Le Blog Finance

Grèce : quand l’argent du pétrole permet d’acquérir les lucratifs paris hippiques, coiffant au poteau Allemagne, Israël et Usa …

Simple coïncidence ? permettez-moi d’en douter  … Alors que la presse internationale annonce à cor  et à cri la première concession faite par le nouveau gouvernement grec  à ses créanciers – BCE, FMI et UE – un petit  retour en arrière nous apprend , que dès  novembre 2012, figuraient parmi les huit candidats en lice les mieux placés  pour le rachat des 33% des parts détenus par l’Etat grec dans la lucrative société de paris sportifs  Opap ….  le consortium gréco-allemand-israélien Gauselmann AG-Playtech-Helvason Ltd ainsi  que  quatre fonds américains (BC Partners, Third Point LLC, TPG Capital, Triple Five World Group Properties).

De là à penser,  que certains pays  tels que Etats-Unis, Allemagne et Israël   - et lobbies financiers  associés – aient mis la pression sur la Grèce  ….  pour mieux en « profiter » dans tous les sens du terme … il n’y a qu’un pas  que l’on pourrait être enclin à franchir ….
En tout  état de cause, l’Agence grecque de privatisations (Taiped) a  annoncé vendredi  que la Grèce  venait  de  boucler le dossier de privatisation des droits des paris hippiques, lancée par le gouvernement précédent.  Ces derniers ont été cédés  vingt ans à une filiale de la société greco-tchèque de paris sportifs Opap pour 40,5 millions d’euros. Plus précisément, l’équivalent du PMU grec, société baptisée Odie, a été cédée à la filiale de l’OPAP, Ippodromies A.E. L’OPAP détient les droits exclusifs de gestion de 13 jeux de hasard jusqu’au mois d’octobre 2030. Le groupe a également une licence de dix ans pour l’exploitation de 50.000 terminaux de loterie par vidéo.

C’est  donc au final, l’argent  du pétrole  et des armateurs grecs  qui aura raflé la mise ….  Dimitris Melissanidis, le patron de Emma Delta, l’un des actionnaires principaux de l’Opap depuis 2013, étant connu pour ses méthodes pour le moins musclées pour arriver à ses fins.
Précisons que Dimitris Melissanidis, dit «le Tigre», est l’un des entrepreneurs les plus puissants au monde, notamment propriétaire d’Aegean Oil, une compagnie pétrolière qui fournit l’essence de la marine américaine. C’est vous dire sa neutralité dans les affaires …
En mai 2013, l’agence de privatisations HRADF avait indiqué que le fonds d’investissement gréco-tchèque Emma Delta avait déboursé 652 millions d’euros pour le rachat d’une participation de 33% dans Opap, le monopole des jeux, somme à laquelle s’ajoutaient 60 millions d’euros de dividendes.
Le montant total de 712 millions d’euros était toutefois en-deçà de la valeur boursière d’Opap. Sur la base du cours de clôture d’Opap de 7,08 euros du 22 avril 2013, jour où Emma Delta, seul candidat au rachat de la société, a soumis sa première offre de 622 millions d’euros, les 33% dans Opap valaient en effet 745 millions.

Gauselmann n’a quant à lui peut être pas dit son dernier mot, alors qu’en avril 2013, le consortium mené par Gauselmann et Playtech avait adressé une plainte au gouvernement grec, menaçant de mener une action en justice contre la vente de 33 % des parts détenus alors par l’Etat grec dans l’Opap, estimant que l’opération n’avait pas été menée de manière transparente.

En mars dernier, le gouvernement de gauche a assuré à ses créanciers qu’il tablait sur 1,5 milliard d’euros de revenus de privatisations pour 2015, contre 2,2 milliards prévus dans le budget du précédent gouvernement. Mardi, le ministre des Finances Yanis Varoufakis a tenu à rappeler quant à lui que les privatisations devaient être effectuées de la même façon qu’en Allemagne, l’Etat devant selon lui s’assurer d’un pourcentage, même minoritaire, afin de pouvoir financer dans l’avenir les caisses de sécurité sociale.

Sources : AFP, Le Figaro, Libération, Presse US, Reuters

Elisabeth Studer – 24 avril 2015 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. Christ 8 mai 2015 à 21:31

    Bonjour Mr

    Depuis 15 ans je travail, Je ne suis pas un préteurs particuliers mais je travail pour une société ,nous ne vous forçons pas a venir vais nous pourquoi, [par-ce-que nombreux sont ceux qui se servent et disent qu’il sont des préteurs affins de fais de vous leurs belles vies chez eux} sur ceux il s’agit de confiance .la société est prête a vous satisfaire si il le faut a court et a long terme.
    Je me montre favorablement à vous accordez le montant dont vous avez besoin sur une durée de solvabilité de votre choix. Je suis conscient de la nécessité de faire des particuliers et professionnels un véritable levier stratégique pour la lutte contre la pauvreté, notamment par la création de nouvelles entreprises et d’emplois. Le versement des fonds se fait sur un compte bancaire et le délai est de 72 h après réception de vos pièces. Ensuite vous allez me présenter une reconnaissance de dette signer mais cela après l’obtention des fonds sur votre compte bancaire ou par transfert. Votre premier remboursement mensuel se fera trois mois après l’obtention ou l’encaissement des fonds sur votre compte bancaire. Vous aurez un tableau d’amortissement après réception des fonds sur votre compte qui vous aidera pour le remboursement mensuel.
    Je suis donc en attente de votre mail,et un contacte téléphonique

    CORDIALEMENT

  2. Michel 14 septembre 2015 à 16:54

    Faites vos demandes de crédits ici. Chers particuliers ! Vous qui avez besoin d’un crédit ou d’un prêt privé sérieux pour vos projets ou pour régler vos dettes, je suis en contacte avec des partenaires qui sont en mesure de vous venir en aide si et seulement si vous êtes vraiment susceptible d’assumer le remboursement. Ils mettent à votre disposition un prêt à partir de 5000€ a 20.000.000€ à des conditions très simple avec un taux d’intérêt de 3% à 8%.Ils offrent des crédits à court, moyen et long terme en collaboration avec un avocat. Les transferts sont assurés par une banque pour la sécurité de la transaction. Pour toutes vos demandes veuillez prendre contacte avec moi pour plus d’informations.

    E-mail: michel.rousseau.02@gmail.com

    NB : Pour un prêt de 10 000 000€ à 20 000 000€ une rencontre est obligatoire.

  3. retrouvé le retour 14 septembre 2015 à 17:09

    http://bourse.lefigaro.fr/indices-actions/actu-conseils/la-crainte-d-une-bulle-sur-les-marches-americains-gagne-du-terrain-4593650

    On verra plus tard qui a fait quoi aux Grecs pour le moment regardons bien le paysage sans nous énerver.
    Je prends des options sur le mobilier de la base Us d’Aviano, on doit pouvoir en tirer quelques pepettes lors du démantèlement !!

Commenter cet article