Le Blog Finance

Le franc CFA comme monnaie unique de la CEDEAO ?

Branle-bas de combat en Afrique pour en pas dire lutte de pouvoir et d ‘influence !

Alors que la CEDEAO vient de reporter une nouvelle fois la mise en oeuvre d’une monnaie unique, le président ivoirien, Alassane Ouattara envisage quant à lui d’étendre le franc CFA à tous ses membres. Une volonté affichée par le dirigeant à son retour en Cote d’Ivoire … après une visite de travail à l’Elysée auprès du président français, Emmanuel Macron.

Une manière de démontrer la pertinence des propos de l’économiste altermondialiste  Demba Moussa Dembélé, qui estime que les dirigeants de l’Uemoa (l’union économique et monétaire Ouest Africaine) retardent l’avènement de la monnaie unique car ils demeurent attachés à la France.

Lors dans une conférence de presse le 31 août dernier à l’Elysée, le président ivoirien a ainsi mis en avant la nécessité d’étendre la zone monétaire du franc CFA à l’ensemble des pays de la CEDEAO, estimant que “la monnaie commune” de l’UEMOA était “une monnaie qui rend service au peuple africain”, et qu’elle était “appréciée.” “C’est une monnaie qui circule dans les pays voisins alors qu’aucune monnaie des autres pays ne circule chez nous. C’est dire que c’est une monnaie qui a une certaine attractivité”, s’est ainsi félicité le président ivoirien.

“Nous avons considéré qu’il nous appartient de voir les évolutions que nous voulons entreprendre” a-t-il fait valoir, se montrant moteur sur le sujet. Ajoutant : « nous considérons qu’aujourd’hui, notre monnaie est solide, elle est appropriée, elle est couverte à 75% par les devises que détiennent la banque centrale ». Pour au final déclarer : “nous avons l’ambition bien sûr d’élargir cette union et d’aller vers une monnaie de la Cedeao en temps opportun. ”

Devançant les éventuelles inquiétudes, il a par ailleurs tenu à préciser que l’UEMOA couvrait les trois quarts de ses émissions monétaires et que la banque centrale détenait l’équivalent de plus de cinq mois d’importations.

  • France et Côte d’Ivoire main dans la main 

Emmanuel Macron a quant à lui montré son soutien au projet d’Alassane Ouattara tout en concédant que si la zone franc offrait une stabilité monétaire, elle devait néanmoins faire face à certains défis, observant des “tensions politiques” chez certains. « Nous partageons, je crois, une vision commune sur l’intérêt de la zone » a-t-il déclaré. Ajoutant néanmoins qu’il fallait oeuvrer vers une modernisation, et ouvrir “une nouvelle voie avec beaucoup de pragmatisme.”.

Le président ivoirien a par ailleurs indiqué avoir discuté de “projets importants” avec le Président français, saluant le “soutien de la France”  pour le financement du projet du métro d’Abidjan, dont les travaux devraient être lancés en novembre 2017 en présence du président français. L’entente semble ainsi plus que cordiale entre les deux pays, les deux présidents pouvant trouver intérêts communs dans ces différents projets …

  • Un franc CFA qui est loin de faire l’unanimité

Reste tout de même au président ivoirien à convaincre populations et chefs d’Etat africains, alors que nombre d’entre eux estiment que le franc CFA plombe les économies nationales en raison de sa parité fixe avec l’euro.

Selon l’économiste et ancien ministre togolais Kako Nubukpo, le franc CFA nuirait ainsi au développement des pays africains qui l’utilisent. Une opinion largement partagée au sein du continent africain.

Kako Nubukpo estime pour sa part que l’usage de cette monnaie garantie par le Trésor français, engendre quatre problèmes principaux. Il constate tout d’abord que les échanges entre économies de la zone franc sont très faibles, ne représentent que 15 % contre 60 % pour l’Union européenne.

De plus, selon lui, une monnaie arrimée à l’euro s’avère trop forte pour l’économie locale. Elle nuit à la compétitivité, car “elle agit comme une taxe sur les exportations et une subvention sur les importations”. En dehors du cas notable de la Côte d’Ivoire, premier exportateur mondial de cacao, “toutes les balances commerciales des économies de la zone franc sont déficitaires”, précise enfin l’économiste.

Sources : APA, presse africaine, France24

Elisabeth Studer – 3 septembre 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Afrique : report de la monnaie unique, critères de convergence en question

Afrique : les banques centrales préparent la monnaie unique

Pas de dévaluation du Franc CFA selon les ministres de la Zone franc

L’éventuelle dévaluation du franc Cfa sujet de réflexion à Dakar

La dévaluation du franc CFA pas d’actualité selon la France

Le Sénégal teste l’ e-CFA, vers une monnaie unique en Afrique au grand dam d’Orange Money ?

Le Zimbabwe lance sa propre monnaie

Partager cet article

Article de

8 commentaires

  1. SimonB 4 septembre 2017 à 09:07

    Pour faire court (et facétieux), il s’agit en somme pour les dirigeants africains d’abandonner le contrôle de leur planche à billets au profit de la BCE, càd de Mme Merkel…Comment dit-on hélicoptère en africain?

  2. retrouvé le retour 4 septembre 2017 à 14:56

    J’ai connu une baisse de 50% de la valeur du FCA qui ne venait pas de Madame Merkel mais de l’IEOM !!!!

    http://www1.rfi.fr/actufr/articles/049/article_26180.asp

  3. retrouvé le retour 8 septembre 2017 à 18:30

    ES regarde comme la vie est belle au Québec avec cette belle entreprise controversée maintenant et ” coiffée spécialement !! :) :) . )

    “Votre crédit, votre identité.

    Prenez le contrôle aujourd’hui avec Equifax CompletMD supérieur, notre produit de surveillance de crédit et de protection contre le vol d’identité le plus exhaustif.

    Solution unique

    Recevez des alertes pour toute activité suspecte
    Accès quotidien à vos cote1 de crédit Equifax à des fins d’information
    Des spécialistes dédiés qui vous aideront à vous remettre d’un vol d’identité
    19,95 $ par mois. Annulation en tout temps. Désolé, aucun remboursement partiel des frais mensuels2 ”

    http://consumer.equifax.ca/home/fr_ca

  4. Cedric 13 septembre 2017 à 08:03

    C’est souvent le même problème, notre politique de vie nous amène toujours au même point avec des décalages dans le temps ;)

  5. retrouvé le retour 13 septembre 2017 à 12:35

    Tout ce petit système bancaire ” nous amène toujours au même point avec des décalages dans le temps”.( dixit “Cedric”?) Oui c’est sur nous allons connaitre le(s) mur(s) !!
    Anticiper et prévoir le choc et une grande et belle chose, c’est comme cela qu’une petite famille a pu survivre sans dommages dans la période chaude en cachant son trésor dans le pétrin de la pâtisserie de “Cousine Yvonne”
    Maintenant que ES a du abandonner la “finance” pour “consacrer sa vie” à l’automobile, comme une nonne se consacre au carmel, en laissant de côté son violon et la musique (comme cela est prescrit dans les vieux grimoires.) je suis pratiquement sans grain virtuel à moudre mais je suis sur qu’elle va se remettre courageusement à l’ouvrage !!.

  6. retrouvé le retour 16 septembre 2017 à 09:03

    Maintenant voilà ES “rangée des bagnoles” en bon petit soldat.

  7. Elisabeth Studer 17 septembre 2017 à 14:28

    pas completement faux …. mais ES etait tout simplement au couvent …. des Minimes et à L’eglise St Dominique pour Visa pour l’image ….
    on n’oublie pas ses passions !! je vous apporte du grain ! n’ayez crainte

Commenter cet article