Le Blog Finance

Iran/Qatar : coopération dans le domaine de la sécurité régionale … et de l’uranium ?

SouthParsFIELD_qatar.jpgIntéressant à savoir quand on note par ailleurs que le Qatar est au tout premier rang des investisseurs potentiels dans le groupe nucléaire français Areva … et que le géant national a eu quelques « démêlés » – dirons-nous poliment – avec l’Iran au sujet du financement de l’usine du Tricastin et de la fourniture d’uranium.

Selon l’agence officielle Irna, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad et l’émir du Qatar cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, en visite de travail lundi à Téhéran, ont souligné leur volonté de coopérer “pour renforcer la sécurité et la stabilité régionale”.

Le message est clair : Iran et Qatar avancent bien main dans la main, comme nous le laissions entendre dans de précédents articles.

“L’Iran et le Qatar peuvent ensemble, en coopérant et en se consultant, renforcer l’unité et la solidarité des pays de la région et apporter la sécurité et la stabilité”, a ainsi déclaré le président Ahmadinejad.

Précisons que la visite inattendue de l’émir du Qatar constitue son cinquième déplacement à Téhéran depuis 2005.

Le président Ahmadinejad a quant à lui effectué le 5 septembre dernier une courte visite au Qatar où il a rencontré l’émir.

Signe du rapprochement entre Téhéran et Doha, lundi, la marine des Gardiens de la révolution, a envoyé cinq bâtiments de guerre pour “une visite” de trois jours dans “des bases militaires du Qatar à l’invitation de ce pays”, selon l’amiral Alireza Tanghsiri, adjoint du commandant de ce corps.

Le Qatar est le pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) qui entretient les meilleures relations avec l’Iran. En mars dernier, les deux pays ont signé un accord de sécurité, et ce, bien que le Qatar soit l’un des principaux alliés régionaux des Etats-Unis et abrite la plus grande base américaine de la région.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a appelé pour sa part à un “renforcement des relations” entre Téhéran et Doha, en recevant l’émir du Qatar. “Si la sécurité dans la région est perturbée, tous les pays régionaux en seront affectés”, a-t-il déclaré.

Selon l’agence Irna, M. Khamenei s’est “plaint” de la position de certains pays de la région qui “n’accordent pas suffisamment d’importance à la sécurité dans le Golfe Persique”. Il a également critiqué ceux qui “tentent d’attiser les différences entre chiites et sunnites“.

Précisons à cet égard que l’Iran est à majorité chiite, alors que la plupart des pays arabes de la région, à l’exception de l’Irak et du Bahreïn, sont majoritairement sunnites.

Mais le réel enjeu de cette coopération accrue pourrait bien concerner l’épineux dossier de la fourniture d’uranium enrichi à l’Iran dans le cadre de son programme nucléaire controversé.

Rappelons en effet qu’à la mi-décembre, le Premier ministre du Qatar a affirmé que son pays étudiait toujours une entrée dans Areva en cas d’une nouvelle augmentation du capital … rappelant toutefois l’existence de conditions pour ce faire.

Mais  si le fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA) était en lice pour une recapitalisation d’Areva, la Présidence française n’a pas accepté les exigences de la QIA sur le prix, son souhait de pouvoir prendre une participation dans les activités minières étant également loin de plaire aux plus hautes instances de l’Etat.

Si l’on en croit la presse, l’Elysée aurait rejeté ces dernières semaines les exigences du fonds souverain du Qatar,  lequel souhaitait pouvoir convertir ses futures actions Areva en participation dans les mines d’uranium du groupe.

Fin novembre, Anne Lauvergeon, PDG d’Areva avait qualifié de question “doublement stratégique ” la demande du fond souverain qatari sur ce point. “L’uranium est un sujet extrêmement stratégique et l’intégration du modèle d’Areva est aussi un sujet stratégique“, avait-t-elle déclaré.

Peut-être une manière détournée pour l’Iran de se procurer de l’uranium via son partenaire qatari, les deux puissances partageant l’exploitation des plus grands champs gaziers offshores … avions-nous déjà suggéré à l’époque.

Rappelons à toutes fins utiles que le Qatar partage avec l’Iran l’un des plus grands champs gaziers du monde, Pars South dont les majors pétrolières se disputent les concessions, même  s’il n’est pas politiquement correct de  traiter avec Téhéran. Le Qatar pouvant  alors  jouer le rôle  d’intermédiaire .. Le pétrole et le gaz  pourraient donc bien être encore une fois le nerf de la guerre … désormais “assortis” de l’uranium …

A la mi-novembre, les élus du personnel du comité de groupe européen (CGE) d’Areva avaient déclaré être “hostiles” à l’entrée du fonds souverain du Qatar dans le capital de leur groupe, jugeant ses “exigences” “inacceptables”.

Le fonds Qatari QIA semblerait ne pas être intéressé par la fabrication de réacteurs, l’enrichissement d’uranium et le retraitement. Il aurait précisé son objectif réel de prise de participation dans les activités de mines d’uranium du groupe Areva“, écrivait alors le CGE dans un communiqué.

Le comité considère que cette offre est en contradiction totale avec les besoins de financement du groupe et sa stratégie“, avait-il ajouté.

Dans une interview accordée à l’Express en novembre 2009, le directeur général de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), Mohamed ElBaradei avait tenu quant à lui à rapporter les propos tenus par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, lors de sa visite à Téhéran. Indiquant ainsi que le dirigeant iranien avait alors souligné que son pays avait déjà eu une mauvaise expérience avec la France, laquelle n’avait pas honoré, après la révolution islamique, des livraisons d’uranium enrichi pourtant contractualisées. Allusion à peine voilée au contentieux Eurodif …

Rappelons qu’en mars 2007, soit avant les élections présidentielles, Roland Dumas s’était rendu à Téhéran, pour s’entretenir avec des dignitaires du régime sur le dossier du nucléaire iranien. Présenté par la presse iranienne comme un « envoyé spécial français », l’ancien ministre des Affaires étrangères n’était pas mandaté par Paris, le Quai d’Orsay évoquant un « déplacement privé ».

Roland Dumas répondait à une invitation d’Ali Akbar Velayati, le conseiller diplomatique d’Ali Khamenei, guide suprême de la république islamique. « Velayati est très proche de Khamenei. Nous nous sommes connus lorsque j’ai réglé avec lui le contentieux Eurodif et l’affaire des otages au Liban », rappellait Roland Dumas.

Ali Akbar Velayati s’activait alors sur la scène internationale, défendant un “paquet de propositions“. Parmi elles, figurait en bonne place l’idée de confier à un consortium international géré par les Européens le traitement de l’uranium sur le sol iranien. Scénario envisageable : relancer, via Eurodif, la coopération franco-iranienne qui avait notamment abouti à la construction du réacteur nucléaire à usage civil de Darakhoin, près d’Ahwaz.

A lire également :

 . Iran : contrat en vue avec la France dans le pétrole ?

. Areva : vers une entrée au capital du Qatar ?

. Total : sortie du capital d’Areva ?

. Iran / Brésil : vers une solution concernant l’uranium ?

 

Partager cet article

Article de

35 commentaires

  1. Elisabeth 21 décembre 2010 à 17:32

    CQFD … Pars South …
    on en reparle
    ———————-
    Sanctions contre l’Iran: les USA visent le gisement de gaz de Pars
    WASHINGTON – Le Tr

  2. Elisabeth Studer 23 septembre 2011 à 10:23

    petit rappel …

  3. Elisabeth Studer 11 août 2012 à 16:18

    a lire et

  4. Christoper 26 janvier 2019 à 02:44

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  5. Raphael 26 janvier 2019 à 07:44

    And that is an funding danger price taking.

  6. Fred 26 janvier 2019 à 11:11

    Now it’s time to choose your specific investments.

  7. Cameron 26 janvier 2019 à 13:26

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  8. Mauricio 26 janvier 2019 à 14:02

    Financial advisors business is individuals business.

  9. brazilian wax tips 26 janvier 2019 à 17:05

    Wow, superb blog structure! How long have you ever been blogging
    for? you make blogging glance easy. The full glance of your website is great, let
    alone the content material!

  10. Marcelino 26 janvier 2019 à 17:09

    Hi, I wish for to subscribe for this weblog to take latest updates, thus where can i do it please help.

  11. Aleida 26 janvier 2019 à 23:44

    Thank you for your curiosity in Investment Recommendation.

  12. Isidro 27 janvier 2019 à 13:13

    All kinds of investments include certain dangers.

  13. Lizzie 27 janvier 2019 à 14:10

    That is true for investment recommendation as effectively.

  14. Houston 27 janvier 2019 à 20:20

    Monetary advisors business is individuals business.

  15. David 27 janvier 2019 à 21:33

    And this is an funding threat worth taking.

  16. Merri 27 janvier 2019 à 22:32

    All types of investments include sure dangers.

  17. Mohammed 5 février 2019 à 17:49

    Financial advisors enterprise is folks enterprise.

  18. Margarito 6 février 2019 à 04:14

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  19. brazil flag facts 6 février 2019 à 19:31

    Good day I am so happy I found your weblog, I really found you by accident, while I was searching on Digg for something else, Anyhow I am here now and would just like
    to say thanks a lot for a fantastic post and a all round
    exciting blog (I also love the theme/design), I don’t
    have time to read it all at the minute but I have book-marked it and also included your RSS feeds, so when I have time
    I will be back to read a lot more, Please do keep up the great work.

  20. Andres 8 février 2019 à 05:10

    Investors do pay direct and indirect prices.

  21. Pam 9 février 2019 à 05:21

    All varieties of investments come with sure dangers.

  22. Deana 11 février 2019 à 05:18

    This is true for investment recommendation as effectively.

  23. Cora 16 février 2019 à 01:24

    A monetary advisor is your planning companion.

  24. Young 16 février 2019 à 02:10

    Buyers do pay direct and indirect costs.

  25. Adalberto 16 février 2019 à 02:15

    Consider investments that provide fast annuities.

  26. Dewey 18 février 2019 à 02:00

    A financial advisor is your planning accomplice.

  27. Cecilia 19 février 2019 à 04:14

    Think about investments that offer rapid annuities.