Le Blog Finance

Pétrole : baisse des stocks au niveau mondial mais hausse aux USA

Selon l’agence américaine d’information sur l’énergie (EIA), les stocks mondiaux de pétrole ont baissé de 1,3 million de barils par jour au cours des 60 derniers jours.

Une situation due en grande partie à une consommation supérieure à la production.

En moyenne sur les deux derniers mois écoulés, les stocks ont pu être évalués à 2,652 milliards de barils, alors que le chiffre de 2,649 milliards avait été enregistré sur la période équivalente de 2012.
La production mondiale a quant à elle été de 83,3 millions de barils par jour en janvier et février, contre 83,4 millions sur les mois comparables de 2012.

Dans le même temps, la consommation a atteint 86 millions de bpj, contre une moyenne de 85,3 millions en janvier-février 2012.

Une information concernant le niveau mondial des stocks qui intervient alors que l’abondance de l’offre outre-Atlantique inquiète de plus en plus les investisseurs. Des craintes qui sont accrues mercredi suite à la diffusion de statistiques montrant une accentuation du phénomène.

Selon le rapport hebdomadaire du département américain de l’Energie sur les réserves de pétrole, les stocks de brut US ont augmenté de 1,1 million de barils lors de la semaine achevée le 22 février. Les experts notant qu’ils se situent désormais à leur plus haut depuis le mois de juillet à 377,5 millions de barils.

Une situation due tant à une consommation énergétique atone qu’à une hausse de la production de brut de 14,6% en 2012 par rapport à l’année précédente en 2012, chose qui n’avait plus été observée depuis 1995.

Un contexte qui pourrait s’aggraver en cas d’absence d’accord sur le budget US obtenu - in extremis – au Congrès vendredi. Une telle issue ouvrant automatiquement la voie à des coupes drastiques pouvant conduire les Etats-Unis vers la récession. Synonyme de baisse de la demande de brut.

Sources : AFP, Reuters

Elisabeth Studer – 28 février 2013 – www.leblogfinance.com

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Elisabeth Studer 1 mars 2013 à 01:06

    USA: la croissance économique s’est figée au quatrième trimestre 2012

    WASHINGTON – La croissance économique des Etats-Unis s’est figée au quatrième trimestre 2012, selon la deuxième estimation officielle du produit intérieur brut d’automne publiée jeudi à Washington.

    Le PIB américain a progressé de 0,1% en rythme annualisé d’octobre à décembre, indique le département du Commerce, revoyant ainsi en légère hausse son estimation de la fin du mois de janvier qui donnait un recul de la production nationale de 0,1% pour cette période.

    Au troisième trimestre, l’économie américaine avait officiellement crû de 3,1%.

    La révision annoncée par le ministère est bien moins forte que le pensaient les analystes, dont la prévision médiane donnait un taux de croissance économique de 0,5% pour le dernier trimestre.

    Elle ne modifie pas le taux de croissance officiel des Etats-Unis pour 2012, qui, à 2,2%, témoigne d’une accélération par rapport à 2011 (1,8%).

    Le tableau général de l’économie au quatrième trimestre reste largement le même que celui qui avait été présenté le mois dernier, écrit le ministère dans un communiqué.

    Selon le gouvernement, le ralentissement du quatrième trimestre a résulté d’une décélération de la production stockée et d’un recul des dépenses publiques et des exportations dont les effets négatifs ont été en partie compensés par un rebond de l’investissement privé hors logement, et une accélération de la consommation des ménages et de la baisse des importations.

    (©AFP / 28 février 2013 14h37