Le Blog Finance
A la une

Sénégal : alerte des USA face à un risque de troubles lié à la présidentielle

senegal-us-dakar-uss.JPGLes Etats-Unis seraient-ils mieux informés que les autres sur la situation politique qui prévaut au Sénégal ?

Qui sait …

En tout état de cause, Washington   vient de lancer officiellement une alerte en direction de leurs ressortissants, exhortant ses officiels à éviter tout voyage « non essentiel » vers le Sénégal. Raisons invoquées : des risques « de troubles » dans le pays à la veille « de la présidentielle du 26 février 2012 ». 

Simple coïncidence ? Rappelons que le 21 avril dernier, le Général américain Carter Ham, tout frais nommé commandant du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) avait effectué sa première visite au Sénégal, reçu tour à tour par le chef d’Etat major des Forces armées sénégalaises, le général Abdoulaye Fall, le ministre des Forces armées, Bécaye Diop, et le président de la République Abdoulaye Wade … 

Certes, en aout dernier un officier américain avait affirmé à des journalistes sénégalais en visite à la base américaine de Stuttgart en Allemagne que le Commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM)  »n’a(vait) pas besoin de base » sur le continent et n’en a(vait) jamais fait la demande … Mais est bien idiot celui qui ne change pas d’avis …

L’alerte, en date du 12 décembre 2011, rappelle aux citoyens américains que l’ambassade a déjà demandé aux officiels américains de surseoir à tout déplacement « non-essentiel » vers le Sénégal dans la période allant du 16 janvier au 2 mars 2012. 

Il est par ailleurs indiqué que les citoyens américains résidant au Sénégal doivent vérifier qu’ils ont leur passeport et ceux des membres de leurs familles en règle … pour parer tout éventualité. 

Le Département d’Etat rappelle par ailleurs les manifestations « particulièrement violentes » qui ont eu lieu le 23 juin 2011 à Dakar et dans d’autres parties du Sénégal, lorsque des citoyens opposés à une réforme constitutionnelle offrant une voie royale à la «réélection » du président Abdoulaye Wade sont descendus en masse dans les rues, acculant le Chef de l’Etat et son gouvernement à retirer leur proposition déjà en discussion à l’assemblée nationale.

Depuis, le climat politique demeure tendu, le principal sujet de controverse concernant l’éventuelle irrecevabilité de la candidature de l’actuel Président.

Précisons par ailleurs qu’à l’occasion de sa visite, en avril dernier, le général américain Carter Ham avait assuré pour sa part que le partenariat entre le Commandement régional américain pour l’Afrique (AFRICOM) et le Sénégal allait  »s’accentuer » dans l’avenir.

Pour Bécaye Diop, le ministère des Forces armées du Sénégal, l’AFRICOM est « très proche » de l’armée sénégalaise et  »échange beaucoup » avec celle-ci pour trouver des solutions aux conflits dans la sous-région.  »Sur le plan de la formation, nous souhaitons que ça aille de l’avant. Nous voulons que les échanges soient plus permanents », avait également précisé le ministère des Forces armées.

« Le Sénégal n’aura pas le privilège d’accueillir le siège de l’Etat-major d’Africom » affirmait pour sa part en juin 2010 la presse sénégalaise alors que les Etats-Unis avaient laissé entendre qu’ils souhaitaient déplacer les 1300 membres de leur personnel de Stuttgart vers l’Afrique.

« Nous sommes ici pour un temps indéfini« , avait alors déclaré l’ambassadeur Antony Holmes, adjoint civil du général William Ward, commandant de l’Africom interrogé par Radio France internationale. A cette date, le Sénégal était candidat pour accueillir le siège, comme le Libéria ou l’Ethiopie. Voire le Maroc ?

Rappelons que l’AFRICOM est formée de quelque 1.500 personnes dont le travail principal est la planification des activités militaires en Afrique. Sa mission consiste à protéger et à défendre les intérêts sécuritaires des Etats-Unis à travers le renforcement des capacités de défense des Etats et des organisations africaines.

Il mène des opérations militaires, afin – nous dit-on - « de dissuader et de vaincre les menaces transnationales et de fournir un environnement sécuritaire favorable à la bonne gouvernance et au développement »

Basé à Stuttgart, l’AFRICOM est ainsi l’un des six états-majors de commandement géographique du Département de Défense US. Annoncé par l’administration Bush le 6 février 2007, il a commencé à fonctionner le 1er octobre 2008 et a été placé sous le commandement du général afro-américain William E. Ward. 

Officiellement l’AFRICOM oeuvre pour un partenariat fructueux entre les Etats-Unis et 53 nations d’Afrique et pour l’instauration d’espaces de sécurité et de stabilité sur le continent. Des missions qui pourraient être loin d’être totalement désintéressées … 

Sources : APA, www.politicosn.com, Allafrica.com   
A lire également :
Crédit Photo : Elisabeth STUDER www.leblogfinance.com Port de Dakar Avril 2011

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. Elisabeth Studer 20 décembre 2011 à 17:33

    Senegal Travel Alert December 2011
    Tuesday, December 13, 2011 :: Staff infoZine
    U.S. citizens should be aware of certain dates in the election cycle as these may be focal points for demonstrations.
    Washington, D.C. – infoZine – The Department of State alerts U.S. citizens to the potential for civil unrest and disturbances in Senegal prior to and directly following the upcoming Presidential elections scheduled for February 26, 2012. Political demonstrations in June of 2011 were particularly violent, and as certain dates in the election cycle (listed below) come to pass, the potential for similar confrontations exists.
    Please note the U.S. Embassy in Dakar has requested that all non-essential travel to Senegal by U.S. officials be deferred from January 16 through March 2, 2012. This Travel Alert expires March 2, 2012.
    U.S. citizens should be aware of certain dates in the election cycle as these may be focal points for demonstrations. From December 26 through January 26, candidates may file their papers to run in the election. January 27 is the date by which Senegal’s Constitutional Council must rule on a candidates’ eligibility and publish a final candidates list. February 6 is the official start of the campaign period, and February 26 is the scheduled date for the first round of voting. If a candidate does not win more than 50 percent of the vote in the first round, a second round of voting will occur on March 18.
    Image courtesy of CIA FactbookU.S. citizens planning to travel to Senegal during and immediately following the elections should monitor local news, assess local conditions and travel routes, and consult Embassy Dakar’s website for Emergency Messages to U.S. Citizens http://dakar.usembassy.gov/service/warden-messages-and-monthly-consular link -news.html .
    For U.S. citizens residing in Senegal, the U.S. Embassy recommends that you take this opportunity to ensure that passports for all family members are up to date. U.S. citizens are encouraged to carry a photocopy of their passports with them at all times so that, if questioned by local officials, proof of identity and citizenship is readily available. If detained or arrested, U.S. citizens should ask to be allowed to contact the U.S. Embassy.
    The U.S. Department of State strongly urges U.S. citizens to avoid demonstrations, political rallies, and spontaneous gatherings in Senegal. While most demonstrations in Senegal are non-violent, the potential for violence exists, particularly from now until the first round of the scheduled Presidential elections. We remind U.S. citizens that even demonstrations intended to be peaceful can turn confrontational and possibly escalate into violence without much advance warning. U.S. citizens should stay current with media coverage of local events and be aware of their surroundings at all times.
    If you are going to live in or travel to Senegal, please take the time to tell us about your trip by enrolling in the Smart Traveler Enrollment Program (STEP) https://travelregistration.state.gov/ link . If you enroll, we can keep you up to date with important safety and security announcements. It will also help your friends and family get in touch with you in an emergency. You should remember to keep all of your information in STEP up to date. It is important during enrollment or updating of information to include your current phone number and current email address where you can be reached in case of an emergency.
    The U.S. Embassy in Dakar is located on at Avenue Jean XXIII, Dakar; the mailing address is B.P. 49, Dakar, Senegal. If you have questions or concerns about safety or related issues, you are encouraged to contact the consular section at the Embassy by sending an email message to consulardakar@state.gov. The Embassy telephone number is (221) 33-829-2100. For After Hours Emergency, please call Tel: (221) 33-829-2209 and ask to speak to the duty officer.
    You can stay in touch and receive Embassy updates by checking the U.S. Embassy Dakar website http://dakar.usembassy.gov/index.html link . Current information on safety and security can also be obtained by calling 1-888-407-4747 toll-free in the United States or a regular toll line at 1-202-501-4444 for callers from other countries.
    These numbers are available from 8:00 a.m. to 8:00 p.m. Eastern Time, Monday through Friday (except U.S. federal holidays). You can also stay up to date by bookmarking our Bureau of Consular Affairs website http://travel.state.gov/ link , which contains the current Worldwide Caution http://travel.state.gov/travel/cis_pa_tw/cis_pa_tw_1168.html link .
    Follow us on Twitter http://twitter.com/travelgov link and the Bureau of Consular Affairs page on Facebook http://www.facebook.com/travelgov link , and download our free Smart Traveler i-Phone App http://itunes.apple.com/us/app/smart-traveler/id442693988?mt=8 link to have travel information at your fingertips

  2. ES. 22 décembre 2011 à 22:10

    S

  3. Elisabeth Studer 22 décembre 2011 à 22:14

    S

  4. Elisabeth Studer 22 décembre 2011 à 22:15

    Des organisations civiles condamnent les actes de violence perp

    • Karoll 22 décembre 2012 à 12:35

      Le de9dain n’est pas l’ironie. L’ironie a souvent un gofbt amer, de9sabuse9.Le de9dain est le fait du prncie. Ne pas s’attacher e0 des chosessecondaires : des oeuvres d’un jour.L’ironie, pourtant oui, quand on peut s’en abstraire comple8tement. Par exemple quand elle concerne un ridicule ou une perversite9 de la socie9te9 dont onest indemne. Le0, elle fait mal.

  5. Elisabeth Studer 23 octobre 2012 à 18:27

    S

Commenter cet article