Le Blog Finance

Pétrole : la Norvège ouvre l’exploration dans l’Arctique, à la limite de la banquise

Pauvre planète … au grand dam des défenseurs de l’environnement et écologistes, la Norvège vient d’attribuer des licences à 13 compagnies pétrolières dans l’Arctique, et ce y compris dans le sud-est de la mer de Barents, zone jusque-là totalement inexplorée.

Si depuis 1994 le pays scandinave n’avait ouvert aucune nouvelle région à l’industrie d’hydrocarbures, la baisse de sa production pétrolière – laquelle a été divisée de moitié depuis 2000 – et la faiblesse du cours du baril auront certainement fait pencher la balance, les revenus de l’Etat diminuant en fonction du contexte actuel. Le ministre norvégien du Pétrole et de l’Énergie, Tord Lien, a ainsi indiqué dans un communiqué que l’opération « contribuera à l’emploi, à la croissance et à la création de valeur en Norvège. »

A noter que trois des dix licences couvrant au total 40 blocs sont situées à proximité immédiate de la frontière maritime de la Russie, dans une zone que les deux pays se sont disputée à maintes reprises jusqu’à la conclusion d’un accord en 2010.  Le géant pétrolier norvégien Statoil s’est vu accorder la licence d’exploitation de deux d’entre elles, dont l’une couvre les blocs les plus septentrionaux jamais ouverts à la prospection en Norvège. La troisième a été confiée à un autre groupe norvégien, Det norske, assortie d’une participation conséquente du russe Loukoil.

Parmi les autres groupes s’étant vu attribuer des parts figurent le suédois Lundin, représenté comme Statoil dans cinq des dix licences, les américains Chevron et ConocoPhillips ou encore le britannique Centrica.

Statoil a déclaré pour sa part envisager de commencer les forages dès l’année prochaine. « Si nous trouvons quelque chose, cela pourrait impliquer des ressources considérables », a souligné un haut responsable du groupe, Jez Averty, dans un communiqué.

Mais la décision a provoqué le courroux des ONG de défense de l’environnement. Ils estiment en effet que certains de ces nouveaux blocs sont trop proches des limites de la banquise.

« Nous ne pouvons risquer un Deepwater Horizon en mer de Barents, une région à l’écosystème riche mais fragile », a ainsi déclaré Truls Gulowsen, responsable de la branche norvégienne de Greenpeace, faisant référence à l’accident d’une plate-forme qui avait tué 11 personnes et provoqué une gigantesque marée noire en 2010 dans le Golfe du Mexique.

« A Paris, les dirigeants du monde entier se sont engagés à maintenir la hausse des températures sous 1,5 degré », a-t-il ajouté. Poursuivant : « si l’on veut atteindre cet objectif » fixé dans le cadre de la COP21, « on ne peut chercher du pétrole et du gaz naturel dans l’Arctique. »

Mais le gâteau semble trop alléchant pour que pays et majors pétrolières puissent y résister …
Rappelons ainsi que le Grand Nord ou Arctique est un territoire de plus de 21 millions de kilomètres carrés, composé au deux tiers de l’océan Glacial d’une superficie de 13 millions de kilomètres carrés, et d’une profondeur de plus de 4 000 mètres. Cet océan est en grande partie gelé en permanence sous forme de banquise. 4 millions d’habitants y résideraient.

Alors que Etats-Unis, Canada, Norvège, Russie et Danemark sont les cinq états riverains de l’océan Arctique, la zone s’avère pleine de ressources.

Si pendant longtemps, elle a seulement été exploitée sur des bassins anciens, l’épuisement des gisements mondiaux rendent l’Arctique beaucoup plus attractive… D’autant plus 23 % du PIB de l’Arctique provient du secteur pétrolier. La mer de Barents renfermerait 400 millions de tonnes de pétrole, le Bassin Timan-Petchora étant quant à lui susceptible de renfermer 700 autres tonnes, sans compter le plus important gisement, exploité par Total, au niveau de Khariaga.

La zone est également source de gaz. Le territoire russe serait doté d’une trentaine de milliard de mètres cubes exploitable.

Sources : AFP, Statoil, Notreplanete

Elisabeth Studer – 18 mai 2016 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Le réchauffement climatique menacerait 2500 mrd de dollars d’actifs financiers, le pétrole dans la balance 

Partager cet article

Article de

28 commentaires

  1. Philips 19 mai 2016 à 11:31

    merci pour cet article. Une opportunité qu’ils auraient du saisir depuis bien longtemps.

  2. Elisabeth S 19 mai 2016 à 20:31

    + de nouveau avec noble Energy en israel

    echeveau en cours de denouement … ;-)

  3. retrouvé le retour 22 mai 2016 à 10:37

    “Philips 19 mai 2016 à 11:31
    merci pour cet article. Une opportunité qu’ils auraient du saisir depuis bien longtemps.”

    Bravo, ils finiront par chercher les dernières gouttes dans les schistes, et ensuite ils pourront se rendre de l’autre côté de l’Atlantique en pédalo !!
    Les Norvégiens sont des nuls qui passent leur temps a gaspiller leurs ressources en gaz et pétrole, pour la transformer en “fond souverain” qui ressemble fort à une énorme duperie à la Madopffff !!

  4. Elisabeth S 25 mai 2016 à 23:23

    Russie: lancement d’un terminal pétrolier essentiel pour l’exploitation de l’Arctique

    Moscou – Le président russe Vladimir Poutine a inauguré mercredi un terminal pétrolier sur la péninsule de Yamal, dans l’Arctique, capable de fonctionner toute l’année dans des conditions extrêmes et devant constituer une étape essentielle dans l’exploitation des vastes ressources de cette région.

    Par vidéoconférence depuis le Kremlin, M. Poutine a ordonné le chargement d’un premier cargo au terminal Vorota Artiki (Portes de l’Arctique), avec du pétrole du gisement Novoportovskoïé, exploité par Gazprom Neft, la branche pétrolière du géant gazier Gazprom.

    Nous marquons aujourd’hui une nouvelle étape dans l’exploitation du gisement Novoportovskoïé, c’est un événement significatif, important, a-t-il déclaré, cité par les agences russes.

    Ce projet est l’un des plus coûteux de l’industrie pétrolière en Russie. En trois ans, 186 milliards de roubles ont été orientés à la réalisation de ce projet, soit 2,5 milliards d’euros au taux de change actuel, a-t-il souligné.

    Le gisement de Novoportovskoïé est considéré comme l’un des plus riches de la péninsule de Yamal, avec des réserves estimées à 250 millions de tonnes de pétrole et plus de 320 milliards de m3 de gaz.

    Loin du réseau d’oléoducs, il nécessite le transport du pétrole par bateau via un port qui fonctionnait déjà en période estivale depuis 2014 mais le nouveau terminal inauguré mercredi permet désormais des chargements toute l’année dans des conditions climatiques extrêmes.

    La capacité de ce terminal, relié au gisement par un oléoduc de 100 kilomètres, est prévue à 8,5 millions de tonnes par an.

    Sa construction a nécessité l’utilisation des technologies les plus récentes qui en font un édifice unique capable de travailler dans des conditions naturelles et climatiques extrêmes avec des températures de -50 degrés Celsius et une couche de glace pouvant dépasser deux mètres, a souligné Gazprom dans un communiqué.

    C’est une étape importante pour le développement du secteur pétrolier arctique et subarctique, a estimé Valéri Nesterov, analyste de la banque Sberbank CIB interrogé par l’AFP, qui parle d’une expérience unique.

    La Russie produit déjà des hydrocarbures au nord du cercle polaire mais elle cherche à aller plus loin dans l’exploitation de ces ressources, en allant les chercher dans des régions de plus en plus isolées comme la péninsule de Yamal.

    Sur cette même bande de terre, le groupe gazier russe Novatek, avec des partenaires français (Total) et chinois, prépare un mégaprojet de gaz naturel liquéfié, estimé à 27 milliards de dollars, qui doit être inauguré l’année prochaine.

  5. retrouvé le retour 28 mai 2016 à 00:26

    Ours mazoutés !!

  6. hi 24 janvier 2019 à 21:38

    I simply couldn’t depart your site prior to suggesting that I actually enjoyed the usual info an individual provide for your guests?
    Is gonna be back incessantly in order to inspect new posts

  7. brazil nuts cholesterol 26 janvier 2019 à 00:35

    Hello I am so delighted I found your weblog, I really found you
    by mistake, while I was researching on Yahoo for something
    else, Nonetheless I am here now and would just like to say thanks a
    lot for a remarkable post and a all round exciting
    blog (I also love the theme/design), I don’t have time
    to read through it all at the moment but I have book-marked it and also added your RSS feeds,
    so when I have time I will be back to read much more, Please do keep up
    the fantastic jo.

  8. Arlette 27 janvier 2019 à 02:25

    Traders do pay direct and indirect costs.

  9. Ulrich 27 janvier 2019 à 12:00

    Thank you on your interest in Funding Advice.

  10. Christy 27 janvier 2019 à 12:57

    Now it is time to choose your specific investments.

  11. Theodore 27 janvier 2019 à 14:19

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  12. Kathleen 27 janvier 2019 à 22:11

    All sorts of investments include certain risks.

  13. Rick 27 janvier 2019 à 23:12

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  14. brazilian wax groupon 28 janvier 2019 à 07:15

    Thanks for one’s marvelous posting! I certainly enjoyed reading
    it, you will be a great author.I will be sure to
    bookmark your blog and definitely will come back later in life.

    I want to encourage one to continue your great writing,
    have a nice weekend!

  15. check this site out 7 février 2019 à 17:03

    I simply want to mention I am just all new to blogging and definitely liked your web-site. Likely I’m planning to bookmark your site . You certainly come with superb article content. With thanks for sharing with us your web page.

  16. Deloras 8 février 2019 à 06:04

    Thank you in your curiosity in Investment Recommendation.

  17. Manuel 12 février 2019 à 01:46

    That is true for investment advice as effectively.

  18. John Deere Technical Manuals 12 février 2019 à 12:10

    It is perfect time to make some plans for the future and it is time to be happy. I’ve read this post and if I could I desire to suggest you some interesting things or advice. Maybe you could write next articles referring to this article. I want to read even more things about it!

  19. Shelly 15 février 2019 à 03:32

    Thanks on your interest in Investment Recommendation.

  20. Franklin 16 février 2019 à 01:10

    Thank you for your curiosity in Investment Recommendation.

  21. Debbra Lutz 18 février 2019 à 20:09

    My husband loves to write and he love sports?He needs a part time job so he was wonder if he can get paid doing what he love. How can he get paid blogging or writing about sports?. Thanks,He love and know allot about soccer or futball,and american football..

  22. Beryl 19 février 2019 à 01:47

    And this is an funding danger price taking.

  23. Adela 19 février 2019 à 03:49

    Thank you for your interest in Investment Advice.

  24. John Deere Technical Manuals 19 février 2019 à 14:21

    I feel there exists a issue with your websites using Internet explorer web browser.