Le Blog Finance

Qatar : contre la Syrie … avec l’Iran

 Inquiétant ?

Alors que le Qatar a signé en avril 2012, un accord de sécurité avec l’Iran  – lequel prévoit le renforcement de la sécurité sur leurs frontières maritimes communes, mardi 25 septembre, l’émir qatari, Cheikh Hamad Ben Khalifa al-Thani, a appelé, mardi devant l’Assemblée générale de l’ONU à une intervention militaire de pays arabes en Syrie.

Objectif : mettre fin à ce que le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a qualifié de “désastre régional avec des implications mondiales”.

Constatant que “tous les moyens avaient été employés (…) en vain”, l’émir du Qatar a préconisé que “les pays arabes eux-mêmes interviennent conformément à leurs devoirs national, humanitaire, politique et militaire et fassent ce qu’il faut pour mettre fin au bain de sang en Syrie”.

Une « initiative » certes positive pour le peuple syrien mais qui pourrait provoquer un gigantesque imbroglio politique, financier et militaire … Iran et Qatar étant intimement liés  financièrement et militairement parlant, notamment  dans le géant champ gazier Pars South.

Ainsi, en avril 2012, les chefs de police de l’Iran et du Qatar ont signé un accord de coopération sur la lutte contre le trafic de drogue et le renforcement de la sécurité sur leurs frontières maritimes communes.

L’accord avait alors été signé pour l’Iran par le général de brigade Esmail Ahmadi Moqaddam et pour le Qatar par le directeur général de la Sécurité publique, le général Saad Bin Jassim Al Khalaifi.

La partie iranienne avait alors déclaré que les deux pays attachaient une grande importance au contrôle de leurs frontières maritimes communes et à la lutte contre le crime organisé.

Précisons également qu’en mars 2012, le ministre des Affaires étrangères qatari, Hamad Ben Jassem Ben Jabr Al-Thani, avait indiqué pour sa part dans un entretien diffusé sur la chaîne satellitaire Al-Jazira, repris à la une du quotidien national que le Qatar s’opposait  “à toute frappe militaire contre l’Iran”.

De même, nous refusons totalement l’utilisation de la base militaire américaine installée au Qatar ” pour une telle attaque, avait-il ajouté.

Rappelons que cette base est la plus importante entretenue par les USA dans la région ; elle abrite le commandement central pour l’ensemble du Moyen-Orient.

Sources : El Arab, Courrier International, AFP

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. Nenuphar 28 septembre 2012 à 12:12

    Elisabeth, vous le faites vraiment expr

  2. elisabeth 30 décembre 2012 à 16:11

    Cher nenuphar ..

    sur
    “cela devient anomal que dans un blog finance, l?on parle politique et plus particuli