Le Blog Finance

Obamacare : Trump infléchit sa position

Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Tel pourrait être peut-être la prochaine devise du nouveau président élu américain, Donald Trump. C ’est en tout cas, ce que nombre de citoyens américains peuvent encore espérer, alors que nombreux sont ceux à s’alarmer de la victoire du milliardaire.

Tentant très certainement de mettre de l’eau dans son vin après ses propos outranciers de sa campagne, et dans un retour brutal à la réalité, Donald Trump a indiqué pour la première fois dans un entretien publié vendredi qu’il envisageait de conserver certaines dispositions de l’assurance maladie Obamacare. Et ce, alors même qu’il avait affirmé durant sa campagne qu’il allait abroger purement et simplement la réforme. Il est vrai que cette posture était en conformité avec celle des Républicains, largement opposés au système dont l’objectif est de réduire le nombre de citoyens américains dépourvus de couverture santé, en instituant notamment un système de polices d’assurance subventionnées par l’Etat.

“Obamacare sera soit amendée, soit abrogée, soit remplacée”, a ainsi assuré le nouveau président élu dans un entretien au Wall Street Journal. Donald Trump songe notamment à conserver deux aspects de l’Affordable Care Act : l’interdiction faite aux assureurs de refuser un patient en raison de son état de santé et la possibilité pour des parents de faire bénéficier plus longtemps leurs enfants de leur couverture santé. Il a par ailleurs indiqué qu’il “aim(ait) beaucoup ces deux dispositions”.

Pourtant durant sa campagne, le milliardaire avait tiré à boulets rouges sur la réforme votée en 2010, assurant qu’elle était une “horrible chose” et  promettant sa fin  s’il accédait à la Maison Blanche. Une réforme qui a tout de même permis à 22 millions d’Américains d’avoir une assurance santé …

Désormais, Donald Trump affirme avoir infléchi sa position après sa rencontre jeudi à la Maison-Blanche avec le président Obama, lequel lui aurait suggéré de conserver ces dispositions. “Je lui ai dit que j’allais étudier ses suggestions, et par respect, je le ferai”, a-t-il assuré.

Jeudi, Donald Trump avait promis d’agir vite sur les questions de sécurité sociale et d’immigration une fois qu’il aura pris ses quartiers à la Maison blanche, le 20 janvier prochain, sans toutefois faire alors la quelconque allusion à un infléchissement de sa politique sur l’Obamacare.

Sources : AFP, WSJ

Elisabeth Studer – 12 novembre 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Elisabeth Studer 12 novembre 2016 à 12:00

    Euh …. il s’embete pas le Point …
    il ne prend même pas la peine de changer le titre
    http://www.lepoint.fr/monde/obamacare-trump-inflechit-sa-position-12-11-2016-2082580_24.php
    allez ! je le prends comme un compliment ! :-)