Le Blog Finance

Espagne : près d’un tiers des enfants sous le seuil de pauvreté

Elisabeth Studer Actualités, Economie 2 commentaires

Si pour beaucoup Espagne rime avec tourisme et farniente, la situation économique du pays n’en est pas moins préoccupante pour autant.

Selon l’organisation américaine Save the Children, chargée de la protection des droits des enfants, « seule la Roumanie est devant l’Espagne en termes de nombre d’enfants qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté » au sein de l’UE . La comparaison, avouez-le n’est pas des plus élogieuses.

D’après les chiffres recueillis par l‘ONG, 2,46 millions d’enfants espagnols vivent en-dessous du seuil de pauvreté, soit 29,6 % de l’ensemble de la population enfantine du pays. Quasiment un tiers …

Pour rappel, le seuil de pauvreté d’un pays équivaut à 60 % du revenu moyen du pays concerné. En Espagne, pour une famille de deux adultes et deux enfants, il est calculé sur une base de 1 402 euros comme revenu moyen.

« Malgré l’amélioration de la situation économique en Espagne par rapport à l’époque de la crise, qui a commencé en 2008, le taux de pauvreté des enfants reste l’un des plus élevés en Europe », fait ainsi savoir Save the Children.

L’organisation s’inquiète également que l’Espagne investit seulement 1,3 % de son PIB dans la protection sociale des enfants, alors que le chiffre moyen dans l’UE est de 2,3 %.

A noter également que depuis le début de la crise économique en 2008, les autorités espagnoles ont réduit les dépenses d’éducation de 12 %. Près de 20 % des enfants en Espagne ne terminent pas leur cursus scolaire, parmi les enfants des familles les plus pauvres ce chiffre atteint 50 %.

Cette situation devrait perdurer voire même s’aggraver alors que vendredi dernier, l’Espagne a promis de répondre aux critères économiques fixés par Bruxelles en réduisant son déficit public. Certes, le gouvernement conservateur s’est engagé à faire porter l’effort surtout sur les grandes entreprises. Mais les syndicats prévoient de grandes manifestations les 15 et 18 décembre prochains pour que le « gouvernement sente la pression citoyenne afin de changer les politiques et répondre aux besoins sociaux ».

Plus de 5,5 millions de personnes, en Espagne, touchent le SMI salaire minimum interprofessionnel (SMI) ou une somme inférieure, selon les syndicats, lesquels évoquent également la situation des « travailleurs pauvres » qui n’arrivent pas à finir le mois.

Sources : Save the Children, AFP

Elisabeth Studer – 05 décembre 2016 – www.leblogfinance.com

A lire également :

ONG Save the Children : fer de lance d’une invasion humanitaire US via la charité business ?

Espagne et Portugal déclarés en dérapage budgétaire

L’Espagne pourrait sombrer à nouveau dans une crise financière, les banques en ligne de mire

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. retrouvé le retour 16 décembre 2016 à 02:23

    Nous allons tranquillement vers un krack qui va multiplier ce genre de situations.
    Il faut prendre des précautions autour de soi.

  2. retrouvé le retour 6 janvier 2017 à 23:18

    Pour savoir ce qui est bien ou mal , il faut certainement pas demander à Bernard Guetta qui pense pépère que le Kosovo est un état libre !!
    ( probablement veut-il dire sans bases US ? :) :) )

    On va faire l’Europe éliminer tous les fils de nazis soutenus par les imbéciles irresponsables qui soutiennent l’impensable comme l’occupation de l’Europe par les US et faire la promotion de l’éradication des parts insupportables de textes religieux débiles que certains utilisent comme textes fondateurs dans de pseudo états religieux.

Commenter cet article