Le Blog Finance

La Chine émet désormais des obligations libellées en euros

Voilà qui devrait déplaire aux Etats-Unis et encore plus à la Fed (Réserver Fédérale Américaine) et  à Janet Yellen, sa nouvelle patronne : les entreprise chinoises sont désormais présentes sur le marché des obligations libellées en euro.  Le Dieu dollar n’a plus désormais qu’à bien se tenir.

Fin septembre, le géant pétrolier China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) a ainsi levé 500 millions d’euros à 7 ans. Suivi de près par son compatriote Sinopec avec 550 millions d’euros et sur la même durée.

Un « tournant » qualifié « d’historique», par Yves Jacob, responsable des émissions de dette pour la région Asie-Pacifique de la Société Générale, laquelle a participé à l’opération de Sinopec.

Les spécialistes du marché obligataire estiment pour leur part que s’il est trop tôt pour parler de tendance, le mouvement devrait prendre de l’ampleur. Ils s’attendent en effet à ce qu’en vue de diversifier leurs sources de financement les groupes chinois continuent à tenter d’émettre en euros, et ce d’autant plus que le marché national chinois ne semble plus assez grand pour satisfaire ses besoins.

Données encourageantes : les deux émissions ont rencontré une forte demande, que certains considèrent même comme assez exceptionnelle. L’émission de Sinopec aura ainsi attiré un total de 279 investisseurs pour une demande de 3,3 milliards d’euros.

Autre élément à prendre en compte : la crise budgétaire américaine aura pu inciter les investisseurs à se tourner vers les marchés européens, la Vieille Europe pouvant alors retrouver son attrait de valeur refuge.

Depuis la fin de l’année 2010, les sociétés chinoises ont envahi les marchés du crédit à une vitesse spectaculaire. En l’espace de quelques années, voire quelques mois, la Chine est devenue premier émetteur d’obligations en devises étrangères, dépassant la Corée avec une moyenne annuelle de 25 milliards de dollars.

Yves Jacob rappelle ainsi qu’en 2010, la Chine levait moins de 5 milliards de dollars par an, ce qui constitue un montant non significatif à l’échelle des marchés internationaux. Pour 2013, la Société Générale s’attend à ce que l’Empire du Milieu lève environ 100 milliards de dollars.

Le contexte actuel de libéralisation de l’économie chinoise permettant d’alléger le système de contrôle des changes aura également progressivement ouvert la porte aux entreprises chinoises pour une émission sur les marchés internationaux tout en leur offrant désormais la possibilité de rapatrier les fonds en Chine.

Elément qui devrait accélérer le mouvement : la signature début octobre d’un accord d’échanges de devises entre la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque populaire de Chine, d’une durée de trois ans, pour notamment faciliter les transactions commerciales.

L’accord, dit “de swap”, porte au maximum sur 350 milliards de yuans, soit 45 milliards d’euros. Ce qui constitue le troisième montant le plus important derrière Hong-Kong (400 milliards de yuans) et la Corée du Sud (360 milliards de yuans), très largement en deçà de l’accord signé par la Banque d’Angleterre (200 milliards de yuans) selon Paris Europlace.

Grâce à cet accord, les banques de la zone euro pourront obtenir des yuans en échange d’euros, la Chine pouvant quant à elle recevoir des euros en échange de yuans.

Sources : AWP, AFP, Le Monde

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 28 octobre 2013

 A lire également :
. Kenya : futur point d’entrée de la Chine en Afrique pour supplanter le dollar ?

. Chine : hausse alarmante  des crédits informels, éclatement d’une bulle en vue ?

 

Partager cet article

Article de

38 commentaires

  1. retrouvé le retour 28 octobre 2013 à 23:56

    Il faut avoir vu les piles et les cartons de têtes de Mao qui se négocient en douce jusque dans les aéroports des anglo-saxons pour le croire !! En fait le cours du $ est tellement trafiqué par toutes sortes de manoeuvres discourtoises que l’on peut le comparer à un cours obligatoire.
    Si la Chine a beaucoup de mal pour maintenir sa monnaie “dans les clous”, c’est que la FED fait n’importe quoi. La crise qui se précise va laisser pas mal de monde “à poil”

  2. Elisabeth Studer 29 octobre 2013 à 00:01

    et ce d’autant plus que

    http://www.leblogfinance.com/2013/09/chine-hausse-alarmante-des-credits-informels-eclatement-dune-bulle-en-vue.html

    si la Chine va chercher ailleurs, c’est peut etre aussi parce que ses banques sont désormais à risque compte tenu des futurs actifs “pourris” qu’elles vont devoir gérer ….

  3. el gringo 29 octobre 2013 à 00:03

    Besoin en liquidité à court terme en Chine ?
    Les indices SHIBOR explosent depuis une semaine et rejoignent leur plus haut niveau depuis la crise de liquidité en juillet dernier.
    Le Shibor Overnight est passé de 3% à 4.4% en une semaine et le 1W passe de 3.3% à 4.89%.
    http://www.shibor.org/shibor/web/html/index_e.html

  4. retrouvé le retour 29 octobre 2013 à 00:14

    Merci pour le lien du second commentaire, mais on peut aussi analyser cette courbe ascendante de façon totalement différente ! Dans un mouvement entre deux points on n’a pas forcement que la propulsion “allemande” on peut aussi envisager la “traction”. (Cocorico pour la tenue de route et la grimpette dans les côtes verglassées.

  5. el gringo 30 octobre 2013 à 20:29

    Le Shibor Overnight est désormais à 5.23% et le 1W passe à 5.59%.

    4 signes qui indiquent que la Chine se rapproche de son ‘moment Lehman Brothers’

    La semaine dernière, le Shibor, le taux d’intérêt interbancaire chinois, s’est mis à monter en Chine, faisant redouter un encadrement du crédit. Cet évènement n’a pas manqué d’évoquer la hausse du Libor qui avait précédé la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008, qui a été le déclencheur d’un séisme financier d’ampleur internationale. Selon le site Quartz, la Chine ressemble de plus en plus à l’Occident avant le début de la crise financière. Il énumère 4 points communs :

    La montée du Shibor. La cause provient peut-être du refus de la Banque populaire de Chine (BPC) d’injecter de nouveaux fonds sur le marché interbancaire pour la troisième fois de suite vendredi dernier, mais elle a fait craindre une crise de liquidités. La nécessité pour les banques chinoises de reconstituer leurs réserves pour satisfaire les exigences en matière de réserves devrait accentuer la rareté des liquidités.

    La rareté des dépôts. Les dépôts, nécessaires pour l’octroi de crédits, progressent de plus en plus lentement, en raison de taux d’intérêt trop faibles qui font que les épargnants préfèrent placer leurs actifs dans des produits financiers plus rémunérateurs, proposés notamment par le réseau bancaire souterrain chinois. En conséquence, les banques ont de plus en plus de mal à collecter les dépôts qui pourraient leur permettre de prêter de l’argent, et l’on assiste à l’émergence de situations où des sociétés font du « deposit farming », c’est-à-dire qu’elles proposent aux déposants de « supplémenter » le taux d’intérêt sur leur épargne, pour leur offrir jusqu’à 8%, au lieu du taux officiel de 3,5% pour les dépôts.

    La pyramide de la quasi-monnaie. Bien que les dépôts se soient raréfiés, les banques parviennent à satisfaire l’audit de leurs réserves auxquels elles sont soumises mensuellement en utilisant de la « quasi-monnaie », c’est-à-dire des instruments financiers relativement liquides qui englobent des actifs gérés. Près des ¾ des dépôts bancaires sont composés de cette « monnaie parallèle », dont une partie est parfois artificielle.

    Les dettes. La Société Générale estime que 39% du PIB de la Chine, et 60% des nouveaux crédits, sont consacrés au remboursement de dettes anciennes. Avec le ralentissement de la croissance, les entreprises sont obligées de réduire leurs coûts et de revendre des actifs pour pouvoir rembourser leurs prêts. Mais dans les sociétés d’Etat, c’est le contraire : on pense que le gouvernement central continuera de garantir les emprunts, et on continue d’amasser des dettes pour essayer de se conformer aux objectifs de croissance.

    Conclusion : la montée du Shibor a rappelé à quel point le système financier chinois était vulnérable au moindre incident de parcours en matière de création de liquidité. Cela suggère qu’une chasse aux sorcières des autorités contre le système bancaire souterrain de la Chine pourrait avoir des conséquences catastrophiques.

    Selon Anne Stevenson-Yang de la société pékinoise de recherche J Capital Research, il n’y a que deux issues possibles : soit une longue période de stagnation économique, ou un moment de type Lehman, avec un choc initial tel que l’effondrement d’une banque, suivi d’une crise économique.
    http://www.express.be/business/fr/economy/4-signes-qui-indiquent-que-la-chine-se-rapproche-de-son-moment-lehman-brothers/197792.htm

  6. el gringo 30 octobre 2013 à 20:31

    Chine, la PBoC première à normaliser ses taux ?
    http://www.next-finance.net/Chine-la-PBoC-premiere-a

  7. ES 30 octobre 2013 à 20:41

    merci El Gringo
    extrêmement inquiétant

  8. ES 30 octobre 2013 à 20:51

    merci à http://www.quiperdgagne.fr/

    de respecter la déontologie

  9. ES 30 octobre 2013 à 21:04

    Merci à tous ceux qui nous plagient , copient de respecter la déontologie …. car sinon, bientot, vous n’aurez plus rien à copier ….

  10. retrouvé le retour 30 octobre 2013 à 23:35

    “produits financiers plus rémunérateurs, proposés notamment par le réseau bancaire souterrain chinois.”

    Inutile de dire que ce n’est pas neuf! Il est difficile aussi de nommer “réseaux souterrains” les tontines qui alimentent depuis le début du XXème siècle les groupements familiaux chinois ou asiatiques en Chine et à l’outremer.
    Pour ce qui est des monnaies //, dans la mesure ou l’or est devenu ” monnaie // par la grâce de la FED, ce n’est certainement pas un “péché” de collectionner or 22 carats et surtout petites pierres qui brillent.

  11. toto a canton 31 octobre 2013 à 02:46

    Y’a les tontines par les familles, marie avec ma femme chinoise, plusieurs personnes de sa famille se sont offerte pour nous prêter de l’argent gratuitement pour acheter notre maison, 2000 euros , 3000 euros on rembourse quand on veut. Rien de ma famille française;(

    Sinon si je mets 2000 euros a la banque pour 1 an j’ai 6,38% d’intérêts, si je prête cet argent au black genre mafia, je dois avoir 8%.

  12. ES 31 octobre 2013 à 20:38

    idem en Afrique noire. Quasiment tt fonctionne avec la tontine

  13. el gringo 15 novembre 2013 à 09:08

    Nouveau regain de tension sur les taux interbancaires à Shanghai :

    O/N 4.4540 +0.2660
    1W 5.3110 +1.1180
    2W 5.9020 +1.4170
    1M 5.9490 +0.6240

    http://www.shibor.org/shibor/web/html/index_e.html

  14. Regina 26 janvier 2019 à 22:50

    A financial advisor is your planning companion.

  15. Darcy 27 janvier 2019 à 06:26

    What’s up it’s me, I am also visiting this web site regularly, this website is genuinely fastidious and the users are truly sharing
    good thoughts.

  16. Dessie 27 janvier 2019 à 20:45

    And this is an funding risk worth taking.

  17. Buck 28 janvier 2019 à 08:11

    Wow! At last I got a weblog from where I can actually
    obtain valuable facts regarding my study and knowledge.

  18. Jared 4 février 2019 à 17:51

    Think about investments that offer quick annuities.

  19. Leah 5 février 2019 à 19:17

    A monetary advisor is your planning companion.

  20. Tresa 6 février 2019 à 04:32

    Think about investments that supply immediate annuities.

  21. Shayne 6 février 2019 à 21:51

    All types of investments come with sure risks.

  22. Elvia 7 février 2019 à 01:46

    Think about investments that supply instant annuities.

  23. browse this site 7 février 2019 à 14:01

    I just want to say I’m beginner to weblog and seriously savored this web blog. Almost certainly I’m likely to bookmark your website . You amazingly come with incredible writings. With thanks for sharing with us your blog.

  24. Eulalia 8 février 2019 à 06:26

    A financial advisor is your planning partner.

  25. Ruthie 9 février 2019 à 03:42

    And that is an funding danger price taking.

  26. Vivian 9 février 2019 à 06:38

    And that is an investment risk price taking.

  27. John Deere Diagnostic and Test Manuals 9 février 2019 à 22:51

    Oh my goodness! an amazing article dude. Thank you Nevertheless I’m experiencing problem with ur rss . Do not know why Unable to subscribe to it. Is there everyone obtaining identical rss issue? Everyone who knows kindly respond. Thnkx

  28. Bradly 10 février 2019 à 14:47

    Investors do pay direct and oblique prices.

  29. Elane 13 février 2019 à 06:46

    A monetary advisor is your planning associate.

  30. Elane 13 février 2019 à 06:47

    A monetary advisor is your planning associate.

  31. Elane 13 février 2019 à 06:47

    A monetary advisor is your planning associate.

  32. Elane 13 février 2019 à 06:48

    A monetary advisor is your planning associate.

  33. Alfredo 15 février 2019 à 03:06

    Buyers do pay direct and oblique costs.

  34. Garret Mellish 16 février 2019 à 07:01

    I am new to blog subscriptions and I am looking for an easy reader that is nice and organized that lets me view my blogs from my homepage or has a little scrollbox that is always up on the side of the computer screen. I started to use bloglines but it is really unorganized with all the blog names lined up on the side. Thanks a lot!.

  35. Tractor Workshop Manuals 19 février 2019 à 12:08

    Your blog never ceases to amaze me, it is very well written and organized.**”*,