Le Blog Finance

Sénégal : le Président Wade soupçonné de trafic immobilier

SENEGAL-RUFISQUE-WADE-024.JPGHonnêtement, il fallait s’en douter … A quelques mois des élections présidentielles au Sénégal, et alors que la spéculation immobilière fait rage dans ce pays francophone très prisé des touristes français et épargné par le vent des révolutions contrairement au Maghreb et à la Côte d’Ivoire, le Président Wade est accusé par certains de ses opposants politiques de s’être accaparé des terrains, notamment dans la très recherchée île de Ngor, secteur fortement apprécié des Européens.

Autre élément à prendre en compte : la corruption, au plus haut sommet de l’Etat …

Selon le Président d’honneur du PIT (Parti de l’Indépendance et du Travail), Amath Dansokho, le Chef de l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade lui-même, aurait découpé Ouakam, Yoff et Ngor  en 2008 au profit de sa famille et des proches.

  «Il a donné une parcelle à sa fille, une à son fils, une parcelle à sa femme, une autre à lui-même, une autre parcelle prétendument au roi du Maroc, Mohammed VI, une à Pape Samba Mboup son chef de cabinet et une autre à Kader Sow», a ainsi déclaré l’ancien secrétaire général du PTI.

SENEGAL-RUFISQUE-WADE-055-BLOGFINANCE.jpgLequel demande désormais à la jeunesse de ces localités et de tout Dakar de refuser ces pratiques de Wade.

  «Au nom de quoi peut-il accaparer toutes les terres qui appartiennent à tous les Sénégalais de cette manière», s’est interrogé Amath Dansokho.

Rappelons par ailleurs que N’gor Almadies est un quartier résidentiel où les maisons cossues se succèdent. Cette petite zone a en effet connu depuis une dizaine d’années à peine une explosion immobilière, tant et si bien que les terrains libres sont rares désormais.

Le Club Méditerranée y est installé, profitant de la situation de l’île, pointe la plus occidentale du continent africain. 

 Mieux encore, selon le journal Nouvel Horizon, le terrain du Président Wade situé à Ngor pourrait être à l’origine d’un somptueux projet immobilier. Un prometteur proche de la famille Wade aurait d’ores et déjà « vendu » au Président l’idée de bâtir sur le site un centre d’affaires de grand standing …

Lequel serait bien évidemment à même d’accueillir les grandes sociétés internationales qui interviennent en Afrique, faisant de Dakar leur siège  sur le continent africain.

La capitale sénégalaise possède en effet à l’heure actuelle l’avantage inestimable d’être la capitale d’un pays stable et sûr, un contexte propice à l’implantation de grands groupes internationaux.

Rien n’étant innocent dans ce bas monde, Wade serait particulièrement intéressé par ramener à lui les brebis occidentales égarées en Côte d’Ivoire …

Plus largement, la clientèle de ce centre d’affaires pourrait être constituée de multinationales redoutant d’être la cible de terroristes tels que AQMI  en Afrique de l’Ouest, et plus particulièrement de la bande du Sahel  aux zones pétrolières du delta du Niger.

Sources : Nouvel Horizon, Presse sénégalaise, Afriscoop.com

Partager cet article

Article de

48 commentaires

  1. Elisabeth. 31 mai 2011 à 09:52

    pour donner une id

  2. Elisabeth. 31 mai 2011 à 09:55

    “?Tout le monde est au courant que la zone a

  3. Elisabeth. 31 mai 2011 à 09:58
  4. Elisabeth. 31 mai 2011 à 10:14

    et malheureusement, ce qui devait arriver …. arriva ….
    ———————————————————————–
    31/05/11 08:18
    S

  5. Elisabeth. 31 mai 2011 à 10:19

    http://www.walf.sn/actualites/suite.php?rub=1&id_art=72547 31/05/2011
    La Raddho, Amnesty et la Lsdh accusent : ?Malick B

  6. Eomenos 31 mai 2011 à 11:13

    Et, malgr

  7. Elisabeth. 31 mai 2011 à 16:29

    Bonjour, j’ai tenu

  8. Elisabeth. 31 mai 2011 à 16:31

    A lire

  9. trévize 31 mai 2011 à 21:17

    Excellent comme information.
    Malheureusement la presse

  10. projet immobilier neuf 31 mai 2011 à 22:47

    “Un mort dans une manifestation contre un d

  11. Elisabeth Studer 31 mai 2011 à 23:06

    Visiblement vous n’avez rien compris

  12. Elisabeth 31 mai 2011 à 23:30

    Sur l’importance des decoupages administratifs et du r

  13. trévize 1 juin 2011 à 00:02

    Excellent comme information.
    Malheureusement la presse

  14. Thierry 1 juin 2011 à 15:42

    Vous allez m’effrayer, je m’installe bient

  15. Elisabeth. 1 juin 2011 à 15:58

    c’est pas effrayant, effrayant …. mais c’est tout de m

  16. Voitures Renault 2 juin 2011 à 12:23

    Toute cette corruption m ecoeure…

  17. Elisabeth. 2 juin 2011 à 12:43

    eh oui, la corruption n’a pas de limite et semble s’intensifier avec la mondialisation, la crise et le retour aux pouvoirs de dirigeants omnipotents.

  18. Dadounet 2 juin 2011 à 15:09

    Il y a deux sortes de gens qui font de la politique : ceux qui veulent s’en mettre plein les fouilles et ob

  19. syndic mazet 22 août 2011 à 18:20

    Merci d’avoir diffus

  20. ES. 30 août 2011 à 10:15

    Boulimie fonci

  21. Staub Immo 16 janvier 2013 à 13:00

    Les commentaires ne fonctionnent pas, ils sont coupés au bout de quelques mots. Merci d’y jeter un oeil.

  22. ES 12 juin 2014 à 16:47

    Grande Bamboula au Conseil rural de Yenne Le PCR vend les terres à 2 millions de frs pièce
    7 mai 2013 dans ACTUALITES Commentaires fermés

    Partager !

    C’est à un véritable mouvement de « Y en marre contre la gestion foncière » de l’actuel PCR de Yénne qu’on a eu droit, ce Dimanche. Des centaines de jeunes, sous la direction du mouvement » Sopi ak Dialaw », ont organisé une marche pour « dénoncer le scandale foncier dont le Président Gorgui Ciss et un groupuscule sont accusés ».
    Le département de Rufisque est en phase de remporter la palme d’or des contestations, sur les spéculations et scandales fonciers. En effet, après «Sam sa Momel» et «Keur Ndiaye Lô», c’est autour de la communauté rurale de Yénne de voir ses populations se lever pour « dénoncer une boulimie foncière de leurs élus ». Et cette fois, c’est le Président de la communauté rurale lui-même qui est désigné du doigt comme étant à la tête cette nouvelle mafia.

    Face à la presse, leur porte-parole, Amadou Ahmet Ndir, a déclaré : « aujourd’hui, nous sommes venus manifester notre opposition pour marquer, de façon nette, notre désaccord par rapport à ce qui se passe à Yènne. Le Pcr Gorgui Ciss s’est créé ses propres lois, a mis en place sa propre organisation, pour vendanger nos terres ». Il révélera ainsi que c’est une affaire de plusieurs milliards à laquelle assistent les populations, avec leurs terres des réserves foncières de la zone. Dans une visite-guidée, Ndir a montré des lotissements de parcelles d’une valeur de plusieurs milliards: « Là où nous nous trouvons, il y a un lotissement de 1500 parcelles qu’ils sont en train de faire. Faites le calcul; c’est à dire multipliez 1500 parcelles par deux millions cinq francs, et vous verrez le résultat ! Ce, sans compter un autre lotissement un peu plus en avant, à Ndoukhoura. Il s’agit cette fois de 300 parcelles. Sur la colline, ils font un autre lotissement de 200 parcelles. Voilà donc ce que Yènne est en train de vivre, et les marcheurs en rouge ont fait venir devant la presse des familles victimes de ces scandales fonciers. C’est ainsi que les représentants de Daouda Niang et Coumba Ndoye ont révélé des problèmes récents qu’ils ont eu avec des spéculateurs fonciers proches de l’entourage du PCR, dont certains seraient actuellement à la Gendarmerie du village.

    Ce ne sera pas tout, cependant. Toujours dans leurs révélations, Ameth Ndir et ses amis ont informé de choses très graves, quand ils ont affirmé que dans sa boulimie insatiable, l’actuelle équipe du Conseil rural a même effectué des lotissements sur des zones marécageuses et des marigots.

    Et pour limiter les dégâts, les membres de « Sopi ak Dialaw » demandent à l’Etat de prendre ses responsabilités, à travers le sous préfet, le gouverneur et interpellent directement le chef de l’Etat. A défaut, ils se chargeront eux-mêmes de la restitution de leurs terres.

    Djiby GUISSE

    REWMI QUOTIDIEN

  23. ES 12 juin 2014 à 16:48

    SCANDALES FONCIERS A YÈNE
    Un “lobby” dirigé par le PCR indexé

    Les réserves foncières de la communauté rurale de Yène sont en voie d’extinction, se sont écriées les populations locales, lors d’une grande marche dimanche. Selon elles, même le marigot de la localité, zone classée, a été morcelé.

    Sous la direction du mouvement “Sopi ak Dialaw”, les populations de Toubab Dialaw, Yène Gudji, Yène Digue, Ndiatakh, Kell, Todd, entre autres villages, ont marché dimanche dernier contre la bradage des terres de la zone. Les marcheurs ont désigné du doigt le président de la communauté rurale (PCR), le professeur Gorgui Ciss et ses collaborateurs, comme auteurs. De l’avis de Amadou Diagne Ndir, initiateur de la manifestation : “Aujourd’hui, nous sommes venus manifester notre opposition pour marquer de façon nette notre désaccord par rapport à ce qui se passe à Yène où nous avons l’impression de vivre dans une jungle sans loi. Le PCR s’est créé ses propres lois, a mis en place sa propre organisation et est en train de façon hallucinante de dilapider et de vendanger les terres”.

    Le président du mouvement de défense des intérêts de la population signale que les actuels dirigeants de la communauté rurale de Yène sont en train de se faire des milliards avec la spoliation des réserves foncières de la zone. “Là où nous nous trouvons, il y a un lotissement de 1 500 parcelles qu’ils sont en train de faire. Faites le calcul : c’est-à-dire 1 500 parcelles par deux millions cinq francs, on parle dans ce cas de milliards de francs Cfa. Il y a aussi un lotissement un peu plus en avant, à Ndoukhoura, de 300 parcelles. Sur la colline, ils font un lotissement de 200 parcelles. Et on ne reste pas une semaine sans que ce ne soit des délibérations tous azimuts. Voilà ce que Yène est en train de vivre.”

    De plus, M. Ndir soutient qu’”il ne se passe pas une semaine sans qu’il y ait un scandale foncier. Hier (samedi, Ndlr), un nommé Daouda Niang a eu des problèmes avec un monsieur et a été à la gendarmerie pour une histoire de sept hectares. Il n’y a pas une semaine, la famille de Coumba Ndoye a été dépossédée de 25 hectares de terre qu’on a vendus et des gens se sont partagés l’argent en ayant 37 millions de francs chacun. Il y a un mois, un des leurs est allé répondre pour une affaire portant sur deux cent cinquante millions. Un autre s’est acheté un appartement à 320 millions de francs à Nice en France. Ce qui se passe à Yène dépasse l’entendement”.

    A en croire le protestataire, les méthodes du président de la communauté rurale seraient toutes simples : “Le PCR, à travers les soi-disant commissions villageoises, se cache et utilise ces commissions-là comme boucliers ; ce qui est du reste illégal parce qu’elles n’ont aucun mandat.” Pour M. Ndir, “il est tant d’arrêter ce qui se passe à Yène et l’Etat doit prendre ses responsabilités à travers le sous-préfet, le gouverneur et nous interpellons le président de la République Macky Sall”. D’ailleurs, il ne demande ni plus ni moins qu’un audit du foncier afin de savoir “comment des gens qui n’avaient pas une chambre à Yène il y a dix ans, puissent aujourd’hui construire des châteaux, se payer des ranchs avec des bœufs à six millions la tête et en vivant comme des princes”.

    Il faut savoir qu’une pétition a été initiée par les plaignants et devrait être déposée auprès du sous-préfet. Car, dit M. Ndir, “les délibérations, c’est (le sous-préfet) qui les valide. Un lotissement ne peut être valable si le cadastre ne l’approuve pas, si l’urbanisme ne l’approuve pas. Il n’y a pas un lotissement qu’ils sont en train de faire qui soit dans la légalité”. Amadou Diagne Ndir avertit que si rien n’est fait pour rectifier le tir, ses camarades et lui réagiront de ”façon différente”.Malgré nos multiples tentatives, le président de la communauté rurale de Yène, le professeur Gorgui Ciss, est resté injoignable.

    Le marigot de Yène morcelé

    Ce qui écœure le plus les marcheurs, c’est le morcellement du marigot de Yène Todd. “Ils sont en train de lotir sur des marigots et des marécages. Ce lotissement n’a pas été approuvé par le cadastre ni par l’urbanisme. L’État doit prendre ses responsabilités au lieu que dans dix ans on crie aux inondations si des gens sont installés dans des marigots”. En fait, le marigot de Yène Todd, qui doit accueillir plus de 2 000 parcelles bornées par la communauté rurale, fait partie des mares temporaires comme celles de Rufisque-Bargny et de Toubab Dialaw. Lesquelles constituent des ZICO (zones d’importance pour la conservation des oiseaux dont les mouettes, les goélands, les aigrettes et les petits limicoles qui sont en voie de disparition). En outre, le marigot de Todd est une zone non ædificandi et, selon des spécialistes en environnement, il devrait bénéficier du statut d’aire protégée dans la mesure où il renferme une richesse en biodiversité et des grandes potentialités économiques.

    PAPE MOUSSA GUÈYE

  24. Stephany 25 janvier 2019 à 22:55

    Hi there everybody, here every one is sharing these kinds of know-how,
    thus it’s good to read this blog, and I used to pay a visit this weblog all the time.

  25. Evelyne 26 janvier 2019 à 17:40

    Thank you on your interest in Funding Advice.

  26. Katherine 26 janvier 2019 à 21:55

    Traders do pay direct and oblique prices.

  27. Lila 27 janvier 2019 à 03:08

    Now it’s time to choose your particular investments.

  28. Claudette 27 janvier 2019 à 06:40

    Financial advisors enterprise is individuals business.

  29. Darla 27 janvier 2019 à 11:14

    This is true for funding advice as effectively.

  30. Jeannette 27 janvier 2019 à 18:42

    This is true for investment recommendation as nicely.

  31. Beulah 28 janvier 2019 à 07:23

    My brother recommended I would possibly like this website.

    He was totally right. This post actually made my day.
    You cann’t believe just how so much time I had spent for this information! Thanks!

  32. Irwin 28 janvier 2019 à 08:35

    Do you have a spam problem on this website;
    I also am a blogger, and I was wondering your situation;
    many of us have created some nice procedures and we are looking to swap solutions with others, be sure to shoot me an email if interested.

  33. Serena 5 février 2019 à 16:48

    A monetary advisor is your planning accomplice.

  34. check this site out 7 février 2019 à 14:32

    I simply want to tell you that I am newbie to blogs and absolutely savored you’re web page. Probably I’m want to bookmark your blog . You definitely have really good writings. Appreciate it for sharing your website.

  35. Dorthea 8 février 2019 à 06:49

    A monetary advisor is your planning associate.

  36. John Deere Service Manuals 8 février 2019 à 22:54

    I discovered your site web site on yahoo and check a number of your early posts. Preserve within the good operate. I simply additional increase RSS feed to my MSN News Reader. Seeking forward to reading a lot more within you later on!…

  37. Derek 9 février 2019 à 02:40

    Take into account investments that offer rapid annuities.

  38. Rosemary Verdi 15 février 2019 à 12:11

    I have a blog on blogger and I want to add a background image. How do I do that? And the image is from the internet on my flickr account. So how?.

  39. Eddie Marney 16 février 2019 à 02:23

    How do I get computer to turn off automatically after a period of inactivity?

  40. Mazie 17 février 2019 à 02:21

    A financial advisor is your planning associate.

  41. Terrence 18 février 2019 à 03:11

    This is true for funding recommendation as properly.

  42. Tractor Workshop Manuals 18 février 2019 à 23:58

    I come up reference an olive offshoot in solitary around, and the freedom fighters gun in the other. Do not detonate the olive limb become lower from my hand.

  43. Karine 19 février 2019 à 01:31

    This is true for investment advice as effectively.

  44. Clarissa 19 février 2019 à 01:51

    Now it is time to pick your specific investments.