Le Blog Finance

Le cours du pétrole dopé par la satisfaction des investisseurs face aux statistiques US

Le prix du baril a nettement progressé mercredi, dopé par la volonté de investisseurs de repasser à l’achat après la publication de chiffres pourtant contrastés sur l’état de l’offre américaine, mais affichant une baisse des stocks d’essence.

Le cours du baril américain de référence (WTI) a ainsi gagné 1,32 dollar à 40,83 dollars sur le contrat pour livraison en septembre sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Parallèlement à Londres, le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, actuel contrat de référence, progressait de 1,30 dollar, s’échangeant à 43,10 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE).

Les investisseurs semblent avoir occulté de manière délibérée l’annonce faite par le département américain de l’Energie (DoE) d’une hausse inattendue des réserves de pétrole brut, de 1,4 million de barils durant la semaine qui vient de s’écouler.

Ils ont souhaité retenir que l’aspect positif de la publication, le DoE faisant état d’une baisse des stocks d’essence nettement supérieure aux estimations, le recul se chiffrant à plus de trois millions de barils, alors que depuis le mois dernier le marché s’inquiétait de leur niveau élevé.

Les investisseurs semblent ainsi être rassurés que les stocks affichent enfin une baisse en pleine période estivale, période propice à un tel phénomène compte-tenu des déplacements occasionnés par les congés d’été.

Certains analystes retiennent tout de même que les volumes stockés dépassent toujours de 10% leur niveau d’il y a un an, considérant plus largement que les chiffres publiés sont négatifs pour le marché du brut. Si la production américaine a certes baissé de 55.000 barils par jour,rien ne permet à l’heure actuelle d’expliquer pourquoi.

Sources : AFP, Nyse, ICE

Elisabeth Studer – 03 août 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

27 commentaires

  1. retrouvé le retour 5 août 2016 à 01:01

    Statistiques sur les niveaux d’activité, totalement fausses, Statistiques sur le chômage idem !! et en plus le méchant Trump qui attaque la merveilleuse Mme Bill K.
    ( La femme du Monsieur qui tache la robe !!) Heureusement selon les dires de Madame Haïm sur la 16, le vilain va perdre !!

  2. retrouvé le retour 7 août 2016 à 12:46

    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/08/03/31002-20160803ARTFIG00117-accord-russo-americainen-syrie-vers-la-victoire-finale-de-moscou-et-de-teheran.php

    Un victoire pour l’humanité ? Les accords dont sont partie prenante les anglosaxons sont le germe des guerres précédentes. Depuis toujours ces crétins minent le monde entier en particulier en validant des états construits sur le crime et la religion.

  3. retrouvé le retour 23 septembre 2016 à 23:31

    Le président américain Barack Obama a opposé aujourd’hui son veto à une loi autorisant les proches des victimes du 11-Septembre à poursuivre l’Arabie saoudite, a indiqué la Maison-Blanche. Obama estime cette loi affaiblirait le principe d’immunité qui protège les Etats (et leurs diplomates) de poursuites judiciaires et risque, par un effet boomerang, d’exposer les Etats-Unis à des poursuites devant divers tribunaux à travers le monde.

    Oui c’est cela dirait ES, Chacun aura droit à un avocat !!

  4. Elisabeth Studer 24 septembre 2016 à 13:40

    les bras m’en tombent ….

  5. Elisabeth Studer 24 septembre 2016 à 13:42

    d’autant plus que je viens de lire que la vendicte contre Charlie hebdo a été organisée de toute pièce par l’Etat français , une semaine avant le depart du dit president en arabie saoudite pour vendre des rafales …

  6. Elisabeth Studer 24 septembre 2016 à 13:53

    «Charlie Hebdo»: le procès dans le procès
    Lundi 12 février 2007Marc Gueniat
    Au-delà du débat qui fait rage entre tenants de la liberté d’expression et apôtres du politiquement correct, le procédure intentée contre Charlie Hebdo dévoile d’autres enjeux. Appelé à la barre comme témoin, Denis Jeambar a démontré l’existence pernicieuse d’un procès dans le procès.

    Cet ancien directeur de L’Express a dénoncé le conflit qui l’a opposé, la nuit où devait être bouclé le numéro qui publiait les caricatures[1], à son actionnaire principal Serge Dassault. S’il a néanmoins su court-circuiter sa hiérarchie en choisissant de montrer les dessins, l’existence même d’une discussion entre actionnaire et directeur d’un journal sur le contenu rédactionnel suffit à alarmer.

    Motif invoqué par Serge Dassault pour censurer les caricatures: Jacques Chirac devait se rendre deux semaines plus tard en Arabie saoudite «pour signer des contrats». Or le sénateur UMP de l’Essonne devait recueillir personnellement les fruits de cette visite, puisqu’il dirige le Groupe Dassault qui fait son beurre dans l’armement. Mais aussi dans la presse. Le sénateur Dassault détient la Socpresse, qui regroupe plus de 70 titres, dont Le Figaro et L’Express.

    Autre fait intriguant: en 2004, Serge Dassault était intervenu pour interdire la publication, dans l’hebdomadaire français, d’une interview d’Andrew Wang, témoin clé de l’affaire des frégates de Taïwan. Affaire qui concerne l’entreprise d’aéronautique EADS, que détient, à plus de 45%, le Groupe Dassault.

    Deux exemples qui illustrent non seulement la collusion entre politiques et industriels de l’armement mais aussi le choix judicieusement stratégique qu’ont pris ces derniers en investissant massivement dans la presse. Car Serge Dassaut n’est pas le seul. Arnaud Lagardère, qui possède le groupe du même nom, se distingue également dans ce registre. Lui aussi est actionnaire de Dassault Aviation par le biais d’EADS. Et maîtrise, avec Hachette Filipacchi Médias, près de 260 titres dans 34 pays.

    Alors, s’agit-il de simples hommes d’affaires cherchant le profit là où il se trouve? Résolument, non. Lorsque Serge Dassault proclame que la presse doit diffuser «des idées saines», on lui accorde le bénéfice du doute. En revanche, quand des responsables du Centre de formation des journalistes de Paris relayent qu’il les a sommés de ne «plus former des journalistes de gauche», on comprend mieux quelles sont ces idées saines.

    Ainsi, Denis Jeambar a bel et bien remis sur le devant de la scène le problème de fond qui gangrène la presse française. A savoir sa mise sous tutelle par des groupes d’armement davantage soucieux de servir les intérêts stratégiques de la France –et les leurs– que de laisser le quatrième pouvoir s’exercer librement.

  7. Elisabeth Studer 24 septembre 2016 à 13:54

    A lire absolument :
    http://www.fayard.fr/decomposition-francaise-9782213678535

    Malika Sorel-Sutter
    qui ose révéler ce fait

  8. retrouvé le retour 25 septembre 2016 à 01:38

    “les bras m’en tombent ….” ES direction les paralypiques !!!

    Pour le reste:
    “et risque, par un effet boomerang, d’exposer les Etats-Unis à des poursuites devant divers tribunaux à travers le monde.” ES ça c’est comme le Brexit, la soupe et cuite, inutile de s’énerver, tout ce petit monde va connaitre des Tribunaux Internationaux, des vrais !! Inutile de s’énerver la machine est en route, tout simplement parce que grâce aux systèmes informatisés de transmission il existe potentiellement partout des traces des exactions commises

  9. retrouvé le retour 25 septembre 2016 à 01:42

    Nous allons droit vers une crise inédite et monstrueuse le top départ de cette chaine cinétique ultra puissante a été donné au début de l’année dans l’indifférence et l’endormissement généralisé.
    Monsieur Dassault, n’est qu’un nain financier dans ce système !!

  10. brazilian wax for men 25 janvier 2019 à 20:43

    Hi there, yeah this article is actually good and I have learned lot of things from it about blogging.
    thanks.

  11. Mickey 25 janvier 2019 à 22:30

    Ahaa, its good dialogue regarding this article here at this webpage, I
    have read all that, so now me also commenting here.

  12. brazil flag facts 27 janvier 2019 à 00:17

    I am really inspired together with your writing talents and
    also with the structure to your blog. Is this a paid subject or did you customize it yourself?
    Anyway keep up the excellent high quality writing,
    it’s rare to peer a nice blog like this one nowadays..

  13. Ralph 27 janvier 2019 à 04:32

    This website certainly has all of the information I
    needed about this subject and didn’t know who to ask.

  14. brazil nuts toxic 27 janvier 2019 à 07:43

    Pretty great post. I simply stumbled upon your blog and
    wanted to say that I’ve truly loved surfing around your blog posts.

    After all I will be subscribing on your rss feed and I hope you write
    once more soon!

  15. Agnes 27 janvier 2019 à 09:09

    Financial advisors enterprise is folks business.

  16. Lilian 27 janvier 2019 à 16:02

    Now it is time to decide your particular investments.

  17. Mario 27 janvier 2019 à 20:39

    Thank you on your interest in Funding Recommendation.

  18. brazilian wax meme 27 janvier 2019 à 23:32

    It is truly a great and helpful piece of
    info. I’m happy that you just shared this useful information with us.
    Please stay us up to date like this. Thanks for sharing.

  19. Stephany 28 janvier 2019 à 00:36

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  20. Addie 7 février 2019 à 07:05

    All types of investments come with certain dangers.

  21. additional info 7 février 2019 à 14:10

    I just want to tell you that I am just beginner to blogging and site-building and absolutely savored your web blog. Probably I’m planning to bookmark your blog . You surely have wonderful articles and reviews. Bless you for sharing with us your website.

  22. Gudrun 8 février 2019 à 09:02

    Thanks for your interest in Funding Advice.

  23. Winona 12 février 2019 à 03:47

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab
    ETFs.

  24. Mallory 15 février 2019 à 01:16

    All forms of investments come with certain risks.

  25. Chauncey Glance 18 février 2019 à 21:36

    How do I transfer current joomla files over to yahoo web hosting?

  26. Mel 19 février 2019 à 01:40

    Investors do pay direct and oblique prices.