Le Blog Finance

Affaire VW : dégât collatéral majeur pour l’industrie automobile européenne ?

Alors que Volkswagen se retrouve en pleine tourmente, accusé de manipulation par les autorités américaines sur les émissions polluantes de ses véhicules, la polémique pourrait enfler et pointer du doigt le secteur des moteurs diesel tout entier.

C’est désormais le  « Financial Times » qui lance le débat … et ne mâche pas ses mots. Selon lui, outre les questions majeures soulevées par l’affaire sur la gouvernance de l’entreprise, la tricherie du constructeur allemand  pourrait ni plus ni moins remettre en cause l’avenir technologique du diesel. Car l’industrie automobile européenne a longtemps privilégié le diesel en raison justement de ses avantages en matière d’émissions de dioxyde de carbone – désormais remis en cause – et en terme de faible consommation.

Le Financial Times note ainsi que certains pays comme le Royaume-Uni ont même adapté leur fiscalité afin de privilégier leur commercialisation. Au final à l’heure actuelle, plus d’un tiers des véhicules en circulation sur les terres britanniques roulent au diesel, contre seulement 7,4 % en 1994.

S’agissant des émissions de dioxyde d’azote et de particules fines, le bilan des moteurs diesel est nettement moins convaincant, rappelle le journal. Un résultat qui permet d’expliquer pourquoi le reste du monde a toujours freiné leur adoption.

Volkswagen semble avoir voulu pour sa part présenter le diesel comme une solution gagnante sur tous les tableaux. Politique qui pourrait lui être fatale désormais …

Le fait que le logiciel incriminé n’activait la limitation des émissions de dioxyde d’azote que lorsqu’il détectait que le moteur était soumis à un contrôle – le reste du temps, les émissions polluantes n’étaient pas limitées – n’arrange rien à l’affaire … semant encore plus le doute dans l’esprit des consommateurs. Les automobilistes se sentent bel et bien bernés puisque tout les conduisait à croire qu’ils pouvaient conduire des véhicules puissants en gardant la conscience tranquille. Au final, c’est également la réputation du “diesel propre” qui pourrait le plus souffrir de cette histoire.

Fait notable : c’est un régulateur américain qui a mis le problème au grand jour, alors que les preuves montrant un écart entre les tests officiels et les émissions réelles ne cessaient de s’accumuler.
Rappelons à cet égard que l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a mis en place des normes contraignantes pour les véhicules diesel afin d’éviter la survenue aux Etats-Unis de ce qu’un militant qualifie de “désastre pour la santé publique”. Normes qui pourraient s’avérer encore plus contraignantes à la suite de l’affaire VW, risquant à terme de plomber l’industrie automobile européenne dans son ensemble car fortement axée sur la motorisation diesel. A plus grande joie des constructeurs US ? ….

Sources : Financial Times

Elisabeth STUDER – 22 septembre 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

21 commentaires

  1. _Hub_ 22 septembre 2015 à 22:52

    9 diesels sur 10 ne respectent pas la norme Euro 6 !
    (Rapport du 14 septembre 2015 de la fédération européenne Transport & Environnement.)
    Il est urgent de régulariser les taxes des carburants. Il est parfaitement anormal de voir un gasoil moins cher alors qu’il est plus couteux à produire & plus polluant!
    Un manque à gagner de près de 7 milliards d’euros par an pour le budget de l’État !
    Signons la pétition “essence-gasoil, mêmes taxes”
    _lien:_ http://chn.ge/1JTTsq8 _
    Merci

    • François 14 mai 2018 à 16:57

      La concurrence fait rage dans le milieu de l’automobile. Ça m’étonne que des américains est mis au point un instrument de mesure des rejets de particule, connaissant les moteurs qu’ils sont capable de produire et qu’ils utilisent allègrement tous les jours en se contrefichant des accords .

  2. Wittebroet 23 septembre 2015 à 13:08

    Suggestion d’une nouvelle base Line pour Volkswagen :

    Volkswagen DAS CRADO

    Bravo la rigueur allemande !

    J’ai acheté une POLO diesel fin 2014 notamment pour ses critères non polluants ; quel regret !

    Ma POLO va être invendable !

  3. retrouvé le retour 23 septembre 2015 à 13:12

    Je vais faire comme les copains, acheter un hyper gros 4×4 essence et utiliser au max l’avion qui ne pollue pas grâce au kéro-zen.

  4. SimonB 24 septembre 2015 à 08:14

    Merci pour cet article; j’attendais toutefois de vous une lecture un peu moins ‘mainstream’ de cette affaire, avec notamment le questionnement du timing et des bénéficiaires ultimes de ce scandale. Porsche, dont les récentes passes d’arme avec Mr Winterkorn, pourrait en effet fort bien faire d’une pierre deux coups en se débarrassant de celui-ci (c’est chose faite) tout en augmentant à bon compte sa participation dans VW. Vous évoquez également les US bien que je doute pourtant que leur technologie diesel puisse jamais rattraper le niveau européen; en revanche, le fait qu’ils étaient au courant du problème depuis plusieurs années mais qu’ils ne lâchent leur bombe que maintenant pourrait très bien s’inscrire dans une logique de pression sur Mme Merkel en regard du dossier russe. Bref, l’avenir nous éclairera (ou on) sur les enjeux réels de cette histoire.

    • Samuel 7 mai 2018 à 14:42

      Article qui décrivait bien la situation. Et aujourd’hui cela ne semble pas s’arranger. Le diesel est en berne, et pour cause, l’union européenne commence à envisager certaines lois. Et certain pays même commence à interdire les voitures diesel qui ont une certaine ancienneté. Nous sommes dans un virage pour l’industrie automobile.

  5. Elisabeth Studer 24 septembre 2015 à 11:06

    oui tout à fait, et je me renseigne de part et d’autre …. avant de vous suggérer des pistes …. n’ayez crainte ;-)

  6. Elisabeth Studer 24 septembre 2015 à 11:08

    je note également que pour les USA, le secteur automobile est presque aussi important que le secteur pétrolier et que les methodes pour affaiblir les adversaires ne sont pas tellement différentes ….
    sans oublier l’impact majeur sur la politique et le gvt allemand. On voudrait plomber l’Allemagne … voire l’UE qu’on ne s’y prendrait pas autrement.
    n’ayez crainte, je travaille sur le sujet ;-)

  7. Elisabeth Studer 24 septembre 2015 à 11:12

    cf. Berlin va-t-il être rattrapé par le scandale Volkswagen ?
    Alors que le PDG de Volkswagen a annoncé sa démission mercredi 23 septembre en fin d’après-midi, l’opposition allemande reproche au gouvernement d’Angela Merkel d’avoir été au courant des tricheries pratiquées par la marque. Le ministre des Transports dément. Mais peu importe, les conséquences seront lourdes pour la politique.

    Cinq jours après la révélation des manipulations de données concernant les émissions polluantes de ses voitures, le groupe Volkswagen est dans la tourmente. Son PDG, Martin Winterkorn, a annoncé sa démission mercredi 23 septembre, en fin d’après-midi. Selon la Frankfurter Rundschau, “il n’y a pas besoin de beaucoup d’imagination pour comprendre que les événements apporteront bientôt quelque inconfort aux gouvernants” en Allemagne.
    Effectivement, les Verts – dans l’opposition – ont reproché ce 23 septembre au gouvernement d’Angela Merkel d’avoir été au courant de la possibilité, pour les constructeurs allemands, de manipuler les chiffres de la consommation et des émissions polluantes des véhicules. Accusation que le ministre des Transports a refutée le jour même.
    Mais, indépendamment de cette question, il est inévitable que le scandale touche aussi au monde politique, note le quotidien de gauche.

    Merkel, lobbyiste du secteur automobile

    “Angela Merkel se positionne depuis des années comme la lobbyiste en chef des constructeurs automobiles allemands. Son ministre des Transports brille par une activité fébrile ces jours ci – alors que cela doit faire des années que son ministère doit savoir que les constructeurs trichent systématiquement sur les informations qu’ils donnent sur les émissions et la consommation. Idem pour le ministre-président de la Basse-Saxe [où se trouve le siège de Volkswagen]. Le Land est le deuxième actionnaire du groupe. Rien ne se passe chez Volkswagen sans son consentement.”

    Face à la répercussion du scandale, la justice allemande a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire “en lien avec les accusations de manipulation des émissions de véhicules diesel” de marque Volkswagen. Pour le quotidien, ce qui est en jeu, ce sont non seulement les “agissements d’un groupe mondial”, mais aussi “la crédibilité de l’état de droit.”

  8. SimonB 25 septembre 2015 à 10:09

    Vous avez parfaitement raison de ne pas vouloir conjecturer sans un minimum de pistes fiables; cette approche vous distingue dans la ‘bloghorée’ ambiante. Cela étant, les récentes déclarations de Mme Merkel souhaitant désormais impliquer Bachar el Assad dans la résolution du conflit syrien – donc suivant en cela la ligne russe, à 180° de la politique occidentale de ces 4 dernières années – ne peuvent en tout état de cause que conforter la thèse du bras de fer US / (vieille) Europe.

  9. Elisabeth Studer 25 septembre 2015 à 21:20

    effectivement bcp de nouvelles en parallèle sur le dossier gazier entre Russie et Ukraine et Russie et Turquie ….. articles en préparation

  10. Rousseau 2 octobre 2015 à 10:51

    Les enjeux politiques sont très souvent la source de pareils scandales…attendons de voir la suite de cette folle histoire

  11. Elisabeth S 4 octobre 2015 à 09:47

    enjeux économiques : Macron a osé le dire !!!

  12. manu abele 5 octobre 2015 à 10:37
  13. Elisabeth Studer 5 octobre 2015 à 12:01

    merci bcp pour l’info, on en reparle
    impact egalement sur nego avec l’ukraine, et le gaz, …
    merci encore

  14. retrouvé le retour 6 octobre 2015 à 22:53

    Les câbles ne seraient plus un enjeu stratégique? et ta soeur répond l’écho !! Et avant sous Sarko faire passer par le territoire US le câble reliant la Polynésie à la métropole !! Encore un gouvernement couché dans une position délicate du Kamasutra !!

    http://www.boursorama.com/actualites/alcatel-lucent-rachete-par-nokia-garde-ses-cables-sous-marins-825ef7357dc0eb8fa5f4b13f3f1e791c

    Pour ce qui est des normes imposées aux moteurs, ne serait-il pas tout simplement impossible de concevoir ce genre de moteurs ?

  15. Antoine 25 avril 2016 à 11:04

    enjeux économiques : Macron a osé le dire !!!

  16. retrouvé le retour 26 avril 2016 à 09:34

    Pour Antoine, de la part de Cléopâtre: “bis repetita non placent sed perseverare diabolicum”

    Et Nokia? il en est où? Il digère mal Alcatel !! :(
    Bientôt 20 % de Chinois ?

  17. retrouvé le retour 7 mai 2018 à 21:42

    La France prétexte sa bobinette pour jouer cavalier seul. Cette “force” atomique pose problème si l’on a un peu de jugeote. Une bonne santé économique à l’Allemande ou à la Chinoise serait certainement mieux. En cas d’attaque contre la région parisienne que resterait-il de mon pays ?
    Faire l’Europe, liquider les bases US est une priorité !! Ensuite s’attaquer à la dissolution de tous les états religieux en commençant par le territoire européen !!

  18. check it out 8 février 2019 à 01:59

    I simply want to say I’m newbie to weblog and really enjoyed you’re website. Likely I’m going to bookmark your blog post . You surely come with excellent articles and reviews. Regards for sharing with us your web page.

  19. John Deere Repair Manuals 19 février 2019 à 09:43

    I like this web site very much so much superb information.