Le Blog Finance

GM : transfert d’emplois du Canada au Mexique malgré les menaces de Trump

Le président du principal syndicat du secteur automobile canadien vient d’indiquer que General Motors allait transférer des emplois du Canada vers le Mexique. Pour une fois il ne s’agit pas de l’effet Trump, mais au contraire de l’effet Aléna (le fameux traité d’échanges commerciaux que le nouveau locataire de la Maison Blanche souhaite remettre en cause).

Selon Jerry Dias, le président de l’Unifor, GM va ainsi supprimer 625 postes dans son usine d’assemblage d’Ingersoll, dans la province canadienne de l’Ontario, d’ici la fin du mois de juillet, prévoyant parallèlement d’en transférer une partie au Mexique. Si l’on en croit ses propos, l’annonce aurait été faite totalement par surprise. Une surprise d’autant plus grande que Donald Trump a rencontré la semaine dernière les dirigeants des trois grands constructeurs américains et les a appelés à augmenter la production nationale tout en les décourageant d’investir au Mexique. S’engageant parallèlement à renégocier l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) qui lie depuis plus de 20 ans les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

Selon Mike Van Boekel, porte-parole de l’unité locale d’Unifor, l’annonce serait directement liée à la décision de GM de transférer la production du véhicule GMC Terrain au Mexique.Une porte-parole de General Motors Canada a déclaré pour sa part que le constructeur avait informé l’Unifor sur l’impact social de la réduction de la production de modèles anciens et du lancement sur le site d’Ingersoll de l’assemblage du nouveau modèle Equinox. Le constructeur affirme par ailleurs continuer de travailler avec ses partenaires d’Unifor pour gérer « cet ajustement » avec « toutes les mesures à notre disposition dans le cadre de la convention collective ».

Si l’annonce de cette suppression d’emplois au Canada suit celle faite mi-janvier concernant la délocalisation du Canada au Mexique de la production du GMC Terrain, assemblé jusqu’ici à l’usine d’Ingersoll, en Ontario , un porte-parole de GM, Mathew Palmer, a déclaré quant à lui que les suppressions de postes découlaient strictement de la fin de la production de la précédente génération d’Equinox dans l’usine située à 150 km de Toronto, et n’avaient rien à voir avec la délocalisation du Terrain au Mexique. Mathew Palmer a également indiqué que le site allait commencer à assembler en juillet le nouveau modèle Chevrolet Equinox.

Reste que selon le patron d’Unifor, il s’agit ni plus ni moins d’une “trahison”. Il estime que cette décision montre pourquoi l’ALENA est “un  horrible accord pour les employés canadiens”. Pour lui, il s’agit d’un nouvel exemple démontrant comment les emplois de qualité sont déplacés du Canada  pour utiliser une main d’oeuvre bon marché au Mexique, ajoutant qu’ Unifor ne laissera pas faire sans se battre. Il considère par ailleurs  la délocalisation de la production du GMC Terrain comme non justifiée, observant que la demande et les ventes de ce véhicule, tout comme celles de l’Equinox, demeurent importantes. Il a également tenu à préciser que l’usine d’Ingersoll n’avait pas été incluse dans les dernières négociations contractuelles qui avaient permis d’obtenir plus de 1,5 milliard de dollars d’investissement au Canada de la part des trois grands constructeurs automobiles américains.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique canadien, Navdeep Bains, s’est dit être inquiet de l’impact de ces pertes d’emploi sur les employés et leurs familles, mais assure néanmoins rester optimiste quant à l’avenir de l’industrie automobile canadienne. Selon lui, le Canada ce n’est pas l’ALENA qui doit être pointé du doigt dans l’affaire mais bien l’insuffisance du libre échange, le tout associé à un manque de compétitivité par rapport au coût de la main-d’oeuvre ou de l’énergie au Mexique.

Le ministre du Développement économique et de la Croissance de l’Ontario, Brad Duguid, affirme quant à lui avoir appelé le président de GM Canada, Steve Carlisle, pour parler de la situation et tenter – en vain – de le faire revenir sur sa décision. Malgré l’annonce, il s’avère optimiste, confiant en la politique de GM de maintenir des opérations et des activités importantes dans cette province. Il a ainsi tenu à rappeler que le constructeur avait promis un investissement de 554 millions de dollars en Ontario et la création de 700 emplois en ingénierie et recherche. « La nouvelle d’aujourd’hui n’aura pas d’impact sur ces investissements », ajoute ainsi Brad Duguid. GM Canada emploie directement environ 8 400 employés, 6 500 à taux horaire et 1 900 salariés. 2880 personnes travaillent à l’heure actuelle sur le site d’assemblage d’Ingersoll.

Sources : Reuters, Presse canadienne

Elisabeth Studer – 29 janvier 2017 - www.leblogfinance.com

A lire également :

Canada : menace de grève chez Ford, FCA et GM face à la concurrence du Mexique

Quand le Mexique s’éveillera  … une menace pour la Chine ?

Bosch mise sur l’expansion de l’industrie automobile au Mexique

Mexique : les constructeurs automobiles US mettent les gaz

Partager cet article

Article de

23 commentaires

  1. retrouvé le retour 30 janvier 2017 à 13:21

    En fait cela ne concerne pas les USA !! L’élection de Trump c’est simplement le constat par les électeurs US qu’ils sont dans la M…. , alors que tout le monde médiatique chantait: “Tout va très bien madame la marquise”.
    Face à la propagande qui nous étouffe, mesurer que nous sommes en grande difficulté, c’est un minimum !!
    Les propriétaires de média qui diffusent de la propagande depuis des années seront rattrapés comme les autres et finiront devant des tribunaux !! :) :)

  2. retrouvé le retour 22 novembre 2017 à 11:45

    http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/513586/pas-d-arrivee-massive-de-migrants-haitiens-cet-hiver

    Dans le même temps le Canada expulse: “L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a renvoyé 439 ressortissants d’Haïti depuis le début de l’année. De ce nombre, 296 ont dû quitter le pays depuis la levée du dernier sursis aux renvois le 16 mars dernier.
    Alors que des milliers d’Haïtiens ont franchi la frontière pour demander l’asile dans les derniers mois, des personnes installées depuis plusieurs années risquent encore l’expulsion.”

    On voit très bien que dite ou non dite il existe une ségrégation !! et elle ne touche pas que le Canada !! C’est une vieille histoire nauséabonde qui ne date pas de 1933 !!! On verra un jour ou l’autre s’ouvrir cette boite !!

  3. brazil flag icon 24 janvier 2019 à 23:25

    Somebody essentially lend a hand to make severely articles I
    would state. This is the very first time I frequented your website page and to
    this point? I surprised with the research you made to create this actual
    publish extraordinary. Wonderful process!

  4. Kevin 26 janvier 2019 à 00:01

    My coder is trying to convince me to move to .net from PHP.
    I have always disliked the idea because of the costs.
    But he’s tryiong none the less. I’ve been using Movable-type
    on various websites for about a year and am concerned about
    switching to another platform. I have heard good things about blogengine.net.
    Is there a way I can transfer all my wordpress content into it?
    Any help would be really appreciated!

  5. Johnie 26 janvier 2019 à 05:11

    Normally I don’t learn article on blogs, but I would like to say that this write-up very pressured me to try
    and do so! Your writing style has been surprised me.
    Thank you, quite great article.

  6. Tosha 26 janvier 2019 à 08:45

    Financial advisors enterprise is individuals business.

  7. Dino 26 janvier 2019 à 10:30

    All types of investments come with sure dangers.

  8. Thanh 26 janvier 2019 à 15:50

    And that is an investment danger worth taking.

  9. Gaye 27 janvier 2019 à 03:15

    And this is an funding threat price taking.

  10. Lilliana 27 janvier 2019 à 07:22

    Asking questions are genuinely nice thing if you are not understanding
    anything entirely, except this article offers good understanding yet.

  11. Florida 27 janvier 2019 à 09:10

    This is true for funding recommendation as nicely.

  12. Jame 27 janvier 2019 à 14:16

    Traders do pay direct and oblique prices.

  13. brazilian steakhouse des moines 28 janvier 2019 à 08:11

    Greetings! Very helpful advice within this article! It’s the little changes
    that make the biggest changes. Thanks a lot for sharing!

  14. Chance 6 février 2019 à 01:27

    Financial advisors business is folks enterprise.

  15. Marcia 6 février 2019 à 03:13

    This is true for investment recommendation as properly.

  16. Curt 6 février 2019 à 04:34

    Monetary advisors business is individuals business.

  17. Gilbert 7 février 2019 à 04:35

    Thanks to your interest in Funding Recommendation.

  18. Anitra 7 février 2019 à 05:07

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  19. Boris 9 février 2019 à 04:48

    Think about investments that offer rapid annuities.

  20. Marquita 10 février 2019 à 15:44

    Traders do pay direct and oblique prices.

  21. Lawanna 11 février 2019 à 03:56

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  22. Dirk 11 février 2019 à 06:38

    Traders do pay direct and indirect costs.

  23. Dwayne 19 février 2019 à 05:12

    Now it is time to pick your specific investments.