Le Blog Finance

Sandy : 10 à 20 milliards de dégâts … mais une relance de l’économie à terme ?

Elisabeth Studer Actualités, Economie Un commentaire

L’ouragan Sandy n’a  pas encore frappé les côtes américaines que cabinets, experts  et analystes chiffrent les dégâts  que la catastrophe annoncée pourrait occasionner.

Selon  les  premières estimations de la société spécialisée Eqecat,  l’ouragan surnommé également Franken storm – compte-tenu de sa proximité avec le 1er novembre et la fête de Halloween -  pourrait causer entre 10 à 20 milliards de dollars de dégâts et entraîner 5 à 10 milliards de pertes pour les assureurs.

Alors   que l’ouragan se rapprochait lundi de la côte est des Etats-Unis,  le cabinet d’études en gestion du risque  précise    que  « ”Sandy est une grosse tempête, qui affecte 20% de la population américaine ». Ajoutant  que  « les  dégâts économiques sont estimés entre 10 à 20 milliards de dollars”.

Tout en précisant  que “les dommages assurés sont évalués entre 5 à 10 milliards de dollars”.

A  titre  de comparaison, rappelons que les dégâts causés par l’ouragan Irène en 2011 avaient  été évalués à 10 milliards de dollars.  Suite au passage de  Ike aux Etats-Unis en 2008,  l’économie américaine   aura été amputée de 20 milliards.

L’ouragan Katrina, qui avait dévasté la Nouvelle-Orléans en 2005, avait causé  pour sa part entre 40 et 66 milliards de dollars de dommages assurés.

“Les sinistres peuvent donner un coup de pouce à un secteur de la construction aujourd’hui en difficulté, et débloquer des investissements judicieux dans les zones endommagées”, assure   toutefois  Peter Morici, professeur d’économie à l’Université du Maryland.

Précisant   que les  travaux de reconstruction devraient générer des investissements de 15 à 20 milliards.

Quant  le malheur des uns fait le bonheur des autres …  histoire de relancer la demande pour  les groupes  industriels  US ….

Tant et  si bien  que le cabinet de conseils Challenger, Gray and Christmas estime lui aussi que l’économie pourrait au final en tirer quelques bénéfices …

“S’il y a le moindre bon côté dans les destructions que la tempête risque de provoquer, il tient dans le fait que ces tempêtes ont tendance à doper l’économie“, écrit ce cabinet dans un communiqué.

“Une fois le choc passé (…), il y a aura probablement une augmentation des embauches dans le secteur de la construction (…) et une hausse des dépenses des ménages et des entreprises afin de réparer les dégâts“, assurent ces experts.

Intéressant à  noter alors que  nous suggérions récemment  que  l’ouragan   pourrait être du  à d’autres  influences  que celles de  Dame Nature, les  Etats-Unis étant  dotés d’une  arme climatique   redoutable telle   que le projet Haarp

Sources : AFP, AWP, ats

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Adinath 18 décembre 2012 à 22:06

    Tiens je reconnais bien le0 ton bon coeur. Moi c’est Haefti qui me fait le plus de peine. Au moins e0 Cuba ils sont ongraise9s et ont des moyens techniques pour pre9venir cyclones et autres phe9nome8nes naturels et on en parle dans la presse. Mais sur Haefti c’est le black out complet. Pourtant chaque cyclone a fait des victimes ces dernie8res anne9es. Mais les Frane7ais, qui ne sont pas pour rien dans la mise8re de cette eele, se taisent.

Commenter cet article