Le Blog Finance

La Libye menace de bombarder un pétrolier coréen, soupçonné d’allégeance avec les rebelles autonomistes

Les autorités libyennes ont menacé samedi de bombarder un pétrolier battant pavillon nord-coréen au mouillage dans un port de l’Est libyen. Il estime en effet que l’équipage de ce dernier envisage de charger une cargaison illégale au profit de rebelles autonomistes de la partie orientale du pays.

Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre Ali Zeidanle a ainsi indiqué que le procureur général avait donné l’ordre d’arrêter le navire. Il a par ailleurs tenu à rappeler que toutes les parties devaient respecter la souveraineté de la Libye.

« Si le navire n’obtempère pas, il sera la cible de bombardements », a-t-il même ajouté, mettant parallèlement en garde contre une possible catastrophe naturelle. Le ministre de Pétrole par intérim, Omar al-Chakmak, a dénoncé quant à lui un acte de piraterie et une atteinte à la souveraineté nationale.

Le vice-ministre libyen de la Défense, Khaled al-Chérif, a déclaré pour sa part qu’un «comité de crise» composé de membres du gouvernement et du Parlement avait donné un ultimatum au navire afin qu’il quitte les eaux territoriales libyennes. Toutefois, des miliciens armés seraient montés à bord, empêchant le départ du pétrolier. Les rebelles ont affirmé quant à eux avoir débuté le chargement du pétrole.

Depuis samedi matin, des miliciens armés tentent d’exporter leur première cargaison de brut depuis le port pétrolier d’Al-Sedra, qu’ils bloquent depuis juillet. Si initialement, ces miliciens comptaient parmi gardes des installations pétrolières, ils se sont par la suite rebellés contre les autorités de transition. Bloquant les terminaux pétroliers en vue d’obtenir une autonomie de leur région au sein d’un système fédéral et une meilleure répartition des revenus pétroliers.
Après l’échec de médiations, le gouvernement a menacé à plusieurs reprises de recourir à la force pour libérer les sites bloqués, sans aller toutefois à joindre l’acte à la parole. Il a d’ores et déjà menacé de bombarder tout navire qui s’approcherait des ports pétroliers sans être lié par un contrat avec la Compagnie nationale de pétrole (NOC).

Précisons que ces événements surviennent alors que le gouvernement autoproclamé – en juin 2013 – de la Cyrénaïque (situé à l’Est du pays), bras politique de la rébellion, organisait une cérémonie en vue de marquer le début des exportations de brut depuis le port d’al-Sedra.
A cette occasion, Abd-Rabbo al-Barassi, président du bureau exécutif de la Cyrénaïque, a indiqué ne pas vouloir défier le gouvernement ni le Congrès, mais être contraint d’ »arracher ses droits ».
Les partisans du fédéralisme affirment en effet agir sur la base de la Constitution de 1951 qui divisait le pays en trois régions: la Cyrénaïque, la Tripolitaine et le Fezzane, avant la suppression du système fédéral en 1963. Abd-Rabbo al-Barassi a par ailleurs affirmé samedi ne pas œuvrer pour une partition du pays, assurant que les revenus du pétrole seraient répartis sur les trois régions.

Rappelons que la production de pétrole de la Libye demeure toujours à l’heure actuelle sous la barre des 400.000 barils par jour, l’extraction et l’acheminement du pétrole étant grandement impactés par les tensions qui y règnent depuis des nombreux mois. Le pays est en effet plongée dans une grave crise économique depuis le blocage mi-2013 de ses principaux sites pétroliers. Lequel a provoqué pendant plusieurs mois une chute de la production du pays à 250.000 barils par jour, contre 1,5 million b/j auparavant. La levée du blocus conduit par des protestataires sur le champ al-Charara dans le Sud du pays a certes permis à la production de grimper à 570.000 b/j début janvier, mais la fermeture du champ d’al-Wafa dans le Sud-Ouest le mois dernier par des manifestants a entraîné un nouveau recul.

En novembre 2013, le mouvement rebelle de l’Est du pays avait déclaré avoir formé une compagnie pétrolière afin de gérer la production et la vente du pétrole et du gaz. Abd-Rabbo al-Barassi avait alors affirmé que la compagnie sera temporairement basée à Tobrouk, sur la côte méditerranéenne, avant qu’elle ne s’installe à Benghazi.

Le Premier ministre libyen avait alors indiqué qu’il prévoyait un déficit budgétaire de la Libye dès le mois de décembre, en raison de la perturbation de près de 60% de ses exportations pétrolières, la plupart étant situées à l’est du pays.

Précisons que la corruption et mauvaise gestion des revenus pétroliers nationaux avaient été les arguments officiellement mis en avant par les dirigeants du mouvement rebelle pour décréter l’autonomie de la région orientale de Cyrénaïque.

Elisabeth Studer – 08 mars 2014 – www.leblogfinance.com

A lire également :

. Vers une déstabilisation du Sahel après la Libye ?

Partager cet article

Article de

29 commentaires

  1. Florian 11 mars 2014 à 20:02

    Une hausse du cours du pétrole ca ne peut que être positif pour Total ca!
    Je ne sais pas si ils ont de la production dans ce pays. il me semble que c’est surtout Enel?

  2. Elisabeth Studer 11 mars 2014 à 20:44

    Enquête pour corruption en marge d’un projet de contrat de Total en Libye

    Le Monde.fr avec AFP | 05.12.2013 à 13h56 • Mis à jour le 05.12.2013 à 17h15

    Deux juges enquêtent sur de possibles faits de corruption en marge d’un projet de contrat gazier de Total en Libye, dans lequel était intervenu l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine, de source proche du dossier.

    Le parquet de Paris a ouvert le 26 juin une information judiciaire pour « corruption d’agent public étranger, recel et complicité » sur des faits qui avaient été découverts par les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire dans le cadre de leur enquête sur le volet financier de l’affaire de Karachi.

    Ce sont ces deux magistrats qui ont hérité de cette nouvelle instruction, qui a pour toile de fond des efforts de Total pour décrocher un marché gazier en Libye. Négocié à partir de 2008, ce projet de contrat portait sur un important champ gazier libyen, le « bloc NC7 », dans le bassin de Ghadamès, près des frontières avec l’Algérie et la Tunisie.

    Le projet n’a jamais abouti. Il a néanmoins donné lieu au versement par le géant français de l’énergie de 9,8 millions de dollars à la North Global Oil & Gas Company (NGO), une société sise au Liechtenstein, contrôlée par M. Takieddine, selon un rapport de la division nationale d’investigations fiscales et financières (Dniff).

    MM. Van Ruymbeke et Le Loire cherchent à vérifier si une partie de cette somme n’a pas servi, à travers de complexes montages financiers impliquant plusieurs sociétés étrangères, à rémunérer un haut responsable libyen.

  3. Elisabeth Studer 11 mars 2014 à 20:45

    Total, première compagnie étrangère à reprendre la production de pétrole en Libye

    24/09/2011 à 10:48 Par AFP

    Total a annoncé qu’il avait repris “ce vendredi” la production de pétrole sur une plateforme au large de la Libye, ce qui fait de lui la première compagnie étrangère à rouvrir le robinet d’or noir libyen depuis la chute du régime de Mouammar Kaddafi.

    Un porte-parole du groupe a déclaré à l’AFP que la production avait repris dès ce vendredi. Auparavant, le groupe avait déclaré qu’il allait “reprendre la production sur (la plateforme d’)Al Jurf ce week-end”.

    La plateforme intacte d’Al Jurf (ouest), à l’arrêt depuis mars en raison de la révolte contre le régime déchu de Mouammar Kaddafi, est opérée par la compagnie libyenne Mabruk Oil et située sur un champ pétrolier détenu à 50% par la compagnie nationale libyenne, la National Oil Corporation (NOC), à 37,5% par Total et à 12,5% par l’allemand Wintershall.

    Retour à la normale dans “quelques semaines”

    Située à environ 100 km au large des côtes libyennes, elle avait avant la guerre une production de 40.000 barils par jour. Le retour à la normale prendra “quelques semaines”, selon un porte-parole de Total.

    L’Union européenne vient de lever des sanctions visant la très puissante NOC, ce qui va faciliter les opérations pétrolières en Libye.

    Dans un entretien au journal allemand Handelsblatt publié lundi, le patron de Total, Christophe de Margerie, avait indiqué que la production du groupe en Libye devrait reprendre “rapidement”, le groupe ayant “de bonnes raisons de penser que (ses) sites de productions sont en bon état en dépit du conflit”.

    Total, présent sur quatre sites libyens (Al Jurf et trois champs à terre), produisait avant la guerre environ 55.000 barils par jour en Libye, dont la production pétrolière quotidienne d’environ 1,6 million de barils s’est réduite à peau de chagrin à cause de la guerre.

    La compagnie libyenne Arabian Gulf Oil, basée dans le fief de l’insurrection à Benghazi, avait déjà repris il y a dix jours la production dans l’est du pays.

    Lire l’article sur Jeuneafrique.com : France – Libye | Total, première compagnie étrangère à reprendre la production de pétrole en Libye | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique

  4. Elisabeth Studer 11 mars 2014 à 20:51

    Total Restarts Offshore Production

    Posted on 06 January 2014. Tags: A1-16/1, A1-16/3, Croatia, Crosco, drilling, France, Total

    Total Restarts Offshore Production
    After a three-year break, French oil giant Total has started exploration at its A1-16/3 concession just east of the Libyan-Tunisian offshore territorial line in the Pelagian Basin and 85 kilometres north of Zuwara.

    Drilling is being carried out by the rig Zagreb 1, owned by Croatian drilling contractors Crosco, and is expected to last 130 days, but if there is a discovery the rig could stay another month for production tests. The rig will then move to Concession A1-16/1, 30 kilometres northeast of Zuwara for an estimated 146 days. Again, if there is a discovery it could remain in place for another month for tests.

    According to the report from Libya Herald, the cost of the exploration for the two new wells was estimated last year by Total at around $120-130 million. Further tests could add another $15 million.

    The drilling, to 12,000 feet in the first well and 17,000 in the second, is not expected to be easy because of the geology. However, the area around the first concession has already been explored for both oil and gas and finds have been made. The area around the second well has never been explored.

    (Source: Libya Herald)

  5. retrouvé le retour 17 mars 2014 à 10:45
  6. Magdalena 25 janvier 2019 à 00:37

    Excellent way of telling, and pleasant post to obtain facts on the topic of my presentation topic,
    which i am going to deliver in academy.

  7. Suzette 26 janvier 2019 à 04:32

    Contemplate investments that offer quick annuities.

  8. Delphia 26 janvier 2019 à 05:18

    Monetary advisors enterprise is individuals enterprise.

  9. Esmeralda 26 janvier 2019 à 07:41

    Now it’s time to decide your specific investments.

  10. Josh 26 janvier 2019 à 09:52

    A monetary advisor is your planning partner.

  11. Jarred 26 janvier 2019 à 19:35

    Consider investments that supply instant annuities.

  12. Florida 27 janvier 2019 à 00:48

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  13. Harold 27 janvier 2019 à 13:14

    All kinds of investments include sure dangers.

  14. Madison 27 janvier 2019 à 23:10

    Now it’s time to choose your specific investments.

  15. Fred 28 janvier 2019 à 07:27

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  16. Una 3 février 2019 à 01:12

    And this is an funding risk value taking.

  17. Rosella 7 février 2019 à 03:44

    All kinds of investments include sure dangers.

  18. Maggie 7 février 2019 à 06:44

    Monetary advisors enterprise is individuals enterprise.

  19. you can try this out 7 février 2019 à 14:21

    I simply want to say I am just new to weblog and really loved your blog. Likely I’m planning to bookmark your blog . You amazingly come with great posts. Regards for sharing with us your website.

  20. Adolph 8 février 2019 à 05:47

    And that is an funding threat worth taking.

  21. Maisie 8 février 2019 à 06:45

    Traders do pay direct and indirect prices.

  22. Kimberley 9 février 2019 à 02:46

    This is true for funding recommendation as effectively.

  23. Tractor Workshop Manuals 9 février 2019 à 23:02

    Your article constantly have many of really up to date info. Where do you come up with this? Just declaring you are very creative. Thanks again

  24. Bud 12 février 2019 à 03:38

    Monetary advisors business is individuals enterprise.

  25. Alina 16 février 2019 à 01:15

    Traders do pay direct and indirect prices.

  26. Joesph 18 février 2019 à 01:13

    That is true for funding advice as properly.

  27. Rickie 19 février 2019 à 03:15

    That is true for funding recommendation as effectively.

  28. Tractor Workshop Manuals 19 février 2019 à 12:19

    Hello! I just wish to supply a enormous thumbs up with the great information you may have here for this post. I am returning to your blog for more soon.