Le Blog Finance

Déficit public : Moscovici félicite Macron mais en veut toujours plus ….

Elisabeth Studer Actualités, Economie 5 commentaires

Si les Français sont quelque peu réticents à encenser Emmanuel Macron dans les sondages, le choix – néanmoins conscient – des électeurs français semble toutefois avoir fait au moins un heureux en la personne de Pierre Moscovici, le commissaire européen aux Affaires économiques.

Mercredi, ce dernier a même salué la baisse du déficit public français. Appelant toutefois le gouvernement à poursuivre cet effort sur les années à venir.

Quand certains affirmaient que Macron semblait être au final à la botte de l’Union européenne, oeuvrant non pas directement pour la France mais pour le monde de la finance, son passé de banquier d’affaires reprenant le dessus … si tant est qu’il ne l’ait jamais lâché …. Ils avaient peut-être vu juste …

S’exprimant sur France 2, Pierre Moscovici s’est félicité que selon les dernières projections économiques, la France « devrait passer sous le seuil de 3% en 2017, bien en dessous de 3% en 2018« . Une performance qui le réjouit d’autant plus que selon lui,  » il n’est pas acceptable que la France soit dans le peloton de queue » pour le respect des règles budgétaires dans la zone euro.

Néanmoins, l’Etat français … et ses concitoyens devront à nouveau resserrer leur ceinture d’un cran … Le commissaire européen a en effet martelé – une pointe menaçant – que la France devra poursuivre ses efforts pour réduire ses déficits et baisser son endettement. « La moyenne des déficits dans la zone euro ce n’est pas 3%, c’est 1,4%« , a ainsi fermement rappelé Pierre Moscovici. Ajoutant qu’il fallait d’abord « être exemplaire chez soi » si l’on voulait « montrer l’exemple en Europe ». Une allusion à peine voilée aux récentes diatribes d’Emmanuel Macron concernant son ambitieux plan de relance pour l’Europe. Manière aussi de recentrer le nouveau président et de l’exhorter à concentrer ses efforts sur la France avant de communiquer sur l’UE. Des mots polis pour l’inviter à balayer devant sa porte avant de se présenter comme un sauveur transnational.

Ces propos interviennent alors que le gouvernement français présente mercredi son projet de budget pour 2018. Il a confirmé dans ce cadre vouloir se fixer comme objectif de déficit public un taux de 2,6% du produit intérieur brut (PIB) pour l’an prochain, avec une croissance de 1,7%. Mais il n’aura pas échappé à Pierre Moscovici que la prévision pour 2019 a quant à elle été relevée à 3% du PIB, contre 2,9% préalablement annoncé.

N’oublions pas que la France fait partie des trois pays de l’UE avec le Royaume-Uni et l’Espagne à demeurer sous le coup d’une procédure européenne de déficit excessif, alors que la mesure concernait encore 24 pays en 2011.

Selon le commissaire européen, la France devrait sortir de cette procédure en 2018. Attachez vos ceintures !

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 27 septembre 2017

A lire également :

Après Juncker, Moscovici accentue la pression sur Macron sur le déficit budgétaire de la France

La BCE ravie de la victoire d’Emmanuel Macron

Juncker exhorte Macron à réduire la dépense publique

Grèce : Macron prêt à se battre pour une restructuration de la dette

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. Elisabeth Studer 27 septembre 2017 à 13:06

    Le déficit de l’Etat se creusera de 6,4 milliards d’euros en 2018 par rapport à 2017, en raison des baisses de prélèvements obligatoires, selon le projet de loi de finances (PLF) présenté mercredi.

    Le déficit du budget de l’Etat, l’une des trois composantes du déficit public avec ceux de la Sécurité sociale et des collectivités locales, devrait ainsi atteindre 82,9 milliards d’euros, après 76,5 milliards cette année.

    « C’est l’Etat qui va faire l’essentiel de l’effort » en 2018, a expliqué le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin lors d’une conférence de presse. Selon le PLF, « les principales mesures nouvelles en recettes » auront un « coût global d’environ 10 milliards d’euros » pour l’Etat.

    L’exécutif a notamment prévu une première tranche de baisse de la taxe d’habitation pour 80% des Français, qui doit être compensée par l’Etat aux collectivités locales « à l’euro près », mais aussi un recentrage de l’impôt sur la fortune (ISF) sur le seul patrimoine immobilier ou encore la mise en place d’un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% sur les revenus du capital.

    « Loin de remettre en question la reprise en main du budget de l’État engagée à compter de 2018, cette évolution traduit avant tout la réorientation stratégique engagée », fait valoir le gouvernement dans son document budgétaire.

    Il y rappelle sa volonté de « diminuer les prélèvements obligatoires et engager des réformes structurelles ».

    « Aussi, après une dégradation transitoire de son déficit en début de période, l’État contribuera-t-il pleinement, au cours de la période 2018-2022, à l’amélioration du solde des administrations publiques », assure-t-il.

    Dans le détail, la totalité de la dépense nette prévue pour l’Etat passera de 384,8 milliards d’euros à 386,3 milliards l’an prochain. Les recettes devraient elles baisser de 303,1 milliards d’euros à 302 milliards, avec notamment la baisse prévue d’une tranche de l’impôt sur les sociétés.

  2. retrouvé le retour 11 octobre 2017 à 08:53

    Franchement !! Les chiffres sont maintenant tellement bidouillés qu’on va bientôt arriver à une fiabilité proche de celles des « Stats » US.

  3. retrouvé le retour 11 octobre 2017 à 08:57

    1.1822, droit dans le mur !! comment malgré une planche à billet US qui tourne comme un hélico, une parité à un taux aussi faible ?
    Et surtout pourquoi annoncer des « ventes » à l’export aussi fortes aux USA ?

  4. retrouvé le retour 15 octobre 2017 à 09:54

    http://www.lepoint.fr/societe/elisabeth-borrel-a-emmanuel-macron-je-veux-savoir-qui-a-tue-mon-mari-13-09-2017-2156662_23.php

    « Côte française des (seuls) Somalis », « Territoire français des Afars et des Issas », « République de Djibouti » !! Ou comment un attentat à Paris et l’assassinat d’un jugee sont occultés par nos propres gouvernants au plus au niveau !!

  5. retrouvé le retour 15 octobre 2017 à 20:14

    https://www.marianne.net/politique/salaire-mirobolant-la-sncf-pour-florence-parly-circulez-y-rien-voir

    Et elle cause encore !! Une honte pour notre armée !!

    Et que dire de la meute internationale qui s’attaque à Harvey Weinstein !! Pour le moment il est probablement en examen vu ce que l’on annonce !! mais c’est quoi ce lynchage médiatique qui pue le pogrom et cette avalanche de dénonciations !!
    Pourquoi les femmes ne seraient pas aussi courageuses que les hommes sur le moment d’une agression !!??
    De ce genre d’affaire je porte la trace, le médecin expert au près du TGI condamné en première instance qui avait tenté de s’attaquer ma belle fille pendant un examen a choisi de se donner la mort !! avant l’appel !! j’admire ma belle fille qui a refusé de l’argent et porté plainte.

Commenter cet article