Le Blog Finance

Chypre : après Total, ENI et Kogas renouvellent leur licence d’exploration

Alors que Total vient de renouveler ce mois-ci auprès des autorités chypriotes sa licence d’exploration, c’est au tour du consortium ENI-Kogas  (Italie/ Corée) , de voir sa licence d’exploration offshore d’hydrocarbures – prévue initialement jusqu’en février 2016 –  prolongée de deux ans par la République de Chypre. Des contrats intervenant certes durant la trêve des confiseurs mais d’une importance géostratégique mondiale notable, alors que Israël, Turquie, Égypte, Liban, Russie, Etats-Unis, Union européenne sont parties prenantes de ce large dossier traitant des ressources pétrolières et gazières au large de Chypre et d’Israël (mer Méditerranée orientale ).

Le ministre chypriote de l’énergie George Lakkotrypis a indiqué pour sa part qu’ENI-Kogas avait réclamé le renouvellement de cette licence jusqu’à février 2018 afin de disposer du temps nécessaire pour réexaminer sa stratégie d’exploration dans les eaux chypriotes. Le consortium n’a toutefois pas précisé quand il lancera une nouvelle opération de forage. Précisons qu’à l’heure actuelle, le consortium n’a découvert aucune réserve de gaz exploitables lors des forages qu’il a menés en eau profonde au large de Chypre.

En termes précis, ajoutons que le consortium ENI-Kogas a le droit d’exploiter les blocs 2, 3 et 9 dans la Zone maritime économique exclusive (ZEE) de Chypre. 

En octobre dernier, alors que venait juste d’être conclu l’accord entre la France et l’Egypte sur la vente des navires Mistral de DCNS, le géant pétrolier français Total avait annoncé qu’il allait étendre un programme d’exploration de gaz naturel en off-shore à Chypre, et ce après que les précédentes opérations de recherche en hydrocarbures  se soient  soldées par des échecs. C’est en effet ce qu’avait alors indiqué le ministre chypriote de l’Energie George Lakkotrypis, lors de sa visite en Égypte, dans le cadre d’entretiens tenus au Caire dans le domaine énergétique,Chypre et Egypte étant fortement liés sur ce dossier.

En septembre dernier, une immense réserve de gaz naturel – Zohr -  a été découvert au large des côtes égyptiennes par le géant pétrolier italien Eni, faisant craindre à Chypre que son exploitation ne diminue fortement à terme la demande de l’Egypte en gaz naturel chypriote.

Certes, les responsables égyptiens avaient tenu alors à rassurer Chypre face à ses préoccupations, insistant sur le fait qu’ils conservaient un vif intérêt pour l‘importation de gaz issu du champ chypriote dénommé Aphrodite.
Alors que les ressources en hydrocarbures situées au large de Chypre et d’Israël pourraient être un des enjeux de tout premier ordre dans la guerre du pétrole et du gaz à laquelle se livrent actuellement les grandes puissances mondiales, Nicosie et Le Caire ont  en effet signé en février dernier un protocole d’accord qui pourrait conduire le gouvernement chypriote à approvisionner en gaz son voisin égyptien via un gazoduc sous-marin (off-shore). Un tel projet permettrait en tout premier lieu à l’Egypte de solutionner son problème de pénurie énergétique, tout en offrant à Chypre la possibilité de s’affranchir d’une éventuelle tutelle financière russe, européenne, ou américaine. Voire israélienne.
Mais si Chypre souhaite réaliser des travaux d’exploration dans le champ gazier Aphrodite  récemment découvert au large du sud-est de l’île, ses réserves estimées ne sont pas assez importantes pour permettre à l’Etat chypriote de développer ses propres infrastructures d’exportation sur la terre ferme.

C’est fort d’un tel constat, que l’accord conclu en hiver dernier autorise la holding gouvernementale égyptienne Egas et la Compagnie nationale d’hydrocarbures chypriote à examiner des solutions techniques pour transporter le gaz naturel à travers un pipeline off-shore reliant directement le champ d’Aphrodite au territoire égyptien.
Rappelons que le champ Aphrodite découvert en 2011 par la compagnie américaine Noble Energy contiendrait, selon les estimations, entre 100 et 170 milliards de m3 de gaz. Des niveaux de réserves insuffisants pour pouvoir rentabiliser le projet d’usine de gaz naturel liquéfié à Vassiliko, près de la ville côtière de Limassol.

- La Méditerranée orientale : un secteur gazier prometteur … et convoité -

A noter que les recherches de Eni-Kogas et de Total s’intègrent dans une série de travaux de prospection et de production de pétrole menées par des entreprises internationales, incluant BP et ConocoPhillips, lesquelles ont réduit les budgets 2015 suite à la baisse des prix pétroliers. La compagnie américaine Noble Energy a pour sa part trouve des réserves de gaz dans la zone en 2011.

Mais la donne a quelque peu changé depuis ces dernières semaines suite à l’annonce faite par Eni de la découverte du champ d’hydrocarbures, baptisé Zohr, lequel s’étend sur environ 100 km2 et pourrait contenir jusqu’à 850 milliards de mètres cubes de gaz. Plus encore, début septembre, le groupe énergétique italien a déclaré qu’il était prêt à céder une part de l’immense gisement de gaz naturel qu’il a découvert au large de l’Egypte. Volonté affichée : financer le développement de ce champ sans sacrifier ses dividendes.

Dans une interview accordée au quotidien italien La Republicca, l’administrateur délégué Claudio Descalzi n’avait pas alors exclu une éventuelle cession de certains lots, qui pourrait permettre de « donner de la valeur et de la solidité au bilan financier » du groupe.

Elisabeth Studer – 28 décembre 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

27 commentaires

  1. retrouvé le retour 30 décembre 2015 à 01:53

    “La Méditerranée orientale : un secteur gazier prometteur … et convoité ”
    Encore une zone fracture très gazière !!! ES tu crois non seulement au Papa Noël, mais en plus “tu récapèpète depuis le bédut” en permanence.
    Gaz et pétrole de schiste = très cher à exploiter, d’où faillites en cascades aux US et maintenant idem pour toutes les micronappes situées dans des zones géologiques de fractures.

    C’est comme les crétins qui font de la propagande pour l’immobilier et les plages d’Agadir !! oublié le 29 février 1960 !! Plus de 10 000 morts !! Pourquoi pas investir dans le pétrole à Santorin !!!

  2. Elisabeth Studer 22 décembre 2016 à 00:53

    ExxonMobil, Total et Eni retenus pour l’exploration de gaz offshore à Chypre

    Nicosie – Le géant pétrolier américain ExxonMobil associé à Qatar Petroleum ainsi que les groupes français Total et italien Eni ont été retenus par Chypre pour l’exploration de gaz au large de l’île, a annoncé le gouvernement mercredi.

    Huit groupes s’étaient portés candidat en juillet pour obtenir des permis d’exploration dans trois blocs (6, 8 et 10) en mer Méditerranée, certains regroupés en consortium.

    Les trois candidats retenus vont maintenant commencer les négociations avec le gouvernement chypriote pour établir des contrats d’exploration. Si ces négociations aboutissent, les contrats seront soumis au Conseil des ministres. S’il les approuve, les compagnies retenues se verront délivrer des permis d’exploration.

    Le géant américain ExxonMobil associé avec un partenaire du Qatar a été retenu pour le bloc 10, le plus convoité, face à un consortium composé de Total et Eni et au groupe norvégien Statoil, ont précisé des responsables chypriotes.

    Total et Eni se rattrapent toutefois en voyant leur candidature commune retenue pour le bloc 6. Le groupe italien va également négocier avec le gouvernement chypriote pour le bloc 8.

    Les zones ouvertes à l’exploration lors de ce dernier appel d’offres sont situées près de l’endroit où Eni a fait d’importantes découvertes offshore dans le champ gazier égyptien Zhor, qui pourrait abriter 850 milliards de mètres cubes.

    La découverte de Zhor a suscité l’espoir que de nouvelles richesses puissent être extraites au large de Chypre.

    Total dispose déjà de droits d’exploration sur un bloc situé près de Zohr en vertu d’un précédent appel d’offres.

    En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre dans le champ Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz.

    Le bloc dans lequel se trouve Aphrodite a été déclaré commercialement viable, mais Noble associé aux sociétés israéliennes Delek et Avner ainsi qu’au britannique BG n’a pas encore commencé l’exploitation.

    Eni a déjà obtenu dans le passé des permis d’exploration (trois blocs, 2, 3 et 9) dans la zone économique exclusive de Chypre et devrait commencer l’exploration sur la côte sud de Chypre l’année prochaine.

    Total compte aussi commencer l’exploration dans le bloc qu’elle détient déjà en 2017.

    Chypre espère devenir un acteur énergétique majeur en Méditerranée orientale et construire un terminal à terre pour exporter du gaz vers l’Europe et l’Asie. Mais pour que ce projet soit économiquement viable, il lui faut trouver davantage de réserves gazières.

    Chypre cherche en outre à pouvoir transférer le gaz du champ d’Aphrodite vers l’Égypte via un gazoduc sous-marin.

    (©AFP / 21 décembre 2016 13h48)

  3. brazilian steakhouse nyc 25 janvier 2019 à 17:10

    This is the right web site for everyone who wishes to understand this topic.
    You understand so much its almost tough to argue with you (not that I personally would want
    to…HaHa). You definitely put a brand new spin on a topic that’s been written about for a long time.
    Great stuff, just great!

  4. Wilbur 25 janvier 2019 à 21:53

    What i don’t realize is if truth be told how you are now not actually a lot more smartly-preferred than you might be now.
    You are very intelligent. You understand therefore significantly
    in relation to this matter, produced me personally imagine it from numerous varied angles.
    Its like men and women aren’t involved unless it’s something to do with
    Lady gaga! Your individual stuffs great. Always maintain it up!

  5. Janette 26 janvier 2019 à 10:39

    Thank you on your interest in Funding Advice.

  6. John 26 janvier 2019 à 10:44

    Investors do pay direct and oblique prices.

  7. Stella 26 janvier 2019 à 18:43

    Thank you to your interest in Funding Recommendation.

  8. Katherin 26 janvier 2019 à 20:11

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  9. Ila 26 janvier 2019 à 23:44

    Investors do pay direct and oblique prices.

  10. Christel 27 janvier 2019 à 05:11

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  11. Floyd 27 janvier 2019 à 09:07

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  12. Elmer 27 janvier 2019 à 19:48

    And this is an funding threat worth taking.

  13. Judi 27 janvier 2019 à 21:52

    All kinds of investments include certain dangers.

  14. Marlys 27 janvier 2019 à 23:17

    This is true for investment recommendation as effectively.

  15. Ian 28 janvier 2019 à 07:25

    My partner and I stumbled over here coming from a different page and thought
    I might as well check things out. I like what I see so
    i am just following you. Look forward to finding out about
    your web page for a second time.

  16. brazil nuts costco 28 janvier 2019 à 08:08

    Hi, I read your blog regularly. Your humoristic style is awesome, keep doing what you’re doing!

  17. Ada 5 février 2019 à 18:52

    Contemplate investments that supply rapid annuities.

  18. Bernadine 8 février 2019 à 06:13

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  19. Rickie 8 février 2019 à 08:38

    And that is an investment threat worth taking.

  20. Xavier 8 février 2019 à 08:56

    And this is an investment threat worth taking.

  21. Georgina 9 février 2019 à 02:43

    A monetary advisor is your planning associate.

  22. Bennett 9 février 2019 à 03:50

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  23. Kristie 9 février 2019 à 03:58

    And that is an investment danger value taking.

  24. Toby 12 février 2019 à 02:24

    Think about investments that supply speedy annuities.

  25. Victoria 12 février 2019 à 03:16

    All forms of investments come with certain dangers.

  26. Estelle 12 février 2019 à 03:17

    This is true for investment recommendation as nicely.

  27. Wade 15 février 2019 à 01:52

    Now it is time to decide your particular investments.