Le Blog Finance

Brexit : un “choc négatif majeur” pour le Royaume-Uni alerte l’OCDE

Les alertes concernant les conséquences négatives qu’aurait une sortie de l’Union européenne du Royaume-Uni (Brexit) s’accumulent de jour en jour. C’est désormais au tour de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) d’alarmer à ce sujet.

L’institution a ainsi prévenu cette semaine qu’un vote favorable lors du référendum du 23 juin prochain pourrait rendre plus complexe le financement de l’important déficit des comptes courants britanniques, la situation pouvant par ricochet entraîner une dépréciation de la livre sterling.

L’OCDE estime même qu’un éventuel Brexit constituerait un “choc négatif majeur” pour l’économie britannique, qui selon, en cas de sortie de l’UE, devrait se contracter de 3% à l’horizon 2020 et de 5% à l’horizon 2030 par rapport à ses niveaux actuels.

L’Organisation estime par ailleurs qu’en cas de sortie, il en coûterait l’équivalent d’un mois de salaire pour les Britanniques d’ici 2020.

Selon elle, l’incertitude sur les perspectives économiques du pays augmenterait le risque que Londres éprouve des difficultés accrues pour financer le « déficit record des comptes courants à 7% du PIB ». Elle s’inquiète tout particulièrement sur le potentiel “danger” que pourraient alors engendrer d’”importantes sorties de capitaux, ou une rupture dans les entrées”, phénomènes que pourrait générer le Brexit .

Une sortie de l’UE pourrait ainsi rendre réticents les investisseurs étrangers et intensifier le déficit commercial du pays. Or, le déficit de la balance courante du royaume requiert des investissements étrangers pour pouvoir être financé. La baisse de ces investissements devrait mathématiquement faire chuter la livre sterling et rendre la situation économique britannique particulièrement difficile.

Selon l’OCDE, le choc financier serait également amplifié par l’appréciation des autres monnaies par rapport à la livre sterling. Des propos qui interviennent alors qu’en début d’année, la livre s’est nettement affaiblie  à la suite des inquiétudes liées au référendum. La monnaie britannique a toutefois atteint mercredi un plus haut de 12 semaines contre le dollar, à la faveur de la montée en puissance de la campagne menée en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE. Néanmoins la prudence reste de mise alors que les sondages d’opinion continuent d’indiquer que l’issue du scrutin pourrait être serrée. Selon certains experts,  si les Britanniques décidaient de quitter l’Union européenne, la livre sterling pourrait faire l’objet de ventes massives sur les marchés, lesquelles pourraient entraîner une chute de sa valeur allant jusqu’à 20 % .

L’Organisation estime également que les conséquences d’un éventuel Brexit ne se limiteraient pas au Royaume-Uni. Selon elle, sa sortie de l’UE aurait “des conséquences économiques dans le reste de l’OCDE, en particulier dans les autres pays européens”.
L’OCDE chiffre ainsi à environ 1 point de PIB le coût d’un “Brexit“pour les autres membres de l’UE d’ici 2020.
Néanmoins, l’institution estime qu’une partie des conséquences négatives pour l’économie britannique pourrait être compensée si Londres parvenait à négocier un accord commercial comparable à celui conclu entre l’UE et la Canada, lequel a été présenté comme un modèle potentiel par les partisans d’une sortie de l’UE.

Sources : Reuters, OCDE

Elisabeth Studer – 28 avril 2016 – www.leblogfinance.com

A lire également :

Le Royaume-Uni augmente ses réserves de change, protection face à un éventuel Brexit ?

Partager cet article

Article de

17 commentaires

  1. SimonB 29 avril 2016 à 11:14

    L’OCDE joue son rôle; cela étant, on pourrait tout aussi bien affirmer le contraire; et le fait que la Livre se renforce tendrait à confirmer ce contraire.
    Si l’union européenne est parvenue à éviter les conflits armés régionaux depuis plus de 70 ans, elle a également entraîné la plupart de ses membres vers des politiques d’austérité incessantes, en partie soulagées (pour certains seulement) par une mise à disposition accrue de liquidités plus ou moins gratuites. Cela ne peut évidemment pas perdurer indéfiniment.

  2. retrouvé le retour 29 avril 2016 à 19:09

    L’Angleterre sera très bien seule avec les US. Nous on aura une vie normale de continentaux jusqu’à Vladivostok, comme le disait le “Grand Charles” Aller ouste dehors”!!

  3. retrouvé le retour 5 mai 2016 à 07:44

    Monsieur Sadik Khan, futur Maire of London, a une solution !! intégrer l’Angleterre dans le Pakistan Occidental !! Tout ce qui est Occidental is too much !!

  4. retrouvé le retour 9 mai 2016 à 07:50

    http://www.lerevenu.com/bourse/citi-research-devient-plus-prudent-sur-les-actions-europeennes

    A mourir de rire !! mon bas de laine serait en sécurité dans les emprunts d’état US et surtout GB !!! :)

  5. Elisabeth Studer 9 mai 2016 à 14:41

    effectivement : à mourir de rire …. pour un peu, on y croirait :-)

  6. Roslyn 26 janvier 2019 à 01:34

    Thanks on your curiosity in Investment Advice.

  7. Anya 26 janvier 2019 à 21:07

    Thanks on your interest in Investment Advice.

  8. Brain 27 janvier 2019 à 00:24

    Hmm it looks like your website ate my first comment (it was super long) so I guess I’ll just sum it up what I wrote and say,
    I’m thoroughly enjoying your blog. I as well am an aspiring blog blogger but I’m still new to the whole thing.
    Do you have any points for rookie blog writers? I’d certainly appreciate it.

  9. Twyla 27 janvier 2019 à 00:40

    And this is an funding risk worth taking.

  10. Jurgen 27 janvier 2019 à 05:10

    Traders do pay direct and oblique costs.

  11. Danuta 27 janvier 2019 à 21:29

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  12. brazilian wax meme 28 janvier 2019 à 07:20

    Hmm it appears like your blog ate my first comment (it was super long) so I guess I’ll just
    sum it up what I wrote and say, I’m thoroughly enjoying your
    blog. I as well am an aspiring blog blogger but I’m still new to the
    whole thing. Do you have any recommendations for novice blog writers?
    I’d really appreciate it.

  13. Lona 5 février 2019 à 17:21

    A financial advisor is your planning accomplice.

  14. Gilbert 8 février 2019 à 05:15

    Monetary advisors business is individuals enterprise.

  15. Layne 9 février 2019 à 02:46

    All types of investments include certain dangers.

  16. Mindy 10 février 2019 à 15:11

    All types of investments include sure risks.

  17. Mason 11 février 2019 à 03:45

    That is true for funding recommendation as effectively.