Le Blog Finance

Visa pour l’Image / Grèce : jusqu’où nous mène la folie financière de Goldman Sachs

« Au milieu  de  ces conflits, de ces crises financières, de la dette et de l’emploi, où l’on perd tous repères, nos valeurs, nos références, d’une planète que l’on détruit … nous voulons comprendre les responsabilités. »

Tels sont les mots même  de Jean-Paul Griolet, Président de l’Association Visa pour l’Image,  structure organisatrice du 24eme festival international du photojournalisme  qui se tient à Perpignan (France) du 1er au 16 septembre 2012.

Alors devant des photos  aussi violentes que celles présentées dans le cadre de  l’exposition intitulée « L’onde de choc grecque »… on aurait presque envie de lui hurler la réponse.

Voire même en tant que blog de la planète finance,  « réputé »  être sans langue de bois,  on se fait même un devoir de lui répondre.

Et de reprendre ce que l’on a déjà dit ici-même.

Car le grand responsable de tous ces maux, c’est le capitalisme à outrance, porté par la sulfureuse banque Goldman Sachs. Donc l’objectif pourrait bien être de faire tomber un par un les différents pays membres  l’Union européenne, pour leur proposer encore plus aisément  des prêts. Histoire de renflouer les banques américaines et de financer les campagnes électorales. Et tout particulièrement celle de Barack Obama.

Seule l’argent des banques permettant de contrer l’argent du pétrole … ne l’oublions pas. Lobby bancaire contre lobby pétrolier, telles semblent en effet les  deux seules alternatives des citoyens américains.

Rappelons  ainsi  qu’en deux ans, la Grèce a  obtenu trois plans d’aide de l’Union européenne et mis en place sept plans de rigueur. Et que Goldman Sachs est loin d’être étranger à toute l’affaire.

A noter également que la sulfureuse banque anglo-saxonne  a récemment  été « choisie » pour réaliser l’audit de la banque espagnole Bankia, en grande difficulté. Le gouvernement de Mariano Rajoy a en effet mandaté la société pour procéder à une évaluation « indépendante »  de la banque récemment nationalisée et de sa maison mère BFA. Goldman Sachs devra ainsi déterminer combien les pouvoirs publics devront injecter dans la banque pour la remettre à flot … en toute objectivité ? Permettez moi d’en douter, on croit rêver.

Précisons  également  que la firme US s’est fait notamment connaître du grand public via sa mise en oeuvre de produit dérivé financier pendant la crise des subprimes et la crise de la dette grecque … c’est vous dire  sa neutralité

Rappelons tout de même que – et ce n’est pas un simple hasard – le nouveau président de la Banque Centrale Européenne   Mario Draghi (BCE),  le nouveau Président du conseil italien Mario Monti et l’ancien premier ministre grec  Lucas Papadémos  appartiennent à ce que l’on surnomme le   »gouvernement Sachs«  européen.

N’oublions pas en effet que Mario Draghi fut ni plus ni moins vice-président de Goldman Sachs pour l’Europe durant la période 2002-2005.

Mieux encore : devenu « associé », il est chargé des  “entreprises et pays souverains”. Une fonction qui le conduit tout droit à remplir une mission de toute première importance. A savoir : multiplier le nombre d’acquéreurs d’une pilule supposée miracle mais devenue à terme très difficile à avaler : le produit financier dénommé « swap » … lequel aura notamment pour « avantage »  de permettre de dissimuler en partie de la dette souveraine.

En février 2010, alors que certaines rumeurs laissaient entendre que des banques américaines – et non des moindres – pourraient être derrière les spéculations visant la Grèce, le New York Times affirmait de son côté que des banques de Wall Street – telles que Goldman Sachs – auraient usé d’instruments financiers complexes en vue « d’aider » Athènes à dissimuler l’ampleur de sa dette.

Des montages, précisait le journal,  “de même ordre que ceux qui ont été à l’origine de la crise financière outre-Atlantique”.

Selon le New York Times, citant « des personnes au courant de la transaction », un montage élaboré par Goldman Sachs aurait ainsi permis en 2001 d’aider le gouvernement grec à emprunter des milliards. Un « soutien » qui serait intervenu quelques temps après l’adhésion d’Athènes à l’Union monétaire européenne.

Goldman Sachs n’ayant rien d’un philanthrope, la banque aurait rémunéré ses « services » à hauteur de quelque 300 millions de dollars. C’est en tout cas ce qu’affirmait alors le NYT citant « plusieurs banquiers au courant de la transaction ».

Certains affirmaient également alors que des banques US pourraient tirer les ficelles, histoire de plomber la zone euro. ….. et de pouvoir proposer à terme à la Grèce des emprunts à des taux prohibitifs.

Telles pourraient donc “bien” être  les responsabilités que  Jean-Paul Griolet  souhaite comprendre …

Alors en guise de credo, reprenons  les termes mêmes qu’il a employé dans le texte présenté en préambule du guide des Expositions du Festival, indiquant que, selon lui, ”seule une presse diversifiée, plurielle et libre, nous évitera de sombrer dans l’obscurantisme, l’extrémisme et toutes ses conséquences”.

Et je rajouterai, en ce qui me concerne, que malgré les pressions éventuelles, je serai là, voire même encore plus présente. Toute pression  exercée pour freiner  mon  ”énergie rédactionnelle” me confirmant quelque part … que je suis sur la voie de la vérité. Et me permettant de faire le tri entre supposés amis et  vrais soutiens et encouragements tout au long de mon chemin.

Jean-Paul Griolet  lui-même indiquant que   « les photojournalistes du monde entier »  - qui se retrouvent  ces  quinze prochains jours à deux pas de ce que Dali considérait comme le Centre du Monde  (ou plus précisément le «centre cosmique de l’univers») - sont les « artisans de cette liberté d’expression  qui seule peut nous aider dans notre recherche de vérité ».

 

Partager cet article

Article de

35 commentaires

  1. Cedric Citharel 2 septembre 2012 à 09:18

    Plusieurs th

  2. el gringo 9 septembre 2012 à 21:20

    Bankia est-elle encore viable ?

    Les emprunts toxiques d

  3. el gringo 16 septembre 2012 à 10:08

    La Gr

  4. ES 27 juillet 2018 à 00:02

    Le gouvernement grec suspecte une origine criminelle aux incendies de lundi

    La station balnéaire de Mati, près d’Athènes, a été dévastée par les incendies, ici le 26 juillet 2018 / © AFP / SAVVAS KARMANIOLAS
    Le gouvernement grec a annoncé jeudi soir avoir saisi la justice d’un “élément sérieux” pouvant indiquer que l’incendie qui a fait plus de 80 morts lundi à l’est d’Athènes était d’origine criminelle.

    “Un élément sérieux nous a conduits à ouvrir une enquête” après l’incendie de Mati, a annoncé lors d’une conférence de presse le ministre adjoint à la Protection du citoyen, Nikos Toskas.

    Pour un autre incendie, violent mais qui n’a pas fait de victime à Kineta, du côté ouest de l’Attique, M. Kostas a parlé aussi de “sérieux éléments” évoquant un incendie volontaire.

    M. Toskas, qui était en compagnie du responsable des pompiers et du porte-parole du gouvernement, Dimitris Tzanakopoulos, a mentionné aussi “des témoignages”, sans en dire plus.

    Les officiels, carte satellitaire à l’appui, ont fait valoir également que 13 feux étaient partis en même temps en Attique lundi, un fait déjà souligné par M. Tzanakopoulos au lendemain du drame.

    Le gouvernement semble ainsi décidé à parer aux critiques qui commencent sur la gestion du drame par les autorités.

    M. Tzanakopoulos a assuré que “l’évacuation de Mati n’était pas possible car le phénomène a duré à peine une heure et demie”, sur fond de vents “les plus forts enregistrés ces huit dernières années”, à environ 120 km/h.

    La maison familiale du réalisateur grec Theo Angelopoulos a pris feu, et avec elles les archives personnelles du cinéaste qui y étaient conservées / © AFP / Angelos Tzortzinis
    Dans l’après-midi, le ministre de la Défense Panos Kammenos a fait face à Mati à la colère des riverains. “Vous nous avez laissés à la merci du Dieu. Il ne nous reste rien!”, lui a ainsi lancé une femme en larmes.

    - Règles et lois -

    M. Kammenos a répondu aux critiques avec un argument différent, évoquant au micro de la BBC le problème endémique des constructions illégales qui sont selon lui “la majorité” sur cette côte.

    “Après cette tragédie, c’est le moment que (les propriétaires) comprennent que c’est dangereux pour eux et leurs familles de ne pas suivre les règles et les lois”, a-t-il dit.

    Toute la journée, la douloureuse identification des plus de 80 morts s’est poursuivie, les médecins légistes espérant avoir conclu ce travail d’ici à samedi, grâce à l’ADN de proches supposés.

    Il y a “beaucoup de corps calcinés, ce qui complique la procédure”, a indiqué l’un d’eux à l’agence grecque ANA.

    Des voitures calcinées, à Rafina, près d’Athènes, le 26 juillet 2018 / © AFP / ANGELOS TZORTZINIS
    Les familles n’étaient pas autorisées à voir les corps, un des médecins confiant que le corps médical lui-même “avait du mal à supporter”.

    Outre un numéro officiel ouvert aux familles, un mur des disparus informel ouvert par des développeurs privés sur internet affichait toujours jeudi la photo de 27 personnes portées disparues, sans qu’on puisse savoir si certaines figuraient ou non parmi les corps retrouvés.

    Sur 2.489 maisons auscultées par quelque 340 agents jusqu’à mercredi soir dans la zone côtière sinistrée de Mati, près de la moitié (48,93%) ne sont plus habitables, selon le ministre des Infrastructures.

    La veuve du cinéaste grec Theo Angelopoulos –palme d’Or à Cannes en 1998– a indiqué que les “archives personnelles” de son mari étaient parties en fumée dans la destruction de la maison familiale.

    - ‘Nous sommes Grecs’ -

    Un puissant mouvement de solidarité s’est mis en place depuis lundi.

    Les feux de forêt les plus meurtriers dans le monde / © AFP / Alain BOMMENEL
    Les rescapés étaient pris en charge par des associations, qui fournissent hébergement dans les villes voisines, vêtements et nourriture.

    Les volontaires s’affairaient ainsi jeudi dans un gymnase de Rafina, proche de Mati, au milieu de montagnes de vêtements, de nourriture ou de couches pour bébés.

    “Nous sommes Grecs, et les Grecs ont tendance à s’unir quand ils sont dans le besoin, et à s’aider autant que possible”, témoignait fièrement Joanna Kefalidou, un professeur d’anglais en vacances.

    Pour sa part, tout en se gardant de critiquer frontalement le gouvernement pendant la période de deuil national de trois jours, le chef du principal parti d’opposition, Nouvelle Démocratie, Kyriakos Mitsotakis, s’est rendu sur les lieux du drame pour la deuxième fois en deux jours jeudi, pour exprimer sa solidarité aux familles des victimes.

    Mais dès vendredi, les couteaux risquent d’être tirés. “Ce désastre horrible sera le prétexte d’une controverse politique”, a prédit jeudi le quotidien libéral Kathimerini, incriminant tous les services publics dans cette affaire.

    Dans la soirée, la reine Elizabeth II d’Angleterre, le prince Philip, né prince Philippe de Grèce, et leur fils aîné le prince Charles, ont envoyé des messages de sympathie à la Grèce.

    (©AFP / 26 juillet 2018 23h19)

  5. retrouvé le retour 27 juillet 2018 à 08:46

    C’est sur qu’il y a plusieurs niveaux. Par contre ES désigner des coupables ? :(

  6. Elisabeth Studer 27 juillet 2018 à 18:18

    ben à votre avis ??? …. gros , très gros … alors que la Grèce commencait à un peu sortir la tete de l’eau …

  7. retrouvé le retour 27 juillet 2018 à 19:19

    ES, la Grèce c’est l’Europe mais malheureusement avec des moinillons un peu trop gras de l’équipe des casseroles sur la tête.
    Tirer sur la Grèce comme cela a été fait au niveau financier relève des conflits pseudo religieux initiés aux USA.
    En fait c’est toute l’Europe qui est visée, tirer sur la Grèce c’est tirer sur l’Europe et un jour ou l’autre il faudra payer. Car toutes les données sont conservées.

  8. brazilian steakhouse san jose 24 janvier 2019 à 21:01

    I know this if off topic but I’m looking into starting my own weblog
    and was curious what all is required to get set up? I’m assuming having a blog like yours would cost a pretty penny?

    I’m not very internet savvy so I’m not 100% sure.
    Any recommendations or advice would be greatly appreciated.

    Cheers

  9. Mabel 24 janvier 2019 à 21:36

    Can I just say what a relief to find somebody who really knows what they’re discussing over the
    internet. You certainly understand how to bring an issue to light and make
    it important. More people really need to read this and understand
    this side of the story. I was surprised you aren’t more popular since you surely possess the gift.

  10. Alfie 24 janvier 2019 à 22:09

    If some one needs expert view regarding blogging
    after that i recommend him/her to pay a quick visit this website, Keep
    up the fastidious work.

  11. brazil nuts cholesterol 26 janvier 2019 à 06:24

    Hello are using WordPress for your site platform?

    I’m new to the blog world but I’m trying to get started and create my own. Do you require any html coding knowledge to make your own blog?
    Any help would be greatly appreciated!

  12. Tamie 26 janvier 2019 à 15:16

    Financial advisors business is people business.

  13. Kermit 27 janvier 2019 à 00:10

    Hey! This is my first visit to your blog! We are a team of
    volunteers and starting a new initiative in a community
    in the same niche. Your blog provided us beneficial information to
    work on. You have done a outstanding job!

  14. brazil flag gif 27 janvier 2019 à 04:14

    I do accept as true with all the ideas you have offered for your post.
    They are really convincing and can certainly work. Still,
    the posts are very quick for newbies. Could you please extend them a
    little from subsequent time? Thanks for the post.

  15. Dennis 27 janvier 2019 à 18:14

    Thanks for your curiosity in Funding Advice.

  16. Jan 2 février 2019 à 09:41

    And that is an investment danger worth taking.

  17. Tuyet 3 février 2019 à 02:30

    A monetary advisor is your planning companion.

  18. Jonas 9 février 2019 à 04:03

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  19. Anderson 11 février 2019 à 02:25

    All forms of investments include sure dangers.

  20. Fermin 15 février 2019 à 03:12

    And that is an investment threat price taking.

  21. Victorina 18 février 2019 à 03:03

    That is true for investment recommendation as effectively.