Le Blog Finance

Le Japon redevient le plus gros détenteur de dette US devant la Chine

Le Japon est de nouveau le principal détenteur d’obligations souveraines américaines. Selon des données publiées jeudi par le département du Trésor, en octobre dernier le pays du Soleil levant vient en effet de repasser devant la Chine pour la première fois depuis février 2015.

A fin octobre, le Japon détenait ainsi 1.131 milliards de dollars (1.086 milliards d’euros) de bons du Trésor US (Treasuries) contre 1.115 milliards (1’018 milliards d’euros) pour la Chine.

Le total des titres de dette détenue par la Chine à fin octobre atteint quant à lui un plus bas qui n’avait plus été observé depuis juillet 2010. A noter qu’il s’agit de la cinquième baisse consécutive de ce chiffre .

Premier acheteur de bons du Trésor américain, les autorités chinoises ont réduit en septembre le nombre de ses bons du Trésor pour le 4ème mois consécutif, en vendant 28,1 milliards de dollars (25,6 milliards d’€) de titres de ce type.

Le Japon a également vendu des réserves américaines en octobre, mais en moins grande quantité que la Chine, « seulement » à hauteur de 4,5 milliards de dollars.

En effet, depuis quelques mois, les autorités chinoises ont vendu des Treasuries, tentant ainsi de soutenir le yuan. Malgré ces efforts, la monnaie chinoise a chuté à un plus bas inobservé depuis plus de huit ans face au dollar, prise dans le tourbillon induit par la volonté de la Réserve fédérale (Fed) de remonter ses taux d’intérêt. La Chine possède désormais 1’157 milliards de dollars (1’057 milliards d’€) de bons du Trésor américain.

Reste tout de même qu’à eux deux – Chine et Japon – les deux pays possèdent 37% de la dette américaine détenue par des pays étrangers, qui s’élève à 6 039 milliards de dollars. La dette totale des Etats-Unis va  quant à elle bientôt dépasser la barre des 20 000 milliards de dollars.

Pékin assure pour sa part ne pas vouloir se servir de ses réserves de devise américaine comme d’une arme économique, et ce, même après les prises de positions offensives de Donald Trump à son encontre. «Se débarrasser de la dette américaine est une mauvaise idée. Ca ne fera pas partie des mesures de représailles considérées par le gouvernement», a ainsi déclaré un responsable du gouvernement chinois sous couvert d’anonymat.

Sources : Reuters, RT

Elisabeth Studer – 17 décembre 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. retrouvé le retour 19 décembre 2016 à 01:31

    Le plus gros détenteur c’est la FED !!
    Cette décision d’engagement printanière marque le début de la fin.
    Il semble difficile cependant de croire que la Chine arrivera assez vite à se sauver pour placer ailleurs.

Commenter cet article