Le Blog Finance

Pétrole : l’Iran répond à l’Arabie saoudite … sans oublier South Pars

Nouvel échange verbal entre Iran et Arabie saoudite  concernant un éventuel gel de la production de pétrole. En réponse à ce qu’on pourrait nommer ni plus ni moins un avertissement du royaume saoudien indiquant qu’il n’accepterait d’appliquer de telles mesures que si elles étaient appliquées par l’ensemble des grands producteurs, dont l’Iran, le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, a déclaré dimanche que les exportations pétrolières de l’Iran dépassaient désormais les 2 millions de barils par jour (mbj). Une situation rendue possible grâce à la levée des sanctions internationales mise en œuvre depuis janvier 2016.

“Les exportations de pétrole et de condensats dépassent désormais les deux millions de barils par jour”, contre 1,75 mbj il y a un mois, a ainsi déclaré M. Zanganeh.
Le volume de ces exportations suit une croissance régulière depuis l’entrée en vigueur de l’accord concernant le secteur nucléaire iranien et la levée d’une partie des sanctions internationales. Leur niveau avait chuté à 1 mjb en décembre 2015, suite à ces mêmes sanctions, lesquelles avaient été renforcées en 2012.

“Si tous les pays, dont l’Iran, la Russie, le Venezuela, les pays de l’Opep et les principaux producteurs décident de geler la production, nous serons parmi eux”, avait préalablement déclaré Mohammed Ben Salmane, le vice-prince héritier du premier pays exportateur mondial de pétrole dans une entrevue à Bloomberg News publiée vendredi dernier.

Une déclaration qui avait conduit en fin de semaine dernière à une forte chute du prix du pétrole, le cours du baril de référence (WTI) pour livraison en mai perdant ainsi 1,55 dollar à 36,79 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Rappelons que l’Iran – qui détient qui possède les quatrième réserves mondiales de pétrole – reproche à Ryad d’avoir augmenté sa production après le durcissement des sanctions internationales contre Téhéran en 2012, en vue notamment de préserver voire augmenter ses parts du marché.

Ces derniers mois, les responsables iraniens ont quant à eux réitéré à plusieurs reprises leur ferme volonté d’augmenter leur production et de récupérer leur part du marché, avec pour objectif d’atteindre leur niveau d’exportation d’avant 2012, lequel qui était supérieur à 2,2 mbj. M. Zanganeh a également affirmé récemment que l’Iran ne gélerait pas sa production avant d’avoir atteint le niveau antérieur à 2012, soit 4 millions de barils par jour. “Qu’on nous laisse tranquilles jusqu’au moment où nous atteindrons le niveau des 4 millions de barils par jour”, a ainsi déclaré le ministre.

Durant le mois de mars, Téhéran a repris ses exportations vers le marché européen. Les grands pays asiatiques, notamment la Chine, l’Inde, le Japon et la Corée du Sud, sont actuellement les principaux clients du pétrole iranien.

Autre élément notable – omis toutefois par nombre d’agences de presse et journaux occidentaux – le ministre du Pétrole iranien a également annoncé un des plus importants objectifs dans le développement de l’industrie pétrolière iranienne : à savoir, l’exploitation du gisement gazier de South Pars situé dans le golfe Persique.

Un dossier extrêmement stratégique au niveau géopolitique, dont nous nous étions fait l’écho à moult reprises, et dont l’importance se voit accrue alors que l’Iran partage ce gisement avec le Qatar, dont la capitale accueillera le 17 avril prochain une réunion des principaux pays exportateurs de pétrole, membres ou non de l’OPEP en vue de tenter de trouver un consensus sur le gel de la production de pétrole au niveau actuel.

Sources : AFP, Bloomberg, Sputniknews

Elisabeth Studer – 4 avril 2016 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

33 commentaires

  1. Elisabeth Studer 4 avril 2016 à 20:39

    Gas, Condensates Output in Iran’s South Pars Up by 15%: Official
    News ID: 1037927 Service: Economy
    April, 02, 2016 – 19:01

    TEHRAN (Tasnim) – The managing-director of Iran’s Pars Oil and Gas Company (POGC) announced that total production of gas and condensates in the South Pars gas field in southern Iran increased by 15 percent during the last Iranian year, which ended on March 19.

    Gas condensate output from the gas field reached 120 million barrels last year, showing a 15-percent rise compared to 104 mb produced a year earlier, Shana quoted Ali Akbar Shabanpour as saying on Saturday.

    The total gas produced in the gas field last year also witnessed a 15 percent growth, reaching 130 billion cubic meters, compared to the year before in which the figure amounted to 113 bcm, he added.

    The South Pars gas field, whose development has been divided into 28 phases, is located in the Persian Gulf straddling the maritime border between Iran and Qatar.

    It is estimated that the Iranian section of the field contains 14 trillion cubic meters of gas and 18 billion barrels of condensates in place.

    South Pars is part of a wider gas field that is shared with Qatar. The larger field covers an area of 9,700 square kilometers, 3,700 square kilometers of which are in Iran’s territorial waters (South Pars) in the Persian Gulf. The remaining 6,000 square kilometers, referred to as the North Dome, are in Qatar’s territorial waters.

  2. Elisabeth Studer 4 avril 2016 à 20:41

    Concernant Doha et le Qatar …

    Qatar: une base militaire turque en cours de construction

    Une base militaire turque est en cours de construction au Qatar et sera achevée dans deux ans, a annoncé mercredi le ministre turc de la Défense à Doha.

    Il s’agira de la première installation militaire turque dans la région, a déclaré Ismet Yilmaz devant la presse en marge du salon de défense et de sécurité DIMDEX.

    “Elle (la base) sera achevée dans deux ans”, a-t-il ajouté, en précisant que l’accord pour sa construction avait été approuvé par le Parlement turc.

    L’établissement de cette base militaire fait partie d’un accord de défense plus large signé fin 2014 entre Doha et Ankara, tous deux membres de la coalition conduite par les Etats-Unis qui mène des frappes contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.

    “Nous voulons parvenir à coopérer dans les domaines de l’entraînement (militaire)” et “contribuer à la stabilité dans la région”, a encore déclaré M. Yilmaz.

    Ce dernier a ajouté que des militaires et des avions qataris étaient actuellement présents en Turquie.

    Le Qatar abrite par ailleurs la grande base aérienne d’al-Udeid, siège du Centcom, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient. Cette base est utilisée par les avions américains pour bombarder l’EI.

    Dans le conflit syrien, la Turquie comme le Qatar soutiennent la rébellion face au régime de Bachar al-Assad. (AFP, 30 mars 2016)

  3. retrouvé le retour 5 avril 2016 à 09:11

    Empire Turc III ( le retour ?).
    A nos portes et dans le cadre d’une crise économique monstrueuse !! On cauchemarde !! 1915 !!
    Les crétins qui sont à l’origine des débilités du style ” Bachar ne mérite pas d’être de ce monde” devront payer devant des tribunaux.

  4. ES 5 avril 2016 à 12:36

    oui, si la Turquie rajoute de l’huile sur le feu, cela va devenir tres explosif !!!

  5. retrouvé le retour 5 avril 2016 à 13:58

    Les Turcs veulent protéger les turcophones, le tout avec une solide option religieuse !! Ceux qui soutiennent les dérives religieuses au Moyen Orient vont devoir rendre des comptes !! Monsieur Fabius va quitter son nouveau et juteux rôle pour jouer un autre personnage avec costume type Dalton et boulet.
    Crise + dérives costumées = ???

  6. Elisabeth Studer 5 avril 2016 à 14:06

    vous avez revu le sketch de Le Luron hier soir sur Fafa ??

    “souvenir” tres interessant …

  7. retrouvé le retour 5 avril 2016 à 19:21

    Trop bien, mais je n’ai pas tout regardé !! Je pense aux familles des hémophiles touchées par le “sang contaminé” :(
    Je ne comprends pas pourquoi on nous propose cette potiche !! Personne n’en redemande pourtant.
    Si seulement quelqu’un avait pu nous en débarrasser en le poussant du côté syrien quand il faisait le malin sur la frontière turque !!

  8. retrouvé le retour 5 avril 2016 à 23:24

    Je viens de voir Elise Lucet. Après le bal des vampires le bal kany, fini transparence totale. Tout cela sent le Sapin “dissimuler c’est très vilain” !
    Maman j’ai peur !! et c’est bien Cara de piña qui doit bien rigoler !!

  9. ES 5 avril 2016 à 23:48

    moi de même
    a creuser egalement cabinet Claude & Associés ….
    et takkiedine … cela sent tres mauvais

  10. Elisabeth Studer 8 novembre 2016 à 01:56

    Iran: accord de principe avec le Français Total pour un important champ gazier

    Téhéran – L’Iran et la compagnie française Total vont signer mardi un accord de principe pour le développement d’un important champ gazier situé dans le Golfe, a annoncé lundi le ministère iranien du Pétrole.

    L’accord de principe concerne le développement de la phase 11 du champ gazier de Pars Sud, d’un montant de 6 milliards de dollars, a précisé à l’AFP un porte-parole du ministère.

    Total dirigera un consortium international avec la participation de la société chinoise China national petroleum corporation (CNPC) et la compagnie iranienne Petropars, dépendant de la Compagnie nationale iranienne de pétrole (NIOC). L’accord final sera conclu d’ici six mois, selon ce porte-parole.

    Cette signature marque le retour de Total en Iran où le groupe était présent avant le renforcement des sanctions contre ce pays en 2012.

    Il s’agira du premier accord de principe signé entre l’Iran et une grande compagnie occidentale du secteur pétrolier et gazier depuis l’entrée en vigueur de l’accord nucléaire et la levée d’une partie des sanctions internationales en janvier.

    Le champ offshore de Pars Sud, partagé entre l’Iran et le Qatar dans les eaux du Golfe, contient environ 14.000 milliards de m3 de gaz, soit 8% des réserves mondiales.

    Téhéran veut notamment développer la phase 11 pour relier sa première usine de gaz naturel liquéfié (GNL) sur la côte du Golfe.

    Déjà en 2004, Total avait conclu un accord de principe avec l’Iran pour le développement de cette phase et pour la construction d’une usine de GNL censée traiter sa production. Mais cet accord n’avait jamais été finalisé.

    En juin 2009, Téhéran avait signé un accord de près de cinq milliards de dollars avec la société chinoise CNPC pour le développement de la phase 11 du champ de Pars Sud. Un accord qui a été annulé fin 2012-début 2013 car la compagnie chinoise n’avait pas honoré ses engagements.

    L’Iran dispose des deuxièmes réserves mondiales de gaz après la Russie.

    (©AFP / 07 novembre 2016 13h27)

  11. retrouvé le retour 9 novembre 2016 à 09:21

    Oui c’est la version “hard” qui va prévaloir !! Total n’est pas une bonne compagnie car non anglosaxonne !! Alors l’Europe !! une bonne grosse Europe bien armée. Les Anglais en dehors!! Fermeture des bases US. Fin des états religieux crées par des assassins à la mode Kouchner en Europe !!

  12. retrouvé le retour 9 novembre 2016 à 15:57

    Une période dite “d’incertitude” dit notre chef des pingouins, mais qui n’en n’est pas une pour les électeurs, on va droit vers un choc économique monstrueux !!

  13. brazil flag image 24 janvier 2019 à 22:58

    This post is genuinely a nice one it helps new web users, who are
    wishing for blogging.

  14. brazilian steakhouse near me 24 janvier 2019 à 23:31

    Because the admin of this web page is working, no uncertainty very shortly
    it will be well-known, due to its quality
    contents.

  15. Leia 25 janvier 2019 à 22:45

    Hello there! This post couldn’t be written any better!
    Going through this article reminds me of my previous roommate!

    He constantly kept talking about this. I will forward
    this information to him. Fairly certain he’s going to
    have a great read. Thank you for sharing!

  16. Marianne 26 janvier 2019 à 03:27

    Hey there! I know this is kinda off topic but I was wondering
    if you knew where I could get a captcha plugin for my comment form?

    I’m using the same blog platform as yours and I’m having trouble finding
    one? Thanks a lot!

  17. Autumn 26 janvier 2019 à 21:06

    Now it is time to decide your specific investments.

  18. Carina 27 janvier 2019 à 03:12

    Thanks on your curiosity in Investment Advice.

  19. Loretta 27 janvier 2019 à 07:44

    All sorts of investments come with sure risks.

  20. Christiane 27 janvier 2019 à 18:34

    And this is an funding danger price taking.

  21. Reina 27 janvier 2019 à 21:54

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  22. Marcelino 2 février 2019 à 19:28

    Hi there, every time i used to check weblog posts here in the early hours in the
    dawn, as i like to find out more and more.

  23. Jada 4 février 2019 à 01:03

    A monetary advisor is your planning partner.

  24. Stormy 7 février 2019 à 03:22

    Thank you in your interest in Investment Recommendation.

  25. Marshall 7 février 2019 à 05:21

    That is true for funding recommendation as properly.

  26. Emely 9 février 2019 à 01:35

    Monetary advisors enterprise is individuals enterprise.

  27. Maxwell 12 février 2019 à 03:54

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  28. Deneen 12 février 2019 à 06:33

    A financial advisor is your planning associate.

  29. Wayne 15 février 2019 à 02:19

    All types of investments include sure dangers.

  30. Louanne 16 février 2019 à 02:11

    Now it is time to pick your particular investments.

  31. Angeline 17 février 2019 à 01:34

    Monetary advisors enterprise is folks enterprise.

  32. Titus 18 février 2019 à 02:26

    Consider investments that supply immediate annuities.

  33. Angel 19 février 2019 à 03:54

    Now it is time to choose your particular investments.