Le Blog Finance

Les véhicules électriques moins chers que les thermiques d’ici 2025 selon Bloomberg

Les voitures électriques devraient être moins chères que les véhicules à moteur thermique d’ici à 2025. C’est en tout cas ce qu’indique un récent rapport publié par Bloomberg. Si à l’heure actuelle, les batteries représentent la moitié du prix d’une voiture électrique, leur coût devrait baisser de 77 % d’ici à 2030 selon une étude menée par Bloomberg New Energy Finance.

Cette chute des prix devrait notamment profiter aux marchés américain et européen. Joli pied de nez à Donald Trump et sa volonté de mettre en avant les énergies fossiles en se détournant de l’Accord de Paris, soit dit en passant …

Les véhicules électriques devraient ainsi devenir progressivement moins onéreux pour les consommateurs, permettant d’accroître leur part de marché au fur et à mesure que la parité des prix entre les deux modes de motorisation s’établira.

Au début du mois de mai, Gilles Normand, directeur VE chez Renault, avait indiqué que le « total cost of ownership », à savoir le coût total d’usage (carburant, entretien) et d’acquisition d’une Zoe serait au niveau d’une Clio essence à horizon 2020. Selon lui, dès 2025 une compacte électrique (telle que la Mégane) pourrait être au prix d’une compacte à moteur thermique.

S’exprimant dans le cadre d’un entretien au Financial Times, lors d’un sommet à  Londres, Gilles Normand avait ajouté que les progrès des équipementiers avaient été plus rapides que prévus. Lors du lancement de la ZOE en 2012, son équipe et lui avaient tablé sur une amélioration de l’autonomie des batteries en 2018. Laquelle est intervenue dès 2016, permettant d’offrir à la ZOE une autonomie de 400 km.

« Nous avons deux courbes », a précisé Gilles Normand. « L’une d’elle est la réduction des coûts technologiques des véhicules électriques, ces derniers offrant la plus importante marge de manœuvre tant en volume qu’en valeur. L’autre concerne parallèlement les véhicules à moteur thermique (ICE pour internal combustion engine), dont les prix devront augmenter à la suite de règlements plus stricts. »

Sources : Bloomberg, Financial Times, Renault

Elisabeth Studer –  4 juin 2017 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. retrouvé le retour 5 juin 2017 à 09:11

    Et les voitures à pédales ES ? et les pédalos pour aller envahir les voisins ? et les avions électrosolaires à pédales pour aller plus loin avec le Suisse volant des surgelés Picard ?
    Et l’invasion du Qtar par les plus « religieux » que lui ?
    Que font les Français sur leur base aérienne ?

  2. esapce4leaks 5 juin 2017 à 09:36

    Mais on ne nous dit pas tout sur l’electrique vous en apprendrez plus ici : http://espace4leaks.free.fr/romanphoto1704.htm

  3. Macaleo 5 juin 2017 à 09:37

    En attendant que le prix de la voiture électrique se démocratise, il y a toujours le marché de l’occasion.

Commenter cet article