Le Blog Finance

Accord sur le solaire entre la Chine et l’UE : l’Europe tombée dans le panneau ?

Tout vient à point à qui sait attendre … et négocier. A moins que la partie immergée de l’iceberg ne soit pas aussi rose que ce que l’on voudrait bien nous faire croire.
Après six semaines de tractations et de « menaces économiques » de part et d’autre, la Chine et l’Union européenne viennent de trouver un terrain d’entente sur l’épineux dossier des ventes des panneaux solaires chinois à destinations des consommateurs européens.

Les deux parties sont en effet parvenues samedi à un accord sur le contentieux commercial de plusieurs milliards de dollars qui les opposait. Bruxelles estimant jusqu’à présent que Pékin menait des actions de dumping.

Pointant du doigt les pratiques commerciales chinoises, l’Union européenne accusait la partie chinoise de vendre à des prix inférieurs à leurs coûts de revient. Procédé d’autant plus impactant pour les industriels européennes que les exportations chinoises dans le domaine ont atteint la bagatelle de 21 milliards d’euros l’an passé.
Plusieurs pays européens, dont l’Allemagne, avaient montré leur désaccord face aux mesures envisagées par l’UE – hausse des tarifs douaniers à compter du 6 août – redoutant que la Chine ne leur bloque l’accès à un marché à fort potentiel, en guise de représailles.

Au final, négociateurs européens et chinois sont convenus d’un prix plancher, proche de celui du marché.  Si l’on en croit une source diplomatique européenne, celui-ci serait de 0,56 euro par watt. Ce qui, le cas échéant, serait inférieur au montant souhaité par les constructeurs européens de panneaux solaires, et pourrait donc présager de nouvelles discussions sur le dossier.

D’autant plus que cette tarification s’appliquerait aux 7 premiers gigawatts de panneaux solaires importés, tout dépassement de ce quota devant certes être frappé d’une taxe antidumping de 47,6%.

La Chine est donc loin d’être perdante dans l’affaire, loin s’en faut ! Puisque, selon les termes de l’accord, l’Empire du Milieu devrait fournir la moitié des besoins énergétiques de l’Europe dans ce domaine sans être soumis à la nouvelle taxe douanière. Ces derniers s’élevant à 15 gigawatts en 2012 , les constructeurs chinois devraient ainsi logiquement fournir 7 gigawatts sans frein supplémentaire.
Les industriels de l’UE considèrent que ce niveau de prix équivaut toujours à du dumping. Même s’ils peuvent être satisfaits – certes en partie – de l’avancée réalisée, la Commission européenne rappelant que les constructeurs chinois ont pratiqué des prix de vente allant jusqu’à 0,38 euro par watt.
Le groupement d’entreprises européennes du secteur EU ProSun, qui avait saisi la justice en juin dernier, a d’ores et déjà qualifié ces chiffres d”"absurdes”, rappelant pour sa part que les panneaux solaires chinois sont actuellement vendus à 59 cents par watt. Il considère ni plus ni moins que la limitation à 7 gigawatts donnerait à Pékin une part garantie du marché.

Certains pourront donc considérer cet accord comme une « reculade » alors qu’en juin dernier, après des mois de conflits, Bruxelles avait imposé un droit de douane antidumping de 11,8% sur les importations de panneaux solaires chinois, lequel devait passer à 47,6 % le 6 août prochain en l’absence d’accord entre les deux parties d’ici là.
A cette date, le commissaire européen chargé du Commerce, Karel de Gucht avait justifié ces mesures   en arguant que les panneaux solaires chinois étaient vendus en Europe à un prix de près de 90% inférieur à leur coût, conduisant les constructeurs européens à supprimer des milliers d’emplois.
Début juillet, la Chine avait proposé de plafonner à dix gigawatts ses exportations annuelles de composants solaires vers l’UE, à condition que ces derniers soient exempts de droits de douane ou taxés à un faible taux.

L’affaire est d’autant moins achevée que le contentieux relatif aux panneaux solaires avait conduit Pékin à ouvrir une enquête officielle sur les conditions de production et de financement des vins produits dans la communauté et commercialisés en Chine. Laissant ainsi pointer la menace d’éventuelles mesures de rétorsion susceptibles d’impacter la France, l’Espagne et l’Italie.
Or, aucune précision n’a été fournie à l’heure actuelle au sujet d’un éventuel abandon de cette action.

A Paris, la ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, a salué avec prudence l’accord conclu samedi.
“La France a toujours plaidé pour une résolution de ce conflit par la négociation et pour un strict respect des règles du commerce international”, a-t-elle ainsi rappelé dans un communiqué. Ajoutant prudemment attendre «de connaître les termes exacts de cet accord avant de se prononcer ». Souhaitant également qu’en retour, « les autorités chinoises mettent fin à l’enquête antidumping lancée sur le vin européen.”

Reste que l’Union européenne est le premier partenaire commercial de la Chine, l’Empire du Milieur étant quant à lui le deuxième partenaire pour les Européens derrière les Etats-Unis.
Les exportations chinoises vers l’Europe ont atteint 290 milliards d’euros en 2012 et les exportations européennes vers la Chine, 144 milliards d’euros. De quoi faire réfléchir les négociateurs …

Sources : Reuters, AFP

Elisabeth STUDER – www.leblogfinance.com – 27 juillet 2013

Partager cet article

Article de

30 commentaires

  1. retrouvé le retour 27 juillet 2013 à 23:39

    J’ai survolé la Chine une dizaine de fois en trois ans souvent avec un ciel dégagé. Depuis le Sud inutile d’attendre le Fleuve Jaune pour comprendre. depuis le Nord pas besoin d’attendre de survoler Canton ou Hong Kong pour voir que sur quelques dizaines de mois les progrès dans la construction des infrastructures sont effarants.

    Nous devons construire l’Europe, nous n’avons plus beaucoup de temps.
    Nos gouvernements de droite et de gauche se perdent dans les détails, ils n’ont aucune vue d’ensemble. Ce ne sont que des groupes de petits idéologues truqueurs et mesquins.

  2. ES 28 juillet 2013 à 22:04

    Oui, pdt que nous nous regardons le nombril, le monde avance … sans nous attendre.

  3. ES 30 juillet 2013 à 00:07

    Solaire: les fabricants européens, mal lotis après l’accord avec la Chine

    PARIS (France) – L’accord UE-Chine sur le photovoltaïque est décevant pour les fabricants européens de panneaux malgré l’optimisme affiché par Bruxelles lundi, mais il préserve les intérêts des deux camps les plus influents de cette escarmouche: les producteurs chinois et les installateurs du Vieux Continent, jugent des analystes.

    Répondant aux premières critiques l’accusant d’avoir cédé aux Chinois, le commissaire européen au Commerce Karel De Gucht a assuré lundi qu’il s’agissait d’un bon accord.

    Celui-ci va apporter un ballon d’oxygène aux industriels européens et donnera le ton pour d’autres contentieux, notamment celui du vin, a-t-il affirmé.

    Mais pour les analystes interrogés par l’AFP, ces industriels sont bel et bien les perdants.

    Pour les fabricants européens, je pense que cet accord est mauvais; ils espéraient un prix plus élevé, a observé Jenny Chase, analyste spécialisée dans le secteur solaire chez Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

    Pour le fabricant chinois et l’installateur européen en revanche, c’est une bonne chose, parce que l’impact sur le prix est moins élevé que prévu, a-t-elle résumé à l’AFP.

    EU Pro Sun, le groupement de producteurs solaires à l’origine du litige commercial avec Pékin, a affiché sa fureur.

    C’est tout sauf un accord favorable à l’industrie solaire européenne, a réagi lundi son président Milan Nitzschke.

    Samedi, le groupement (en grande partie allemand) avait annoncé son intention de traîner l’accord –contraire en tout point au droit européen– en justice.

    Des panneaux le moins cher possible pour favoriser l’essor du photovoltaïque sur le Vieux Continent ou des barrières douanières pour protéger les fabricants et leurs emplois au risque de freiner le marché: tel était le dilemme simplifié des négociateurs européens.

    Or aujourd’hui en Europe, le gros du secteur est dans l’aval (distributeurs, installateurs, développeurs de parcs solaires ndr), note Mme Chase. Cet accord (avec la Chine) suggère qu’ils ont privilégié ces intérêts-là.

    Berlin en a été l’illustration: de très loin premier producteur européen de panneaux, l’Allemagne a aussi besoin de photovoltaïque bon marché pour réussir son Energiewende (virage énergétique).

    Sous la menace de représailles commerciales, la chancelière Angela Merkel était ainsi la plus grande avocate d’un accord amiable avec Pékin.

    Le député européen français Yannick Jadot a accusé la Commission lundi de sacrifier l’industrie photovoltaïque européenne aux intérêts chinois et à la diplomatie +Mercedes+ de Merkel.

    [...]

    L’accord institue aussi un plafond de 7 gigawatts pour la quantité maximale d’importations de panneaux chinois.

    Mais, s’il dépassait 20 GW en 2011, le marché photovoltaïque européen cette année devrait tomber entre 8 et 11 GW, et probablement moins en 2014, sous l’effet de la récession et des économies budgétaires.

    Bruxelles a ainsi reconnu que ces 7 GW représentaient environ 70% du marché du Vieux Continent.

    L’importance de l’Europe dans le marché mondial décline, et les fabricants chinois de panneaux ont préparé cela depuis un bout de temps, souligne par ailleurs Stefan de Haan, expert du photovoltaïque au cabinet IHS.

    Quant aux producteurs européens, ils ne sont pas compétitifs sur les gammes à bas prix. La part de marché chinois baissera un peu, selon lui, mais davantage au profit de fabricants sud-coréens ou taïwanais.

    Ces rivaux asiatiques sont d’ailleurs les autres perdants, selon Jenny Chase, car ils pouvaient espérer des conditions bien plus défavorables à la Chine.

    Le projet d’accord avec Pékin doit être endossé par la Commission le 2 août, les Etats membres devant se prononcer à la fin de l’année.

    (©AFP / 29 juillet 2013 19h16)

  4. Vern 24 janvier 2019 à 23:54

    We’re a group of volunteers and starting a new scheme in our community.
    Your site offered us with valuable information to work on. You’ve done
    a formidable job and our entire community will be grateful to you.

  5. Lynda 25 janvier 2019 à 22:13

    I am curious to find out what blog system you have been working with?
    I’m experiencing some small security problems with my latest website and I’d like
    to find something more safe. Do you have any solutions?

  6. brazilian steakhouse tacoma 26 janvier 2019 à 05:58

    I blog quite often and I seriously thank you for your content.
    This article has truly peaked my interest. I am going to take
    a note of your blog and keep checking for new information about
    once a week. I subscribed to your RSS feed as well.

  7. Shela 26 janvier 2019 à 06:11

    Think about investments that offer quick annuities.

  8. brazilian steakhouse near me 26 janvier 2019 à 06:48

    I really like it whenever people come together and share views.
    Great website, keep it up!

  9. Latoya 26 janvier 2019 à 18:50

    Contemplate investments that supply rapid annuities.

  10. Sonja 27 janvier 2019 à 07:52

    An outstanding share! I’ve just forwarded this onto a colleague who
    was conducting a little homework on this. And he in fact bought me dinner simply
    because I discovered it for him… lol. So let me reword this….
    Thank YOU for the meal!! But yeah, thanx for spending the time to discuss this
    subject here on your internet site.

  11. Holley 27 janvier 2019 à 08:27

    And this is an funding risk price taking.

  12. Adolph 27 janvier 2019 à 16:06

    Now it is time to pick your particular investments.

  13. Kevin 27 janvier 2019 à 20:47

    Buyers do pay direct and oblique prices.

  14. Vickie 27 janvier 2019 à 21:38

    And this is an funding danger value taking.

  15. Manie 27 janvier 2019 à 23:36

    That is true for investment advice as properly.

  16. Grover 28 janvier 2019 à 07:08

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  17. brazil flag coloring page 28 janvier 2019 à 08:37

    Wow that was strange. I just wrote an really long comment but after I clicked submit my comment didn’t appear.
    Grrrr… well I’m not writing all that over again. Anyhow, just
    wanted to say superb blog!

  18. Williams 7 février 2019 à 02:52

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  19. Terri 7 février 2019 à 03:02

    Monetary advisors business is individuals business.

  20. Frankie 7 février 2019 à 07:10

    Consider investments that provide quick annuities.

  21. Vickie 8 février 2019 à 06:12

    And this is an investment risk price taking.

  22. Vito 8 février 2019 à 06:23

    Now it is time to pick your particular investments.

  23. Lucy 9 février 2019 à 03:42

    This is true for funding advice as nicely.

  24. Carley 9 février 2019 à 04:17

    Contemplate investments that supply instant annuities.

  25. Felisha 11 février 2019 à 05:20

    A monetary advisor is your planning associate.

  26. Reta 12 février 2019 à 01:32

    Investors do pay direct and oblique costs.

  27. Austin 12 février 2019 à 02:25

    Now it is time to pick your particular investments.

  28. Tasha 16 février 2019 à 02:09

    And this is an funding threat worth taking.

  29. Shantell 17 février 2019 à 03:18

    A financial advisor is your planning accomplice.

  30. Caroline 19 février 2019 à 02:26

    Contemplate investments that provide fast annuities.