Le Blog Finance

AZF : et si ce n’était pas que TOTAL ?

azf_croix_occitane99.jpgEst-ce l’approche du procès ? La volonté d’afficher”officiellement” avoir investigué toutes les pistes, pour mieux les tuer dans l’oeuf ?

Une association a demandé mardi à  la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse d’enquêter sur les sources des Renseignements généraux, à  propos d’une note évoquant la piste d’un éventuel attentat dans l’explosion de l’usine AZF en 2001.

L’idéologie “aidant”, certains considèrent que Total, en tant que symbole du capitalisme doit payer coûte que coûte. Et peu importe si la vérité “pure et peut-être dure – n’y trouve pas son compte. Dans cette logique, toute autre piste que celle accusant Total ne peut – selon cette idéologie – être prise au sérieux.

Mais ironie du sort, alors même que cette association jette les projecteurs sur la piste de l’attentat – pour mieux l’enterrer, voire même l’enterrer vivante  -” la mouvance Al Qaida surgit à  nouveau à  Toulouse, lieu de la catastrophe, après les arrestations de février dernier.

-   L’association des sinistrés demande une enquête sur un rapport des RG -

Me Agnès Casero, défenseur de l’association des sinistrés du 21 septembre, partie civile dans ce dossier, a demandé à  la chambre de l’instruction de confier à  l’un de ses magistrats un supplément d’information “sur l’origine des sources du rapport des Renseignements généraux du 3 octobre 2001 qui nourrit depuis l’explosion, et de façon récurrente, la piste erronée d’un attentat terroriste“.

Tout de même « magnifique » de demander des informations complémentaires sur une piste dont on affirme d’entrée qu’elle est erronée. Le but serait donc ouvertement de fermer la porte une bonne foi pour toute, pour éviter que la “piste” ne ressurgisse lors du procès ?

La société Grande Paroisse et Total en font leur choux gras en initiant des articles de presse et cela avait commencé en 2002 avec un article dans Valeurs actuelles. Aujourd’hui il y en a marre, il faut que l’on mette cela au clair, sinon çà va ressortir encore, il faut s’y attendre“, a fait valoir Me Casero. “Je souhaite savoir d’où çà vient, qui est derrière tout cela afin que l’on arrive au procès sans que cela ne vienne encore polluer les débats“, a-t-elle déclaré À  l’AFP. Polluer ou remettre en cause les affirmations des avocats et donc leur plaidoirie ?

Me Casero a aussi sollicité l’examen des échantillons des croûtes du sol du cratère de l’explosion qui contiennent des hydrocarbures et des matières polluantes. “L’existence de ces pollutions À  cet emplacement établit l’ancienneté des désordres causals dans l’explosion du 21 septembre 2001″, a-t-elle souligné.

A l’issue de l’instruction en juillet 2007, l’ex-directeur de l’usine, Serge Biechlin, et le propriétaire d’AZF, la société Grande Paroisse (Total) en qualité de personne morale, ont été renvoyés en correctionnelle pour “homicides et blessures involontaires”. Le procès de l’affaire de l’explosion d’AZF à Toulouse, qui a fait ” officiellement – 30 morts en 2001, est prévu à  l’automne 2008. Les experts ont retenu l’hypothèse « la plus probable » d’un mélange malencontreux de quelques kilos de DCCNa (un produit chlorÉ) avec 500 kilos de nitrate d’ammonium déversés sur le tas principal de nitrate, 20 minutes avant l’explosion. Une thèse accidentelle réfutée par Total.

- Le rapport des RG est resté inexploité

N’en déplaise à  Me Casero, le fameux rapport des RG dit « note blanche » est d’ores et déjà  passé par les mains de la justice. De nombreux éléments ” repris par feu Anne-Marie Casteret dans l’Express ” auraient dû” selon la journaliste – inciter la police judiciaire à  poursuivre les investigations.

Mais le travail des RG sera balayé d’un revers de main. Ridiculisé, même, dans le rapport de synthèse rédigé par le SRPJ le 4 juin 2002 : «Toutes ces informations étaient vérifiées et infirmées, hormis les digressions géo-politico-religieuses, invérifiables.»

Or, parmi tous ces éléments rien n’a été vérifié selon la journaliste, le SRPJ se contentant des dénégations des proches soupçonnées pour conclure à  «une rumeur accréditée par une certaine presse». Certains faits “ qui pourraient s’avérer pourtant primordiaux ” ne sont pas mentionnés dans le rapport. Ainsi le fait que la compagne d ‘un des suspects – Hassan Jandoubi –  ait jeté à   la poubelle, le lendemain de l’explosion, tous les effets personnels du jeune homme.

-          Coup de filet anterroriste

Ironie du sort, signe du destin ? alors même que l’avocate de l’association des sinistrés  tente de “dénigrer” la piste terroriste, sept hommes, liés à  une filière présumée de recrutement et d’acheminement de jihadistes vers l’Irak, ont été  arrêtés  mardi à  Toulouse et dans le Lot et ont été  placés en garde à  vue dans la Ville Rose. Les cinq premières interpellations ont été effectuées mardi matin à  Toulouse, Colomiers (agglomération toulousaine) et dans le Lot.

Il s’agit d’hommes âgés de 25 à  45 ans, tous de nationalité  française et dont certains se sont convertis à  l’islam. Fait important à  noter : l’un d’entre eux est soupçonné d’avoir formé certains membres, arrêtés en février dans le cadre d’un coup de filet antiterroriste à  Toulouse et en Ariège, aux techniques du combat rapproché. Les autres personnes leur auraient apporté une assistance matérielle. Les perquisitions, qui ont été effectuées à  leur domicile, ont été “négatives”, mais de “la documentation” a été saisie, a précisé la police.

L’enquête  a été  menée par la sous-direction de l’antiterrorisme (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire avec le concours de la direction centrale des renseignements généraux, la direction régionale de la police judiciaire de Toulouse avec l’appui d’Europol et de la police criminelle belge.

En février, onze personnes, soupçonnées de participation à  une filière de recrutement de jihadistes, avaient été arrêtées en Midi-Pyrénées et à  Paris tandis que la police belge avait procédé, dans le cadre de la même enquête, à  l’arrestation de neuf personnes sur son territoire. Des onze personnes arrêtées en France, six avaient Été déferrées au parquet. Quatre sont toujours écrouées et les deux autres placées sous contrôle judiciaire. Les cinq autres personnes avaient été remises en liberté.

L’enquête, selon le Parquet de Paris, avait permis de mettre au jour “le processus de radicalisation du groupe démantelé, dont les recrues Étaient, dans un premier temps, envoyées en Égypte pour apprendre l’arabe et les doctrines du salafisme dans les Écoles (madrasas) les plus radicales”. Selon le Parquet de Paris, ces personnes gagnaient ensuite “via une cellule en lien avec Al-Qaïda implantée en Arabie saoudite, une filière organisée en Syrie les conduisant en Irak pour commettre des actes terroristes notamment sous forme d’attentats suicides“.

En Belgique, les arrestations Étaient liées au réseau d’acheminement de jihadistes démantelé en France et avaient un “lien indirect” avec la filière empruntée par une jeune kamikaze belge, auteur d’un attentat suicide en Irak en 2005, avait précisé en février le parquet fédéral À  Bruxelles.

-          Ou l’on reparle de Toulouse,  de l’Ariège et d’Artigat -

A la mi-février, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur , “se félicitait” “de l’arrestation de neuf personnes soupçonnées d’être en liaison avec l’organisation terroriste Al Qaïda“, lors d’un coup de filet policier À  Toulouse et en région parisienne. Dans les premiers jours suivant le “coup de filet”, le ministère indiquait que “ces individus originaires du Sud-Ouest de la France” Étaient “mis en cause dans l’organisation d’une filière d’acheminement de djihadistes vers l’Irak“.

Le ministre de la défense alors adressé ses félicitations à  tous les services qui ont permis l’arrestation des 11 personnes sur le territoire national dont neuf en Midi-Pyrénées. Six d’entre elles auraient Été arrêtées dans la banlieue toulousaine (quartiers du Mirail et de la Reynerie), trois en banlieue parisienne (Seine-et-Marne) et deux dans le département de l’Ariège  (à Artigat). Le coup de filet avait débuté à  l’aéroport d’Orly par l’interpellation de deux hommes âgés de 23 et 27 ans, expulsés de Syrie, ils avaient été  arrêtés en décembre en se rendant en Irak, avait précisé l’Intérieur.

 

Si la Dépêche du midi (propriété de Jean-Michel Baylet … PRG) avait pu titrer “Al-Quaïda recrute À  Toulouse“, précisant que la «filière toulousaine» avait été démantelée… suite à l’arrestation de différentes personnes dans la Ville Rose mais Également en Ariège, désormais il semble plus politiquement correct de parler d’islamistes … la Ville Rose n’ayant pas refermé toutes ses plaies suite à  la catastrophe AZF et les morts n’ayant pas encore livrés tous leurs secrets.

Élément pur le moins troublant, la fameuse « note blanche » des RG mise en cause aujourd’hui ” qui a circulé à l’époque dans toutes les rédactions – mentionnait d’ores et déjà  la ville d’Artigat, petite bourgade de l’Ariège , et ce, en ces termes : «  la mouvance afghane s’articule à  Toulouse autour de 2 groupes  dont celui de la communauté islamiste d’Artigat composé essentiellement de français convertis À  l’Islam. Cette communauté regroupe quelques militants islamistes qui vivent en autarcie en lisière de la petite commune ariégeoise d’Artigat, située en zone rurale au pied des Pyrénées et à  mi-distance entre Toulouse et la frontière franco-espagnole“.

 

Sources : AFP, L’Express, Dépêche du Midi

 

A lire également :

. AZF : des négligences non négligeables

. AZF : la justice pressée d’en finir

. AZF : TOTAL ne croit pas À  l’accident chimique

 

Partager cet article

Article de

55 commentaires

  1. guy 27 octobre 2007 à 12:26

    Pourquoi reparle-t-on d’AZF en faisant l’amalgame avec Al-Quaida et pas avec la finance.
    A qui profite le fait qu’il s’agisse d’un attentat plus que d’un accident ?
    A Total bien sur!
    1) Total était couvert à hauteur de la moitié des dégats occasionnés par AZF.
    En cas d’attentat, l’état est en charge du supplément, en cas d’accident c’est Total qui est en charge.
    2) La recapitalisation de Grande paroisse (propriétaire déficitaire d’AZF) a permis à total d’intégrer la comptabilité de Grande Paroisse en passant actionnaire de 75% à 98% et par la même de récupérer des crédits d’impots.
    A qui profite donc le fait que ce soit un attentat ?

  2. Elisabeth 27 octobre 2007 à 16:45

    pas aux morts et aux blesses en tout cas.
    Pour rappel, Total a deja payé 2 millards d’euros, alors que 5 ans d’enquete n’aboutissent qu’à “l’hypothèse” la plus probable.
    Pour info aussi, Total n’était propriétaire de l’usine qu’un avant la catastrophe , heureusement donc qu’il était là pour “avancer” l’argent.
    Argent que certains ont su faire fructifier.
    Que dire des syndics d’immeubles qui ont attendu d’avoir reçu toutes les indemnisations des assurances pour autoriser les travaux des ocupants des apartements, en faisant fructifier l’argent pdt ce temps ?
    et j’en passe …

  3. Dadounet 28 octobre 2007 à 00:22

    Y a-t-il eu des revendications jugées crédibles à l’étranger de cet attentat potentiel ?
    Et la piste de la SNPE ? Abandonnée ?

  4. Elisabeth 28 octobre 2007 à 00:42

    La piste de la SNPE n’est pas abandonnée
    Une des complexités majeures du pb / contre-enquête est qu’il semble y avoir plusieurs pistes, mais non incompatibles entre elles.
    Des revendications ont eu lieu , je recherche les articles.

  5. Elisabeth 28 octobre 2007 à 00:48

    Article de AM Casteret (L’express) présentant les revendications
    http://www.lexpress.fr/info/sciences/dossier/azf/dossier.asp?ida=370971

  6. Elisabeth 28 octobre 2007 à 00:51

    Extrait de l’article de AM Casterets (présentant également les pièces des revendications)
    _________________________________________
    L’explosion a été revendiquée.
    Contrairement à une rumeur persistante, plusieurs revendications ont été envoyées à la police, mais également aux organes de presse locaux.
    Dès le lendemain de la catastrophe, un individu a téléphoné à la gendarmerie de Saint-Alban et s’est déclaré membre de Houarla, Houarla, Islami, responsable de l’attentat. Puis le groupe Alpha Bravo et le Jihad islamique ont à leur tour revendiqué l’acte terroriste.
    L’un des fax envoyés par Alpha Bravo était émis d’un centre de pompiers dont l’appareil avait été piraté à partir de l’Angleterre. Aucune investigation n’a été décidée pour remonter à l’origine de cet appel, alors même que Londres constitue l’une des bases des islamistes les plus virulents.
    Enfin, une lettre anonyme envoyée au SRPJ contenant un message bref – «Lui sait qui a fait boum» – accompagné de la photo d’un adolescent d’origine maghrébine ne suscitera pas de recherches pour retrouver ce possible témoin.

  7. Elisabeth 28 octobre 2007 à 01:04

    Pour rappel :
    La cour d’appel de Toulouse a condamné, jeudi 9 janvier 2003, Le Figaro et l’hebdomadaire Valeurs actuelles à verser des dommages et intérêts à l’épouse d’un ouvrier de l’usine, mort lors de la catastrophe du 21 septembre 2001, à l’imam d’une mosquée et à une association de musulmans de la banlieue toulousaine.
    Dans une série d’articles publiés en octobre 2001, tous largement inspirés d’un rapport des renseignements généraux, les deux journaux évoquaient la piste d’un attentat d’origine islamiste à l’origine de l’explosion de l’usine
    pression ?

  8. Mise en examen 28 octobre 2007 à 01:12

    Coup de filet antiterroriste en France: deux hommes mis en examen
    PARIS – Deux hommes soupçonnés d’avoir participé à une filière de recrutement et d’acheminement de jihadistes vers l’Irak depuis la France ont été mis en examen samedi à Paris et l’un d’eux a été écroué, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.
    Les deux hommes, âgés de 25 et 29 ans et dont l’identité n’a pas été précisée, sont poursuivis pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste”.
    Le parquet avait requis un mandat de dépôt à leur encontre mais le juge des libertés et de la détention a laissé l’un d’eux libre et l’a placé sous contrôle judiciaire.
    Ils faisaient partie d’un groupe de sept personnes interpellées mardi et mercredi dans le sud-ouest de la France. Les cinq autres avaient été remis en liberté à l’issue de leur garde à vue.
    Selon une source proche de l’enquête, l’un des interpellés est soupçonné d’avoir formé aux techniques du combat rapproché certains membres arrêtés en février dans le cadre d’un coup de filet antiterroriste. Les autres personnes interpellées étaient soupçonnées de leur avoir apporté une assistance matérielle.
    Les policiers agissaient dans le cadre d’une commission rogatoire des juges antiterroristes Philippe Coirre et Jean-Marc Trévidic, chargés de l’information judiciaire ouverte le 17 février 2007.

  9. Bastien 28 octobre 2007 à 08:07

    Le “aujourd’hui il y en a marre” de Me Caséro est d’autant plus maladroit qu’aucun média n’avait évoqué la piste terroriste depuis les dossiers de Charlie-Hebdo et de Valeurs-Actuelles parus respectivement en septembre et octobre 2006. Maladroit et bien étrange car le jour même de ces effets de manches contestables le réseau islamo-djihadiste d’Artigat, cité dans la “note blanche” visée par Caséro, tombe pour la seconde fois en un an. L’avocate aurait voulu relancer la piste volontaire qu’elle ne s’y serait pas mieux prise !

  10. Fullpockets 28 octobre 2007 à 08:23

    On aura beau dire, on aura beau faire, on a du mal à rattraper les Américains en matière de conspirationnisme.
    Tout le monde à Toulouse savait qu’AZF allait sauter un jour ou l’autre. L’affaire était mal tenue, c’était notoire, c’était même un sujet de plaisanterie. A telle enseigne que mon père, qui habite dans le coin, s’est tout de suite dit “tiens, l’ONIA a sauté” quand il a entendu l’explosion.
    Mais bon, si ça vous amuse de croire que c’est la faute à Total, à Al Quaeda, à Bush ou aux juifs nazis de l’espace, c’est vous que ça regarde…

  11. Bastien 28 octobre 2007 à 09:38

    Dommage “Fullpockets” que ton papa et toi soyez si passifs car puisque vous saviez si bien que l’ONIA allait sauter, vous auriez pu sauver plus de 30 vies humaines en vous mobilisant AVANT. Les prophètes de l’après me font bien rigoler (jaune). Je t’accuse donc, ton père et toi de non assistance à personne en danger.

  12. Bastien 28 octobre 2007 à 09:49

    Pour en revenir aux étranges agitations de Me Caséro,il semble utile de lui rappeler que les sources de la “note blanche” des RG ont déjà été “investiguées” fin 2002-début 2003 à la demande du procureur Bréard.Le 20 janvier 2003 le magistrat de fendait même d’une conférence de presse à l’occasion de laquelle il affirma devant micros et caméras que l’officier des RG qui avait rédigé cette note était “monomaniaque” (sic)

  13. Fullpockets 28 octobre 2007 à 11:48

    “Je t’accuse donc, ton père et toi de non assistance à personne en danger.”
    Blablabla… Dans ce cas là, il faut accuser toute la Haute-Garonne. Une usine d’engrais azotés qui saute, ça n’a rien de mystérieux, on sait que ces matières sont instables (ces mêmes engrais souvent utilisées, du reste, par de vrais terroristes, comme ce fut le cas pour l’attentat d’Oklahoma City). Ce n’est ni la première, ni hélas la dernière fois que ça se produit, et s’il n’y avait eu une malheureuse coïncidence de calendrier, personne ne se prendrait le chou six ans plus tard.

  14. Bastien 28 octobre 2007 à 12:29

    Sauf que tu confond le nitrate d’ammonium et l’ammonitrate …

  15. Adriana42 28 octobre 2007 à 13:13

    “Une usine d’engrais azotés qui saute, ça n’a rien de mystérieux, on sait que ces matières sont instables ” …. et que dire alors des usines (Isochem/SNPE) qui produisent du carburant d’Ariane et du carburants de missiles.
    Tout le monde sait que ca peut repéter et on attend sagement notre tour ?
    En autorisant le casino Barrière à s’implanter juste en face de la SNPE , on ne fait que faire et refaire le schema d’il y a quelques années. Une “mine” d’or ces terrains “idéalement” placés près du Centre de Toulouse et desservis par la Rocade
    Exit les dangers chimiques et les risques environnementaux .. on va tout de même pas s’embeter pour si peu … :( et un casino ca rapporte !
    Le Fouquet’s de Toulouse nous dit-on !!

  16. Bastien 28 octobre 2007 à 13:38

    Bravo Adriana42, vous avez parfaitement compris l’un des scandaleux fondements du problème actuel !

  17. Kad 29 octobre 2007 à 09:55

    Et toi Bastien, tu as fait quoi pour faire fermer la SNPE et AZF … Ah oui rien tiens …
    Peut-etre n’habites-tu pas sur Toulouse …
    La SNPE est sur ce site depuis 400ans (fabrication des poudres a canon de l’armee). A l’epoque, la ville etait a 5km ! Puis la ville s’est rapprochee. Mais qu’a donc fait ton arriere-arriere-(x10)-grand pere a l’epoque ????

  18. Elisabeth 29 octobre 2007 à 11:12

    @Kad , je pense que “Bastien” fait bcp de choses, certes dans l’ombre ;)

  19. Elisabeth 29 octobre 2007 à 11:17

    @Kad :
    “Puis la ville s’est rapprochee” : tout le problème est là.
    Alors que la population semblait contente des emplois amenés par l’ONIA (Grde Paroisse) , qu’elle a semble-t-il beneficié d’aides conséquentes pour construire autour de l’usine, que la commune a du fait elle-même construit ecoles, lycées , ecoles à proxomité pour le “bien-être” des riverains, les mêmes riverains semblent oublier l’Histoire, encore une fois
    Il “suffirrait” de déplacer la SNPE, mais je crois que même juste après 2001, les syndicats eux-mêmes se battaient pour un maintien de l’activite
    L’emploi prime avant tout visiblement , avant la santé, voire même la vie
    j’essaie de retrouver des articles de l’époque sur opposition des syndicats à fermeture de l’usine.

  20. Elisabeth 29 octobre 2007 à 11:21

    Pour rappel :
    DECLARATION
    Fédération Nationale des Industries Chimiques CGT
    Coordination des Syndicats CGT du groupe TOTALFINAELF
    FERMETURE AZF TOULOUSE
    11 AVRIL 2002 : 2ème CATASTROPHE !
    La décision prise par la Direction de la Société GRANDE PAROISSE de fermer le site AZF de Toulouse est scandaleuse et inacceptable.
    Nous ne l

  21. Elisabeth 29 octobre 2007 à 11:27

    - La dramatique coupure entre les ouvriers et la population -
    (A lire et relire)
    La profondeur du fossé qui avait été creusé avait pu être mesuré le mois précédant la fermeture d

  22. Anonymous 29 octobre 2007 à 11:41

    pour rappel, ce que j’écrivais en mars 2006 :
    ________________________________
    AZF : ils avaient averti du danger
    Bien avant l’explosion, nombreux ont été les associations, les partis, les syndicats, les individus et groupes à dénoncer la présence en zone urbaine d

  23. Bastien 29 octobre 2007 à 12:29

    A la différence de certains, cher (e) Kad, je n’ai pas l’indécence de crier à posteriori “je savais bien qu’un jour ça allait exploser !”, c’est ce prophétisme de “l’après” qui me dégoute.

  24. Elisabeth 29 octobre 2007 à 12:52

    Petite réflexion, en tant que Toulousaine, j’ai certes toujours entendu qu’il y aurit un pb à AZF ou plutot à l’ONIA, comme on disait à l’époque , mais si on parlait de possible fuite de gaz comme à Bhopal, pas une fois je n’avais entendu le terme d’explosion, avant la catastrophe

  25. Fullpockets 29 octobre 2007 à 20:41

    Quand on passait sur la rocade devant la grande cheminée devenue tristement célèbre, on voyait souvent de curieuses fumerolles jaune vif pas très engageantes. On ne savait pas trop ce qu’ils bricolaient, mais on se méfiait.
    On avait bien raison.

  26. Elisabeth 29 octobre 2007 à 22:13

    Oui, si je retrouve, j’avais un article qui précisait que quelques semaines avant la catastrophe, on conseillait aux automobilistes de passer rapidement devant l’usine, car l’air n’y était pas “très bon”
    doublement décalé, quand on sait qu’à l’époque , le carrefour de l’ONIA était célébre pour ses bouchons
    L’article est dans mes archives, si je le retrouve

  27. Garde à vue 23 décembre 2007 à 01:08

    Cinq présumés proches d’Al Qaïda en garde à vue à Paris
    Reuters 20.12.07 | 10h32
    PARIS (Reuters) – Cinq hommes soupçonnés d’être liés a la branche d’Al Qaïda au pays du Maghreb islamique (Baqmi) sont en garde à vue à Paris, apprend-on de sources policières.
    Selon Le Figaro, ils sont soupçonnés de fournir du matériel informatique et des moyens de télécommunication aux terroristes algériens.
    “Au dernier stade de l’enquête, ce groupuscule ne projetait aucun attentat sur le sol français”, souligne le journal dans son édition de jeudi.
    Huit personnes ont été interpellées mardi soir par la DST (contre-espionnage), trois ont été relâchées mercredi, a-t-on précisé de mêmes sources.
    “Il n’y a aucun lien avec les attentats d’Alger” qui ont fait 37 morts la semaine dernière, a-t-on souligné.

  28. Elisabeth 13 février 2008 à 20:13

    pour rappel

  29. FILM FRANCE 3 27 mars 2008 à 01:15

    A voir pour comprendre le choc de Toulouse
    http://www.dailymotion.com/video/x2mk1_azf_extreme

  30. Elisabeth 25 avril 2009 à 20:26

    A noter également par rapport au sujet de l’audience du proces AZF de vendredi concernant la piste volonatire et la LAGUNA verte arretee au péage de Valence d’Agen avec à son bord des personnes importantes du Tabligh , en Lot et Garonne, berceau du tabligh en France selon les termes mêmes de la personne des RG appelée à la barre
    —————–
    Il semble d’après plusieurs articles – en anglais – que le tabligh permettre de “trier” les futurs candidats susceptibels de passer à des “choses” plus “sérieures”
    Founded in rural India 75 years ago, Tablighi Jamaat is one of the most widespread and conservative Islamic movements in the world. It describes itself as a nonpolitical, and nonviolent, group interested in nothing more than proselytizing and bringing wayward Muslims back to Islam.
    But since the attacks of Sept. 11, 2001, Tablighi Jamaat, once little known outside Muslim countries, has increasingly attracted the interest of federal investigators, cropping up on the margins of at least four high-profile terrorism cases.
    It has been cited either as part of a cover story like Mr. Faris’s, or as a springboard into militancy, as in the case of John Walker Lindh, the American serving time for aiding the Taliban.
    Law enforcement officials say the group has been caught up in such cases because of its global reach and reputation for rejecting such worldly activities as politics, precisely the qualities that are exploited by terror groups like Al Qaeda.
    The name Tablighi Jamaat is Arabic for the “group that propagates the faith,” and its members visit mosques and college campuses in small missionary bands, preaching a return to purist Islamic values and recruiting other Muslim men â

  31. Elisabeth 25 avril 2009 à 20:28

    pour rappel/infos
    Audition de M. SYNAKIEWICZ le 24/04/2009
    (Dr départemental des RG du Lot et Garonne, cité par Mme Mauzac)
    Il a été informé du contrôle de Valence d’Agen et de la présence à bord d’un prêcheur d’El Tabligh, connu des RG – le convoi avait Souillac comme destination, pour la prière du vendredi – Le Lot et Garonne est historiquement le foyer de cette mouvance musulmane, piétiste cad. très rigoureuse (femmes voilées à l’afghane) – les tenants de cette mouvance opèrent ouvertement, en tenue traditionnelle; ils ne sont pas suspectés de dérive terroriste.

  32. JeanneD 18 mai 2009 à 23:12

    A noter également sur tabligh
    ———————————
    Publié sur le site de l’expressiondz.com
    Une “secte” nommée Daâwa Oua Tabligh :
    une “filiale” d

  33. Rebelles 23 novembre 2009 à 01:20

    Très interessant à lire …
    http://www.rebelles.info/article-32295367.html
    Vendredi 5 juin 2009 L’Iran est-il responsable de la disparition de l’airbus A330 ?
    ———————————————————
    Depuis dimanche soir les officiels français et brésiliens ainsi que les médias (surtout français) racontent n’importe quoi sur la disparition de l’airbus A330 d’Air France. On a eu droit à l’hypothèse de la foudre (hypothèse totalement farfelue de l’avis même des scientifiques et des pilotes), l’hypothèse de l’avion qui volait trop lentement (et alors ?), l’hypothèse des turbulences, etc…, etc… Mais surtout pas question d’évoquer la piste terroriste. Cela ne vous rappelle rien ? Mais si réfléchissez un peu, du côté de Toulouse…
    La piste terroriste n’est pourtant pas plus farfelue que celles évoquées plus haut. J’affirme qu’il est possible que l’Iran soit responsable de la disparition du vol AF447. La disparition de l’airbus français s’est en effet produite dans un moment de forte tension entre Téhéran et Paris. Le 26 mai, M. Sarkozy inaugurait une base militaire française à Abu Dhabi, à 250 kilomètres des côtes iraniennes en précisant que la France viendrait à la rescousse de l’émirat si il était attaqué. Un journaliste de France info a parfaitement résumé la situation : “L

  34. Elisabeth Studer 8 février 2011 à 23:37

    AZF: l’Etat mercredi devant le TGI pour avoir n

  35. JMIGNARD 22 décembre 2011 à 10:40

    Six t

  36. Elisabeth Studer 22 décembre 2011 à 11:50

    A noter

  37. Elisabeth Studer 22 décembre 2011 à 11:55

    Audition de M. SYNAKIEWICZ avril 2009
    (Dr d

  38. adriana42 7 août 2012 à 22:22

    Adriana42 28 octobre 2007

  39. brazil nuts cholesterol 24 janvier 2019 à 21:02

    Excellent beat ! I wish to apprentice while you amend your website,
    how could i subscribe for a blog web site? The account aided me a acceptable deal.
    I had been a little bit acquainted of this your broadcast offered
    bright clear concept

  40. Jeffery 26 janvier 2019 à 03:39

    Now it’s time to pick your specific investments.

  41. Susanne 26 janvier 2019 à 21:06

    That is true for funding advice as well.

  42. John 27 janvier 2019 à 05:03

    Traders do pay direct and indirect prices.

  43. Ute 27 janvier 2019 à 11:12

    All forms of investments come with certain risks.

  44. Edgardo 27 janvier 2019 à 22:46

    All kinds of investments come with certain risks.

  45. Monte 7 février 2019 à 05:23

    Now it is time to pick your particular investments.

  46. next 7 février 2019 à 15:00

    I simply want to say I am all new to blogging and really liked you’re blog site. More than likely I’m likely to bookmark your website . You amazingly have great articles. Appreciate it for sharing your website.

  47. Ruthie 11 février 2019 à 08:55

    A financial advisor is your planning partner.

  48. John Deere Diagnostic and Test Manuals 11 février 2019 à 11:59

    The when I read a blog, Lets hope that this doesnt disappoint me just as much as that one. I am talking about, I know it was my option to read, but I actually thought youd have some thing intriguing to talk about. All I hear is really a couple of whining about something that you could fix should you werent too busy in search of attention.

  49. Lucie 12 février 2019 à 03:38

    All sorts of investments include certain risks.

  50. Domingo 18 février 2019 à 02:27

    And this is an investment threat price taking.

  51. Corine Mize 18 février 2019 à 19:11

    I want to start a fashion blog but have no idea where to start?