Le Blog Finance

Exonération de la taxe d’habitation promise par Macron : les maires s’alarment, Baroin en tête

Si les électeurs pourraient se réjouir des propositions d’Emmanuel Macron concernant la taxe d’habitation, l’Association des maires de France (AMF) s’inquiète de pertes de bien précieux subsides que sont les impôts locaux.

«Une proposition a été émise d’exonérer de la taxe d’habitation 80 % des habitants, privant ainsi les communes, et leurs intercommunalités, de 10 milliards de recettes, soit une perte de 36 % de l’ensemble de leurs ressources propres !», s’ est ainsi récemment alarmé l’AMF. Laquelle est présidée …. par François Baroin (LR) … l’un des éventuels hommes prêts à remplacer François Fillon au pied levé.

En vue de faire face à ces critiques, le candidat d’ »En Marche » s’est engagé vendredi à compenser la perte de recettes que représenterait pour les communes l’exonération de taxe d’habitation pour 80% des ménages, l’une des promesses phares de son discours de campagne.

Lors de la présentation de son programme présidentiel, Emmanuel Macron a indiqué que dans le cas où il remporterait l’élection présidentielle, dès 2020, un couple avec deux enfants au revenu fiscal de référence de 5.000 euros par mois sera, comme quatre ménages français sur cinq, entièrement exonéré de taxe d’habitation. Le candidat considère en effet cet impôt comme « injuste », pointant du doigt la disparité considérable de ses montants.

Le bonheur des autres faisant souvent le malheur des autres, cette mesure représenterait alors un manque à gagner de 10 milliards d’euros pour les collectivités locales. « Les communes ne perdront pas un euro, parce que nous sommes obligés de compenser », a toutefois assuré Emmanuel Macron.

La méthode miracle ? un effort de 60 milliards d’euros de l’Etat concernant les dépenses publiques sur la durée globale du quinquennat, dont un tiers sera consacré à alléger la pression fiscale : 10 milliards pour les entreprises, 10 pour les ménages.

Ces dix milliards, « je les mets sur la taxe d’habitation », a ainsi expliqué Emmanuel Macron, promettant parallèlement de préserver l’autonomie fiscale des collectivités territoriales, avec lesquelles il veut conclure un pacte en début de mandat.

Le président de l’AMF, François Baroin (LR), et le premier vice-président délégué, André Laignel (PS), ont préalablement « solennellement » mis en garde « contre toute mesure démagogique, non financée et attentatoire aux libertés locales». Selon eux, cette exonération serait «attentatoire aux libertés locales» : «en privant de manière autoritaire les communes et leurs intercommunalités d’un tel montant de ressources propres, l’État remettrait en cause leur libre administration et leur capacité d’assurer les services publics essentiels attendus par la population, de l’école à la solidarité».

Sources : AFP, Reuters, AMF

Elisabeth Studer – 5 mars 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Panama : vers un échange d’informations avec la France contre virginité, ambiance électorale ?

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. retrouvé le retour 6 mars 2017 à 10:45

    Baroin fut en son temps un jeune loup, tout comme le furent Fillon, Barnier, Carignon ou d’autres !!

  2. Savonarole 11 mars 2017 à 11:03

    cette mesure représenterait alors un manque à gagner de 10 milliards d’euros pour les collectivités locales…..
    l’état compensera ….
    il faut donc COMPRENDRE qu’il faudra trouver cette somme Ailleurs ?
    prélevé sur le travail en disparition non certainement pas car le programme parle d’allégement, ce sera donc sur vos avoirs ou ce qu’il en Reste !
    vous Paierez de toute façon c’est ça le programme quel que soit le candidat -)

  3. Elisabeth Studer 11 mars 2017 à 13:09

    ca , c’est clair ! payez plus pour avoir moins

  4. Elisabeth Studer 11 mars 2017 à 13:10

    tiens , d’ailleurs :
    Paris – L’Union française des industries pétrolières (Unif) a alerté mardi le gouvernement sur l’impact de l’augmentation de la fiscalité sur les carburants en France pour le pouvoir d’achat des consommateurs et l’activité industrielle.

    on en reparle

  5. Vendreaunpromoteur.com 11 mai 2017 à 11:41

    Très curieux de voir comment cela va réellement se passer … Les collectivités doivent compenser le manque à gagner quoiqu’il arrive au risque de voir leur efficacité lourdement chuté.. Même s’il y a un effort de l’Etat, l’exonération de cette taxe doit être compensé chaque année et donc il faut trouvé de nouvelles solutions tout les ans, cela me paraît être quelque chose de difficile mais si cela marche et que Macron trouve la bonne solution, pourquoi pas…

  6. ES 11 mai 2017 à 12:53

    bizarrement on n’en parle plus depuis que Macron a été élu …. alors qu’il s’agit d’un point majeur.

Commenter cet article