Le Blog Finance

Azerbaïdjan : dévaluation de la monnaie d’un pays stratégique pour le transit du gaz, plombé par la chute du rouble et du prix du baril

La banque centrale d’Azerbaïdjan a dévalué samedi sa monnaie locale, fixant désormais le taux de 1,05 manat pour un dollar et 1,195 pour un euro. L’opération correspond ni plus ni moins à une dépréciation de 34% par rapport au billet vert, et de 33,8% par rapport à la monnaie européenne. Selon l’établissement financier, les mesures ont été prises en vue de « créer une incitation supplémentaire pour une diversification économique, un renforcement de la compétitivité et des exportations”.

Cet « ajustement » a également pour objectif de “neutraliser les effets négatifs de la dévaluation des monnaies des partenaires commerciaux de l’Azerbaïdjan”. Encore une fois, pétrole et gaz pourraient justifier une telle position. En effet, la dévaluation du rouble russe et la dégringolade du prix du baril ont fait plonger les monnaies de plusieurs anciennes républiques soviétiques. Ainsi, en Géorgie, le lari est tombé la semaine dernière à son plus bas niveau depuis 2004. En trois mois, il a perdu 22,4% de sa valeur par rapport au dollar.

L’économie du pays dépend principalement du pétrole et le gaz, lesquels représentent 95% du total des exportations et 70% des recettes de l’Etat. Or, la dégringolade du prix du baril observée depuis juin 2014 pèse fortement sur l’économie de cette ancienne république soviétique. Ainsi, déjà, en décembre 2014, la banque centrale a été contrainte d’injecter près de 8% de ses réserves en devises sur le marché en vue de soutenir le manat.

La production pétrolière de l’Azerbaïdjan avoisine aujourd’hui 1 million de barils par jour, plaçant le pays au rang de 21e producteur au niveau mondial. Dans sa note de synthèse de septembre 2014, l’EIA américaine (Energy Information Administration) rappelle que le pays dispose à l’heure actuelle d’un champ gazier aux réserves substantielles : Shah Deniz.

Découvert en 1999, ce champ situé à plusieurs centaines de mètres de profondeur en mer Caspienne est l’un des plus importants projets gaziers en cours dans le monde. Il produit quotidiennement en moyenne près de 9,8 millions de m3 de gaz et près de 53 740 barils de condensats. Selon l’exploitant BP, le champ recouvrirait un volume de plus de 1 100 milliards de m3 de gaz naturel, soit l’équivalent de plus de 25 ans de consommation gazière en France.

Mais n’oublions pas également que l’Azerbaïdjan est un noeud de transit on ne peut plus stratégique des pipelines permettant le transport de pétrole et de gaz de la mer Caspienne vers l’Europe en contournant la Russie. Et l’enjeu ultime du dossier pourrait bien être celui-là.

Rappelons à toutes fins utiles que le gaz extrait du champ de Shah Deniz dans le cadre de la mise en œuvre du projet du Corridor gazier sud sera livré en 2018 à la Turquie, un an plus tard à l’Europe. Dans le cadre du projet de 45 milliards de dollars d’investissements, il est prévu d’exporter 16 milliards de mètres cubes de gaz à l’étape initiale. 6 milliards de mètres cubes de gaz seront transférés à la Turquie et 10 milliards de mètres cubes de gaz restants transférés vers l’Europe.

L’Azerbaïdjan, doté de2,5 trillions de mètres cubes de réserves prouvées de gaz a également la capacité d’augmenter le transport de gaz naturel vers l’Europe jusqu’à 20 milliards de mètres cubes. Avec le projet du Corridor gazier sud, l’Azerbaïdjan offrira donc la possibilité de diversifier les ressources énergétiques des différents pays consommateurs .

Alors que la demande européenne en énergie augmente d’année en année, la Russie voit en l’Azerbaïdjan une alliée, étant elle-même incapable de répondre totalement aux besoins de ses clients ou futurs clients. En soutenant ces projets, la Russie neutralise voire même tire de son côté un pays pour le moins stratégique en terme de géopolitique. Tout en permettant à l’Union européenne de s’affranchir du transit gazier via l’Ukraine.

Sources : AFP, EIA , APA

Elisabeth Studer – 23 février 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

51 commentaires

  1. Castanet 25 février 2015 à 01:14

    Bonsoir
    Je lis toujours avec intérêts vos articles, une question cette fois si à propos de celui ci. En quoi l’Arzerbaidjan est il un partenaire de la Russie plutôt qu’un conçurent ? Ensuite si l’objectif est d’acheminer le gaz sans passer par l’Ukraine, la guerre récente n’a t’elle pour autant aucun lien avec l’objectif d’affaiblir ce pays.
    Bien à vous

  2. Elisabeth Studer 25 février 2015 à 02:07

    Bonsoir,
    en réponse à votre question … qui ne peut être tranchée compte-tenu du nombre d’enjeux associés, notez tout d’abord qu’avec le projet du Corridor gazier sud, l’Azerbaïdjan offrira donc la possibilité de diversifier les ressources énergétiques des différents pays consommateurs …. ce qui signifie offre une autre route que le transit via l’Ukraine, ce qui permet à la Russie d’entamer un bras de fer avec le pays.
    Concernant les réelles raisons du conflit en Ukraine, je mets différents articles en lien.

  3. Elisabeth Studer 25 février 2015 à 02:12

    ce qui m’inquiete également dans l’historie … c’est la Turquie , très très proche des USA quoiqu’on en dise …

  4. Elisabeth Studer 25 février 2015 à 02:14

    22:14 29.09.2014(mis à jour 21:21 27.01.2015)
    500
    La Russie et l’Azerbaïdjan ont signé lundi un accord de protection des investissements réciproques en marge du 4e sommet de la Caspienne à Astrakhan (sud de la Russie).
    La Russie et l’Azerbaïdjan ont signé lundi un accord de protection des investissements réciproques en marge du 4e sommet de la Caspienne à Astrakhan (sud de la Russie).

    La cérémonie de signature de l’accord s’est tenue au terme d’une rencontre des présidents des deux pays, Vladimir Poutine et Ilham Aliev.

    L’Azerbaïdjan compte actuellement 570 sociétés au capital russe. Ces dernières années, la Russie a investi 628,4 millions de dollars dans l’économique azerbaïdjanaise et l’Azerbaïdjan a investi près d’un milliard de dollars en Russie en dix ans.

    Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20140929/202561931.html#ixzz3Si9dyxKs

  5. Elisabeth Studer 25 février 2015 à 02:20

    le pb , c’est que la plupart des articles sont rédigés dans journaux loin d’être neutres sur el sujet …
    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=108415
    En tout état de cause, il est indispensable de regarder précisément la géographie : Azerbaïdjan, georgie et Arménie sont les trois pays qui séparent la mer Caspienne de la Mer Noire dans des régions montagneuses … emplacement on ne peut plus stratégique.

  6. Elisabeth Studer 25 février 2015 à 02:24

    on peut penser également que l’Azerbaidjan joue au plus offrant …. http://www.leblogfinance.com/2010/02/azerbaidjan-participation-dans-south-stream.html

  7. Castanet 25 février 2015 à 02:46

    Merci pour les liens,
    lorsque vous évoquez la Turquie, il s’agit d’un partenaire des Américains pour contrôler la fourniture en Petrole a l’Europe !
    Bien à vous

  8. ES 25 février 2015 à 13:01

    concernant la Turquie, ce qui m’inquiete aussi est ce pb là :
    il se trouve que par le plus grand des hasards , j’ai eu sous mes yeux le courrier du Ministère de l’Economie et des Finances du Sénégal à une banque turque … en vue de financer le nouveau Centre des Congrès de Diamniadio, près de Dakar
    Or j’ai su également par la suite que ce sont des équipes turques qui ont construit le bartiment … qui devrait remplacer l”hotel King Fahd Palace de Dakar.

    mais la banque turque n’est en fait que la version turque de Exim Bank …
    donc tres tres proche des USA … or, quand on sait que ce nouveau palais va abriter tous les sommets de ministres et chefs d’Etat de l’Afrqiue de l’Ouest … on est droit de se demander sir la sté turque qui a construit le dit palais n’a pas aussi installé quelques équipements technologiques de communication dirons nous poliment …
    cf . http://www.dakar-echo.com/le-pm-sur-le-montage-financier-du-centre-de-diamniadio-quon-nous-laisse-travailler/

  9. ES 25 février 2015 à 13:02

    Le vice-ministre turc de l’Economie, Adnan Yildirim a déclaré, hier à Dakar, que son pays apportera son soutien à la réalisation du Plan Sénégal émergent (Pse). « La Turquie est prête à apporter son soutien pour les projets du Plan Sénégal émergent. Les projets de construction constituent des ponts pour renforcer l’amitié entre les peuples », a affirmé Yildirim, à l’inauguration du Centre international de conférence de Diamniadio. Ce centre doit abriter le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif) qui se tiendra, à Dakar, les 29 et 30 novembre 2014. Le vice-ministre turc qui séjourne à Dakar avec une forte délégation d’officiels de son pays était aux côtés du chef de l’Etat Macky Sall qui a coupé le ruban de ce joyau, fruit d’un partenariat entre Dakar et Ankara.
    Les travaux du centre ont été confiés à l’entreprise turque Summa Turizm Ya Tirimciligi A.S. L’infrastructure a coûté 51,1 milliards de FCfa. 31,8 milliards ont été dégagés par la Turquie à travers la banque « Export Credit Bank of Turkey » (Eximbank). Le gouvernement du Sénégal a mobilisé 19,3 milliards de FCfa.
    Le centre international est construit sur 8 hectares. Il est alimenté à l’énergie solaire, grâce à une centrale solaire d’une puissance de 2 mégawatts et est doté d’un amphithéâtre d’une capacité de 1500 places. Le centre compte également plusieurs salles de commissions, une salle plénière, un espace vert et d’autres commodités pour accueillir les milliers d’hôtes du Sénégal qui prendront part à la rencontre des pays ayant en commun l’usage de la langue française.
    Le vice-ministre de l’Economie turc a dit être convaincu que « le centre de conférence développe davantage les relations bilatérales qui existent entre le Sénégal et la Turquie ». « Nous devons établir un corridor fort de commerce entre le Sénégal et la Turquie à travers ce genre de projets », a dit le vice-ministre turc. « Que ce centre soit une destination indispensable pour les activités organisées par le Sénégal. Je voudrais remercier l’entreprise Summa qui nous honore grâce à ce projet important », a dit le vice-ministre de l’Economie qui a salué le rôle de la banque turque « Export Credit Bank of Turkey » (Eximbank).
    Auparavant, Selim Bora, le Directeur de l’entreprise « Summa » a magnifié la collaboration entre les techniciens de sa structure et les experts sénégalais. Il a rappelé que le président Sall avait exigé que les grands travaux soient réalisés dans les délais et salué l’engagement des techniciens turcs qui ont participé à la réalisation de ce projet.

    http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=42789:inauguration-du-centre-de-conferences-de-diamniadio-macky-sall-l-un-premier-jalon-vers-dautres-grands-projets-r&catid=78:a-la-une&Itemid=255

  10. retrouvé le retour 26 février 2015 à 18:03

    L’Azerbaïdjan, c’est une équipe de Turcs très gentils. Copains de Rachida Dati et organisateurs de l’Eurovision. Toute cette musique charme mes oreilles.
    Ceci dit le seul plan US que je connaisse c’est de brasser n’importe quoi en pensant qu’il y aura toujours un profit à tirer et dans la situ

  11. retrouvé le retour 26 février 2015 à 18:05

    L’Azerbaïdjan, c’est une équipe de Turcs très gentils. Copains de Rachida Dati et organisateurs de l’Eurovision!! Toute cette musique charme mes oreilles et je vais m’endormir ( peut-être pas)
    Ceci dit le seul plan US que je connaisse c’est de brasser n’importe quoi en pensant qu’il y aura toujours un profit à tirer et dans la situation n’est pas terrible pour ce genre de manoeuvre.

  12. retrouvé le retour 26 février 2015 à 18:06

    et la situation actuelle n’est pas terrible pour ce genre de manoeuvre.

  13. ES 26 février 2015 à 23:21

    on begaie ??? ;-)

  14. ES 26 février 2015 à 23:21

    mais c’est bien vrai ….

  15. ES 27 février 2015 à 12:08

    je pense que ca va vite chauffer
    enieme guerre des pipelines ….
    Turkey seeks to strengthen ties with Azerbaijan
    26 February 2015, 14:31 (GMT+04:00)

    Tweet

    0
    inShare.
    By Mushvig Mehdiyev

    Turkey is committed to cooperate with Azerbaijan in view of developing bilateral ties, a top Turkish official said.

    Turkish Foreign Minister, Mevlut Cavusoglu noted at a meeting with Ogtay Asadov, Azerbaijani Parliament Speaker, in Baku on February 25 that his country is very interested in bettering its relations with neighboring Azerbaijan.

    “We are working together with Azerbaijan to lift our relations to a higher level and to strengthen our cooperation on the international arena,” Chavushoglu stressed, quickly adding, “Azerbaijan and Turkey have reached their goal, as the bilateral trade reached $5 billion this year.”

    Referring to the recent 4th meeting of Azerbaijan-Turkey High-Level Strategic Cooperation Council, Chavusoglu confirmed that new goals had been set following the meeting and that the $15 billion turnover in trade was now a main focus of interest.

    “The world has been now hit by an economic crisis, but thanks to reforms carried out by the leaders of our countries, Azerbaijan and Turkey are pressing ahead on the path of development,” he said.

    Asadov, for his turn, described Azerbaijani-Turkish ties as excellent, saying it could be an example for other countries.

    “There is all-round cooperation between the two brotherly countries. Reciprocal visits of the heads of states, as well as high-level meetings testify to the excellent mutual relations,” he added.

    Asadov highlighted Azerbaijan’s desire to increase the volume of investment made in Turkey. “Our goal is to up the overall investment made by Azerbaijan in Turkey up to $20 billion until 2020.”

    Azerbaijan figures among top investor countries in Turkey, especially in the energy sector where Baku has most invested.

    Azerbaijan’s state oil company SOCAR owns several facilities in Turkey: STAR Refinery, Petkim Container Port, STEP Power Plant.

    Azerbaijan now aims to become the top investor in Turkey through SOCAR’s expanding involvement in energy projects. SOCAR’s investments in Turkey together with the TANAP project will reach between $17 billion and $20 billion by 2018, lifting Azerbaijan reportedly the top of the investors list in Turkey.

    Both Chavushoglu and Artur Rasizade, Azerbaijani Prime Minister, hailed Turkey and Azerbaijan’s fraternal bonds, noting that deep historical and cultural ties in between the two will continue to grow.

    The two high-ranking diplomats also welcomed the universal strategic cooperation in certain fields, including in the fields of politics, economy and culture.

    Chavushoglu and Rasizade supported the same stance on deepening bilateral collaboration in implementing global energy and transport projects, as well as strengthening international and military-technical collaboration.

    When the talks focused on the Armenia-Azerbaijan Nagorno-Karabakh conflict, the two diplomats both emphasized the necessity of supporting Azerbaijan’s fair position before the international community.

    In his meeting with Azerbaijani Foreign Minister Elmar Mammadyarov, Chavushoglu reiterated Turkey’s firm support to Azerbaijan’s territorial integrity and position in regard to the conflict in the Nagorno-Karabakh region.

    Turkey unequivocally refuses to open its borders with Armenia until the latter withdraw from Azerbaijan’s occupied lands. Prime Minister Ahmet Davutoglu’s recently called on Armenia to liberate al least one Azerbaijani district as a condition to revive Turkish-Armenian protocols.

    The Nagorno-Karabakh region and seven adjacent districts, which historically have belonged to Azerbaijan and have been recognized as belonging to Azerbaijan by the international community, remain under Armenian occupation.

    Not only has Armenia refused to comply with several UN Security Council resolutions, but it has systematically violated upon Azerbaijan’s territorial sovereignty by targeting its civilians and allowing its armed forces to target villages.

    Although Baku has tried time and time again to broker a peaceful resolution to the conflict in view of preserving regional stability and promoting tolerance, Armenia has ignored all calls for restraint.

    - – -

  16. retrouvé le retour 5 mars 2015 à 18:14

    Où l’on voit entre autres un “stagiaire de l’Otan” en martyriser un autre en le décapitant à la hache !!

    http://www.armenews.com/article.php3?id_article=102204

  17. Elisabeth Studer 15 décembre 2015 à 19:14

    ABB décroche une grosse commande sur le gazoduc Transanatolien

    Zurich – Le groupe d’ingénierie helvético-suédois a décroché une grosse commande sur le gazoduc Transanatolien qui doit permettre de transporter du gaz naturel entre l’Azerbaïdjan et l’Europe, a-t-il annoncé mardi sans toutefois en dévoiler le montant.

    Le contrat porte sur les solutions de logiciels intégrées pour les télécoms et systèmes de contrôle permettant d’assurer la fiabilité des opérations sur ce gazoduc, long de 1.850 km, a indiqué le groupe dans un communiqué.

    Ce gazoduc, qui représente un investissement de 11 milliards de dollars (10 milliards d’euros), sera relié à deux autres gazoducs, celui du Sud Caucase, qui se trouve à la frontière de la Turquie avec la Géorgie, et le Trans Adriatic qui se trouve à la frontière avec la Grèce.

    Le gaz proviendra du champ de Shah Deniz 2, dans la mer Caspienne, et arrivera dans le réseau européen à partir de l’Italie.

    Il traversera entièrement la Turquie et constituera la partie centrale du corridor Sud pour le gaz qui fera partie des futures infrastructures énergétiques stratégiques pour l’Europe.

    Ce projet a été lancé par Socar, la compagnie pétrolière nationale de la République d’Azerbaïdjan, et Botas, la société publique turque de transport des hydrocarbures, auxquels s’est ajouté le groupe britannique BP.

    ABB, dont le siège social se trouve à Zurich a précisé que la commande sera comptabilisée au quatrième trimestre.

    (©AFP / 15 décembre 2015 15h31)

  18. Sam 25 janvier 2019 à 19:59

    Do you have a spam problem on this blog; I also am a blogger,
    and I was curious about your situation; we have created some nice practices and we are looking to trade methods with other folks, please shoot me an e-mail if interested.

  19. Robbie 26 janvier 2019 à 07:02

    Think about investments that provide instant annuities.

  20. Doris 26 janvier 2019 à 09:23

    Monetary advisors enterprise is individuals enterprise.

  21. Launa 26 janvier 2019 à 13:24

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  22. Ernestine 26 janvier 2019 à 13:36

    Thanks for your interest in Investment Recommendation.

  23. Roderick 26 janvier 2019 à 14:45

    This is true for investment recommendation as properly.

  24. Kiera 26 janvier 2019 à 20:40

    You should be a part of a contest for one of the
    greatest websites on the internet. I am going to recommend this web
    site!

  25. Terese 26 janvier 2019 à 21:05

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  26. Hollie 26 janvier 2019 à 23:35

    Financial advisors enterprise is individuals business.

  27. Elvin 27 janvier 2019 à 02:29

    That is true for funding recommendation as properly.

  28. Bessie 27 janvier 2019 à 03:11

    Take into account investments that offer speedy annuities.

  29. Alissa 27 janvier 2019 à 09:54

    Think about investments that provide quick annuities.

  30. Genie 27 janvier 2019 à 18:19

    And this is an funding threat price taking.

  31. Heidi 27 janvier 2019 à 21:21

    All forms of investments come with certain dangers.

  32. Sally 28 janvier 2019 à 06:59

    wonderful points altogether, you just received a new reader.
    What might you suggest in regards to your publish that you just made some days in the past?
    Any sure?

  33. brazilian steakhouse nj 28 janvier 2019 à 07:38

    Hello, I think your website could be having web browser compatibility problems.
    When I take a look at your website in Safari, it looks fine however,
    when opening in I.E., it’s got some overlapping issues.
    I just wanted to provide you with a quick heads
    up! Other than that, fantastic blog!

  34. Alta 5 février 2019 à 16:44

    Have you ever thought about creating an ebook or guest
    authoring on other sites? I have a blog based upon on the same ideas you discuss
    and would love to have you share some stories/information. I know my viewers would appreciate your work.
    If you’re even remotely interested, feel free
    to send me an e-mail.

  35. Elma 7 février 2019 à 03:55

    Now it is time to decide your particular investments.

  36. Shayne 9 février 2019 à 01:27

    Now it is time to decide your particular investments.

  37. Colin 9 février 2019 à 02:59

    That is true for investment recommendation as
    properly.

  38. Sherrill 9 février 2019 à 04:58

    Consider investments that provide instant annuities.

  39. Fiona 10 février 2019 à 16:34

    Now it’s time to pick your specific investments.

  40. Rory 11 février 2019 à 09:16

    And that is an funding danger price taking.

  41. Branden 12 février 2019 à 02:35

    Thank you for your interest in Funding Recommendation.

  42. Glenda 12 février 2019 à 02:44

    This is true for investment advice as well.

  43. Duane 16 février 2019 à 02:50

    All forms of investments include certain dangers.

  44. Karin 17 février 2019 à 03:08

    That is true for funding advice as nicely.

  45. Bruno 19 février 2019 à 01:53

    That is true for investment recommendation as well.

  46. Adeline 19 février 2019 à 04:02

    Thanks in your curiosity in Funding Recommendation.

  47. Gennie 19 février 2019 à 04:53

    Now it is time to choose your specific investments.

Commenter cet article