Le Blog Finance

Allemagne : double jeu avec la Grèce ?

u-214-greece.jpgL’Allemagne ne manque tout de même pas d’air de critiquer haut et fort le gouvernement grec pour sa mauvaise gestion et son déficit abyssal, …. ce déficit étant en partie dû à d’importantes dépenses d’Athènes en vue de se fournir en armement  … allemand.

Car, si l’on en croit la presse internationale et des hauts dirigeants turcs, Berlin attiserait en silence les tensions entre Turquie et Grèce, histoire de pouvoir proposer ses « produits ».

Rappelons en effet qu’au milieu du mois d’avril, le ministre turc des Affaires européennes, Egemen Bagis, avait d’ores et déjà  critiqué la France et l’Allemagne, en pointant du doigt leur démarche qui consisterait à  vendre de coûteux armements à  la Grèce … tout en poussant Athènes à  une cure d’austérité afin de sortir de la crise financière.

« La Grèce  n’a pas besoin de nouveaux chars, missiles, sous-marins ou avions de chasse, pas plus que la Turquie », avait-t-il alors ajouté.

Précisons, que parallàlement les Forces armées turques recherchent actuellement à acquérir les armements les plus modernes actuellement disponibles sur le marché, et ce sans contrôle ou presque de leurs autorités civiles. Les fournisseurs ? de préférence des allemands … une stratégie qui pousse Athènes à  en faire autant, un potentiel ennemi pouvant frapper à sa porte d’un instant à  l’autre. Du moins, c’est ce qu’on tente de lui faire croire ….

Des responsables conservateurs allemands ont quant à  eux récemment conseillé à  la Grèce de vendre des îles inhabitées appartenant au domaine étatique, pour rééuilibrer son budget national. Des « conseils » donnés dans « l’espoir » qu’Athènes puisse continuer à acheter des armes à  l’Allemagne pour protéger les îles restant dans le giron grec ?

Ces propos peuvent apparaître fort surprenants quand on sait qu’ils viennent de milieux proches d’entreprises qui tirent profit des tensions entre Grèce et Turquie.

Selon le SIPRI, l’Institut international de recherche pour la paix basé à Stockholm, en Suède, l’Allemagne fait partie des cinq principaux pays fournisseurs d’aremement. Au cours des cinq derniéres années, la République fédérale a plus que doublé ses ventes d’armes grâce notamment à  l’exportation de sous-marins, de chars d’assaut et autres engins blindés.

En 2009, la Turquie a signé un contrat lui donnant le droit de licence pour six sous-marins allemands de la classe U214 d’une valeur de deux milliards d’euros. Au cours des cinq dernières années, la Grèce a elle aussi passé d’importantes commandes à  l’Allemagne ainsi qu’à plusieurs autres pays. Malgré son budget hautement déficitaire, Athènes se classe même parmi les cinq premiers importateurs  mondiaux d’armements

Rappelons également que les forces politiques des « honorables conseillers » conservateurs s’opposent farouchement à  toute perspective d’adhésion à  l’Union européenne pour la Turquie.

Mieux encore, dans le magazine Spiegel paru lundi, les mêmes conservateurs allemands ont affirmé que l’hypothèse d’une sortie de la Grèce de la zone euro devait être envisagée « sérieusement ».

Selon Hans-Peter Friedrich, un des hauts responsables de la CSU, frange bavaroise du parti de la chancelière  allemande Angela Merkel« la Grèce n’a pas seulement un problème de liquidités mais aussi un problème de fond, structurel et de croissance »

Alors qu’Athènes s’est résolue à  demander l’aide de l’Union européenne et du FMI, l’Allemagne  - qui pourrait être  un important contributeur – continue à poser des conditions à son versement.

« Je suis extrêmement sceptique sur la question de savoir si ce paquet d’aides est conforme au droit européen et au droit constitutionnel allemand », a déclaré pour sa part au Spiegel le chef du groupe conservateur allemand CDU/CSU au Parlement européen, Werner Langen.  Selon lui, cette aide n’apportera pas de solution durable à la crise grecque. « La véritable alternative » : que la Grèce « quitte la zone euro et redevienne compétitive à  l’aide de rudes réformes structurelles ». Impliquant une réduction de ses dépenses militaires ? … 

Sources : AFP, Reuters, Le Monde, Deutsche Welle, Observatoire de la Vie Politique Turque

Partager cet article

Article de

56 commentaires

  1. Elisabeth Studer 27 avril 2010 à 23:26

    L’aide allemande conditionéne par « l’affaire » des sous-marins , qui sait ?
    cf.
    http://www.defenseindustrydaily.com/Greece-in-Default-on-U-214-Submarine-Order-05801/

  2. Elisabeth Studer 27 avril 2010 à 23:29

    Athens reaches deal in submarine row: minister
    Created 13/03/2010 – 20:23
    Greece on Saturday announced it had reached an agreement with German defence group ThyssenKrupp in a long-running dispute over the supply of four submarines.
    The row began when Athens rejected the first submarine supplied by ThyssenKrupp, the Papanikolis, on the grounds that it was defective.
    Greek Defence Minister Evangelos Venizelos said a resolution had been found for the deal, which has been blocked since 2006.
    « We have reached a solution which should be signed on Thursday and which protects the interests of the Greek navy as it means it will finally receive modern, functional submarines, » Venizelos said in a statement released by his ministry.
    Media reports in Greece suggest that under the agreement, Athens will acknowledge receipt of the Papanikolis, which will be sold to a third party, and order two further submarines from Hellenic Shipyards.
    In return, the defence company will drop a compensation claim for breach of contract, reports said.
    ThyssenKrupp bought Hellenic Shipyards, near Athens, from the Greek government in 2005 and Saturday’s submarine deal should smooth the way for the conglomerate to shed 75 percent of its stake to the Abu Dhabi Mar group.
    The Greek government, struggling with a debt crisis and facing a huge effort to restructure the economy, said on March 1 the sale of the shipyard offered a chance to save the jobs of 1,400 workers.

  3. Elisabeth Studer 27 avril 2010 à 23:33

    Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS)
    TKMS : Accord en vue pour les sous-marins grecs
    17/03/2010
    Après plusieurs années de conflit, un accord devrait être signé cette semaine entre l’Etat grec et le constructeur allemand TKMS. Ce compromis solutionnera le conflit sur le contrat portant sur la réalisation de quatre sous-marins du type 214, dont l’acquisition est bloquée depuis 2006. La commande, notifiée en février 2000, a vu la réalisation de la tête de série, le Papanikolis, aux chantiers HDW de Kiel ; la construction des trois suivants étant prévue chez Hellenic Shipyards, à Skaramanga (dont TKMS est actionnaire). Mais le prototype, mis à flot en 2004 en Allemagne, n’a jamais été accepté par la marine grecque. Athènes refusait de prendre livraison du bâtiment, arguant que celui-ci souffrait de problèmes techniques, ce que l’industriel allemand a toujours démenti. « Nous sommes arrivés à une solution qui protège les intérêts de la marine de guerre grecque car elle va recevoir enfin des sous-marins modernes et fonctionnels », a déclaré Evangelos Venizelos, le ministre grec de la Défense.
    Selon la presse hellénique, Athènes devrait finalement accepter le Papanikolis mais chercherait à le vendre. La marine grecque commandera, en parallèle, deux autres sous-marins, dont la réalisation sera confiée à Hellenic Shipyards, qui doit être cédé par ThyssenKrupp au groupe Abu Dhabi Mar.

  4. Elisabeth Studer 27 avril 2010 à 23:35

    En passe d’être repris par Abu Dhabi MAR, Hellenic Shipyards déclenche l’ire de Bruxelles
    Hellenic Shipyards est le plus important chantier naval de la Grèce (photo ThyssenKrupp) EUROPE / GRECE. Déjà sous les feux de la rampe en raison de ses difficultés financières, la Grèce va maintenant être attaquée en justice par la Commission européenne pour ne pas avoir récupéré 230 M

  5. Elisabeth Studer 27 avril 2010 à 23:40

    Le Portail des sous-marins :
    ThyssenKrupp confirme un accord avec la Grèce sur le sous-marin Papanikolis
    Publié le 22 mars 2010, dernière mise à jour le 22 mars 2010.
    Le groupe industriel allemand ThyssenKrupp AG a confirmé lundi qu

  6. Elisabeth Studer 27 avril 2010 à 23:42

    BERLIN, 22 mars 2010 (AFP) -
    Le sidérurgiste allemand ThyssenKrupp est en discussions avec le groupe Abu Dhabi Mar pour lui vendre ses chantiers navals en Grèce, rapporte lundi le Financial Times Deutschland (FTD).
    Abu Dhabi Mar doit commencer sous peu l’examen des comptes de Hellenic Shipyards (HSY), selon une source proche du dossier citées par le journal. « On va maintenant regarder les livres de compte », a dit cette source.
    Ni ThyssenKrupp ni Abu Dhabi Mar n’ont fait de commentaire officiel et aucun montant n’a été évoqué pour cette cession, souligne le journal.
    ThyssenKrupp veut se séparer de sa filiale grecque à problèmes, tout comme des chantiers navals Blohm + Voss et de sa filiale de porte-conteneurs HDW Gaarden. Tout l’ensemble pourrait d’ailleurs être cédé à Abu Dhabi Mar, écrit le FTD, selon qui une co-entreprise pourrait aussi être créée entre les deux groupes.
    Début mars, un accord avait été trouvé entre la Grèce et l’Allemagne pour l’acquisition par la Grèce de quatre sous-marins de type 214 auprès de ThyssenKrupp, une opération qui était bloquée depuis 2006 par Athènes en raison d’un différend, les Grecs ayant estimé le premier sous-marin de la série défectueux.
    Cet accord était un préalable indispensable pour la vente des chantiers navals HSY, a souligné la source du FTD.

  7. Elisabeth Studer 28 avril 2010 à 00:08

    DEFENDORY 2010 Postponed
    Thu, 11 March 2010 12:07
    After carefully reviewing the effects of the world financial crisis on both the Greek and International defence industry, the Organizing Committee of DEFENDORY International decided to postpone DEFENDORY 2010 which was scheduled to be held in October 2010, Athens, Greece.
    « In taking this decision we first consulted with the industry, registered their concerns about the economic situation in Greece and evaluated the current conditions ».
    « We want to bring to the attention of the international defence industry as well as Defence Media, that DEFENDORY INTERNATIONAL is in no way connected with the newly announced, so-called LandSeaAir Int. defence and security exhibition which plans to take place during the same dates, in October 2010 in Athens. The promotion literature presented, may confuse the industry in thinking that it is a « replacement » of DEFENDORY ».
    DEFENDORY International Exhibition organized in Greece for the past 30 will continue the successful series of defence shows in Greece with more innovations and services.
    The new dates and details will be released in due course

  8. GROSS BERTHA 28 avril 2010 à 00:32

    excusez moi, mais je ne crois pas une seconde à votre thèse!
    La grèce pays Européen en Europe, attaqué par la Turquie voulant entrer dans l’Europe…
    Qui plus est ces 2 pays sont menbres de l’OTAN.
    Une guerre entre ces 2 pays est immaginaire…ou alors il faudrait des preuves un peu plus puissantes.. et puis quel mobile ???
    Ces 2 pays ne s’aiment pas …OK
    qu’ils aient bettement acheté des armements très cher possible !!!mais pour les utiliser… NON !!!
    Je n’y crois pas 1 seule seconde.
    Ca me fait penser à ma femme, elle achète des fringues hyper chère sure d’avoir fait une super affaire… et les fringues encombrent les placards et elle ne les porte plus jamais…par contre elle les as elle est soulagée….
    …(de mon salaire)..
    Par contre que les allemands soient de super vendeurs…c’est évidents
    et qu’ils aient versés des peaux de vin indubitablement.
    Qu’il y ait des accord secrets entre allemagne et Grece….pour que la grèce achete à l’allemagne et que toute l’europe aide la grece… c’est bien possible…
    Il est certain que de plus la grece n’est plus en position de force et doit accepter les caprices des riches

  9. GROSS BERTHA 28 avril 2010 à 00:53

    excusez moi, mais je ne crois pas une seconde à votre thèse!
    La grèce pays Européen en Europe, attaqué par la Turquie voulant entrer dans l’Europe…
    Qui plus est ces 2 pays sont menbres de l’OTAN.
    Une guerre entre ces 2 pays est immaginaire…ou alors il faudrait des preuves un peu plus puissantes.. et puis quel mobile ???
    Ces 2 pays ne s’aiment pas …OK
    qu’ils aient bettement acheté des armements très cher possible !!!mais pour les utiliser… NON !!!
    Je n’y crois pas 1 seule seconde.
    Ca me fait penser à ma femme, elle achète des fringues hyper chère sure d’avoir fait une super affaire… et les fringues encombrent les placards et elle ne les porte plus jamais…par contre elle les as elle est soulagée….
    …(de mon salaire)..
    Par contre que les allemands soient de super vendeurs…c’est évidents
    et qu’ils aient versés des peaux de vin indubitablement.
    Qu’il y ait des accord secrets entre allemagne et Grece….pour que la grèce achete à l’allemagne et que toute l’europe aide la grece… c’est bien possible…
    Il est certain que de plus la grece n’est plus en position de force et doit accepter les caprices des riches

  10. el gringo 28 avril 2010 à 08:27

    Les dépenses militaires de la Grèce représentent 4,3 % de son PIB et celles de la Turquie 5,3 % ce qui est très élevé comparé au reste de l

  11. BA 28 avril 2010 à 10:24

    Mercredi 28 avril 2010 :
    Grèce : taux d’intérêt de l’obligation à 10 ans : 10,89 %.
    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB10YR%3AIND
    Grèce : taux d’intérêt de l’obligation à 2 ans : 18,50 %.
    http://www.bloomberg.com/apps/quote?ticker=GGGB2YR%3AIND

  12. BA 28 avril 2010 à 17:07

    Mercredi 28 avril 2010 :
    Voici une information très importante concernant le conseiller officieux d

  13. BA 28 avril 2010 à 21:05

    Nous venons d’apprendre qu’il faudrait prêter à la Grèce 120 milliards d’euros en 3 ans.
    Sur ces 120 milliards, l’Allemagne devrait prêter à elle-seule 25,2 milliards d’euros à la Grèce :
    « Sur le volet européen du plan d’aide commun des pays de la zone euro et du FMI, l’Allemagne en supporterait la plus grosse partie, soit 8,4 milliards d’euros sur 30 milliards d’euros cette année. L’aide atteindrait 45 milliards d’euros cette année avec l’apport du FMI.
    Un besoin de 120 milliards d’euros sur trois ans se traduirait par une contribution allemande d’au moins 25 milliards d’euros, a indiqué Thomas Oppermann, député social-démocrate qui a participé aux discussions à Berlin. »
    http://www.ladepeche.fr/article/2010/04/28/825382-FMI-et-BCE-font-pression-sur-l-Allemagne-pour-qu-elle-aide-la-Grece.html
    Je parie donc une choucroute que l’Allemagne ne prêtera pas 8,4 milliards d’euros à la Grèce cette année, ni même 25,2 milliards d’euros à la Grèce en 3 ans, ni même XXX milliards d’euros au Portugal, ni même XXX milliards d’euros à l’Espagne, ni même XXX milliards d’euros à l’Italie, etc, etc, etc.
    L’Allemagne ne prêtera pas un seul euro car elle sait très bien qu’elle ne serait jamais remboursée par tous ces pays hyper-endettés.
    Un article à lire absolument :
    http://www.lesechos.fr/info/inter/afp_00247948-la-grece-ne-remboursera-jamais-l-aide-financiere-a-l-allemagne-estime-le-president-de-l-ifo.htm

  14. GROSS BERTHA 28 avril 2010 à 21:18

    Il faudrait suggérrer au grecs de louer des iles à certains pays pour en faire des bases militaires moyennant finance et protection contre la turquie.
    La russie serait peut être intérréssé, et ce serait une épine dans le pied des Américains qui pensent que l’économie doit diriger le monde.
    Ils n’ont peut être pas le droit.
    Racket quand tu nous tiens..

  15. Dadounet 28 avril 2010 à 23:27

    > Américains qui pensent que l’économie doit diriger le monde
    Mais elle le dirige effectivement, puis qu’elle permet ou non à des entités d’être efficaces.
    On ne combattra pas les Américains – ou autres – en niant les règles, mais en les respectant mieux qu’eux.
    On a été régulièrement battu par les Anglais au rugby tout en marquant le plus d’essais à cause des pénalités jusqu’à ce que Laporte impose le « pas faire de fautes », éventuellement à la place du jeu de passe.

  16. GROSS BERTHA 29 avril 2010 à 00:06

    OUI l’économie dirige le monde, j’aurai dû parler de spéculation…
    et dans cette affaire la spéculation précipite un état fragile à la faillite.
    C’est de l’ordre de la délinquance, des banques racailles viennent dépouiller un état déjà malade, puis après ils vont en dépouiller un autre et ainsi de suite puis tout le wagon va y passer, exactement comme une bande de racaille.
    Pour les combattre il faudrait plutôt faire de la finance islamique sans intérêt ou de la finance communiste ultra contrôlé par l’état.
    Le marché montre son immoralité, son immaturité, son incapacité finalement à être apte à diriger le monde.
    Vous avez vu ce soir la note de l’espagne abaissé 2 minutes avant la cloture !!!
    « On ne combattra pas les Américains – ou autres – en niant les règles, mais en les respectant mieux qu’eux. »
    C’est faux, les Américains changerons alors les règles pour garder l’avantage.
    Comment les Italiens font pour gagner au foot ???
    Ils font croire qu’ils jouent au foot mais en réalité ils jouent à autre chose.
    Je conseille à domenech de mettre une équipe de karateka ou de boxeur plutot que de footbaleur.
    Ce sera très moche et criticable mais au moins on gagnera.
    Tant qu’il n’y a pas la video c’est une invitation.

  17. Dadounet 29 avril 2010 à 12:01

    > le marché montre son incapacité à être apte à diriger le monde
    Le marché ne dirige rien ; il est, c’est tout !
    Et il continuera à être, qu’on l’admette ou non.
    .
    > les Américains changeront alors les règles pour garder l’avantage
    Les règles sont des données immanentes, comme la gravité.
    On ne peut les manipuler, pas davantage les Américains.
    .
    > des banques racailles viennent dépouiller un état déjà malade
    Oui, c’est bien pourquoi il ne faut pas être malade, car la racaille est inévitable.
    Le mode d’action de ces banques, c’est de pousser les états à faire des dettes, ce qui les rend tributaires des banques.
    Afin que les états fassent des dettes, l’oligarchie entretient la propagande socialiste.
    Le spéculateur – que nous sommes tous : nous cherchons à acheter ce qui va augmenter, à vendre ce qui va baisser… – n’est pas le problème, il n’est que le révélateur du problème ; il est poussé en avant comme bouc émissaire par l’oligarchie ravie de voir les états s’endetter.
    De plus, s’il y a une telle spéculation, c’est qu’il y a des milliers de milliards de faux argent émis, et il faut bien qu’il aille quelque part ; le responsable c’est la banque centrale US.
    Le seul moyen de combattre les banques racailles est de voter contre le socialisme, pour un état minimal.

  18. Agapè 29 avril 2010 à 19:09

    Gross Bertha
    D’où tiens-tu cette information :
    « [...] que les Allemands aient versés des peaux de vin indubitablement. »
    les « peaux » de vin comme tu les appelles, ne seraient-elles pas les défroques d’une vieille propagande qui fait long feu dans des esprits peu prompts à accepter de nouvelles réalités ?
    Quand on avance une telle « info », on cite ses sources !
    Par ailleurs, je note qu’il est écrit dans l’article :
    « Rappelons en effet qu’au milieu du mois d’avril, le ministre turc des Affaires européennes, Egemen Bagis, avait d’ores et déjà critiqué la France et l’Allemagne, en pointant du doigt leur démarche qui consisterait à à vendre de coûteux armements à la Grèce … tout en poussant Athènes à une cure d’austérité afin de sortir de la crise financière. »
    La France et l’Allemagne ont été accusées, pourquoi ne semble-il rester que l’Allemagne dans le camp des « méchants » ? Par ailleurs, l’ »information » provient d’un ministre turc. Depuis quand peut-on être à la fois juge et partie ?
    Cette accusation mérite qu’on en discute et il serait très souhaitable que la Commission européenne enquête. Mais juger – et pire condamner – sans preuve est contraire aux principes pourtant édictés en France en 1789.

  19. Elisabeth Studer 29 avril 2010 à 21:55

     » Par ailleurs, l’ »information » provient d’un ministre turc. Depuis quand peut-on être à la fois juge et partie ? » : je suis d’accord sur ce point et merci de l’avoir relever.

  20. GROSS BERTHA 30 avril 2010 à 01:34

    @ AGAPES.
    concernant des éventuels pots de vin Allemand à des acheteurs Grecs pour qu’ils achetent des sous marins, et du matériel militaire Allemand.
    Excusez moi je n’ai aucune preuve, Avez vous la preuve du contraire ?
    J’ai même appris ici que les allemands faisaient des sous marins, moi j’en été resté aux U-boat, c’est pas que je pense que leurs sous marins d’aujourd’hui sont nuls, ils doivent même être très bons à priori mais aussi très chers
    Et ne me faites pas croire qu’ils font les meilleurs produits du monde et en même temps les moins chers….et qu’ainsi ils les vendent comme des petits pains grillés.
    La 2eme…..!! la 2eme phrase de l’article: « Car, si l’on en croit la presse internationale et des hauts dirigeants turcs, Berlin attiserait en silence les tensions entre Turquie et Grèce, histoire de pouvoir proposer ses « produits ».
    qu’en jolis termes ces choses là sont dites.
    « les défroques d’une vieille propagande qui fait long feu dans des esprits peu prompts à accepter de nouvelles réalités »
    même remarque.
    Soyons moins littéraire et plus direct.
    Les pots de vins ont toujours existés, existent ,et existeront toujours Allemagne ou pas Allemagne et matériel militaire ou pas matériel militaire.
    .
    @ Dadounet>
    « Le marché ne dirige rien ; il est, c’est tout !
    Et il continuera à être, qu’on l’admette ou non. »
    Ca c’est vrai pour une concurrence libre et non faussée
    .
    « Les règles sont des données immanentes, comme la gravité.
    On ne peut les manipuler, pas davantage les Américains. »
    Même remarque.
    Cependant les techniques qui permettent d’accélerer un vaisseau spacial en utilisant la gravité d’une planete sont parfaitement maitrisé.
    .
    Aux 2 précédents:
    Votre naïveté fait vraiment plaisir à voir, c’est très rafraichissant, on dirait des adolescents boutonneux de 15 ans qui militent à Europe écologie!!!
    Ne croyez pas que je me plaigne de quoi que ce soit, je regarde c’est tout
    En conclusion:
    1- Les pots de vins existent encore.
    1- variante: le monde est toujours pourris et n’est pas fait de gentils bisounours rose.
    2- le marché montre son incapacité à être apte à diriger le monde.
    2 variante: Le marché est utilisé comme arme pour déstabiliser des concurents en vue de les affaiblir et de garder l’avantage
    -
    Les américains utilisent entre autres choses le marché pour manipuler le monde.
    les Islamistes utilisent entre autres choses la religion pour manipuler le monde.
    Les Allemands utilisent entre autres choses les pots de vins pour manipuler le monde.

  21. Dadounet 30 avril 2010 à 12:30

    > on dirait des adolescents boutonneux de 15 ans qui militent à Europe écologie
    Ah non ! Pas ça !
    > Le marché est utilisé comme arme pour déstabiliser des concurrents
    Pouvez-vous expliquer ce que vous entendez par là ?
    Je parie qu’on peut tomber d’accord…

  22. Elisabeth S. 30 avril 2010 à 13:44

    petit rappel concernant la France
    http://www.bakchich.info/article351.html
    ou l’on retrouve SOFEAM, Thales, Miksa etc….

  23. Elisabeth S. 30 avril 2010 à 13:46

    la suite …. j’adore … :-)
    Sofema Groupe
    Guillaume Giscard d’Estaing
    Président-directeur général
    29/05/2007
    Parcours professionnel :
    Différents commandements opérationnels au sein de la Marine Nationale, en poste à l’Etat Major. Chef du département marketing et promotion des ventes chez Turbomeca (1994), directeur en Grande-Bretagne de Turbomeca Limited, de Rolls-Royce Turbomeca Limited et Rolls-Royce Snecma Limited (2000). Directeur adjoint des affaires internationales du Groupe Safran (2004-07) puis directeur général de Sofema Groupe (depuis 2007). Conseiller du commerce extérieur.

  24. el gringo 30 avril 2010 à 16:23

    Des pots de vin dans l

  25. GROSS BERTHA 30 avril 2010 à 21:18

    @ El gringo et Elisabeth:Merci pour vos éclaircissement.
    Ce que j’aime dans ce blog c’est qu’il est écrit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
    Sur cette article:
    http://www.lesechos.fr/info/inter/020506124887-un-defaut-de-paiement-serait-tres-couteux.htm
    on voit que la france est propriétaire de 25% des dettes Grecs, la suisse 22% et l’allemagne 14%…
    ON se demande donc qu’est ce que la france et la suisse ont vendu à la grece et quel avec quelss pots de vins…
    @Dadounet.
    j’aime regarder les vidéo de françois ASSELINEAU. les séries:
    « qui dirige réellement la france », ainsi que  » pourquoi la mondialisation ».
    C’est très instructif.
    j’aime aussi lire le blog de jp CHEVALLIER qui décortique les chiffres économiques et détaille comment les USA mènent leur guerre économique.
    -
    Et vous quelle est votre théorie ?

  26. Dadounet 30 avril 2010 à 22:22

    Je vous remercie de vous intéresser à ce que je pense, gross Bertha !
    Je dirais que l’hyperclasse mondiale a aboli les frontières en ce qui la concerne.
    Les pays sont utilisés comme prétextes à la vente d’armes, à la fuite fiscale…
    On peut monter les gens les uns contre les autres grâce à l’immigration ; la guerre civile ne peut gêner ceux qui sont protégés dans leurs villas par une armée privée, c’est la classe moyenne écrasée d’impôts et de délinquance importée qui trinque.
    Impôts payés par ceux qui ne peuvent y échapper, donc ceux qui sont liés à un pays et qui ne se contentent pas des aides « sociales » (lesquelles n’aident que le parasitisme).
    N’en déduisez pas que je sois contre les frontières : ce sont elles qui nous protègent d’une guerre civile généralisée ; je suis contre l’omniprésence de l’état qui fait tout mal, empêche les gens de s’assumer et ruine la classe moyenne, fondement de la société.
    Mais je persiste : le marché est fondamentalement sain, car il se remet des manipulations.

  27. GROSS BERTHA 30 avril 2010 à 23:43

    @Dadounet
    Ce que vous nommez Hyperclasse mondiale, c’est la « haute », la haute bourgeoisie, encore appelé « les 200 familles », « les capitaines d’industrie »,la noblesse, ….
    tant d’appelations suivant les pyas et les époques.
    Je me souviens qu’a l’école on nous enseignait les 200 familles. pour aussitôt nous dire que ça n’existait pas.
    wikipédia écrit: http://fr.wikipedia.org/wiki/Deux_cents_familles, il y a même des noms !
    Le slogan a été lancé par

  28. Dadounet 1 mai 2010 à 12:44

    > le marché est complètement vérolé

  29. GROSS BERTHA 1 mai 2010 à 14:05

    Et quid de cette hyperclasse.
    Qui est elle ? que veut elle ?

  30. Elisabeth 1 mai 2010 à 15:00

    @Dadounet
    « Le destin d’une bulle est d’éclater.
    Le destin de la vérité est d’apparaître.
     »
    Franchement, j’aime bcp

  31. Dadounet 1 mai 2010 à 20:54

    Merci

  32. Elisabeth Studer 1 mai 2010 à 21:37

    oui, et ce qui m’inquietes , c’est que les jeunes sont justement facilement manipulables, habitués par leurs jeux video à appliquer des consignes et n’ayant plus aucun sens critique : des moutons en bonne et due forme, habitués à être formatés entre télé, videos, jeux …

  33. Dadounet 1 mai 2010 à 22:00

    Pire encore que l’abrutissement par conditionnement (après tout, la population a toujours été composée en majorité de moutons et de crétins) me semble être le fait que les allocations familiales encouragent les crétins à proliférer alors que les impôts stérilisent les plus intelligents des travailleurs.
    http://declinisme.blogspot.com/2010/02/dysgenisme.html

  34. Elisabeth Studer 1 mai 2010 à 23:28

    Concernant l’armé grecque et son armement
    http://greekmilitary.net/Mirage2000.htm

  35. Elisabeth Studer 1 mai 2010 à 23:33

    Quand on retrouve, la Grece, la France et Dassault …
    —————————————————————————-
    Le G.I.E. Rafale se met en ordre de bataille en Grèce et renforce sa présence à Athènes. – 04/03/2008
    Communiqué GIE Rafale
    Le G.I.E. Rafale composé de Dassault Aviation, Thales et Snecma se met en ordre de bataille en Grèce et renforce sa présence à Athènes.
    Aujourd

  36. Elisabeth Studer 2 mai 2010 à 00:00

    a lire egalement
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_nEUROn
    Dassaut projet nEUron , et Grèce notamment avec Hellenic Aerospace Industry (HAI)

  37. Elisabeth Studer 2 mai 2010 à 00:06

    Vendredi, 29 Mai 2009 14:04 Michael Colaone
    Drones
    Si les Européens ont été incapables de se mettre d’accords pour la production d’un avion de chasse commun et ont, au contraire, construit leur propre concurrence, en matière de drones les choses sont un peu différentes. Il existe bien-sûr des nations qui développent leurs propres systèmes, mais on peut observer des projets au sein desquels les Européens mettent en commun leurs compétences et savoir faire dans un esprit de collaboration jusque là assez peu observé. Le projet nEUROn est de ceux-là, puisque réunissant la France, la Suède, l’Italie, l’Espagne, la Grèce et la Suisse pour un UAV du futur.
    Si les Américains ont compris depuis longtemps que la bonne réalisation de tels projets passe par la coopération entre les entreprises du secteur, ce n’est pas le cas pour les Européens.
    Nombre de projets auraient pu être plus rentables, plus compétitifs, en bref plus fructueux si les entreprises européennes avaient adopté cette nouvelle pratique qu’est la compétition. Bien connue de l’autre côté de l’Atlantique, les Américains favorisent les projets réalisés par plusieurs entreprises (pourtant rivales en temps normal) mais qui, le temps de cette association, produiront le produit idéal pour répondre aux besoins de la Défense, ou de tout autre marché. De cette manière, les projets finaux bénéficient de plus de moyens et de plus de compétences qui s’ils avaient été réalisés par une seule et même entreprise.
    [..]
    De son côté, le projet porté par Dassault Aviation, Thales, Saab, EADS-CASA, RUAG, ALENIA et HAI porte beaucoup d’intérêt aux missions air-sol, à la furtivité et au tir d’armement. Beaucoup de nouveautés en Europe pour un projet ambitieux. nEUROn pourrait alors devenir le premier drone à réaction européen pleinement opérationnel.
    ********
    Un marché pourtant largement dominé par les Américains, et qui pourrait laisser de belles opportunités à cet UCAV doté des meilleures technologies du Vieux Continent.
    ************************************************
    Le maître d’

  38. GROSS BERTHA 2 mai 2010 à 13:34

    Les banques allemandes semblent les plus exposées au risque souverain grec
    Leurs portefeuilles d

  39. el gringo 2 mai 2010 à 14:22

    L’indice iTraxx Senior Financials représentant la prime de risque des 25 plus grandes banques européennes s’est envolé de 70 bp à plus de 130 bp (comme au plus fort de la crise en 2008) en quelques semaines en raison de la crise grecque.
    Comme ces banques jouent un rôle important dans le financement de l’économie européenne et sont les principaux préteurs des états européens, il est à craindre une certaine remontée des taux d’intérêt des emprunts de ces mêmes pays dans les mois à venir.
    http://ftalphaville.ft.com/blog/2010/04/30/216686/how-greece-is-contaminating-european-financials/

  40. el gringo 2 mai 2010 à 14:54

    Pendant les négociations sur le plan de sauvetage de la Grèce, les affaires continuent (avec des allemands mieux positionnés désormais).
    http://translate.google.fr/translate?u=http://www.isotimia.gr/default.asp%3Fpid%3D24%26ct%3D59%26artid%3D83316&sl=el&tl=fr&hl=&ie=UTF-8

  41. Dadounet 2 mai 2010 à 19:45

    > LE POURQUOI de cette orientation par l’hyperclasse reste mystérieux
    Une piste possible :
    http://www.archive.org/stream/RogerDommerguePolaccoDeMenasce-VeriteEtSynthese/RogerDommerguePolaccoDeMenasce-VritEtSynthese_djvu.txt

  42. GROSS BERTHA 2 mai 2010 à 23:47

    Bon avec l’argent prété par les pays européens, la crise est fini , non ?
    Finalement au bout du compte qui va être gagnants dans ce feuilleton, si ce n’est ceux qui possedent les banques et maintenant les dettes sur les peuples !!
    Oui Dadounet votre lien est assez explicite. Un de mes amis soutient une thèse voisine de la votre.
    Il m’a parlé du monument des droits de l’homme construit sur le champs de mars par F Mitterand pour le bicentenaire de la révolution, sans parler du « triangle » qu’on veut ériger en plein paris.
    Ce soir j’ai entrevu un match de foot entre Lyon et Montpellier, j’ai beaucoup apprécié le maillot du Montpellier hérault foot club:
    http://www.mhscfoot.com/
    Pensez vous que ces choses aient un rapport avec ce fameux POURQUOI.

  43. el gringo 3 mai 2010 à 13:11

    Aide à la Grèce : les banques appelées à contribuer, la BCE fait un geste inédit sur les titres grecs
    La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé ce lundi qu’elle allait accepter les titres de dette grecque en garantie de ses prêts, quelle que soit leur notation financière, une mesure inédite qui devrait soulager la Grèce et les banques de la zone euro. La BCE a levé « jusqu’à nouvel ordre » toute condition relative à la notation de crédit pour les titres de dette grecs qu’elle accepte en contrepartie de prêts, dits « collatéraux », selon son communiqué.
    Cette suspension, une première dans l’histoire de l’institution de Francfort, permet aux banques possédant des obligations grecques de continuer à obtenir du crédit auprès de la BCE, malgré la dégradation de leur notation financière.
    Cette mesure vient s’ajouter au très important plan de sauvetage de 110 milliards d’euros annoncé dimanche auquel les banques sont appelées à contribuer.
    La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré dimanche, dans le quotidien populaire Bild, qu’elle « approuverait fortement une participation volontaire des banques » au sauvetage de la Grèce, un geste qui serait de nature à tempérer l’hostilité de l’opinion publique envers une aide à Athènes. Berlin n’a pas précisé davantage ses intentions. Mais le Financial Times Deutschland indiqué dans son édition à paraître ce lundi que la Deutsche Bank, l’assureur Allianz et le réassureur Munich Re pourraient prêter 1 milliard d’euros à la Grèce aux mêmes conditions que celles prévues pour les Etats de la zone euro dans leur plan de sauvetage. Outre ces prêts, des engagements d’achats de dette souveraine grecque seraient également en cours de discussion, car ils permettraient de réduire la volatilité des marchés.
    De son côté, la ministre française des Finances, Christine Lagarde, a elle aussi lancé un appel dimanche aux banques pour qu’elles participent aux efforts financiers pour aider la Grèce, invoquant « un exercice de solidarité ». « J’espère que tout le monde examinera ce qu’il peut faire et je m’attendrais à ce que le secteur financier regarde aussi ce qu’il peut faire », a-t-elle dit à des journalistes à Bruxelles. Les banques pourraient contribuer à stabiliser le marché « par exemple en maintenant leur exposition sur la Grèce », c’est à dire en ne soldant pas massivement leurs actifs dans le pays, a-t-elle souligné.
    Le secteur bancaire grec sous pression
    Pour ne rien arranger, le secteur bancaire grec est plus que jamais sous pression. L’agence de notation financière Moody’s Investors Service a en effet annoncé ce vendredi avoir abaissé les notes de solidité financière de neuf banques du pays : National Bank of Greece, EFG Eurobank Ergasias SA, Alpha Bank AE, Piraeus Bank, Emporiki Bank of Greece (filiale du français Crédit agricole), Agricultural Bank of Greece, General Bank of Greece, Marfin Egnatia Bank et Attica Bank.
    Moody’s souligne dans son communiqué que les notes des dépôts et celles des dettes des banques grecques restent sous revue en vue d’une possible dégradation, revue qui devrait être conclue en même temps que celle de la dette souveraine d’Athènes. L’agence explique que les tensions économiques auxquelles est confrontée la Grèce ont un impact sur la situation du secteur bancaire.
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20100429trib000503964/aide-a-la-grece-les-banques-appelees-a-contribuer-la-bce-fait-un-geste-inedit-sur-les-titres-grecs.html

  44. Thibault Lamidel 11 juin 2010 à 18:46

    Bonjour,
    J’ai lu rapidement les commentaires et l’article mais il me semble que quelques informations n’ont pas encore été versé au débat.
    La Grèce est, comme beaucoup l’on dit manifestement, sur une position défensive. Schématiquement et simplement, elle ne fait que suivre la Turquie en armement. La Grèce se contente d’acheter ou fait construire localement selon ses besoins d’emplois ou ses réalités budgétaires.
    Par contre, la position stratégique de la Turquie est tout autre ! Quand la Turquie veut s’équiper d’une nouvelle génération de char de combat, c’est presque en complet transfert de technologie ! Pareil pour les sous-marins qu’elle va acheter à l’Allemagne (U-214, comme en Grèce). Et si vous observez les réalisations turques en matière de navire de surface, la chose est assez clair : la Turquie serait sur le point d’acquérir une Base Industrielle et Technologique de Défense. Ce qui est une grande différence avec la Grèce qui se conterait de construire sur place (FREMM). La Turquie chercherait un supplément d’indépendance par la constitution d’un complexe militaro-industriel. Et les mouvements de la diplomatie turque dans l’actualité illustre bien quelques visées géopolitiques.
    Que peut faire la Grèce face un pays qui se dote d’une puissance militaire accrue et qui a un potentiel économique bien supérieur ? La Turquie vise le Top10 ou 15 mondial. La compétition militaire est sans issue pour Athènes. On ne peut que conseiller aux grecs de s’intéresser aux méthodes suédoises pour intimider à moindre frais on voisinage.
    Alors oui, comme vous le soulignez si justement et courageusement, les allemands sont bien hypocrite ! Ils font la même manoeuvre géopolitique, à une échelle moindre, en Corée du Sud.
    Cordialement,
    Thibault Lamidel

  45. Thibault Lamidel 11 juin 2010 à 18:48

    Bonjour,
    J’ai lu rapidement les commentaires et l’article mais il me semble que quelques informations n’ont pas encore été versé au débat.
    La Grèce est, comme beaucoup l’on dit manifestement, sur une position défensive. Schématiquement et simplement, elle ne fait que suivre la Turquie en armement. La Grèce se contente d’acheter ou fait construire localement selon ses besoins d’emplois ou ses réalités budgétaires.
    Par contre, la position stratégique de la Turquie est tout autre ! Quand la Turquie veut s’équiper d’une nouvelle génération de char de combat, c’est presque en complet transfert de technologie ! Pareil pour les sous-marins qu’elle va acheter à l’Allemagne (U-214, comme en Grèce). Et si vous observez les réalisations turques en matière de navire de surface, la chose est assez clair : la Turquie serait sur le point d’acquérir une Base Industrielle et Technologique de Défense. Ce qui est une grande différence avec la Grèce qui se conterait de construire sur place (FREMM). La Turquie chercherait un supplément d’indépendance par la constitution d’un complexe militaro-industriel. Et les mouvements de la diplomatie turque dans l’actualité illustre bien quelques visées géopolitiques.
    Que peut faire la Grèce face un pays qui se dote d’une puissance militaire accrue et qui a un potentiel économique bien supérieur ? La Turquie vise le Top10 ou 15 mondial. La compétition militaire est sans issue pour Athènes. On ne peut que conseiller aux grecs de s’intéresser aux méthodes suédoises pour intimider à moindre frais on voisinage.
    Alors oui, comme vous le soulignez si justement et courageusement, les allemands sont bien hypocrite ! Ils font la même manoeuvre géopolitique, à une échelle moindre, en Corée du Sud.
    Cordialement,
    Thibault Lamidel

  46. Elisabeth Studer 2 juillet 2010 à 14:56

    Article interessant à lier et à relire
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=107575

  47. Elisabeth Studer 5 octobre 2011 à 22:47

    merci

  48. Elisabeth Studer 6 novembre 2011 à 01:19

    Article

  49. Elisabeth Studer 6 novembre 2011 à 01:34

    A la limite du scandale
    ——————————————
    2007
    THENS – Greece’s biennial arms fair opened in Athens on Oct. 7 with contractors from 34 countries showcasing land, sea and air defense systems and Russia negotiating a major sale of infantry combat vehicles to Greece.
    The October 7-11 Defendory International fair at the former airport of Hellenikon includes exhibitors from Britain, China, France, Germany, Israel, Italy, Pakistan, Russia, Spain, Sweden, and the United States.
    RELATED TOPICS
    Europe
    Organizers said the fair is 20 percent larger than the 2006 edition.
    Locked in a territorial rivalry with fellow NATO member Turkey, Greece is a heavy spender on defense and a regular client of American, European and Russian industries.
    On Oct. 6, Russia’s state-run weapons exporter Rosoboronexport said Moscow and Athens are drafting a contract for the delivery of 420 Russian tracked armored infantry vehicles to Greece.
    Rosoboronexport said the deal would involve « brand new » BMP-3M infantry vehicles. No other details were provided.
    « At the beginning of 2008, the Greek ministry of national defense submitted a formal request for the delivery of these vehicles, » Rosoboronexport said in a statement.
    « The inter-governmental agreement and the corresponding contract are being prepared for their signature, » it said.
    Russia’s top arms export official, the director of the federal service for military cooperation Mikhail Dimitriev, is attending the Defendory fair.
    Greece decided in December to purchase 450 Russian tanks over 15 years for 1.2 billion euros, according to the Greek defense ministry.
    The Greek government in 2006 announced plans to spend 11.39 billion euros on an arms program running to 2010, including eight billion euros carried over from previous military budgets.
    France’s deputy defense minister, Jean-Marie Bockel, is expected to attend the fair, according to diplomatic sources.
    The British delegation is headed by the general director of UK Trade and Investment Andrew Cahn.

  50. ES 4 février 2015 à 22:32

    Un Rafale de la BA 113 de Saint-Dizier impacté par le crash d’un F16 en Espagne. Pas de mort Haut-Marnais
    A l’heure actuelle, selon l’Armée de l’Air, aucune victime de la BA113 de Saint-Dizier n’est à déplorer (ni blessé grave, ni décès). Sept militaires Lorrains sont morts dans l’accident, un équipage (pilote et navigateur) et cinq mécaniciens.
    LG / AFP / FTVinfoPublié le 27/01/2015 | 10:31, mis à jour le 28/01/2015 | 12:13
    © Josema Moreno / AFP
    © Josema Moreno / AFP
    Un chasseur F-16 grec s’est écrasé au décollage dans le centre d’entraînement militaire de Los Llanos, dans la province d’Albacete (Espagne), lundi 26 janvier, vers 15h20. Huit Français et les deux pilotes grecs sont morts dans l’accident, selon le gouvernement espagnol.

    D’après nos informations, il se pourrait qu’un Rafale de la BA 113 soit touché lors du crash du F16 Grec. A l’heure actuelle, contrairement à ce qui a été écrit précédemment, aucune information n’indique sa destruction.
    Un avion de combat F16 « est tombé au décollage » pour des raisons encore inconnues, a expliqué un porte-parole de la Défense espagnole. L’appareil, utilisé dans le cadre d’un programme de formation pour pilotes de l’Otan, effectuait des manœuvres lorsqu’ »au moment du décollage, il a perdu de sa puissance, et s’est écrasé sur l’aire de stationnement, heurtant plusieurs avions qui s’y trouvaient ». Au moins deux Alpha Jet, deux Mirage 2000D et deux Rafale français de la BA 113 de Saint-Dizier étaient stationnés sur cette aire. Un immense panache de fumée s’est élevé de l’accident et les secours n’ont pu venir en aide aux victimes qu’après avoir éteint l’incendie.

    Reportage JT 19/20 (19h00) du mardi 27 janvier 2015

    Crash F16 ( Albacete – Esp. )

    Selon un dernier bilan fourni mardi matin par le ministère espagnol de la Défense, un Français grièvement atteint est mort dans la nuit de ses blessures, tandis que 20 personnes (neuf autres Français et 11 Italiens) ont été blessées. Une femme capitaine et navigatrice figure parmi les morts selon le ministère français. Et parmi les neuf blessés français restants, seuls cinq étaient toujours hospitalisés, dans un état grave mais stable. La ministre italienne de la Défense, Roberta Pinotti, a elle fait état de douze blessés en s’exprimant devant le Sénat sur l’accident.

    Dans un communiqué, le président de la république Française, François Hollande adresse ses condoléances aux familles des huit aviateurs décédés sur la base d’Albacete en Espagne.

    Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian et le chef d’état-major de l’armée de l’air Denis Mercier sont attendus ce mardi, sur les lieux du drame.

  51. retrouvé le retour 7 février 2015 à 11:02

    Ce qui va faire l’Europe avec la Grèce et d’autres. C’est une défense commune. Il sera alors bien compliqué à Messieurs les anglo-saxons de maintenir des soldats l’arme aux pieds à Chypre.
    La défense de la Grèce doit être effectuée par l’Europe, donc l’Allemagne, la France et le reste.

  52. ES 7 février 2015 à 16:06

    d’ou l’aspect on ne peut plus stratégique de la Turquie

Commenter cet article