Le Blog Finance

Les USA veulent vendre des frégates à Taiwan, au grand dam de la Chine

Voici revenu le temps sulfureux des frégates de Taïwan ? Alors que l’affaire éponyme, liée à un contrat d’armement signé en août 1991 par des industries françaises  avait défrayé la chronique suite notamment à tout un imbroglio de rétro-commissions, c’est désormais au tour des Etats-Unis de vouloir vendre à l’État taïwanais pour 1,8 milliard de dollars d’armement, dont 2 frégates.

L’administration américaine vient ainsi de notifier au Congrès – à majorité républicaine – la vente d’un ensemble d’armes défensives à Taïwan pour un montant global de 1,83 milliard de dollars, a indiqué le porte-parole du bureau des affaires politico-militaires du département d’Etat, David McKeeby. Cette volonté annoncée mercredi par le département d’Etat US fait suite à une requête formelle du gouvernement démocrate qui a d’ores et déjà provoqué en retour l’ire de la Chine.

Le dossier global concerne deux frégates de type Perry, des missiles anti-chars, des véhicules amphibie ainsi que divers systèmes électroniques de guidage et des missiles sol-air Stinger, selon le diplomate américain.

En guise d’arguments, M. McKeeby a soutenu que ces ventes d’armes à Taïwan étaient motivées par la Loi sur les Relations avec Taïwan signée en 1979 et fondées sur une évaluation des besoins de Taïwan en matière de défense.

Rappelons que dans le cadre du  Taiwan Relations Act,  les USA s’engagent à « maintenir la capacité des États-Unis de résister à tout recours à la force ou à d’autres formes de coercition qui mettraient en danger la sécurité ou le système économique ou social, de la population de Taïwan ». Cette loi légalise également les ventes d’armes à Taïwan. Même si l’île nationaliste chinoise n’est pas reconnue officiellement par Washington, à l’instar d’une immense partie de la communauté internationale.

David McKeeby a tenu par ailleurs à rappeler que la politique de ventes d’armes à Taïwan a été le fait de six administrations américaines différentes depuis que les Etats-Unis ont établi des relations diplomatiques avec la seule Chine communiste au début des années 1970. Le département d’Etat a d’ailleurs tenu à réaffirmer qu’il n’y avait pas de changement à la politique de longue date d’une seule Chine, à savoir Pékin.

Si l’accord était conclu, il s’agirait de la première vente d’armements des Etats-Unis à Taiwan depuis quatre ans. C’est en décembre 2014 que Barack Obama a signé l’autorisation de vendre quatre anciennes frégates de la classe O. H. PERRY  à Taiwan, retirées du service de l’US Navy. Le Congrès US avait ensuite voté un texte de loi autorisant la vente de ces bâtiments à Taiwan.

Si la plupart de la presse mentionne que dans un premier temps, le gouvernement taiwanais envisage d’acquérir deux bâtiments pour un montant de 176 millions de dollars, laissant entendre qu’il allait par la suite évaluer la nécessité d’en acheter deux autres, des recherches sur internet précisent que le ministère taiwanais de la Défense, “qui pensait pouvoir n’en acheter que deux”, avait exprimé ses remerciements pour cette autorisation. Ou quand les Etats-Unis forcent la main à Taïwan en vue de faire aboutir l’accord …

Quoi qu’il en soit, dès décembre 2014, le porte-parole du ministère chinois des Affaires Étrangères, Qin Gang, avait martelé en retour que la question taiwanaise faisait partie des intérêts vitaux de la Chine et avait qualifié la décision américaine d’ingérence grossière dans les affaires intérieures chinoises, après avoir rappelé que la Chine était opposée à toute vente d’armes américaines à Taiwan. Précisons que les ventes d’armes à Taiwan par les Etats-Unis font toujours l’objet de fermes condamnations de la part de la Chine, laquelle considère ce pays comme une province rebelle.

Cette semaine déjà, alors que l’information sur la vente possible de frégates avait filtré dans la presse, la Chine avait manifesté sa ferme opposition et avait prévenu Taïwan que cette éventualité pourrait nuire aux relations entre les deux pays.

Un porte-parole de l’ambassade de Chine aux Etats-Unis a pour sa part réaffirmé vendredi dernier que son pays “était fermement opposé à toute vente d’armes” américaines à Taiwan. “Nous exhortons le gouvernement américain à cesser de vendre des armes à Taiwan afin d’éviter de pénaliser les relations sino-américaines et troubler la mise en oeuvre pacifique de relations dans le détroit” de Taiwan, a-t-il déclaré.

En octobre dernier, les autorités chinoises avaient également fait part de leur mécontentement lorsque les Etats-Unis avaient déployé un destroyer équipé de missiles guidés près de l’île, renouvelant leurs critiques alors que les USA déployaient des bombardiers B-52 le mois suivant.

En décembre 2014, certains analystes estimaient toutefois que ces quatre frégates de type Oliver Hazard Perry, conçues dans les années 1980  pour l’escorte de convois, dépourvues de systèmes de communications modernes et équipées d’un système antiaérien dont les missiles ne sont plus fabriqués depuis plusieurs années, ne représentaient pas une grave menace pour la Chine.

A noter enfin que ces ventes interviennent à un moment de tension entre Washington  et Pékin, les Etats-Unis reprochant la politique menée par le gouvernement chinois en mer de Chine méridionale  … sous couvert de fortes odeurs de pétrole. 

Autre élément notable : des élections sont prévues le mois prochain à Taiwan, le parti soutenant l’indépendance à l’égard de la Chine semble bien parti pour gagner.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth Studer – 16 décembre 2015 – www.leblogfinance.com 

A lire également :

L’efficacité des porte-avions US remise en question, une aubaine pour la Russie ?

La Russie veut construire un porte-avions pour mise en service 2026-2027

USA / Chine : les tensions montent, le pétrole de l’archipel des Spratleys en ligne de mire

Partager cet article

Article de

20 commentaires

  1. retrouvé le retour 17 décembre 2015 à 20:17

    Et wouii Madame chez les Chinois d’outre mer les drapeaux Nationaliste sont de plus en plus grands car de moins en moins nombreux.
    Les drapeaux chinois plus petits trônent discrètement sur les bureaux dans les commerces et les entreprises. Les USA qui se croient très malins vont ici encore vers de belles surprises !!

  2. retrouvé le retour 17 décembre 2015 à 20:19

    Nous on ferait bien de réfléchir sur ce que font ces petits messieurs en Corse !! (de l’autre côté du détroit :) :) )

  3. Elisabeth S 19 décembre 2015 à 16:57

    Pékin dénonce une grave provocation militaire après le survol de B-52 américains en mer de Chine

    Pékin – Le ministère chinois de la Défense a dénoncé samedi une grave provocation militaire après le survol la semaine dernière par deux bombardiers américains B-52 d’une zone de la mer de Chine méridionale revendiquée par Pékin, objet de vifs différends avec ses voisins.

    Le 10 décembre au matin, deux bombardiers américains B-52 sont entrés sans autorisation dans l’espace aérien des îles chinoises Nansha et des eaux territoriales adjacentes, a annoncé le ministère, se référant au nom chinois des îles Spratleys.

    Ce comportement (représente) une grave provocation militaire, qui complique la situation générale en mer de Chine méridionale et qui contribue même à la militarisation de la région, a accusé le ministère.

    Lors d’une mission de deux B-52 la semaine dernière, l’un des deux appareils s’était approché à moins de deux milles marins, plus près que prévu, d’un îlot artificiel construit par la Chine sur un récif des Spratleys, avait rapporté vendredi le Wall Street Journal, citant des responsables du Pentagone.

    L’avion avait dévié de sa route, sans en avoir l’intention, peut-être en raison de mauvaises conditions météorologiques, avait précisé le quotidien.

    Le Pentagone a affirmé samedi enquêter sur cet incident. Les Chinois nous ont fait part de leur préoccupation au sujet de la trajectoire de vol d’une récente mission d’entraînement. Nous nous renseignons à ce sujet, a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère américain de la Défense, Mark Wright.

    Je peux aussi vous dire que pour cette mission, il n’y avait aucune intention de voler à moins de douze milles nautiques de toute installation, a-t-il ajouté.

    Pékin revendique des droits de souveraineté sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale et mène d’énormes opérations de remblaiement d’îlots, transformant des récifs coralliens en ports, pistes d’atterrissage et infrastructures diverses.

    Le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Taïwan ont des revendications –qui se chevauchent parfois– sur une partie de la zone, au coeur de vifs différends territoriaux avec la Chine.

    De son côté, Washington considère les constructions et prétentions chinoises comme une menace à la liberté de navigation, sur l’une des routes maritimes les plus stratégiques du globe.

    Cela fait déjà quelque temps que les Etats-Unis envoient de façon incessante des avions et navires de guerre dans l’espace aérien et les eaux de la mer de Chine du Sud pour des démonstrations de force et pour attiser les tensions, a insisté le ministère chinois.

    Nous demandons aux Etats-Unis d’adopter immédiatement des mesures pour éviter (que se répètent) ces comportements dangereux, afin de ne pas nuire aux relations entre les deux pays. L’armée chinoise prendra toutes les mesures nécessaires pour défendre résolument la souveraineté et la sécurité du pays, ajoutait-il.

    De fait, Washington a provoqué la colère de Pékin à plusieurs reprises ces derniers mois en envoyant un destroyer puis un bombardier B-52 à proximité d’îlots artificiels des Spratleys contrôlés par la Chine.

    De leur côté, des forces navales chinoises –comprenant des navires de guerre, sous-marins, systèmes de détection et de commandement aéroporté ainsi que des avions de chasse– ont été déployées cette semaine en mer de Chine méridionale pour des exercices de combat.

    (©AFP / 19 décembre 2015 14h58)

  4. brazilian wax tips 24 janvier 2019 à 21:03

    It is not my first time to pay a quick visit this web page, i am visiting this web site dailly and get nice data from here everyday.

  5. Carissa 24 janvier 2019 à 21:48

    Do you have a spam issue on this site; I also am
    a blogger, and I was wondering your situation; many
    of us have created some nice methods and we are looking to exchange solutions with others, please shoot me an email if
    interested.

  6. Muoi 26 janvier 2019 à 14:32

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  7. Almeda 26 janvier 2019 à 19:04

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  8. Aurelia 26 janvier 2019 à 20:16

    Contemplate investments that provide speedy
    annuities.

  9. Harley 27 janvier 2019 à 00:54

    Hello There. I discovered your weblog using
    msn. That is an extremely well written article. I’ll make sure to bookmark it and return to
    read more of your helpful information. Thanks for the post.
    I will certainly return.

  10. Vada 27 janvier 2019 à 06:44

    Nice post. I learn something new and challenging on websites I stumbleupon on a daily basis.
    It will always be helpful to read through content from other writers and
    practice something from other web sites.

  11. Gaston 27 janvier 2019 à 15:47

    A monetary advisor is your planning associate.

  12. brazilian steakhouse west des moines 28 janvier 2019 à 01:18

    It’s actually very complex in this active life to listen news on Television, thus I simply use
    internet for that reason, and take the most recent news.

  13. Ross 5 février 2019 à 18:15

    And that is an investment threat value taking.

  14. important site 7 février 2019 à 14:10

    I just want to tell you that I’m new to blogs and seriously savored this web site. Most likely I’m going to bookmark your blog . You actually come with wonderful stories. With thanks for sharing your website page.

  15. Caleb 10 février 2019 à 16:12

    That is true for investment advice as well.

  16. John Deere Diagnostic and Test Manuals 11 février 2019 à 12:51

    Folks today really needs to be even more a lot more certified to celebrate the benefits of your problems, to implement present day methods for contraceptive, to store all of our all-natural solutions additionally recycle for money all of our products and solutions and answers. We’re also guaranteed we’ll have obtained a enhanced in addition tidier web-site when you want it.

  17. Hilda 12 février 2019 à 02:54

    Financial advisors business is individuals business.

  18. Adelaide 15 février 2019 à 01:14

    And that is an funding threat worth taking.

  19. Gerard Aviles 18 février 2019 à 19:31

    I love to write. I mean, I really love to write. It’s probably the only passion I have stronger than love. But I need to know what college to go to.. . What college should I go to for Creative Writing?.

  20. Ethel 19 février 2019 à 03:44

    Monetary advisors business is people business.