Le Blog Finance

Chine : la dévaluation du yuan, stratégie pour intégrer les DTS du FMI ?

Alors que la Chine a abaissé à trois reprises la semaine dernière le niveau de référence du yuan, accentuant chaque jour un peu plus la dévaluation  de la monnaie chinoise,   ces mesures  semblent avoir été prises de prime abord en vue de booster le commerce extérieur chinois. Et ce, d’autant plus que les exportations chinoises ont subi un net effondrement en juillet dernier.

A l’heure actuelle, la décision de la PBOC (Banque Centrale de Chine) a ravivé les inquiétudes sur la solidité de l’économie chinoise. De plus, l’affaiblissement du yuan n’a pas que des avantages pour l’Empire du Milieu alors que cela augmente de facto le coût de ses importations libellées dans d’autres devises, un contexte de nature à plomber sa demande.

Mais, selon certains analystes, cependant, le soutien à la compétitivité des exportations chinoises – face notamment aux Etats-Unis – n’est peut-être pas au final la priorité de la PBOC.

Son objectif premier pourrait d’agir afin que le yuan puisse rejoindre au plus tôt les grandes monnaies mondiales de référence. Rappelons en effet que la Chine souhaite à terme que le Fonds monétaire international (FMI) intègre la monnaie chinoise dans les Droits de tirage spéciaux (DTS), son unité de compte , lequel est actuellement composé de quatre devises (dollar, euro, livre et yen).

Le Fonds doit se prononcer à ce sujet en novembre prochain. Il a d’ores et déjà posé ses conditions pour ce faire en exigeant que le yuan suive les fluctuations du marché et soit “librement utilisable”.

La semaine dernière, le FMI a salué quant à lui comme une “étape positive” les mesures de la PBOC, tenant toutefois à préciser que ces dernières n’auraient pas “d’implication directe” sur sa décision concernant les DTS.

Les Etats-Unis ont pour leur part commenté la dévaluation de manière prudente. Si cette dernière risque de plomber leurs exportations, elle répond en partie à leurs exigences sur une convertibilité plus libre du yuan. On ne peut pas tout avoir …

En mai dernier, le Wall Street Journal (WSJ) indiquait pour sa part que le Fonds monétaire international (FMI) s’apprêtait à modifier sa position sur le yuan, la devise chinoise, affirmant désormais l’avoir jugé « sous évalué » depuis une décennie.

Sans toutefois mentionner ses sources, le WSJ indiquait également que l’institution devrait indiquer dans ses prochains rapports sur la Chine – lesquels devraient être publiés dans les jours qui suivent – que le yuan ou renminbi (nom officiel de la devise chinoise) évoluait à sa « juste valeur ».

Jusqu’à présent, les Etats-Unis et nombre de pays occidentaux considéraient que le yuan était nettement sous-évalué, le phénomène étant selon eux le résultat d’une stratégie de la Chine, visant à favoriser ses exportations.

Washington avait souligné précédemment les progrès réalisés, constatant que la monnaie chinoise avait vu son appréciation s’accroître de 30% depuis 2010.

Il est vrai que durant les premiers mois de l’année, Pékin a délibérément conduit à une appréciation de sa devise, la stratégie de sous-évaluation monétaire n’apportant pas que des avantages.

Selon le journal anglo-saxon, la nouvelle position du FMI pourrait être motivée par la pression exercée par le syndicats US auprès du Congrès américain en vue d’imposer des clauses sanctionnant le dumping monétaire dans le traité de libre-échange trans-Pacifique (TPP). Lequel devrait rassembler 12 pays, à l’exception de la Chine.

Opposée à de telles clauses, la Maison Blanche a notamment fait valoir que la politique monétaire américaine pourrait aussi être contestée par ses partenaires, dans l’éventualité où elle entraînerait une variation du dollar que certains pays pourraient estimer dommageable.

Si le FMI allait plus en avant dans ce sens, la Chine se verrait confortée dans ses ambitions de développer l’usage du yuan à l’étranger.

Sources : AFP, Les Echos, WSJ

Elisabeth Studer  – 17 août 2015 – www.leblogfinance.com

A lire également :
. Kenya : futur point d’entrée de la Chine en Afrique pour supplanter le dollar ?

La Chine émet désormais des obligations libellées en euros

Quand DSK voulait s’affranchir du dollar …

Partager cet article

Article de

22 commentaires

  1. retrouvé le retour 18 août 2015 à 09:13

    ES et si l’on parlait de ta façon de mesurer l’origine du boom d’AZF en regard de celui de Tianjin ? ;)

  2. Elisabeth S 18 août 2015 à 21:08

    disons que certains s’en occupent …. ;-)

  3. retrouvé le retour 18 août 2015 à 21:28

    http://www.boursorama.com/actualites/la-repartition-du-capital-d-effimmo-1-est-dans-le-viseur-du-conseil-de-surveillance-99c77a720b2775bcf07c7c799c2e23d0

    Sans commentaire justement !! puisque tout va bien !! Pour le moment je vais bien aussi je mange mes cornichons polonais, ES pour toi bientôt les rutabagas et autres erzatz;

  4. Elisabeth Studer 14 novembre 2015 à 03:15

    et pendant ce temps là …on en reparle bien évidemment

    Le yuan peut devenir l’une des monnaies de référence du FMI

    Washington – Le yuan chinois remplit les conditions requises pour rejoindre le panier des monnaies de référence du Fonds monétaire international, a indiqué vendredi la directrice générale de l’institution Christine Lagarde.

    La décision finale sera prise le 30 novembre par le conseil d’administration du Fonds, qui représente ses 188 Etats membres et devra se prononcer sur l’intégration de la monnaie chinoise aux Droits de tirage spéciaux (DTS) du FMI, actuellement composés de quatre devises (dollar, euro, livre et yen).

    Dans un rapport transmis vendredi au conseil d’administration, les équipes du FMI estiment que le renminbi (RMB), autre nom de la monnaie chinoise, remplit les deux conditions pour intégrer les DTS: le fait que la devise soit largement utilisée dans les transactions internationales et qu’elle soit librement utilisable.

    C’est ce dernier point qui était le plus litigieux, Pékin continuant d’exercer un strict contrôle sur l’appréciation de sa monnaie.

    Les équipes du FMI estiment que le RMB est une monnaie +librement utilisable+ et doit être inclus dans le panier des DTS, affirme Mme Lagarde, qui dit soutenir cette recommandation faite dans le cadre de l’examen quinquennal des DTS.

    Si le conseil d’administration suivait cette voie, le yuan deviendrait la cinquième monnaie de référence du FMI, permettant à Pékin d’élargir l’utilisation de sa monnaie et de gagner en reconnaissance sur la scène économique internationale.

    Si elle était approuvée, l’inclusion du yuan ne serait toutefois pas effective avant septembre 2016, avait décidé le FMI à la mi-août.

    La dernière modification de ce panier de devises remonte à 2000, quand l’euro avait remplacé le franc et le deutsche mark.

    (©AFP / 14 novembre 2015 00h01)

  5. hi 24 janvier 2019 à 21:31

    Hello There. I found your blog using msn. This is a very
    well written article. I will be sure to bookmark it and return to read more of your
    useful info. Thanks for the post. I’ll definitely comeback.

  6. Elizabeth 26 janvier 2019 à 10:31

    A financial advisor is your planning partner.

  7. Quinton 26 janvier 2019 à 11:17

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  8. Elliott 27 janvier 2019 à 01:46

    A financial advisor is your planning companion.

  9. Samuel 27 janvier 2019 à 04:57

    And this is an funding threat worth taking.

  10. Julio 27 janvier 2019 à 20:56

    Take into account investments that supply fast annuities.

  11. Barrett 27 janvier 2019 à 23:39

    And that is an investment threat price taking.

  12. Tanja 28 janvier 2019 à 01:31

    And this is an funding danger price taking.

  13. Carlo 8 février 2019 à 06:27

    Traders do pay direct and indirect prices.

  14. Ashton 9 février 2019 à 01:16

    Investors do pay direct and oblique costs.

  15. Michelle 9 février 2019 à 02:24

    Now it’s time to decide your specific investments.

  16. Ludie 9 février 2019 à 02:52

    Monetary advisors enterprise is individuals enterprise.

  17. Gabrielle 10 février 2019 à 15:05

    Consider investments that supply rapid annuities.

  18. Luther 11 février 2019 à 08:54

    Traders do pay direct and oblique prices.

  19. Stephania 15 février 2019 à 01:11

    Thank you in your curiosity in Investment Recommendation.

  20. Arron 15 février 2019 à 03:11

    Thank you to your curiosity in Investment Recommendation.

  21. Merle 16 février 2019 à 03:09

    All sorts of investments include certain risks.

  22. Tyree 18 février 2019 à 02:44

    Thanks on your interest in Investment Advice.