Le Blog Finance

USA : une déstabilisation de la Libye pour le gaz du Sahel ?

Alors que l’ambassadeur américain en Libye  vient de décéder suite à l’attaque  du consulat des Etats-Unis à Benghazi par des hommes armés de roquettes, je ne résiste pas à rappeler   des propos que j’avais tenus ici-même en mars 2011  dans un article intitulé “Vers une déstabilisation du Sahel  après la Libye ?”  et en avril 2011 dans un article intitulé “Libye :  vers une aide financière des USA  aux rebelles“.

Histoire  d’enfoncer le clou, je précise  que  la carte  qui illustre l’article concerné est celle  que j’ai choisie  pour orner à sa façon ma carte de visite du blogfinance. De quoi s’agit-il : une carte à double facette précisant tout à la fois l’implantation de AQMI au Maghreb …  ainsi  que celle d’un  fabuleux champ  d’hydrocarbures récemment découvert   dans la région du Sahel : le bassin de Taoudeni, les deux cartes se supperposant sans aucune difficulté …

Les Etats-Unis auraient-ils quelques intérêts à déstabiliser la Libye et le régime de Kadhafi ?” m’étais-je ainsi interrogée en avril 2011.

Précisant  qu’en tout état de cause, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton s’était  prononcée à cette  date en faveur d’une aide de 25 millions de dollars pour les rebelles libyens. Aide qui n’inclurait pas la fourniture d’armes … si l’on en croyait ses propos.

Selon elle, l’octroi de cette aide ne serait pas un « chèque en blanc ». “Il s’agit au contraire de bien et de services provenant de notre pays qui correspondent aux besoins du CNT“, avait en effet déclaré le porte-parole d’Hillary Clinton.

Le président Barack Obama devant  alors également autoriser l’envoi  prochain de radios, de gilets pare-balles, et de nourriture instantanée.

Des subsides destinées donc à permettre aux rebelles de lutter contre les mercenaires de de Kadhafi. Ces derniers étant en grande partie des milliers de jeunes Touareg, recrutés pour apporter leur soutien au  dirigeant libyen, si l’on en croit la presse.

Une situation qui inquiétait d’ores et déjà grandement le Mali, lequel redoutait dès cette période des répercussions dans la région, et plus particulièrement au Sahel, lequel pourrait devenir prochainement – hasard de calendrier ? – un nouvel eldorado pétrolier.

Parmi ces jeunes figurent en effet des anciens rebelles réfugiés dans le Sud-libyen à Sebah et Oubari depuis plusieurs années. D’après RFI, les troupes du général Ali Kana, un touareg responsable des garnisons du Sud, auraient  constitué  la garde rapprochée de Kadhafi, ses troupes constituant même la base arrière militaire stratégique de Kadhafi.

Précisons que ces populations nomades originaires du Mali, du Niger, et de l’Algérie ont, depuis les années 80, trouvé refuge auprès du dirigeant libyen lui promettant de sécuriser le Sud-Soudan, en échange de sa protection.

«Nous sommes à plus d’un titre très inquiets. Ces jeunes sont en train de monter massivement (en Libye). C’est très dangereux pour nous, que Kadhafi résiste ou qu’il tombe, il y aura un impact dans notre région », avait ainsi déclaré Abdou Salam Ag Assalat, président de l’Assemblée régionale de Kidal. « Tout ça me fait peur, vraiment, car un jour ils vont revenir avec les mêmes armes pour déstabiliser le Sahel » a-t-il ajouté.

Situation d’autant plus inquiétante que Mouammar Kadhafi pourrait être également tenté – la manne pétrolière aidant – de recruter auprès des jeunes Touaregs du Mali et du Niger, avais-je alors indiqué.

A Bamako et à Niamey, des élus et des responsables politiques craignaient d’ores et déjà à l’époque que la chute de Kadhafi provoque un reflux massif de réfugiés touaregs dans une région du Sahel déjà très fragile, une situation qui pourrait conduire à une déstabilisation de la région …

Et ce, alors même – mais est-ce un simple hasard ? – que le Sahel pourrait prochainement devenir un nouvel eldorado pétrolier.

En effet, en février 2011, la presse algérienne indiquait que le groupe français Total et le groupe énergétique national algérien Sonatrach avaient dans leurs besaces plusieurs projets au Sahel. L’essentiel semblant être pour les deux groupes de « rafler » le plus de projets possibles, au Mali et au Niger.

Les récentes découvertes de richesses minières, dans le bassin de Taoudéni, large de 1,5 million de kilomètres carrés, partagé entre le Mali, l’Algérie, la Mauritanie et le Niger, provoquant désormais un vif intérêt pour cette région.

Jean François Arrighi de Casanova, directeur Afrique du Nord de Total avait ainsi fait état d’immenses découvertes gazières dans le secteur, freinant la progression du puits vers la zone pétrolière, en Mauritanie  et le conduisant même à parler « d’un nouvel Eldorado».

A travers sa filiale internationale Sipex, Sonatrach a par ailleurs obtenu récemment l’approbation du ministère des Mines nigérien pour procéder à des forages expérimentaux. Pour rappel, la Sipex est présente au Niger depuis 2005, plus précisément au périmètre de Kafra, situé à la frontière algéro-nigérienne. Fin 2009, Sipex a obtenu une prolongation d’un an de la première période d’exploration, arguant d’une situation politique difficile dans le pays.

Au Mali, la filiale de Sonatrach présente depuis 2007, a acquis une prolongation de deux ans, émanant du ministère malien des Mines, pour la première phase d’exploration qui prendra fin en 2013.

Sources : AFP, RFI, Presse algérienne

 

 

 

Partager cet article

Article de

27 commentaires

  1. Elisabeth Studer 12 septembre 2012 à 22:12

    P

  2. Elisabeth Studer 12 septembre 2012 à 22:15

    Sahel et terrorisme: Le dessous des cartes

    Les d

  3. Elisabeth Studer 12 septembre 2012 à 22:15
  4. Nenuphar 13 septembre 2012 à 00:26

    Zlisabeth, lorsque vous citez des sites vous devez vous assurer de leur impartialit

  5. elisabeth 14 septembre 2012 à 12:49

    je suis d’accord avec vous Nenuphar sur le site lui-m

  6. elisabeth 14 septembre 2012 à 12:50

    A noter par ailleurs qu’aucun site n’est impartial … la pub regissant la presse dans ce bas monde
    ou plutot l’argent de la pub, et l’argent des propri

  7. sadio 16 septembre 2012 à 15:12

    Elisabeth, encore une fois permettez moi de vous faire remarquer que la carte dont vous parlez dans l’article et qui est sur cette page n’est pas du tout actualis

  8. Elisabeth 16 septembre 2012 à 22:29

    je vous r

  9. ES 12 octobre 2013 à 13:28

    Alors qu’un bateau de migrants a fait naufrage vendredi, le sénateur UMP de l’Oise Philippe Marini s’inquiète de l’arrivée d’Africains toujours plus nombreux en Europe… et regrette le dictateur Kadhafi, renversé lors du printemps arabe et mort le 20 octobre 2011.

    Lampedusa : Fabius veut un meilleur contrôle des frontières en Europe Lampedusa : Fabius veut un meilleur contrôle des frontières en Europe
    Une trentaine de migrants périssent dans un nouveau naufrage en Méditerranée Une trentaine de migrants périssent dans un nouveau naufrage en Méditerranée
    Dans un message posté sur Twitter samedi matin, l’élu écrit que «l’afflux des réfugiés africains à Lampedusa et bientôt chez nous (lui) fait regretter la disparition du régime Kadhafi en Libye!»

  10. Elisabeth Studer 22 novembre 2015 à 14:17

    Libye: s’il n’y a pas d’accord intralibyen, ce sera la victoire de Daech

    Paris – Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a exhorté dimanche les factions libyennes rivales de Tripoli et Tobrouk à aboutir à un accord pour former un gouvernement d’union nationale, afin de stopper l’expansion du groupe Etat islamique (EI) dans ce pays.

    Il faut permettre un accord intralibyen entre ces deux fractions qui se battent sinon ce sera la victoire de Daech (acronyme de l’EI en arabe), a-t-il dit sur la radio Europe 1, neuf jours après les attentats revendiqués par l’EI qui ont fait 130 morts à Paris.

    La France encourage pour cela les pays de la région, de l’Algérie à l’Egypte, également exposés à la menace du groupe Etat islamique, à user de leur influence pour convaincre les Libyens de s’entendre, a-t-il dit.

    La Tunisie est voisine, l’Egypte est voisine, l’Algérie est directement concernée, le Niger, le Tchad (..) Il faut que ces pays puissent organiser le forum nécessaire, avec le soutien des instances internationales et de l’ONU, pour permettre un accord intralibyen, a souligné Jean-Yves Le Drian.

    Il y a urgence (…) Daech s’est installé en Libye en profitant des rivalités internes aux Libyens (..) Daech prend des territoires à partir de Syrte et essaie de descendre vers des ressources pétrolières, a-t-il ajouté.

    Il faut que les Libyens se rendent compte que s’ils continuent dans cette logique-là (d’affrontement, NDLR), elle sera suicidaire. Or ils ont les moyens en réunissant leurs forces d’éradiquer, de sortir Daech, a martelé le ministre.

    Cette solution politique peut arriver sous réserve que l’ensemble des acteurs prennent conscience des risques que cela représente, a-t-il insisté, alors que les négociations entre les deux camps continuent de buter, après des mois de médiation de l’Onu, sur des intérêts de clans et de tribus.

    La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011. Deux autorités politiques se disputent le pouvoir depuis l’an dernier, l’une basée à Tripoli et l’autre, la seule reconnue internationalement, basée dans l’est.

    Dans une interview accordée à l’AFP mardi soir, le chef de la diplomatie libyenne avait affirmé que son gouvernement avait des informations fiables selon lesquelles le commandement de Daech demande aux nouvelles recrues de se diriger vers la Libye, et non plus la Syrie, surtout depuis les frappes russes qui visent le groupe depuis fin septembre.

    Le ministre a estimé que le nombre de combattants de l’EI en Libye était pour le moment entre 4.000 et 5.000, les Tunisiens, les Soudanais et les Yéménites formant selon lui les plus gros contingents.

    Le 14 novembre, les Etats-Unis ont pour la première fois bombardé le groupe en Libye, éliminant dans une frappe aérienne l’Irakien Abou Nabil, présenté comme le chef du groupe extrémiste dans le pays.

    (©AFP / 22 novembre 2015 12h20)

  11. brazil flag icon 24 janvier 2019 à 21:42

    Wow that was strange. I just wrote an really long comment but after
    I clicked submit my comment didn’t show up. Grrrr…

    well I’m not writing all that over again. Anyways, just wanted to say excellent blog!

  12. Wally 25 janvier 2019 à 00:03

    Have you ever thought about adding a little bit
    more than just your articles? I mean, what you say is important and
    everything. But think of if you added some great photos or video clips to give your posts more, “pop”!
    Your content is excellent but with pics and videos, this site could certainly be one
    of the best in its niche. Awesome blog!

  13. Hilton 26 janvier 2019 à 03:28

    Thank you to your curiosity in Funding Advice.

  14. Minda 26 janvier 2019 à 09:22

    Buyers do pay direct and indirect costs.

  15. Renate 26 janvier 2019 à 15:58

    This is true for investment recommendation as properly.

  16. Shavonne 27 janvier 2019 à 06:47

    All varieties of investments include certain risks.

  17. brazilian steakhouse des moines 27 janvier 2019 à 17:50

    I know this site offers quality depending posts and additional data, is there any other site which gives these things in quality?

  18. Margie 27 janvier 2019 à 19:18

    A monetary advisor is your planning companion.

  19. John 28 janvier 2019 à 00:42

    Financial advisors business is people enterprise.

  20. Jacinto 7 février 2019 à 02:37

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  21. Flor 8 février 2019 à 06:13

    Thank you for your curiosity in Funding Advice.

  22. Nidia 9 février 2019 à 02:25

    Consider investments that offer instant annuities.

  23. Dianna 12 février 2019 à 03:39

    And that is an investment threat price taking.