Le Blog Finance

Cacao : le cours rebondit, porté par l’Harmattan

Elisabeth Studer Actualités, Agriculture, Economie, Matières premières Commentaires fermés

cocoa--ivory-coast.jpgAprès avoir chuté durant deux semaines consécutives, le cours du cacao a nettement rebondi cette semaine.

Si les investisseurs s’étaient montrés tout d’abord frileux après la mise en place d’un nouveau système de vente des fèves en Côte d’Ivoire, les prix ont regagné jusqu’à près de 10% sur l’ensemble de la semaine.

Les marchés redoutent avant tout des récoltes médiocres en Afrique de l’Ouest, le niveau très élevé des stocks mondiaux, au plus haut depuis 5 ans ne changeant rien à l’affaire.

Rappelons que la production de Côte d’Ivoire  (35% de l’offre mondiale de cacao) est durement impactée depuis le début de l’année par l’Harmattan, un vent chaud et sec soufflant du Sahara.

Selon des estimations de la revue spécialisée Public Ledger, la quantité de fèves arrivée dans les ports ivoiriens entre le 6 et le 12 février approche 20 000 tonnes, ce qui signifie tout de même une chute vertigineuse de 60%  par rapport au volume enregistré l’an dernier sur la même période.

A noter que depuis le début de la saison, en octobre dernier, le volume total de cacao arrivé dans les ports du pays a reculé de 4% par rapport à l’année précédente.

Au final, vendredi en milieu d’après-midi, sur le Liffe de Londres, la tonne de cacao pour livraison en mai valait 1508 livres contre 1433 livres vendredi dernier pour le contrat de mars.

Parallèlement, sur le NYBoT-ICE américain, le contrat pour livraison en mai valait 2355 dollars la tonne contre 2199 dollars la semaine dernière, en ce qui concerne là aussi le contrat de mars.

Sources : AFP, AWP

Partager cet article

Article de

Les commentaires sont fermés