Le Blog Finance

BASF, Thyssenkrupp, Arcelor impactés par le bas niveau du Rhin

BASF, Thyssenkrupp, Arcelor impactés par le bas niveau du Rhin

De l’impact du changement climatique sur le secteur industriel et les matières premières.

Le géant allemand Thyssenkrupp a déclaré vendredi être confronté à un cas de force majeure dans son usine de Duisbourg. Raison invoquée : le niveau extrêmement bas du Rhin perturbe l’approvisionnement du site en matières premières.

“La production va être réduite en conséquence”, a ainsi annoncé Thyssenkrupp dans un communiqué, tout en précisant que l’impact du phénomène était toujours en cours d’évaluation.

Le niveau du Rhin de plus en plus bas à Duisbourg

Ce « désagrément » intervient alors que le niveau du Rhin ne cesse de baisser en raison des conditions météorologiques actuelles. Selon les données de Refinitiv Eikon, seuls 31 cm d’eau ont été enregistrés jeudi dernier dans la zone. Un niveau aussi bas n’avait jamais encore été enregistré depuis septembre 1995, date à laquelle les premiers relevés ont été établis. Conséquences directes : une fois chargées, les barges ne sont plus en capacité de naviguer sur le fleuve.

BASF lui aussi impacté

Thyssenkrupp n’est pas le seul industriel allemand confronté à la même problématique.
Le groupe chimique BASF, dont la principale usine en Allemagne est située à Ludwigshafen, en amont de Duisbourg, a également indiqué des perturbations de sa production en raison du bas niveau du Rhin.

BASF précise que l’approvisionnement de son usine est d’ores et déjà affecté, ajoutant toutefois qu’il était encore trop tôt pour évaluer les conséquences financières des difficultés rencontrées.

Après BASF et Thyssenkrupp, ArcelorMittal vient également d’annoncer ressentir les conséquences des bas niveaux d’eau du Rhin. ArcelorMittal a même fait état d’un cas de force majeure à Duisburg-Ruhrort, a annoncé lundi la compagnie. “Le faible niveau actuel de l’eau dans le Rhin signifie que l’entreprise a dû ajuster la production de son site de Ruhrort à la baisse de fourniture de fer brut fournie par lThyssenKrupp.

Duisbourg : une situation géographique stratégique sur le Rhin

Le problème pourrait prendre de l’ampleur …
« Idéalement situé » – nous dit-on – à la confluence des cours du Rhin et de la Ruhr, le port de Duisbourg offre d’excellentes conditions de desserte du marché européen, à travers ses 22 bassins, 40 kilomètres de quais et par l’ampleur de son rattachement aux voies de transport fluviales, ferroviaires et routières.

Il constitue une véritable plaque tournante “multimodale” pour l’arrière-pays.  Une position qui lui a permis notamment d’attirer le plus grand centre de pièces détachées du groupe Audi.

Située en amont de trois des quatre plus grands ports de la Mer du Nord, à savoir Rotterdam, Anvers et Amsterdam, Duisburg est ainsi l’un des centre névralgiques du transport en Europe.

Jusqu’à ce que le niveau du Rhin le permette …

Le niveau du Rhin dangereusement bas en Allemagne …

Le Rhin a atteint son plus bas niveau historique vendredi dernier. Une situation due aux faibles niveaux de pluies enregistrés depuis des mois en Allemagne.
Avec 77 cm à Cologne, a été battu vendredi le précédent record de 81 cm enregistré en 2003, selon l’opérateur municipal de traitement de l’eau. Le retour de la pluie, annoncé pour cette semaine, ne devrait pas suffire à faire remonter le niveau du fleuve.

Le groupe énergétique RWE a d’ores et déjà annoncé qu’il n’était pas en mesure d’approvisionner la centrale à charbon de Hamm en charbon. Les navires ne peuvent en effet transporter leurs cargaisons.

Les températures, largement au-dessus de 30°C, et les précipitations limitées de l’été ont constitué, selon le ministère allemand de l’Agriculture, “la phase d’anomalie de température la plus marquée” depuis le début des mesures climatiques en Allemagne en 1881.

Sources : Reuters, Thyssenkrupp, BASF, Handelsblatt

Elisabeth Studer – 22 octobre 2018 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. retrouvé le retour 3 novembre 2018 à 09:12

    Quand le Rhin ex-grand fleuve allemand controversé sera à sec il faudra construire un mur qui comme la Ligne Maginot nous protégera des Teutons !! On fera appel à des réfugiés spécialistes venus avec leurs bagages du M.O.

Commenter cet article