans cette enquête, par les policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) à Nanterre, près de Paris.

L’ancien chef de l’Etat a été ainsi  placé en garde à vue, dans le cadre de l’enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle, a-t-on appris mardi de source proche de l’enquête, confirmant une information de Mediapart et du Monde.

Sources : AFP, Bakchih.info, Blog secret défense de Marianne2

Elisabeth STUDER – 20 mars 2018 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

11 commentaires

  1. retrouvé le retour 20 mars 2018 à 19:05

    “Placé en garde à vue, il a été remis en liberté” !! Ce n’est pas comme frère Tarik qui lui bénéficie d’une autorisation de planter sa tente en milieu carcéral !!
    Il faut espérer que notre bourré de tik tak ne profitera pas de cette situation pour jouer les martyrs en sautant à la corde !!

  2. retrouvé le retour 21 mars 2018 à 01:36

    Méprisés par leurs instructeurs les pilotes formés sur la BA 102, maintenant fermée auraient bien gagné à être formés sur des appareils chinois :) :) :) !! Qui peut sérieusement penser que la restauration en 2006 des coucous de Dassault datant de 1974 était une bonne option !!

  3. retrouvé le retour 21 mars 2018 à 04:31

    Avions vole !! Les sinistres zindoux doivent se préparer a faire les pièces eux-mêmes !! en cas de confit religieux avec Saint Makron !!

  4. retrouvé le retour 21 mars 2018 à 08:44

    Toujours au chaud !! Carla bientôt femme de marin !! On finira par se débarrasser de toutes ces crapules !! Assassiner son donateur peut-on faire plus minable ?? et surtout tous les crétins qui boivent depuis des années cette propagande débile.

  5. retrouvé le retour 22 mars 2018 à 07:29

    Ouf on va “examiner” ce pingouin !! Quand à Makron il n’a qu’a aller parler francophonie avec le grand démocrate tutsi du Rouanda !! et ses soutiens ici et là !!

  6. retrouvé le retour 22 mars 2018 à 16:45

    Pépère bientôt à la télé !! Avec son costume à rayures et son boulet !!

  7. retrouvé le retour 22 mars 2018 à 19:51

    Et maintenant les Belges qui cherchent une solution de rafistolage de leurs coucous US de collection.
    Allons nous fabriquer une industrie européenne d’armement qui ne dépende pas d’exportations vers des pays pseudo religieux dont les dirigeants finiront devant des tribunaux internationaux ( des vrais !!)

  8. retrouvé le retour 27 mars 2018 à 05:04

    2013 ES !! :) :) 2013 et toi pourquoi restes-tu “une entité controversée silencieuse” ?

    ” PARIS (Reuters 01/06/2013) – L’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine, qui était soupçonné d’avoir voulu prendre la fuite à l’étranger alors qu’il fait l’objet d’un contrôle judiciaire, a été mis en examen vendredi soir et placé en détention provisoire, a-t-on appris de source judiciaire.”
    Il est poursuivi pour corruption d’agents publics étrangers, escroquerie, fraude fiscale et organisation d’insolvabilité, a-t-on précisé de même source.”

    C’est un peu comme frèro Tarik ” soupçonné d’avoir voulu prendre la fuite à l’étranger ” qui plante toujours sa tente en prison, Sarko lui il peut aller voir sa belle guitariste !! Alors que je le soupçonne de chercher des solutions non légales vue la tentative d’assassinat qui a eu lieu au Sud (de l’Afrique) sur un important témoin.

    Les mêmes commanditaires bientôt coincés que pour Chevaline, Faustin Kayumba Nyamwasa, et bien sur Béchir Saleh !!!

  9. retrouvé le retour 12 avril 2018 à 05:51

    “Ce que l’on sait de la chute d’une ogive d’un avion de chasse sur une entreprise du Loiret” Mauvaise pub pour les ventes d’armes, heureusement le ridicule ne tue plus :) :) :)

    https://www.larep.fr/nogent-sur-vernisson/faits-divers/2018/04/10/une-ogive-d-avion-de-chasse-tombe-dans-le-loiret-on-a-entendu-un-gros-boum-et-vu-un-flash-puis-de-la-fumee_12807661.html

    Même si le rôle de goal est difficile dans l’épreuve des pénaltis, comme chacun va tirer à son tour à la régulière, que le meilleur gagne. se ne sont pas les objectifs qui manquent autour de Mare nostrum.

  10. retrouvé le retour 15 avril 2018 à 11:48

    “Les raids occidentaux ont visé un site, le Centre d’études et de recherches scientifiques situé à Barzeh et soupçonné de produire des armes chimiques, selon le rapport d’un service de renseignements occidental. La France avait collaboré à sa création dans les années 70.”

    A traître, traître et demi !! ;) :)

Commenter cet article