Le Blog Finance

Mali : pays stratégique pour hydrogène et production d’électricité ?

Le Mali : futur exportateur d’électricité ? Qui sait … alors qu’en novembre 2012, à l’occasion de l’inauguration de deux centrales électriques à Nouakchott, la Mauritanie annonçait qu’elle allait exporter de l’électricité vers Mali et Sénégal, la donne pourrait changer.

La Société d’exploitation pétrolière du Mali (Petroma) a en effet découvert un gigantesque gisement de gaz à Bourakèbougou, une localité située à 60 km de Bamako. Cerise sur le gâteau : il s’agit d’hydrogène pur à 98% (chose très rare), lequel peut être transformé en électricité selon la méthode plug and play mais peut également rentrer permettre de produire de l’ammoniaque qui peut être transformé, à son tour, en urée. Ouvrant la voie à la production d’engrais.

La société Petroma souhaite également approfondir ses recherches jusqu’à l’obtention du pétrole, des indices positifs ayant été trouvés dans le secteur. Un projet de  recherche gazière et pétrolière a en effet débuté en 2008 sur le bassin sédimentaire de Taoudeni, l’un des plus grands bassins sédimentaires du monde, situé à cheval sur le Mali et la Mauritanie mais dont la plus grande partie se trouve sur territoire malien.

- Des besoins énergétiques régionaux de grande ampleur

Selon Alou Diallo, le dirigeant de Petroma, l’entreprise serait à même de produire de l’électricité pour toute l’Afrique de l’ouest, et ce, à moins de 10 F CFA le kilowatt contre 106 FCFA à l’heure actuelle. Le gisement étant situé à une faible profondeur, les coûts d’extraction peuvent être ainsi réduits.

Mais le marché énergétique dans la région pourrait s’avérer fortement concurrencé.

Rappelons en effet qu’en octobre 2012, les autorités sénégalaises ont conclu un accord sur la base de la ligne OMVS (Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal) avec leurs homologues mauritaniens en vue d’acheter de l’électricité. Un accord doit entrer en vigueur en début 2015 et engage la partie mauritanienne à fournir à la partie sénégalaise entre 80 et 100 Mégawatts.
Précisons que la première des deux centrales mauritaniennes inaugurées en 2012, d’une capacité de 120 mégawatts, fonctionne au fuel lourd et au gaz pour un coût de 125 millions d’euros via un financement international et mauritanien. La seconde unité fera appel quant à elle l’énergie solaire pour une capacité de 15 megawatts, le site sera entièrement financé par un don de 22,5 millions d’euros des Emirats Arabes Unis.

Le Sénégal envisage également la construction d’une centrale électrique dans le nord du pays. Le cas échéant, cette dernière serait alimentée par gaz, en vue d’atteindre une production de 250 Mégawatts. Autre possibilité : réaliser une extension de la centrale mauritanienne, ce qui devrait nécessiter l’installation d’une nouvelle ligne de transport.

Depuis avril 2012, le gouvernement sénégalais tente de remettre à plat sa politique énergétique et minière en vue de pallier aux difficultés majeures du pays dans le domaine. L’électricité produite actuellement y est peu diversifiée, essentiellement de nature thermique. Son coût de production est très élevé, contraignant le gouvernement à des subventions qui pèsent de plus en plus lourd sur le budget de l’Etat.

En juin 2011, les Sénégalais s’étaient insurgés contre les coupures d’électricité via des manifestations dans différents points du pays. A cette date, Seydina Kané, directeur de la compagnie avait expliqué ces coupures par les pénuries de carburant.

La Société nationale d’électricité (Sénélec, publique) avait alors été la principale cible des manifestants, dix agences de la Sénélec ayant été détruites à Dakar et ses banlieues. Des habitants en colère, bloquant parallèlement la circulation sur plusieurs axes routiers pendant plusieurs heures en érigeant des barricades.

Durant cette période, le Sénégal était en proie à des coupures régulières d’électricité durant parfois deux jours d’affilée dans certaines zones. Or, ces délestages, qui touchent la plupart des villes, ont un impact négatif sur l’activité économique, en particulier pour les petits commerces, très nombreux dans le pays.

Reste qu’en octobre 2011, le Sénégal a signé avec la Chine un accord de convention portant sur huit milliards de francs CFA, une partie du montant devait servir à équiper la Sénelec de groupes électrogènes et à intensifier sa capacité de production.

- Le Canada fortement implanté au Mali

Précisons que Petroma est une société canadienne spécialisée dans la recherche, l’exploitation, le transport et le raffinage des hydrocarbures, liquides ou gazeux. Elle est détenue à 98 % par des capitaux maliens et le reste par Petroma Ink (société canadienne), laquelle a investi plus de 10 millions de dollars dans le projet de Bourakèbougou.

Décidément le Canada est fortement intéressé par les matières premières du Mali. En 2005, la société canadienne Rockgate a en effet été mandatée par le gouvernement malien afin d’effectuer des forages et recherches à Faléa en vue de connaître le potentiel en uranium d’un gisement situé à 350 kilomètres de Bamako et très proche des frontières du Sénégal et de Guinée.

En 2010, Rockgate a produit un rapport préliminaire, complété par la suite par des travaux de Golder Associates, documents qui au final considèrent « que le Mali offre un environnement de classe mondiale pour l’exploitation d’uranium ».
En novembre 2012, enfin, Rockgate a confié une étude de faisabilité à une société sud-africaine, DRA Group, pour le projet de Faléa. Lequel contiendrait environ 12.000 tonnes d’uranium soit quatre fois la production de la mine Areva d’Arlit au Niger en 2012.

- Mali : un potentiel en hydrocarbures fort prometteur

D’après des études menées par l’Aurep (Autorité pour la recherche pétrolière), les régions de Gao, de Tombouctou et de Kidal abritent en leur sous-sol un potentiel pétrolier et gazier très important qui s’étend sur 850 000 km2.

Quatre bassins principaux ont été identifiés dans cette zone : Tamesna (à cheval entre le Mali et le Niger), Taoudéni (qui couvre également une partie de l’Algérie et de la Mauritanie), le graben de Gao et le rift de Nara (vers Mopti).

En 2005, l’Aurep – sous tutelle du Ministère malien des mines – avait procédé au découpage de ces bassins en blocs exploitables. Mais à l’heure actuelle, l’insécurité qui sévit dans la région a considérablement refroidi les ardeurs des investisseurs tout en augmentant les prix d’acheminement des infrastructures pétrolières nécessaires à l’établissement des majors.

Sources : AFP, Presse sénégalaise et malienne

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 23 novembre 2013

A lire également :

. Mauritanie : export d’électricité vers Mali et Sénégal

Partager cet article

Article de

28 commentaires

  1. ES 27 janvier 2015 à 09:51

    A lire, relire et relier

  2. Esmeralda 24 janvier 2019 à 21:11

    Hello! I could have sworn I’ve been to this site before but
    after reading through some of the post I realized it’s new to
    me. Nonetheless, I’m definitely delighted I found it and I’ll
    be bookmarking and checking back often!

  3. Charli 24 janvier 2019 à 22:00

    I have to thank you for the efforts you have put in penning this
    site. I really hope to view the same high-grade blog
    posts from you later on as well. In truth, your creative writing abilities
    has inspired me to get my own blog now ;)

  4. Karry 24 janvier 2019 à 22:24

    When someone writes an article he/she retains the idea
    of a user in his/her mind that how a user can understand it.
    Thus that’s why this post is great. Thanks!

  5. Roxanne 26 janvier 2019 à 01:35

    Think about investments that offer speedy annuities.

  6. Donte 26 janvier 2019 à 02:52

    Hello! I’m at work surfing around your blog from my new iphone!
    Just wanted to say I love reading through your blog and
    look forward to all your posts! Keep up the great work!

  7. Anderson 26 janvier 2019 à 21:01

    This is true for investment advice as effectively.

  8. Hiram 27 janvier 2019 à 00:43

    And that is an funding danger value taking.

  9. Erin 27 janvier 2019 à 02:28

    A financial advisor is your planning accomplice.

  10. Pauline 27 janvier 2019 à 06:30

    Thanks for your interest in Investment Advice.

  11. Latanya 27 janvier 2019 à 10:36

    Financial advisors business is folks business.

  12. Bonnie 27 janvier 2019 à 20:00

    Now it’s time to decide your particular investments.

  13. Del 27 janvier 2019 à 22:18

    What’s up to all, how is everything, I think every one
    is getting more from this web page, and your views are nice designed
    for new people.

  14. Mathew 28 janvier 2019 à 00:08

    That is true for investment advice as well.

  15. Felisha 28 janvier 2019 à 01:35

    Now it is time to pick your particular investments.

  16. click for more 7 février 2019 à 18:36

    I just want to tell you that I’m very new to blogging and honestly liked you’re web page. More than likely I’m planning to bookmark your website . You really come with outstanding article content. Thanks a bunch for sharing your webpage.

  17. John Deere Repair Manuals 8 février 2019 à 17:29

    Wow Im frustrated. Im not saying you are responsible, really I think its everyone else that is responsible.

  18. Tracy 9 février 2019 à 04:58

    All sorts of investments come with certain dangers.

  19. John Deere Diagnostic and Test Manuals 9 février 2019 à 10:50

    i could only wish that solar panels cost only several hundred dollars, i would love to fill my roof with solar panels-

  20. Oren 10 février 2019 à 14:32

    Now it’s time to pick your particular investments.

  21. John Deere Technical Manuals 10 février 2019 à 15:06

    Thanks for all your valuable labor on this web site. My mum loves participating in investigation and it’s really obvious why. A number of us notice all of the powerful mode you convey invaluable guidelines by means of the web site and even increase participation from website visitors on that topic so our own princess is without question understanding a lot. Take advantage of the rest of the year. You have been doing a stunning job.

  22. Bettie 10 février 2019 à 15:34

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  23. Tammara 11 février 2019 à 05:52

    Thanks in your curiosity in Investment Recommendation.

  24. Aliza 12 février 2019 à 02:54

    All varieties of investments come with sure risks.

  25. Buster 17 février 2019 à 01:32

    Think about investments that provide immediate annuities.

  26. Nicky Imbert 18 février 2019 à 10:18

    i know you write in it but what else?. what are some good websites to start a blog and what topics should i do?.

  27. Tractor Workshop Manuals 18 février 2019 à 20:44

    I’m impressed, I have to admit. Genuinely rarely can i encounter a blog that’s both educative and entertaining, and without a doubt, you’ve hit the nail for the head. Your notion is outstanding; the thing is something inadequate folks are speaking intelligently about. My business is very happy that we found this within my seek out some thing in regards to this.

  28. Reda 19 février 2019 à 02:01

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.