Le Blog Finance

La Russie teste la mise en place de son propre indice pétrolier

Autre hasard de calendrier ? Alors que le pétrole s’avère être au cœur du financement de Daesh, un article de l’agence russe RBC en date du 12 novembre 2015 nous annonçait que la Russie avait l’intention de tester les échanges sur la base d’un nouvel indice pétrolier. Soit la veille des attentats perpétrés à Paris, le 13 novembre dernier.

Selon l’agence RBC, ce nouvel étalon devrait élever le prix du pétrole russe et le dissocier des indices de celui de type Brent. A l’heure actuelle, le pétrole de types russes Urals et ESPO est vendu avec une certaine remise par rapport au pétrole Brent, suite à l’absence de mécanisme unifié et transparent de formation du prix et des garanties de livraisons. Situation préjudiciable pour la Russie que pourrait améliorer la mise en place de ce nouvel indice. Une idée née depuis plusieurs années.

Néanmoins, pour pouvoir être considéré comme un repère de prix sur le marché international, le pétrole devrait être vendu en bourse à un prix transparent. Parallèlement, les livraisons devraient être garanties pour tous les participants aux échanges, lesquels derniers devraient atteindre au moins 10-15 millions de tonnes par an, soit 3 millions de barils par jour.

Les conditions de la création d’un tel indice ont fait l’objet de l’étude d’un groupe de travail au sein du ministère russe de l’Energie, avec la participation de représentants des entreprises pétroliers et d’autres structures. Le ministère estime nécessaire de procéder à des plusieurs sessions de test avant de passer en mode nominal.

Toujours selon RBC, les conditions générales d’exportation du pétrole russe via la bourse de Saint-Pétersbourg sont d’ores et déjà élaborées à l’heure actuelle, ainsi que les règles des échanges. Les intervenants sur le marché pétrolier participent à des rencontres d’information liées aux échanges. Selon le responsable de la bourse, la mise en place de cet indice devrait commencer avant la fin de l’année 2016.

Parallèlement, selon un article d’Interfax, les experts de la Banque de Russie estiment quant à eux que l’approvisionnement en pétrole de l’Europe à partir de l’Arabie saoudite a un impact négatif sur le prix de l’Urals. «La réduction des prix de l’Urals par rapport au prix de baril de Brent a augmenté jusqu’à atteindre 3,35 dollars le baril par rapport à la valeur d’actualisation, ne dépassant pas deux dollars le baril», — ont-ils ainsi déclaré dans le bulletin du Département des études et de la prévision de la banque centrale russie.

Une situation qui – comme le soulignent les experts – crée des risques supplémentaires pour l’exportation russe et la balance des paiements, mais plus encore pour le budget de la Russie.

Depuis un an l’Arabie Saoudite est devenue l’instigatrice de la nouvelle tactique du cartel pétrolier de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) : au lieu de réduire la production de pétrole et de faire ainsi monter les cours, l’OPEP, à l’instigation de Riyad, a conservé le niveau de la production au même niveau.

Mais, parallèlement, l’Arabie Saoudite a débuté ses livraisons à destination de la Pologne et de la Suède, qui, traditionnellement, achètent principalement de pétrole russe.

Si, dans un premier temps, ces volumes resteront probablement trop faible pour influer sur le marché, un retour sur le marché européen en pétrole de l’Iran après la levée des sanctions pourrait conduire à une réduction de prix des livraisons russes l’année prochaine, a toutefois indiqué l’agence Bloomberg citant des décomptes de KBC Advanced Technologies.

Dès que les sanctions seront levées, la priorité de l’Iran, comme l’ont d’ores et déjà déclaré de hauts représentants de la république Islamique sera de restaurer ses parts de marché perdues, indépendamment de l’impact que cela aura sur les prix.

En 2014, les livraisons de pétrole en provenance de Russie à destination de l’Europe s’élève à environ 127 millions de tonnes, dont 41 millions de tonnes ont été fournis par des contrats à long terme avec Rosneft.

Selon les agences, la moyenne des prix de pétrole Urals, a diminué de 1,9 fois de janvier à octobre 2015 à 53,61 dollars le baril.

Sources : sputniknews.co, Interfax

Elisabeth Studer – 23 novembre 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

20 commentaires

  1. Elisabeth Studer 23 novembre 2015 à 10:38

    A lire article et COMMENTAIRES … en attente de la synthèse
    http://www.leblogfinance.com/2015/10/total-de-nouveau-en-piste-a-chypre-en-cooperation-avec-legypte-nouvel-acquereur-des-mistral.html

    ou pourquoi la France attaquée après la Russie

  2. Elisabeth Studer 23 novembre 2015 à 13:36

    quand la Russie a tout interet à s’allier avec l’iran … pour partager le fromage …
    ————————-
    Moscou lève l’interdiction de vente à Téhéran de technologies liées au nucléaire

    Moscou – Vladimir Poutine, en visite lundi à Téhéran, a levé l’interdiction de vente et de livraison de matériel technologique lié au nucléaire, notamment pour les sites nucléaires de Fordo et d’Arak, en conformité avec une résolution de l’ONU sur l’accord nucléaire entre l’Iran et les grandes puissances.

    La Russie peut désormais vendre et livrer à l’Iran du matériel et des équipements visant à moderniser le site nucléaire iranien de Fordo ainsi que pour le réacteur nucléaire d’Arak, selon un oukase présidentiel publié lundi par le Kremlin.

    Moscou autorise également l’exportation depuis l’Iran d’uranium enrichi, d’un volume supérieur à 300 kg, contre le transfert vers l’Iran d’uranium naturel.

    La publication de ce décret intervient alors que Vladimir Poutine est arrivé en milieu de journée à Téhéran où il doit rencontrer le président iranien Hassan Rohani.

    Selon ce décret, la levée de ces interdictions suit le cadre établi par la résolution 2231, adoptée en juillet par le Conseil de sécurité de l’ONU et qui a entériné l’accord nucléaire signé peu avant par Téhéran et les grandes puissances.

    Cette résolution prévoit l’abrogation en 2016 des sanctions internationales contre l’Iran, à condition que le pays respecte l’accord.

    La voie est libre pour la levée des sanctions, a déclaré jeudi le chef du programme nucléaire iranien Ali Akbar Salehi.

    Le groupe 5+1 s’était mis d’accord sur la restructuration et la modernisation du réacteur nucléaire d’Arak, a-t-il également annoncé.

    Le réacteur à eau lourde d’Arak est au coeur de l’accord international: il doit être modifié de façon à ne pas pouvoir produire de plutonium en quantité militaire.

    Autre point d’achoppement lors des négociations: le site de Fordo, enfoui sous la montagne et de ce fait impossible à détruire par une action militaire, ne peut pas enrichir de l’uranium et devra abandonner deux-tiers de ses centrifugeuses, selon l’accord conclu avec l’Iran.

    Dès l’annonce de cet accord, Moscou a annoncé la levée de l’interdiction de livraison à l’Iran de systèmes de missiles de défense antiaérienne S-300, une décision critiquée par les Occidentaux et Israël.

    (©AFP / 23 novembre 2015 12h28)

  3. Skye 25 janvier 2019 à 00:22

    Yes! Finally someone writes about brazil flag coloring page.

  4. brazilian steakhouse west des moines 26 janvier 2019 à 01:21

    Hey There. I found your blog using msn. This is a really
    well written article. I will make sure to bookmark it and return to read more of your useful info.
    Thanks for the post. I’ll definitely comeback.

  5. Mari 27 janvier 2019 à 07:09

    Greetings from Ohio! I’m bored at work so I decided to check out your site on my
    iphone during lunch break. I love the information you provide
    here and can’t wait to take a look when I get home. I’m surprised
    at how fast your blog loaded on my phone .. I’m not even using WIFI, just 3G ..
    Anyways, good site!

  6. Brandie 27 janvier 2019 à 11:33

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  7. Matilda 27 janvier 2019 à 12:25

    Thank you in your curiosity in Investment Advice.

  8. Mariana 27 janvier 2019 à 20:31

    All types of investments include sure risks.

  9. Kyle 27 janvier 2019 à 22:30

    Very energetic article, I liked that a lot. Will there be
    a part 2?

  10. Ethel 28 janvier 2019 à 00:58

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  11. Rachael 6 février 2019 à 22:15

    Think about investments that supply quick annuities.

  12. Margo 8 février 2019 à 06:56

    Think about investments that offer immediate annuities.

  13. Mikel 8 février 2019 à 07:20

    A financial advisor is your planning accomplice.

  14. Lynda 9 février 2019 à 03:56

    Financial advisors business is people enterprise.

  15. Eden 11 février 2019 à 01:42

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  16. Alisia 11 février 2019 à 03:33

    Now it is time to decide your specific investments.

  17. Wilton 12 février 2019 à 01:55

    And this is an funding risk worth taking.

  18. Neva 12 février 2019 à 02:05

    Investors do pay direct and indirect costs.

  19. Aubrey 12 février 2019 à 08:11

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  20. Luella 16 février 2019 à 03:02

    A monetary advisor is your planning accomplice.