Le Blog Finance

Subprimes: accord entre UBS et autorités US

La première banque suisse, UBS, vient de conclure un accord de principe avec les autorités américaines sur l’épineux dossier des subprimes, sans toutefois donner de plus amples indications sur le montant de la transaction.
Rappelons que l’établissement financier fait partie des 18 établissements visés par un recours de l’Agence fédérale américaine pour le financement du logement (FHFA). 
Cette dernière lui reprochait d’avoir vendus des créances douteuses aux organismes de crédits hypothécaires, Fannie Mae et Freddie Mac, entre 2004 et 2007, plongeant ces derniers dans une crise sans précédent.
Si l’accord doit encore recevoir l’approbation finale des différentes parties, UBS a indiqué avoir déjà provisionné des fonds en conséquence.
Elle-même fragilisée par la crise des subprimes, l’UBS a enregistré des sorties nettes de 226 milliards de CHF en 2008, ainsi qu’une perte de 19,697 milliards de CHF. Recapitalisée trois fois à hauteur de 6 milliards de CHF, la Banque Nationale Suisse lui a racheté des actifs toxiques pour 39,1 milliards de dollars au cours de la même période.

Fin mai, la banque US Citigroup et la FHFA - laquelle  supervise le marché des prêts hypothécaires  – ont également conclu un accord à l’amiable en vue de mettre fin aux poursuites de la FHFA.  En septembre 2011, l’agence fédérale avait porté plainte contre l’établissement financier, accusant ce dernier d’avoir vendu pour 3,5 milliards de dollars de titres dérivés de prêts hypothécaires  à Fannie Mae et Freddie Mac.  Principaux griefs mis en avant : il était reproché à Citigroup d’avoir dissimulé et falsifié la nature risquée des prêts, alors que le mécanisme mis en œuvre avait été en grande partie à l’origine de la déconfiture de ces deux banques américaines.

17 autres plaintes ont été déposées par la FHFA entre juillet et septembre 2011, ces dernières concernant toutes les produits dérivés de crédit hypothécaire acquis par Fannie Mae et Freddie Mac.

L’agence fédérale accusait alors ces institutions financières d’avoir fourni des informations trompeuses sur la qualité de leurs titres adossés à des créances hypothécaires. « Les plaintes font état d’infractions à la loi fédérale régissant les actifs financiers et au droit (common law) dans la vente de titres adossés à des prêts hypothécaires résidentiels conçus par ces établissements », précisait ainsi la FHFA.

Plusieurs médias nord-américains avaient alors indiqué que l’Agence cherchait à récupérer une partie des pertes encourues par Fannie Mae et Freddie Mac.  Lors de la crise financière de 2008, l’effondrement des titres de dette liés aux prêts hypothécaires à risque a en effet coûté des milliards de dollars à ces agences gouvernementales de refinancement hypothécaire. Lesquelles ont dû être renflouées par la suite à hauteur de 141 milliards de dollars de fonds publics.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 22 juillet 2013

Partager cet article

Article de

22 commentaires

  1. retrouvé le retour 23 juillet 2013 à 22:40

    Il ne faut pas ignorer que des organismes français de prévoyance se sont fait plumer dans cette affaire. De petits retraités de la fonction publique par exemple qui avaient cru bon écouter les sirènes de la retraite par “capitalisation garantie” se sont retrouvés avec pratiquement rien la retraite venue.
    Tout le monde semble avoir oublié le dicton basique mais salvateur un “tiens vaut mieux que deux tu l’auras”

  2. retrouvé le retour 23 juillet 2013 à 22:43

    Les banques suisses sont traitées par les USA comme de vulgaires “crottes” ou mieux comme des pays mis plus ou moins sous embargo comme il y en a de + en+.
    A ce petit jeu les USA et leurs copains cooptés vont se retrouver un peu seuls.

  3. Alex18 29 juillet 2013 à 14:24

    Je suis d’accord sur un point: “Les banques suisses sont traitées par les USA comme de vulgaires « crottes»”

  4. séjour maroc 6 août 2013 à 17:43

    What’s up colleagues, good post and good arguments commented here, I am really enjoying by these.

  5. el gringo 6 octobre 2013 à 10:00

    CH/Enquête sur des établissements pour manipulation de devises

    Berne (awp) – L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) mène actuellement des investigations auprès de plusieurs établissements financiers suisses quant à de possibles manipulations des cours des monnaies étrangères. Dans ce contexte, elle coordonne ses efforts avec des autorités étrangères, car plusieurs banques sont potentiellement impliquées à un niveau international, a-t-elle indiqué vendredi.

    La Commission de la concurrence (Comco) a également annoncé vendredi dans un bref communiqué avoir eu connaissance d’ententes possibles entre différents instituts bancaires sur les taux de change de plusieurs devises. Elle a ouvert une enquête préalable dès fin septembre. La prise d’autres mesures ultérieures est également examinée.

    La FINMA ne donne pour l’heure aucun détail sur les établissements financiers potentiellement concernés ni sur les investigations en cours.

    L’enquête porte sur d’éventuelles manipulations qui s’étaient fait jour à la suite de mouvements boursiers suspects en Grande-Bretagne. Des courtiers de plusieurs banques étaient soupçonnés d’avoir utilisé les informations dont ils disposaient sur d’importantes transactions de leurs clients pour anticiper les marchés et effectuer des opérations pour leur propre compte. A l’époque, la presse avait mentionné UBS, Deutsche Bank, Citigroup et Barclays.

    Le portail internet “Inside Paradeplatz” évoque vendredi le licenciement de deux courtiers liés à ces manipulations, à Zurich et à New York. UBS n’a pas souhaité réagir.

    Chez UBS et CS, les porte-paroles n’ont infirmé ni confirmé leur appartenance aux établissements impliqués. La Banque cantonale de Zurich (ZKB) s’estime non concernée: “la Banque cantonale de Zurich n’a actuellement aucune connaissance d’une quelconque enquête menée par la FINMA sur des manipulations de devises”, indique-t-elle.

    En Grande-Bretagne, la FCA a elle aussi entamé des investigations, annoncées en juin, sans dévoiler l’identité des instituts visés. Selon la presse locale, elles concerneraient des établissements globaux.

    Selon le “Financial Times”, ces grands établissements étaient soupçonnés d’avoir utilisé à leur avantage des informations obtenues dans le cadre d’importantes opérations sur devises pour le compte de leurs clients. Grâce à ces informations de première main, elles ont pu développer leurs propres affaires.

    Le porte-parole de la Financial Conduct Authority (FCA), l’homologue britannique de la FINMA, n’a pas souhaité transmettre d’informations à AWP sur la procédure en cours. Les autorités de surveillance ont pris note des accusations et sont “en discussion avec les parties concernées”, a-t-il simplement confié. Il n’a pas commenté l’éventuelle ouverture d’une enquête. Selon lui, la FCA collabore “régulièrement avec les autorités de surveillance des autres pays, dont la FINMA”.
    http://www.romandie.com/news/n/CHEnquete_sur_des_etablissements_pour_manipulation_de_devises_synth96041020131801.asp

  6. brazil flag icon 24 janvier 2019 à 21:14

    Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though you relied on the video to make your point.
    You clearly know what youre talking about, why waste your intelligence on just posting videos to your blog when you could be
    giving us something enlightening to read?

  7. Emilie 25 janvier 2019 à 15:40

    The other day, while I was at work, my cousin stole my apple ipad and tested to see if it can survive a 25 foot drop,
    just so she can be a youtube sensation. My iPad is
    now destroyed and she has 83 views. I know this is completely
    off topic but I had to share it with someone!

  8. Darrel 25 janvier 2019 à 21:01

    I have been exploring for a bit for any high-quality articles
    or weblog posts on this kind of house . Exploring
    in Yahoo I eventually stumbled upon this web site. Studying this information So i’m happy to
    exhibit that I have an incredibly good uncanny feeling I
    found out exactly what I needed. I most indubitably will make certain to do not disregard this
    site and give it a look on a constant basis.

  9. Jared 26 janvier 2019 à 06:06

    I’m truly enjoying the design and layout of your website.

    It’s a very easy on the eyes which makes it much more pleasant for me to come here and visit more often.
    Did you hire out a designer to create your theme?

    Exceptional work!

  10. Beatriz 26 janvier 2019 à 11:05

    Thanks for your curiosity in Funding Advice.

  11. Newton 26 janvier 2019 à 21:13

    That is true for investment advice as properly.

  12. Art 26 janvier 2019 à 22:28

    My family members always say that I am killing my time here at net,
    however I know I am getting experience all the time by reading thes good content.

  13. Armand 27 janvier 2019 à 18:16

    Take into account investments that supply rapid annuities.

  14. Claudia 27 janvier 2019 à 18:31

    Thank you in your curiosity in Investment Advice.

  15. Marti 6 février 2019 à 04:12

    Thanks in your curiosity in Funding Recommendation.

  16. Tyson 9 février 2019 à 04:19

    And this is an funding threat value taking.

  17. Lynwood 10 février 2019 à 15:04

    Monetary advisors enterprise is folks business.

  18. Nannette 11 février 2019 à 01:49

    That is true for funding recommendation as nicely.

  19. Antonietta 11 février 2019 à 02:54

    And that is an funding risk price taking.

  20. Christy 11 février 2019 à 05:18

    Monetary advisors business is folks business.

  21. Josefina 17 février 2019 à 02:57

    All varieties of investments include sure dangers.

  22. Shavonne 19 février 2019 à 02:48

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.