Le Blog Finance

Panama : vers un échange d’informations avec la France contre virginité, ambiance électorale ?

Alors que l’affaire des Panama Papers pourrait avoir restreint la manne financière du pays, le Panama semble désormais vouloir redorer son blason, voire même s’offrir une nouvelle virginité.

La chancellerie panaméenne a ainsi indiqué vendredi qu’une délégation française du ministère de l’Economie et des Finances s’était rendue au Panama cette semaine, avec pour objectif officiel d’échanger sur les différences entre les deux pays en matière fiscale.

Les gouvernements français et panaméen travaillent en effet à l’élaboration d’un nouvel accord d’échanges d’informations qui pourrait offrir au pays la possibilité de quitter la liste française des paradis fiscaux. Virginité contre délation, en quelque sorte … Les deux pays ont convenu de “continuer à travailler ensemble” et tout cela fera l’objet d’une prochaine rencontre à Paris en 2017, précise un communiqué.

Rappelons que des millions de documents venant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca avaient été publiés en 2016, affichant au grand jour les sommes dissimulées par des dirigeants politiques, des sportifs ou des personnalités du spectacle par le biais de sociétés offshore.

Selon une source proche du dossier, le Panama aurait réitéré cette semaine auprès de la France “son souhait de disparaître à court terme de la liste des pays non coopératifs en matière fiscale”. La France exige quant à elle que le Panama satisfasse à une série de critères afin de le retirer de la liste des paradis fiscaux. Si ce pays d’Amérique Centrale avait été retiré de cette liste en 2012, il y figure à nouveau depuis le scandale.

Reste que cet empressement et zèle du Panama pourrait semblait troublant à certains, notamment en cette période électorale française pour le moins particulière ou casseroles, accusations d’abus de bien sociaux, autres amabilités et boules puantes fusent de tout côté, tant et si bien, que d’ici quelques semaines, aucun candidat pourrait n’être encore présentable.

Espérons qu’aucun prétendant à la magistrature suprême ne soit prochainement suspecté d’avoir quels comptes sulfureux au Panama. Précisons à cet égard que si le magazine d’information de France 2 “Cash Investigation” avait pointé du doigt en avril 2016 les 142 sociétés offshore créées par la banque privée suisse Edmond de Rothschild (groupe Edmond de Rothschild) et qui apparaissent dans les  Panama Papers, il convient – comme le rappelle Le Monde – de ne pas confondre la société avec la banque Rothschild & Cie – société du groupe Paris Orléans, rebaptisé Rothschild & Co en 2015 – qui a employé durant 4 ans Emmanuel Macron, par ailleurs ancien Ministre de l’Economie et des Finances … et candidat à la Présidentielle.

Rappelons tout de même que les documents des Panama Papers mettent en cause des proches de Marine Le Pen. Ces derniers sont suspectés d’avoir fait sortir de l’argent de France juste après la présidentielle de 2012 au moyen de sociétés écrans et de fausses factures avec la volonté d’échapper aux services antiblanchiment français.

L’enquête du Monde permet de ainsi de mettre à jour un système de dissimulation d’avoirs financiers, organisé dans de centres offshore d’Asie et des Caraïbes par « le premier cercle des fidèles» de Marine Le Pen. Au centre de l’affaire, notons la présence de Frédéric Chatillon, président de la société prestataire du FN, Riwal, déjà mis en examen dans l’enquête sur le financement des campagnes 2012 du FN.

Le journal Le Monde précise par ailleurs que Gérald Gérin, majordome de Jean-Marie Le Pen, reconnaît être l’ayant-droit d’une société offshore, Balerton, enregistré par Mossack Fonseca «La cellule antiblanchiment de Bercy, Tracfin, a trouvé de multiples éléments reliant cette société, dotée de 2,2 millions d’euros, à Jean-Marie Le Pen», précise le journal. Selon Gérald Gérin, cet argent «n’a rien à voir» avec le fondateur du parti.
Le Front National avait quant à lui assuré via un communiqué ne pas être impliqué dans l’affaire des Panama Papers.

Sources : AFP, Le Monde, Cash Investigation

Elisabeth Studer – 25 février 2017 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Panama Papers : des ministres de l’UE s’inquiètent d’un projet de la Commission européenne

Panama Papers : le FN goutte un peu trop au mondialisme financier

Panama Papers : Deutsche Bank pris dans la tourmente

Partager cet article

Article de

24 commentaires

  1. Elisabeth Studer 26 février 2017 à 01:24

    L’étau se resserre sur les dirigeants du sulfureux cabinet d’avocats Mossack Fonseca. Les deux fondateurs de la firme panaméenne ont été placés en détention samedi 11 février. Selon le ministère public, Jurgen Mossack et Ramon Fonseca, ont été incarcérés afin qu’ils ne puissent pas quitter le pays.

    De multiples perquisitions
    *********
    L’enquête s’est accélérée en fin de semaine dernière. *******
    La justice du Panama a perquisitionné le siège de Mossack Fonseca et les enquêteurs ont également fouillé les logements des deux fondateurs. Jürgen Mossack et Ramon Fonseca Mora ont ensuite été présentés au parquet selon Elias Solano, un des avocats du cabinet spécialisé dans le droit commercial.

  2. retruvé le retour 26 février 2017 à 10:23

    Trop bien si l’on observe ceux qui font observer !!
    Alors là on s’amuse vraiment.

    Ce qui est super en ce moment ce n’est pas de sentir que Cahusac se réjouit de voir que cet imbécile de Fillon avait distribué des super breloques à un “employeur” de Pénélope. C’est de mesurer qu’avec l’informatique et l’écrémage des messages on peut faire des stocks de données que l’on utilise au moment opportun !! Au printemps par exemple!!

    Bravo ES, les solutions du futur dorment dans nos “bibliothèques” :) :)

  3. Elisabeth Studer 26 février 2017 à 21:21

    merci !!! :-)
    non seulement on peut stocker des données pour les ressortir , mais en plus, on peut changer les regles du jeu entre temps !!!!

    accumuler des données, on sera bien un jour pourquoi on l’a fait !!!

  4. Elisabeth Studer 26 février 2017 à 21:22

    http://livre.fnac.com/a9201329/Marc-Dugain-L-homme-nu

    L’homme Nu … devant la dictature des données …
    cqfd

  5. Elisabeth Studer 26 février 2017 à 21:24

    dans l’Homme nu, l’auteur rejoint même Benoit Hamon et son salaire universel ! pas belle la vie ???
    les big three devraient bientot nous payer / nous donner un salaire … en contrepartie de ttes les donnée qu’on leur transmettra ! .. :-(

  6. retrouvé le retour 26 février 2017 à 21:33

    Accumulation des données n’est pas transparence !!

  7. Elisabeth Studer 26 février 2017 à 21:35

    Extrait

    Afin de conserver le maximum de la
    fantastique richesse dégagée par les gains de productivité, les maîtres du Big Data ont donc imaginé cette astuce d’un « revenu de liberté », tel qu’ils l’ont baptisé. ***
    Pour garantir ce « salaire », l’idée est de payer aux 2,5 milliards d’internautes une partie des traces numériques dont ces derniers se délestent
    aujourd’hui gratuitement.
    Les esprits sont mûrs. Selon un sondage Havas Media du 30 septembre 2014, 30 % des Français sont prêts à vendre leurs données personnelles. Chez les plus jeunes, ils sont 42 % à accepter de révéler davantage d’informations sur leur vie
    en échange de contreparties financières. En octobre 2014 à Brooklyn, une artiste a monté une expérience édifiante pour sensibiliser à la protection des données privées : 380 New-Yorkais ont accepté de lui livrer nom, adresse, empreintes digitales et numéro de sécurité sociale contre… un cookie à la cannelle.
    Une portion des gains de productivité réalisée par l’automatisation sera réinjectée sous forme d’une baisse des prix, histoire de muscler un peu le
    pouvoir d’achat des bénéficiaires du revenu universel. Avec pour boucler la bouche, l’imprimante 3D qui permettra de fabriquer chez soi les produits, après avoir acheté la matière première et le fichier informatique de paramétrage. Le
    consommateur devient un « prosumer », la contraction en anglais de « producteur » et « consommateur ». La valeur des choses ne sera plus dans le salaire, ni dans l’objet, mais dans l’information. Celle stockée dans les
    immenses coffres-forts numériques des Big Data.
    Une petite élite mondiale va décider à terme de ce qui doit être payant ou gratuit, la gratuité étant évidemment le corollaire du « chômage tolérable », ce qui pourrait dessiner une nouvelle organisation sociale constituée d’une armée de chômeurs assouvissant gratuitement leurs besoins essentiels et disposant également de loisirs gratuits essentiellement fournis par les Big Data. La
    contrepartie étant l’acceptation tacite de poches de concentration de richesses dans des zones protégées.
    Ce vaste chômage acceptable est inéluctable, l’intelligence humaine étant remplacée par de l’intelligence artificielle partout où c’est possible. Le monde selon les Big Data se charge de nous occuper l’esprit, de nous sécuriser et de
    nous préparer à une civilisation où la production et le travail vont progressivement céder à la robotisation

  8. retrouvé le retour 27 février 2017 à 15:17

    Sortir et médiatiser les mises en examen au moment des élections est un vrai problème, car il s’agit d’une grave manipulation de l’élection.
    Avant de donner le moindre avis non pas sur la culpabilité, mais sur le cheminement de la dénonciation qui a conduit à la mise en examen (c’est là qu’est l’intérêt principal !!) il faut fouiller pas mal.
    C’est dans cette recherche que l’on pourrait avoir des surprises, mais en gros il faut chercher à qui profite le crrrrime. :(

  9. Elisabeth Studer 27 février 2017 à 20:07

    oui, comme avec Chaban delmas …

  10. retrouvé le retour 28 février 2017 à 10:20

    Je ne pense pas que Chaban se soit livré à ce qui est reproché à d’autres.
    http://www.europe1.fr/politique/ladreit-de-lacharriere-lemploi-de-penelope-fillon-a-la-revue-des-deux-mondes-na-rien-de-fictif-2971010

    Peut-être Delmas ?

  11. retrouvé le retour 28 février 2017 à 10:36

    “30 % des Français sont prêts à vendre leurs données personnelles.”
    ES inutile, par exemple pour ce qui est des listes “rouges” faites pour garantir l’absence de harcèlement téléphonique visiblement elles ont été vendue !!

    “Je suis sur la liste rouge, Un opérateur m’a appelé par mon nom ” !!

  12. retrouvé le retour 28 février 2017 à 14:23

    Donc tu as été vendue, ES-clave !!

  13. retrouvé le retour 28 février 2017 à 14:24

    Sauf si c’est ton opérateur !! :) :)

    • Elisabeth Studer 28 février 2017 à 21:10

      retrouve …. si vous saviez …. je suis une fille pressée ;-)
      Pour savoir : la liste rouge est en fait une non presentation du numero …. lequel est vehiculé dans les infos (la trame de données) jusqu’au bout . Et parfois, il y a des erreurs ….

  14. retrouvé le retour 28 février 2017 à 14:40

    “Chaban aura été la victime …. de Giscard”

    On s’en tape de Giscard ! La noblesse de Delmas c’est l’attitude du jeune Chaban pendant la période chaude 1340/45 !!
    Giscard lui sa particule, c’est comme la grand croix de la légion d’honneur de l’affaire Fillon, c’est de la noblesse de robe et peut-être de cuisse !!

    Lettres, notes et portraits 1928- 1974 Georges Pompidou (Robert Laffont) Encore un qui vient de chez De Rothschild

  15. retrouvé le retour 28 février 2017 à 15:41

    Les “forums” sont pleins de ce genre de “vente” de listes “secrètes” probablement Russes ou Chinois !! :)
    “ajouté le 4 août 2016 09:21:17
    Sollicite pour une association humanitaire d’aide aux aveugles.
    Se présente en m’appelant par mon nom (je suis en liste rouge).
    Qui vend les listes rouges de ses clients ?”

    “(Ils connaissent mon nom, suremerent trouvé sur une liste client achetée)”

    etc… etc.. La transparence quoi :) :)

  16. retrouvé le retour 1 mars 2017 à 00:27

    Liste rouge et cousu de fil bleu !!

    http://www.france24.com/fr/20151112-laurent-fabius-ecoute-allemands-services-secrets-fbi-tpi-oms

    Incroyable !! Laurent Fabius espionné par les Allemands pour le compte des US !!
    Et en plus cette pantalonade du gendarme qui tire pendant le discours de Hollande sur la privatisation du réseau ferré et blesse deux employés de la ferme Générale chargés de nous vider les poches !!

  17. retrouvé le retour 4 mars 2017 à 23:39

    http://www.ledevoir.com/politique/montreal/493158/le-directeur-adjoint-du-spvm-suspendu

    Oh Québec !! Quand les OPJ sont pourris on fait quoi ?

  18. retrouvé le retour 20 mars 2017 à 22:29

Commenter cet article