Le Blog Finance

Mali : le pétrolier algérien Sonatrach suspend l’exploration du bassin de Taoudeni

Cqfd …  Difficile  de prouver  mieux que cela le lien entre l’attaque d’In  Amenas en Algérie, la situation actuelle au Mali et les richesses pétrolières dont est dotée la région du Sahel : le groupe  public énergétique  algérien Sonatrach  vient  d’annoncer  qu’il allait suspendre les opérations d’exploration pétrolière au niveau du bassin de Taoudeni, au nord du Mali.

Raisons  invoquées : la détérioration des conditions de sécurité dans la zone.

Une  information loin d’être anodine alors que ledit bassin contient  des gisements attisant les convoitises, lesquels sont répartis sur les territoires  de la Mauritanie, du Niger, du Mali et de l’Algérie.

De quoi mettre le feu aux poudres, voire inciter certains gouvernements et lobbies pétroliers et militaires à mettre en œuvre une véritable  stratégie du chaos,  permettant  notamment de justifier l’implantation  d’une base militaire US dans la région du Sahel, et  plus  particulièrement  au Niger avec l’Africom.

En tout état de cause,  des media  algériens ont indiqué en début de semaine dernière que Sonatrach avait décidé de geler l’ensemble de ses activités dans le bassin  de Taoudeni. Une  décision  qui intervient  alors  qu’en 2012, le groupe énergétique algérien  avait pu obtenir une prolongation de deux ans de son contrat d’exploration accordé par le gouvernement malien.

La presse algérienne rappelle  par ailleurs  que  depuis 2007, l’Algérie   avait du faire face  à une rude concurrence avec des compagnies internationales pour la prospection pétrolière dans le bassin de Taoudeni, tel  le français Total  mais  également Woodside, Dana, IPG, le chinois CNPCIM, l’espagnol Repsol, l’égyptien Foxoil.

Si en 2006, le groupe  pétrolier  ENI avait pu acquérir cinq licences en partenariat avec la société publique algérienne Sonatrach  dans la zone, un porte-parole  du  groupe a récemment  indiqué  que la société italienne avait rendu ses licences.

Raisons  invoquées  par ENI : « le très faible potentiel de la région  ». Tout en précisant que  les licences avaient été rendues avant le début de l’opération militaire française Serval.

Reste que la revue Africa  Energy Intelligence  annonçait quant à elle  le 8 janvier  dernier,  que le le 18 décembre 2012, soit trois jours après sa reconduction au gouvernement, le ministre malien des mines Amadou Baba Sy avait signé un décret stipulant la reprise par l’Etat malien du bloc 4 jusqu’alors opéré par  ENI  et Sipex (Sonatrach).

Rappelons toutefois que la carte d’implantation d’Aqmi (al-Qaida au Maghreb islamique) au Sahel correspond à tout point à celle du bassin de Taoudeni  …. alors  que les récentes découvertes de richesses minières contenues dans cette zone provoquent depuis quelques mois un vif intérêt pour cette région.

Jean François Arrighi de Casanova, directeur Afrique du Nord de Total avait ainsi fait état d’immenses découvertes gazières dans le secteur, freinant la progression du puits vers la zone pétrolière, en Mauritanie et le conduisant même à parler « d’un nouvel Eldorado».

En février 2011, la presse algérienne indiquait que le groupe français Total et le groupe énergétique national algérien Sonatrach avaient dans leurs besaces plusieurs projets au Sahel. L’essentiel semblant être pour les deux groupes de « rafler » le plus de projets possibles, au Mali et au Niger.

Rappelons parallèlement qu’à trois mois de l’élection présidentielle au Mali, le gouvernement, déjà confronté aux enlèvements d’al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) et à la menace d’une crise alimentaire, avait dû faire face à une nouvelle rébellion touareg puis à un coup d’état.

Ces attaques étant alors les premières de ce type depuis un accord ayant mis fin à la rébellion mais également depuis le retour de Libye de centaines d’hommes armés ayant combattu aux côtés des forces du leader libyen Mouammar Kadhafi.

En avril 2011, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton s’était prononcée quant à elle en faveur d’une aide de 25 millions de dollars pour les rebelles libyens. Aide qui n’inclurait pas la fourniture d’armes … si l’on en croyait ses propos.

Des subsides destinées à permettre aux rebelles de lutter contre les mercenaires de Kadhafi. Ces derniers étant en grande partie des milliers de jeunes Touareg, recrutés pour apporter leur soutien au dirigeant libyen, selon la presse.

Une situation qui inquiétait d’ores et déjà grandement le Mali, lequel redoutait dès cette période des répercussions dans la région, et plus particulièrement au Sahel, tout juste identifié – hasard de calendrier ? – comme un nouvel eldorado pétrolier.

Précisons que ces populations nomades originaires du Mali, du Niger, et de l’Algérie ont, depuis les années 80, trouvé refuge auprès de l’ex dirigeant libyen lui promettant de sécuriser le Sud-Soudan, en échange de sa protection.

«Nous sommes à plus d’un titre très inquiets. Ces jeunes sont en train de monter massivement (en Libye). C’est très dangereux pour nous, que Kadhafi résiste ou qu’il tombe, il y aura un impact dans notre région », avait ainsi déclaré Abdou Salam Ag Assalat, président de l’Assemblée régionale de Kidal (Mali). « Tout ça me fait peur, vraiment, car un jour ils vont revenir avec les mêmes armes pour déstabiliser le Sahel » avait-t-il ajouté.

Situation d’autant plus inquiétante que Mouammar Kadhafi aurait pu être également tenté – la manne pétrolière aidant – de recruter auprès des jeunes Touaregs du Mali et du Niger, avais-je alors indiqué.

A Bamako et à Niamey, des élus et des responsables politiques craignaient d’ores et déjà à l’époque que la chute de Kadhafi provoque un reflux massif de réfugiés touaregs dans une région du Sahel déjà très fragile, une situation qui pourrait conduire à une déstabilisation de la région … redoutaient-ils alors.

 Sources : presse  algérienne, Africa Energy Intelligence, Reuters, Jeune Afrique

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com – 03 février 2013

Partager cet article

Article de

25 commentaires

  1. elisabeth 12 mars 2013 à 00:28

    Algérie: démantèlement d’une cellule liée à Aqmi comptant des Maliens

    ALGER – Les services algériens de sécurité ont démantelé samedi une cellule terroriste liée à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et ont arrêté sept personnes dont deux ressortissants maliens dans le sud de l’Algérie, a rapporté lundi le quotidien arabophone Echorouk.

    Les autorités ont saisi des téléphones satellitaires, deux véhicules tout-terrain, et des documents dans les caches de ces islamistes dans les régions de Tamanrasset et de Bordj Badji Mokhtar, près de la frontière avec le Mali, a précisé le journal. Un huitième suspect à réussi à prendre la fuite vers le Mali.

    Cette cellule avait pour objectif notamment d’aider les jihadistes fuyant la guerre au Mali à s’infiltrer en Algérie, selon le journal.

    Les sept suspects ont été inculpés de soutien à une organisation terroriste opérant à l’intérieur et à l’extérieur du pays, en référence à Aqmi, a ajouté Echorouk.

    Début février, deux membres d’Aqmi, un Algérien et un Malien, avaient été interceptés à Tinzaouatin, à la frontière algéro-malienne, à bord d’un véhicule tout-terrain, chargé de munitions et d’explosifs, par une unité de l’armée spécialisée dans la lutte contre le terrorisme.

    L’armée algérienne a renforcé sa présence à la frontière avec le Mali, fermée depuis le 14 janvier, afin d’éviter les incursions des islamistes armés venus du nord.

    L’Algérie, initialement réticente à une intervention militaire dans le conflit malien, a autorisé par la suite le survol de son territoire par l’aviation française.

    (©AFP / 11 mars 2013 10h29)

  2. brazilian wax tips 25 janvier 2019 à 19:46

    Awesome post.

  3. Shanel 25 janvier 2019 à 23:05

    It’s amazing in support of me to have a web site, which is good in support of my experience.

    thanks admin

  4. Johanna 26 janvier 2019 à 06:50

    Hey there! This post couldn’t be written any better!
    Reading this post reminds me of my good old room mate!
    He always kept talking about this. I will forward this post to him.
    Pretty sure he will have a good read. Thank you for sharing!

  5. Josh 26 janvier 2019 à 06:51

    Thankfulness to my father who shared with me concerning this webpage,
    this website is actually amazing.

  6. Katherina 26 janvier 2019 à 11:09

    Now it is time to choose your particular investments.

  7. Lonnie 26 janvier 2019 à 11:53

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  8. Anya 26 janvier 2019 à 21:07

    Now it is time to decide your particular investments.

  9. Bessie 27 janvier 2019 à 00:05

    A person necessarily lend a hand to make significantly articles I might state.
    That is the first time I frequented your web page and up to now?

    I surprised with the research you made to make this actual put up amazing.
    Excellent process!

  10. brazilian wax meme 27 janvier 2019 à 01:04

    Paragraph writing is also a excitement, if
    you know after that you can write or else it is difficult to write.

  11. Genia 27 janvier 2019 à 02:23

    All varieties of investments come with certain dangers.

  12. Joyce 27 janvier 2019 à 20:46

    Now it’s time to decide your particular investments.

  13. brazil nuts in shell 28 janvier 2019 à 08:11

    Wow! At last I got a webpage from where I be capable
    of genuinely obtain helpful data regarding my study and knowledge.

  14. Chelsey 9 février 2019 à 03:43

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  15. Kayleigh 9 février 2019 à 04:37

    That is true for funding advice as effectively.

  16. Reta 11 février 2019 à 02:33

    Monetary advisors business is people business.

  17. Hildred 12 février 2019 à 01:12

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  18. Edgar 15 février 2019 à 01:32

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  19. Mia 15 février 2019 à 02:36

    And that is an investment threat value taking.

  20. Deon 15 février 2019 à 02:43

    Traders do pay direct and indirect prices.

  21. Tawnya 18 février 2019 à 02:27

    All varieties of investments come with sure dangers.

  22. Valeria 19 février 2019 à 01:36

    Traders do pay direct and indirect prices.

  23. Millie 19 février 2019 à 02:28

    Now it’s time to decide your particular investments.

  24. Julian 19 février 2019 à 04:12

    Take into account investments that offer immediate annuities.

  25. Steve 19 février 2019 à 04:25

    Contemplate investments that supply rapid annuities.