Le Blog Finance

Ouragan à Cuba et Jamaïque  : 2eme étape du projet Haarp après Haïti ?

Nous, vous n’êtes pas sur un site conspirationniste. Et nous n’allons pas non plus vous annoncer la fin du monde pour le 21 décembre 2012 … à moins qu’il ne s’agisse de la fin d’un monde où le libéralisme et la spéculation règnent à outrance en oubliant l’espèce humaine et dame Nature …

Mais tout de même, jeudi matin, à l’heure où un ouragan approchait des rives de Cuba – phénomène météorologique qui s’était d’ores et déjà produit fin août, mettant en péril la convention républicaine (tout de même …) – nous pouvions raisonnablement nous interroger sur l’éventualité que les Etats-Unis usent d’une nouvelle arme climatique telle que le projet Haarp.

Le fait que l’île de Cuba soit « visée » par un ouragan n’étant peut-être pas totalement du au hasard … Certains et non des moindres – tel que Hugo Chavez accusant les États-Unis d’avoir user d’une arme telle que Haarp  pour provoquer le séisme d’Haïti, le but ultime pouvant être d’obtenir la main-mise sur Cuba et le pétrole du Venezuela … tout en réalisant un « test » grandeur nature d’une opération conduisant à l’anéantissement de l’Iran …grand allier du Venezuela.

- L’ouragan Sandy met Cuba en émoi

En tout état de cause, précisons en étant factuel, que l’ouragan Sandy, qui s’est renforcé en catégorie 2, a déversé jeudi matin de fortes pluies sur le sud-est de Cuba après avoir balayé la Jamaïque, assorti de vents violents.

Mercredi après-midi, Sandy était située à 135 kilomètres au sud-ouest de Guantánamo à Cuba, et se déplaçait vers le nord à une vitesse de 21 km/h.  D’après des météorologues cubains, l’œil du cyclone devait pénétrer les terres près de Santiago de Cuba, la deuxième ville la plus importante du pays, à 756 kilomètres de La Havane.  Ces derniers ajoutant que l’ouragan traverserait l’île en quelques heures, se dirigeant vers le nord en direction des Bahamas.

Selon les autorités cubaines, au moins 55.000 personnes ont été évacuées, les pouvoirs publics redoutant des inondations en raison des précipitations, les prévisionnistes s’attendant à 50 cm en certains endroits.

Le trafic aérien en provenance et à destination de l’est de l’île a été suspendu et les transports routiers et ferroviaires ont été interrompus dans cette partie du pays.

Alors qu’un millier de touristes ont trouvé refuge dans des hôtels, des coupures d’électricité ont été signalées dans la ville de Santiago de Cuba où des arbres ont été arrachés. Près de trois mille ouvriers employés au ramassage du café ont du rebrousser chemin, tandis que les réserves de sucre et de café étaient sécurisées dans des entrepôts situés en dehors de la trajectoire de l’ouragan. Dans la province d’Holguin, les sites de traitement du nickel, principal produit d’exportation de l’île, continuaient néanmoins à fonctionner.

L’électricité a même été coupée sur la base américaine de Guantanamo et tous les employés à l’exception de ceux affectés à des services d’urgence ont été consignés dans leurs quartiers.

Jeudi matin, les services météorologiques laissaient entendre que les vagues pourraient atteindre deux mètres, avec des vagues susceptibles d’aller jusqu’à neuf mètres de hauteur.

En Jamaïque, le seul fournisseur d’électricité du pays, la Jamaica Public Service Company, a signalé que 70% de ses clients étaient privés de courant.  La police a imposé un couvre-feu dans 80 municipalités pour éviter les pillages durant le passage de l’ouragan.

Les modèles informatiques prévoient dans leur ensemble que l’ouragan Sandy demeurera éloigné de la côte Est américaine, certains laissant entendre que l’ouragan pourrait représenter un risque pour le Nord-Est des États-Unis en début de semaine prochaine.

- La tempête Isaac met en péril la convention du parti républicain

Le 22 août 2012 dernier, la presse annonçait que la tempête tropicale Isaac se dirigeait vers Haïti et Cuba et pourrait se transformer en ouragan … provoquant notamment l’annulation d’une
série d’audiences des accusés du 11-Septembre sur la base américaine de Guantanamo à Cuba, audiences déjà reportées deux fois, en raison du ramadan d’abord, puis pour des raisons techniques.

Une alerte à l’ouragan a été lancée pour Haïti. Les prévisionnistes indiquant que Isaac pourrait déverser 51 centimètres de pluies sur Haïti, alors que nombre de personnes vivent encore dans des bidonvilles à la suite du tremblement de terre.

Les dépêches d’agences indiquaient par ailleurs qu’Isaac présentait aussi potentiellement une menace à la convention du parti républicain américain organisée en Floride.

«Il faudrait des conditions « idéales » pour que cette tempête devienne un ouragan à proximité de Tampa au moment de la convention, mais c’est une des possibilités décrites par nos modèles de prévisions», estimait parallèlement le météorologue Jeffrey Masters.

- Quand le Venezuela accuse les États-Unis d’avoir utilisé l’arme de Haarp contre Haïti

Les 18 et 19 janvier 2010, le site web de la chaîne publique vénézuélienne Vive dans des articles intitulés, respectivement, « Le séisme expérimental des Etats-Unis a dévasté Haïti » et « La cleptocratie terroriste états-unienne en Haïti » avait accusé les USA de préparation de guerre sismique.

Un rapport de la flotte russe du Nord indiquerait que le séisme qui a dévasté Haïti est clairement « le résultat d’un essai par l’US Navy de son arme sismique ».

Restant toujours factuelle, signalons qu’après le tremblement de terre, le Pentagone a annoncé que le navire hôpital USNS Comfort, qui se trouvait ancré à Baltimore, a rappelé son équipage et fait cap vers Haïti. L’amiral Mike Mullen, chef d’état-major interarmes, déclarant parallèlement que les Forces armées des États-Unis préparaient une réponse d’urgence au désastre.

Le général Douglas Fraser, commandant en chef du SouthCom, indiquait parallèlement que des bâtiments des Gardes-côtes et de la Navy avaient été dépêchés sur place. Le porte-avions polyvalent USS Carl Vinson étant envoyant de Norfolk avec une dotation complète d’avions et d’hélicoptères. Des groupes additionnels d’hélicoptères devaient se joindre au Carl Vinson par la suite.

Certains analystes notaient par ailleurs que l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), intervenait déjà à Haïti avant le séisme.

Parallèlement,un rapport russe  laissait entendre  que le département d’État, l’USAID et le SouthCom auraient débuté « l’invasion humanitaire » en déployant 10 000 soldats et contractants, à la place de l’ONU, pour contrôler le territoire haïtien.

- L’Iran met en garde sur les conséquences du programme Haarp

Mi-juillet, un vice-président iranien, cité par l’agence Fars, affirmait que l’Occident était responsable de la sécheresse qui frappe le sud de l’Iran dans le cadre de sa « guerre non déclarée » contre la République islamique.

« J‘ai des doutes sur la sécheresse anormale qui touche le sud du pays. L’oppression et le colonialisme mondial (appellations de l’Occident par les dirigeants iraniens) influencent la situation météorologique avec des moyens technologiques (…) et cela fait partie de la guerre non déclarée » des Occidentaux contre l’Iran, avait ainsi déclaré le vice-président chargé du tourisme, Hassan Moussavi.

En aout 2010, le très sérieux journal Ria Novosti, nous rappelait d’ores et déjà que les
Américains travaillent depuis quelques années sur la capacité de contrôler le climat dans diverses régions du monde. Cette technologie, développée dans le cadre du High-frequency Active Aural Research Program (HAARP), est capable de provoquer des phénomènes tels que des sécheresses, des ouragans, des tremblements de terre et des inondations.

Andreï Arechev, l’auteur de l’article, indiquait par ailleurs que « du point de vue militaire, le projet HAARP est une arme de destruction massive, un instrument d’expansion qui permet de déstabiliser sélectivement les systèmes écologiques et agricoles des pays et des régions ciblés. »

- Quand le Parlement européen s’alarme lui aussi …

Un document faisant office de rapport du parlement européen sur l’environnement, la sécurité et la politique étrangère, explique parfaitement en quoi consiste le programme Haarp, « n’hésitant pas à révéler ses objectifs les plus obscurs » indique par ailleurs le site Mecanopolis.

Lequel précise que la Commission des affaires étrangères, de la sécurité et de la politique de défense a rendu ce rapport en date du 14 Janvier 1999. La commission ajoutant et recommandant :  « L’opinion publique ignore pratiquement tout du projet HAARP et il est important qu’elle soit mise au courant ».

Mme Maj Britt Theorin, députée européenne, rapporteur du dossier indique clairement dans le document que « depuis les années 50, les États-Unis procèdent à des explosions nucléaires  dans les ceintures de Van Allen afin d’examiner les effets des impulsions électromagnétiques   qu’elles déclenchent sur les communications radio et le fonctionnement des équipements radars ».

« Ces explosions ont généré de nouvelles ceintures de rayonnement magnétique   qui ont pratiquement entouré la terre tout entière » ajoute par ailleurs le rapport.

« Le champ magnétique terrestre pourrait s’étendre sur de vastes zones  et empêcher toute communication radio. Certaines scientifiques américains   estiment qu’il faudra plusieurs centaines d’années avant que les ceintures de Van Allen   retrouvent leur état initial » s’alarme-t-elle encore.
Ajoutant que « HAARP peut bouleverser les conditions climatiques » et que « tout l’écosystème   peut être menacé, en particulier dans l’Antarctique où il est fragile. »

« En raison de l’ampleur de ces incidences sur l’environnement, HAARP constitue un problème global et il faudrait évaluer si les avantages que procure ce système compensent les risques encourus.

« Ses incidences écologiques et éthiques doivent être évaluées avant la poursuite des travaux de recherche et la réalisation d’essais » était-il encore suggéré.

Le rapport indiquant très clairement que « ces travaux de recherche doivent être considérés comme extrêmement néfastes pour l’environnement et la vie humaine ».

« Une série d’accords internationaux (« la convention sur l’interdiction d’utiliser à des fins militaires ou à d’autres fins hostiles des processus modifiant l’environnement, le traité sur l’Antarctique, l’accord établissant les principes des activités des États en matière de recherche spatiale, en ce compris la lune et d’autres corps spatiaux ainsi que la convention des Nations unies sur le droit maritime) font que HAARP est un projet hautement contestable non seulement sur les plans humain et politique mais aussi du point de vue légal. En vertu du traité sur l’Antarctique, l’Antarctique ne peut être utilisée qu’à des fins pacifiques, ce qui signifie que HAARP enfreint le droit international » indiquait également le texte.

Partager cet article

Article de

14 commentaires

  1. Elisabeth Studer 26 octobre 2012 à 00:11

    Cqfd … ? Cuba devient faible devant les USA … qui vont tres certainement proposer leurs aides ? …
    ———————–

    Pas de victime, mais de nombreux d

  2. Ovnis Direct 26 octobre 2012 à 09:18

    Tout savoir sur Haarp : ovnis-direct.com/haarp/index.html

  3. RAPPORT UE sur Haarp 26 octobre 2012 à 09:44

    http://www.wikistrike.com/article-l-etrange-rapport-du-parlement-europeen-sur-le-systeme-haarp-106865531.html

    article tres interessant contenant les elements les plus importants du rapport HAARP

  4. predictions 2012 26 octobre 2012 à 14:04

    Sympa ces informations, je bookmark votre site :-)

  5. Canadian 26 octobre 2012 à 23:09

    Oui… tr

  6. elisabeth 27 octobre 2012 à 14:58

    la suite arrive ….
    —————————-
    Sandy redevient un ouragan,

  7. elisabeth 27 octobre 2012 à 15:03

    Extraits du rapport :
    ———————————
    lire paragraphe T page 7
    lire paragraphe 26/27/28/29 et 30 page 11
    lire page 21 et 22 : haarp un syst d?armement modifiant le climat

    DOC_FR\RR\370\370003 PE 227.710/d

  8. ELECTIONS US ! 27 octobre 2012 à 17:00

    cqfd …
    **********
    Ouragan SANDY pourrait emp

  9. Elisabeth Studer 3 novembre 2012 à 01:22

    Cuba d

Commenter cet article