Le Blog Finance

L’efficacité des porte-avions US remise en question, une aubaine pour la Russie ?

Alors qu’en mai dernier, le capitaine de vaisseau Vladimir Triapitchnikov, chef de la direction de construction navale de la Marine russe, a indiqué qu’un porte-avions russe de nouvelle génération devrait entrer en service d’ici 2026-2027, la presse russe met désormais en avant un rapport du centre d’études New American Security mettant en cause l’efficacité des porte-avions américains.

Selon cette étude, ces navires pourraient devenir inefficaces dans les prochaines années en raison d’erreurs stratégiques commises il y a plusieurs années.

New American Security a en effet récemment publié un rapport de l’expert Henry Hendrix pointant le principal point faible des groupes de porte-avions, à savoir les avions eux-mêmes, dont la portée est limitée.

Le développement de moyens de dissuasion, notamment de missiles capables de frapper des porte-avions, pourra de facto réduire la capacité des vaisseaux américains à s’approcher sans danger à une distance suffisante de la côte et à déployer effectivement l’aviation, estime parallèlement Henry Hendrix cité par CNN.

Selon l’expert, la décision prise il y a deux décennies de privilégier les porte-avions légers, maniables, polyvalents, mais non de “longue portée”, s’avère au final être une erreur, car bien qu’ils soient moins chers et plus rapides, ces avions mettent en péril toute la stratégie américaine à l’origine des groupes de porte-avions.
En outre, toujours d’après son analyse, le développement de missiles anti-navires de moyenne portée par des adversaires potentiels, en particulier la Chine, la Russie, l’Iran et la Corée du Nord, remet en question l’efficacité de la stratégie de défense américaine.

L’expert prend notamment pour exemple le “tueur de porte-avions“, ou DF-21D, présenté par la Chine lors du défilé militaire à Pékin, lequel a une portée maximale de plus de 1.450 km. Il s’agit du premier missile balistique à longue portée basé à terre et capable d’engager un porte-avions et son groupe de soutien en mouvement, menaçant directement le potentiel maritime militaire américain.

En 2009, l’Institut Naval des Etats-Unis a ainsi déterminé que sa charge militaire serait suffisante pour détruire un porte-avions en un seul coup, et qu’il n’y avait “à l’heure actuelle aucun moyen de défense contre lui ” s’il fonctionnait comme cela était supposé.

Une remise en cause qui tombe tout de même bien à pic, alors qu’en mai dernier, M. Triapitchnikov avait déclaré sur les ondes de la radio Echo de Moscou que  d’ici 2026-2027, la Russie projetait de construire un bâtiment de cette classe pour remplacer le porte-avions en service Admiral Kouznetsov. Ajoutant que les travaux de conception de ce navire étaient déjà en cours.

En juillet 2007, Vladimir Massorine avait indiqué que la Russie pourrait lancer la construction d’un deuxième porte-avions après 2015. Soulignant alors que la construction d’un porte-avions posait “un problème délicat pour n’importe quel Etat”. « Nous avons prolongé la durée de vie du porte-avions, mais il n’est pas éternel. C’est pourquoi nous envisageons la conception et la construction d’un porte-avions moderne », avait résumé à cette date le chef de la Marine russe.

En novembre 2013, le vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine avait déclaré pour sa part que la Russie n’avait pas besoin de nouveaux porte-avions pour des raisons géopolitiques.  ”Nous avons démontré que nous sommes capables de construire de tels navires. Mais il faut une décision politique. Pour le moment, nous n’avons pas besoin d’un navire de cette classe”, avait indiqué le vice-premier ministre au terme de la remise du porte-avions modernisé INS Vikramaditya (ancien croiseur porte-avions soviétique Admiral Gorchkov) à l’Inde.

« La présence de porte-avions au sein de la Marine ne s’explique pas par des raisons militaires, mais par des raisons géopolitiques », avait-t-il alors expliqué.  Des propos qui ont au moins le mérite d’être francs …. Il avait alors estimé que si la Russie décidait de se doter de nouveaux porte-avions, ses chantiers navals seraient capables de construire des navires du même tonnage que celui du Vikramaditya, voire plus. A l’heure actuelle, la Marine russe est dotée d’un seul croiseur porte-avions, l’Admiral Kouznetsov, construit à l’époque de l’URSS et renové en 2007.

A noter enfin que la publication de cette étude intervient alors que selon un responsable américain de la Défense, un sous-marin chinois a suivi de près le porte-avions américain USS Ronald Reagan aux larges des côtes japonaises le 24 octobre dernier. « C’était plus qu’une brève rencontre », a précisé l’officiel américain, ajoutant qu’aucune communication n’avait été engagée entre les deux navires. Le responsable américain a toutefois minimisé la nature menaçante de l’incident, expliquant qu’à chaque fois que les États-Unis procédaient à des exercices avec le Japon, les Chinois « sortaient pour jeter un œil à ce qui se passe ».

Reste que cet incident voit le jour dans un contexte de tensions entre Washington et Pékin. La Chine revendique en effet des droits sur la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, certaines zones étant également disputées par le Vietnam, la Malaisie, les Philippines et le sultanat de Brunei.

Les Etats-Unis et certains pays d’Asie du Sud-Est redoutent un coup de force de Pékin en vue de s’assurer le contrôle de l’une des routes maritimes commerciales les plus stratégiques du globe, par laquelle transite notamment un tiers des cargaisons mondiales de pétrole.

Sources : sputniknews.com, Ria Novosti, 20minutes

Elisabeth Studer – 5 novembre 2015 – www.leblogfinance.com

A lire également :

La Russie veut construire un porte-avions pour mise en service 2026-2027

USA / Chine : les tensions montent, le pétrole de l’archipel des Spratleys en ligne de mire

Partager cet article

Article de

46 commentaires

  1. retrouvé le retour 7 novembre 2015 à 00:01

    Une arme périmée dans un conflit généralisé à l’ère atomique

  2. retrouvé le retour 7 novembre 2015 à 23:12

    Il sera vraiment facile de faire disparaître ces dinosaures d’un seul coup au but. 1) il faut compter les portes avions. 2) effectuer les tirs au but.
    Aucun problème pour la suite, en plus le fond des mers sera agrémenté de jolis et spacieux récifs artificiels. Idéal !!

    Nous allons connaitre une crise monstrueuse, mais les anglo-saxons vont perdre leur pucelage militaire dans cette aventure qui va faire rire toute la planète.

  3. Elisabeth Studer 9 novembre 2015 à 01:31

    ou l’on reparle d’appels d’offres de DCNS … comme quoi, la guerre ca a du bon
    La tribune 28/07/2015
    ————————————————————
    Dans ce contexte très tendu, le ministre malaisien de la Défense, Hishammuddin Hussein, craint notamment que ces contentieux ne finissent par déclencher « un des conflits les plus meurtriers de notre temps, sinon de l’Histoire ». Il a adjuré les parties concernées à adopter « un code de conduite », une proposition défendue par la Maison Blanche. C’est aussi le cas de la France qui « appelle de ses vœux la conclusion rapide du Code de Conduite (COC) en mer de Chine méridionale, seul à même de prévenir les incidents dans cette région convoitée, par l’établissement de règles partagées de bon voisinage », avait rappelé l’an dernier à Singapour le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.
    Mais ce serait peine perdue. Car Pékin aurait même installé brièvement des pièces d’artillerie sur l’un des îlots, selon les États-Unis. Et selon Manille, la construction par Pékin d’une piste d’aéroport géante de 3 km de long est « à 75% achevée » sur le récif de Scarborough, un îlot revendiqué à la fois par les Philippines et la Chine, qui « peut servir de base opérationnelle avancée pour le ravitaillement de bateaux et d’avions » chinois. Le ministère chinois de la Défense a répliqué en accusant les Américains de « déformer les faits ». Mais pilotes et marins des États-Unis et de la Chine ont déjà frisé l’incident à plusieurs reprises dans les zones contestées.

    Un coup de force de Pékin ?

    Washington et les pays de la région redoutent un coup de force de Pékin qui lui donnerait le contrôle, notamment à partir de l’archipel des Spratleys, sur l’une des routes maritimes les plus stratégiques du globe. De plus la mer de Chine recèle potentiellement des réserves d’hydrocarbures. Aussi, « la mer de Chine est devenue une zone de test de la réalité de l’engagement des Américains en Asie. Elle permet à la Chine, dont l’objectif premier est de peser sur la prise de décision des puissances environnantes, de faire monter les enchères face à Washington », a estimé Valérie Niquet, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), à l’occasion d’un débat organisé en octobre 2014.
    Du coup, les tensions en mer de Chine depuis la fin des années 2000 se sont renforcées.
    ***********
    Et les marines des pays de la région se sont dotées de nouveaux équipements, notamment de nouveaux sous-marins pour faire face à la flotte chinoise.
    ***********
    De 2000 à 2007, la flotte sous-marine en Asie a augmenté de 50%, selon une étude de la FRS.
    *************
    Selon Kelvin Wong du RSIS (Rajaratnam School of International Studies), « l’environnement sous-marin en Asie va connaître une augmentation du trafic au cours de la prochaine décennie.
    *********
    De 80 à 100 nouveaux sous-marins vont entrer en service dans les marines d’Inde, du Pakistan, de Chine, de Taiwan, du Japon, de la Corée du Sud, du Vietnam, de la Malaisie, de Singapour et d’Indonésie à l’horizon 2018?. L’Australie a ainsi lancé un appel d’offre pour l’acquisition de douze sous-marins à propulsion classique, DCNS postule.
    ****************************
    La Chine s’offre depuis des années un budget militaire en croissance à deux chiffres et le président Xi Jinping s’est engagé à bâtir une « flotte puissante », capable de « combattre et de gagner des batailles ». Bref, la mer de Chine va progressivement devenir une poudrière. Et la formation des équipages va être un enjeu crucial pour éviter tout incident, voire plus…

  4. retrouvé le retour 9 novembre 2015 à 12:22

    La Mer de Chine méridionale est sans doute comme la Méditerranée une mer intérieure anglosaxonne !!
    C’est sur que les sous marins sont mieux adaptés que des portes avions qui ne vont pas flotter longtemps !!
    Quand à savoir qui va être l’allié de qui, je crois que nos pseudo alliés vont devoir tenter de refaire Toulon novembre 1942 tout autour du monde !!
    Bonne chance les copains, si certains pensent que c’est ainsi qu’il vont éponger leur dette !!

  5. ES 9 novembre 2015 à 13:50

    et que les lobbies militaires US vont pouvoir vendre de l’armement et duper le congrès !

  6. retrouvé le retour 9 novembre 2015 à 23:04

    Avant 1870 et Sedan, les lobbies militaires français vendaient de l’armement !! idem pour les US avant la prise de Saigon ! Vendre c’est bien, mais on pourrait dire “peut mieux faire” !!

  7. Elisabeth Studer 10 novembre 2015 à 00:57

    Aubaine aussi pour DCNS !!! ….

    Simulation : un sous-marin français coule un porte-avions américain
    Le submersible «Saphir» participait à un exercice de dix jours avec la marine américaine et a déjoué la surveillance des dispositifs anti-sous-marins de l’US Navy.
    Le Parisien | 06 Mars 2015, 12h09
    C’est un touché-coulé virtuel dont la Marine française parle peu. Le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Saphir était engagé mi-février dans l’Atlantique Nord afin d’entraîner un groupe aéronaval américain près des côtes de la Floride.
    Et le submersible tricolore a fait mieux que se défendre puisqu’il a réussi à déjouer les radars de l’escorte du porte-avions USS Theodore Roosevelt et l’a virtuellement coulé avec la majeure partie de son escorte.
    Ce fait d’armes a été dévoilé par un compte-rendu de la Marine qui a depuis été retiré du site Internet mais est consultable en cache. Des détails ont donc filtré alors que la Marine est souvent réticente à l’idée de partager le bilan des exercices opérationnels avec les alliés de la France. « C’est la vocation de ces entraînements de pousser l’effort au maximum. La performance du Saphir eu un fort retentissement mais cela peut arriver dans l’autre sens» tempère la Marine jointe par Le Parisien.fr.
    Un exercice grandeur nature concluant
    Le SNA Saphir faisait d’abord partie de force navale amie des Américains et était chargé de surveiller l’activité sous-marine des ennemis engagés dans une attaque fictive des intérêts économiques américains. Il partageait alors ses informations avec le reste du dispositif notamment les frégates et les destroyers de l’US Navy. Puis dans une seconde phase, le Saphir et ses 70 membres d’équipage sont passé du côté des attaquants.
    «Le Saphir s’est glissé discrètement au cœur de l’écran formé par les frégates américaines protégeant le porte-avions, tout en évitant la contre-détection des moyens aériens omniprésents» explique la Marine. Lorsque l’ordre d’ouvrir le feu a été donné, le SNA était en position idéale pour envoyer au fond de l’océan l’USS Theodore Roosevelt qui doit prendre prochainement la relève d’un autre porte-avion dans le golfe Arabo Persique afin de combattre Daech.
    Mise en service en 1984, le Saphir fait partie de la classe Rubis et est spécialisé dans la chasse sous-marine selon le site officiel de la Marine. Ce type de vieux sous-marins, apparemment toujours performants, sera remplacé à partir de 2017 par des submersibles de type Barracuda fabriqués par DCNS.

  8. JP 11 novembre 2015 à 15:16

    “Le Saphir s’est glissé discrètement au cœur de l’écran formé par les frégates américaines protégeant le porte-avions,”

    Si ma mémoire est bonne, ce genre de performance avait déjà été réussi par un submersible chinois qui avait réussi à faire surface, sans avoir été détecté, en plein milieu d’un groupe aéronaval US faisant route.

  9. Elisabeth Studer 11 novembre 2015 à 15:49

    et ben , il va falloir qu’ils bossent les americains ….

  10. JP 11 novembre 2015 à 19:21

    Bah, ils ont beaucoup de grands cerveaux, mais ils sont très occupés à la mise au point du meilleur algo de trading HF, à l’invention du dernier iGadget, ou au débogage du F35.

    Blague à part, j’avais lu il y a quelques années un papier convaincant expliquant que les sous-matins seraient les engins essentiels du conflit dans le Pacifique.

  11. retrouvé le retour 11 novembre 2015 à 19:35

    les portes avions sont des dynosaures qui attendent le tir au but. Que fait le Charles De Gaule ? Là où il est il risque moins heureusement que dans le 18 trous

  12. JP 12 novembre 2015 à 14:35

    Merci, effectivement, d’après votre lien:

    “L’Asie du sud, c’est aujourd’hui 40% des projets de sous-marins au monde et le ¼ des projets navals”

  13. Elisabeth Studer 12 novembre 2015 à 15:33

    oui, impressionnant ….

  14. Elisabeth Studer 12 novembre 2015 à 15:35

    Extrait de http://www.colsbleus.fr/articles/7431

    ALPACI : Le développement de la région Asie-Pacifique ainsi que le maintien de la puissance des États-Unis sont à l’origine du basculement du centre de gravité économique du monde, de l’océan Atlantique au XXe siècle vers l’océan Pacifique au XXIe siècle. Au cœur d’enjeux internationaux extrêmement sensibles, cette région représente d’abord une part importante de la croissance économique mondiale. À ce titre, elle est naturellement traversée par des flux d’échanges essentiels à nos économies. La liberté des voies d’approvisionnement y est primordiale. Les enjeux sont également géopolitiques avec des ressources océaniques incommensurables, des menaces qui prolifèrent et des frictions régionales exacerbées par une montée des nationalismes. Ces enjeux sont aussi environnementaux, car la géographie locale démultiplie la gravité des phénomènes naturels déjà dévastateurs. Zone de tensions, zone de transits et zone de ressources, la région Pacifique est donc stratégique.

  15. Elisabeth Studer 12 novembre 2015 à 15:41

    Saphir, quand on parle du loup …
    ———————————————-
    dernière mise à jour : le 12 Novembre 2015 à 10:43

    Le 10 novembre 2015, le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Saphir a quitté le port de Brest après avoir passé plus d’un mois au bassin, le temps d’une indisponibilité pour entretien (IE), période qui s’est déroulée avec succès.
    Le Saphir était entré le 5 octobre dernier dans la forme de radoub n° 8 de la base navale de Brest, un bassin plus habitué aux indisponibilités pour entretien et réparation (IPER) des SNLE. Pendant plus d’un mois, le SNA a bénéficié des nombreux savoir-faire concentrés à Brest. Cette IE, dont la maîtrise d’ouvrage était assurée par le service du soutien de la flotte (SSF), a en effet vu collaborer sous la maîtrise d’œuvre de DCNS différents industriels implantés sur le territoire brestois.
    Au total, ce sont plus de 200 personnes qui ont travaillé sur le chantier, en comptant une centaine d’industriels, une vingtaine du SSF et du service logistique de la Marine (SLM) et les 75 sous-mariniers de l’équipage bleu du Saphir.
    Pendant plus d’un mois, divers services de la Marine et industriels ont travaillé sur l’IE du Saphir
    Cette période d’entretien et de contrôle des installations et des systèmes s’inscrit dans le cycle d’entretien de chaque navire. ***
    Cette indisponibilité avait pour objectif de redonner tout son potentiel au sous-marin pour un prochain cycle opérationnel qui s’annonce intense. ***

    Ces opérations sont habituellement menées par DCNS à Toulon au sein du chantier dédié à l’entretien courant des SNA, mais l’activité des bassins de la base navale toulonnaise ne permettait pas cette fois d’y accueillir le Saphir.
    Le Saphir, 2èmeSNA des 6 que compte la classe Rubis. Redoutables chasseurs de sous-marins, les 6 SNA sont indispensables à la sûreté et au soutien des SNLE comme à la protection d’une force aéronavale de projection. Ils font peser une « menace permanente » grâce à leur capacité à rallier rapidement un théâtre d’opérations et à y rester longtemps, discrètement ou, si nécessaire, plus ostensiblement. Sur toutes ces zones d’opérations, les SNA peuvent recueillir du renseignement, mener des opérations spéciales, et enfin, s’il le faut, délivrer des armes : torpilles, missiles antinavires et bientôt missile de croisière.
    Le SNA Saphir quitte Brest
    Sources : Marine nationale

  16. retrouvé le retour 12 novembre 2015 à 19:40

    Le développement de la région Asie-Pacifique…. est à l’origine du basculement du centre de gravité économique du monde, de l’océan Atlantique au XXe siècle vers l’océan Pacifique au XXIe siècle.

    Attention, si le Japon est intervenu à Pearl Harbour. C’est tout simplement parce que les USA sous divers prétextes étaient en train de coloniser à leur façon ces îles polynésiennes. Si l’on parle uniquement de militarisme japonais c’est que l’on ne voit que d’un oeil !!
    Maintenant tout semble calme, mais…

  17. ES 22 novembre 2015 à 20:58

    qui ne veut des mes portes-avions ??
    l’armement, un marché vraiment porteur en ce moment, on en reparle …

    Syrie: le porte-avions français en mesure d’agir à compter de lundi

    Paris – Le porte-avions français Charles de Gaulle, déployé en Méditerranée orientale, pourra engager dès lundi ses chasseurs contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, a annoncé dimanche le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

    Il sera en mesure, avec les avions de chasse qui sont à bord, complétés par les avions de chasse qui sont à proximité et qui ont déjà frappé sur le territoire de l’Etat islamique, d’agir à partir de demain (lundi), a déclaré M. Le Drian sur la radio Europe 1, neuf jours après les attentats de Paris revendiqués par l’EI qui ont fait 130 morts et 350 blessés.

    L’armée française va disposer dans la région des 26 chasseurs embarqués sur le porte-avions – 18 Rafale et huit Super Etendard – en plus des 12 appareils stationnés aux Emirats arabes unis (six Rafale) et en Jordanie (six Mirage 2000).

    La lutte contre l’EI est à la fois une guerre de l’ombre et une guerre du champ de bataille, a souligné le ministre. Il faut à la fois combattre un Etat organisé, installé sur une partie de l’Irak et de la Syrie, et un mouvement terroriste international qui a pour objectif de frapper le monde occidental.

    Il faut traquer les terroristes, ceux qui esssaient de frapper la démocratie (..) et il faut en même temps frapper au coeur, dans le champ de bataille, au Levant pour anéantir l’Etat islamique, a-t-il insisté.

    Parmi les cibles, il faut frapper Mossoul (Irak) où se trouvent les lieux de décision politique (de l’EI) et Raqa (Syrie) où se trouvent les centres de formation des +foreign fighters+, c’est-à-dire les combattants destinés à agir à l’extérieur, a-t-il dit.

    Il faut frapper ces deux villes, comme il faut frapper (…) les capacités de ressources qu’a l’Etat islamique, c’est-à-dire les lieux de pétrole, les champs pétrolifères, a-t-il ajouté.

    M. Le Drian s’est félicité de ce point de vue des modifications très sensibles des règles d’engagement, en particulier de l’armée de l’Air américaine contre les champs pétrolifères et les pôles d’approvisionnement pétrolier en Irak et en Syrie.

    Aujourd’hui la multiplication des actions va considérablement limiter cette capacité, a-t-il souligné, alors que les avions de chasse américains ont commencé à bombarder des camions-citernes transportant du pétrole dans les fiefs de l’EI.

    (©AFP / 22 novembre 2015 11h39)

  18. Elisabeth Studer 28 janvier 2017 à 01:39

    Trump signe un décret pour “reconstruire” les forces armées des Etats-Unis

    Washington – Donald Trump a signé vendredi au Pentagone un décret pour entamer la “reconstruction” des forces armées des Etats-Unis, qui sont déjà les plus importantes du monde.

    Le décret demande notamment au Pentagone de préparer dans les 30 jours un audit sur l’état opérationnel des forces américaines, en matière notamment d’entraînement, de munitions, de maintenance ou d’infrastructures.

    Il demande également de préparer un amendement au budget 2017 pour pouvoir améliorer dès cette année cet état opérationnel.

    Il s’agit “d’entamer une grande reconstruction des forces armées des Etats-Unis, pour développer un plan pour de nouveaux avions, de nouveaux navires, de nouvelles ressources et de nouveaux outils pour nos hommes et femmes en uniforme”, a déclaré Donald Trump.

    Le président américain a signé le décret juste après la cérémonie de prise de fonctions de son nouveau secrétaire à la Défense, l’ancien général James Mattis.

    Même si les Etats-Unis ont le plus important budget du monde, et de loin, les militaires américains pointent régulièrement un certain sous-équipement au regard de l’ampleur des missions qui leur sont confiées.

    Ils déplorent souvent des problèmes de maintenance, dus à l’usure de matériels éprouvés par plus d’une décennie de guerre au Moyen-Orient.

    Et ils s’inquiètent également des investissements de défense de la Chine et de la Russie, qui font reculer selon eux la supériorité militaire américaine.

    “Je pense que nous avons une remise à niveau à faire après beaucoup d’années d’usage intensif de nos matériels”, avait déclaré James Mattis lors de son audition au Sénat.

    “Cette remise à niveau n’a pu être faite. Nous avons aussi en ce moment un problème de maintenance, avec des bateaux qui restent en mer plus longtemps parce que ceux qui sont censés les relever ne sont pas prêts”, avait-il ajouté.

    Pendant sa campagne, le président Trump a promis de porter la flotte américaine à 350 navires et sous-marins dans les prochaines années, contre un objectif fixé à 310 navires par l’administration Obama, et un niveau actuel de 274 bateaux.

    Il a aussi promis d’augmenter le nombre d’avions de combat et le nombre de soldats dans l’armée de terre (US Army), la branche la plus importante de l’armée américaine.

    Les dépenses militaires américaines, de l’ordre de 3,3% du PIB aujourd’hui, sont malgré tout sans égales à travers le monde. Le budget militaire proposé par Barack Obama pour 2017 était de 582,7 milliards de dollars.

    Ces dépenses sont près de trois fois supérieures à celles de la Chine, la deuxième puissance militaire mondiale, et plus de huit fois supérieures à celles de la Russie, selon les chiffres de l’institut suédois Sipri, référence en la matière.

    De manière séparée, le général Mattis a demandé vendredi à ses services de rechercher des économies dans le programme de l’avion furtif F-35, le plus coûteux programme d’armement de l’histoire militaire, et dans le programme du futur avion présidentiel Air Force One.

    (©AFP / 28 janvier 2017 00h28)

  19. retrouvé le retour 10 février 2018 à 17:42

    Coucou le revoillou !!

    http://www.ledevoir.com/politique/canada/519804/bell-helicopter-perd-son-contrat-aux-philippines-sous-l-ordre-du-president

    Ces hélico on va pouvoir les refiler à la grande démocratie Egyptienne du pèpère Al Sissi. Ca fera, une fois coulé un joli ensemble pour fixer les coraux quand la méditerranée sera propre c’est à dire purgées des navire qui n’ont rien a faire là !!

  20. retrouvé le retour 10 février 2018 à 19:58

    Caroline de Camaret sur “France” 24 me fait penser à la chanson qui parle d’un ecclésiastique qui avait le même patronyme qu’elle !! La chanson disait qu’il avait acheté un âne, mais elle ne disait pas si ce curé était blond, donc je ne peux conclure !! :)

  21. retrouvé le retour 12 février 2018 à 06:53

    “ES 22 novembre 2015 à 20:58″
    “Syrie: le porte-avions français en mesure d’agir à compter de lundi”

    En réparation !!
    Alors que visiblement c’est l’Europe qui doit prouver son indépendance en sécurisant son territoire, on fabrique un corps expéditionnaire qui aura une forte odeur de 21 avril 1961 lorsque la soupe viendra a manquer !! Ceci dit même pas peur !!

  22. Roman 25 janvier 2019 à 15:39

    Hi there it’s me, I am also visiting this site regularly, this web site is
    actually nice and the users are in fact sharing pleasant thoughts.

  23. brazilian wax for men 25 janvier 2019 à 21:17

    This is a topic that’s near to my heart… Best wishes!
    Where are your contact details though?

  24. Aurelia 26 janvier 2019 à 10:01

    Consider investments that supply rapid annuities.

  25. Raleigh 26 janvier 2019 à 10:40

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  26. Jeffrey 26 janvier 2019 à 15:56

    All kinds of investments come with sure risks.

  27. Kory 26 janvier 2019 à 17:35

    Think about investments that offer rapid annuities.

  28. brazil flag vector 26 janvier 2019 à 20:33

    Since the admin of this web site is working, no hesitation very shortly it will be famous,
    due to its quality contents.

  29. Kasha 27 janvier 2019 à 00:37

    A monetary advisor is your planning companion.

  30. Wilfred 27 janvier 2019 à 04:18

    Saved as a favorite, I love your site!

  31. brazil nuts cholesterol 28 janvier 2019 à 07:34

    I am regular visitor, how are you everybody?

    This paragraph posted at this website is actually good.

  32. Annette 28 janvier 2019 à 08:08

    Hello to all, for the reason that I am truly eager of reading this web
    site’s post to be updated daily. It consists of fastidious stuff.

  33. brazil flag image 4 février 2019 à 18:06

    you’re truly a excellent webmaster. The website
    loading pace is amazing. It kind of feels that you are doing any distinctive trick.
    Furthermore, The contents are masterwork. you’ve performed a magnificent process in this subject!

  34. Maisie 6 février 2019 à 22:23

    Now it is time to decide your specific investments.

  35. my web 7 février 2019 à 19:01

    I just want to say I am all new to blogs and actually savored you’re web blog. Very likely I’m planning to bookmark your site . You really have excellent stories. Regards for revealing your web-site.

  36. Karolyn 8 février 2019 à 07:28

    A monetary advisor is your planning partner.

  37. Terry 8 février 2019 à 08:17

    Now it is time to decide your specific investments.

  38. John Deere Repair Manuals 11 février 2019 à 21:22

    i got pregnant a couple of months ago and right now i am choosing the right kind of maternity clothes that is comfortable-

  39. Ngan 12 février 2019 à 01:16

    Buyers do pay direct and indirect prices.

  40. Lucienne 15 février 2019 à 03:05

    Monetary advisors business is folks business.

  41. Sol 18 février 2019 à 01:21

    This is true for investment advice as effectively.

  42. Lanie Kubert 18 février 2019 à 21:24

    How do I get traffic to a blog on blogger?. I need people to find my blog via keywords but I can’t find the Webmaster tool on blogger to do this. Or the Sitemap tab that supposedly exists. And how to do feeds. And I don’t understand how I sign up my blog with search engines. Can someone explain this to a beginner as myself? I’m entering a blog contest partly judged on comments left on the page, so getting the traffic there is important..

  43. Norris 19 février 2019 à 02:23

    Now it is time to choose your particular investments.

  44. Bennie 19 février 2019 à 03:07

    All types of investments come with sure dangers.

  45. Maura 19 février 2019 à 03:35

    Now it is time to decide your particular investments.