Le Blog Finance

Israël : vers une confirmation d’immenses ressources offshore de gaz

egypte-israel_leviathan-gas.jpgVoilà qui pourrait bien accroître les tensions dans la zone  …

Alors qu’à l’hiver 2010,  le groupe américain Noble Energy, principal opérateur du site, avait annoncé que les réserves du gisement offshore de gaz naturel au large d’Israël baptisé Léviathan  pourraient permettre à terme à l’Etat hébreu devenir exportateur de gaz – au grand dam de ces voisins – la compagnie Delek Energy, partenaire de Noble Energy a annoncé dimanche avoir des indications significatives sur la présence de gaz naturel dans un nouveau site au large des côtes méditerranéennes.

S’adressant dans un communiqué à la Bourse de Tel-Aviv, Delek Energy a indiqué que les forages exploratoires effectués sur le champ Tanin 1, gisement situé à 120 km au nord-ouest de Haïfa avaient atteint la profondeur de 5.500 m.

Ajoutant que les partenaires étaient arrivés à la conclusion que des indications significatives de gaz naturel avaient été découvertes lors des forages.

En août dernier, le partenaire de Noble Energy dans la  conduite des forages offshore, avait d’ores et déjà indiqué que le gisement pourrait contenir 34 milliards de m3 de gaz.

En juin 2011, une compagnie israélienne avait annoncé pour sa part  la découverte de deux autres gisements de gaz naturel très importants, Sarah et Mira, à environ 70 km au large de Hadera, plus au sud sur le littoral méditerranéen.

Des ressources fort prometteuses dans une zone « à risque ». 

 En juin 2010, le président du Parlement libanais Nabih Berri avait affirmé que le Liban devait exploiter le potentiel en gaz et en pétrole au large de ses côtes, tout en mettant en garde contre un monopole israélien des réserves énergétiques dans l’est de la Méditerranée.

Il est vrai que l’enjeu est de taille. Le gisement de Léviathan, lequel se situe au large de la ville israélienne de Haïfa ainsi que celui de Tamar constituent deux sites offshore très prometteurs découverts ces dernières années au large d’Israël. Les réserves du gisement offshore de Leviathan sont ainsi évaluées à 450 milliards de m3.

Selon les estimations du groupe pétrolier, Tamar – qui se trouve à 90 km au large du port de Haïfa – possède pour sa part une capacité de 238 milliards de m3 de gaz. Il s’agit du plus important champ gazier au niveau mondial découvert ces trois dernières années. Il devrait être productif dès 2012. elon les découvertes de Noble, Tamar représenterait environ 35 années des besoins d’Israël en gaz naturel.

Pour mémoire, Tamar appartient pour 30% à Noble, 28.75% à Isramco Negev, et 31% à Delek Drilling. Ladite Delek Drilling appartient à la multinationale israélienne Tshuva, laquelle est détenue par Yitzhak Tshuva qui possède aussi la compagnie d’assurance Phoenix.

A noter également que Noble Energy détient 39,6% des droits pour Léviathan, les compagnies Delek Drilling et Avner Oil Exploration en détenant 22,67 % chacune, Ratio Oil Exploration étant actionnaire de la part restante.

Reste toutefois que la situation est loin de satisfaire les voisins d’Israël qui entendent bien eux aussi profiter de la manne gazière.

Fin janvier 2011, le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources Minérales, Sameh Fahmi avait annoncé pour sa part au journal égyptien “Al-Masry Al-Youm“ étudier “la question de revendiquer la part de l’Egypte dans les gisements de gaz trouvés au large de la côte israélienne”. 

Le ministre ajoutant par ailleurs que “déjà trois autres pays, le Liban, la Turquie et Chypre considér(ai)ent la possibilité de revendiquer le gaz des gisements exploités par Israël”.

Fait majeur, Sameh Fahmi avait par ailleurs déclaré que l’Egypte ne donnerait aucun permis d’exporter le gaz vers l’Europe, via la frontière israélo-égyptienne, scénario largement envisagé par la partie israélienne.

Autre élément notable : l’exploitation de ces nouveaux gisements devrait réduire fortement la dépendance d’Israël vis-à-vis du gaz naturel égyptien. Rappelons qu’à l’heure actuelle, l’Egypte fournit 43% du gaz naturel consommé en Israël. 

 Sources : AFP, As – Safir, Planete-non-violence

Partager cet article

Article de

4 commentaires