Le Blog Finance

Quand l’autrichien OMV était attaqué au Yemen …

omv0629.gifAlors que nombre de projecteurs sont braqués sur le Yemen, compte-tenu du dossier terroriste mais également du dossier gazier, il est utile de rappeler un évènement    qui pourrait avoir son importance, tant économique que symbolique. Sans compter la douleur des familles, bien entendu.

Début octobre 2010, le directeur français du groupe énergétique autrichien OMV au Yémen a été tué par balle par un soldat dans l’enceinte du siège de la compagnie près de Sanaa.

“Le garde armé a ouvert le feu sur le directeur en criant Allah Akhbar (Dieu est grand)”, avait alors indiqué l’une des sources de sécurité, sans pouvoir toutefois préciser si l’attaque avait été motivée par une affaire personnelle ou un autre mobile.

L’assaillant, un soldat chargé de la protection du siège du groupe OMV  au Yemen, a fini par être désarmé et arrêté. Selon d’autres sources sécuritaires, le siège de la compagnie, qui se trouve à Haddah, dans la banlieue proche de Sanaa, a été encerclé par des forces de police après l’attaque.

A la suite, le ministère français des Affaires étrangères avait annoncé que Paris confirmait « la mort par balles d’un ressortissant français” à Sanaa au Yémen.

A la suite, le groupe français d’ingénierie Spie avait confirmé que la personne décédée travaillait pour une de ses filiales dans ce pays.

“Ce Français avait été engagé sur place en 2008 par la société Amiogs, elle-même filiale de Spie Oil and Gas Services”, avait ainsi déclaré le directeur de la communication de Spie. Au Yemen, Amiogs – joint-venture avec la société yéménite Almaz – réalise des travaux de logistique et d’approvisionnement pour OMV, le français Total et le groupe américain Occidental à Sanaa, Bahlas et Sayun.

Dans les jours qui ont suivi l’attentat, le tribunal des affaires terroristes de Sanaa a accusé l’assassin présumé du Français – Hicham Assem – d’être lié à l’imam américano-yéménite Aulaqi, mis en cause pour la première fois par la justice yéménite. Comparaissant devant le tribunal, Hicham Assem a nié toutes les charges pesant contre lui et affirmé avoir été torturé.

Aulaqi – jugé par contumace – a été accusé quant à lui “d’incitation à l’assassinat d’Occidentaux et de membres des services de sécurité”. Il aurait, selon l’acte d’accusation, envoyé “pendant des mois” des courriels à Assem, l’appelant à tuer des étrangers.

Les deux hommes sont en outre accusés de “constitution d’une bande armée avec un but criminel et une incitation à prendre pour cible les étrangers et les forces de sécurité, pour le compte d’Al-Qaïda”.

Rappelons également que le groupe énergétique autrichien est actif au Yémen depuis qu’il a pris le contrôle de Preussag Energie GmbH en 2003. Il dispose de licences pour trois sites de production et d’exploration à Chabwah, dans le sud-est du Yémen, où travaillent une douzaine d’ingénieurs et d’experts autrichiens. 6.500 barils de pétrole y sont extraits quotidiennement.

Le 25 juillet 2010, un champ pétrolier d’OMV avait été la cible d’une attaque dans la province de Chabwah dans le sud-est du Yémen. Un commando armé avait ouvert le feu avec des fusils mitrailleurs et des roquettes. Deux de ses membres du commando ainsi que six militaires en poste près du champ pétrolier avaient été tués.

Mais le « choix » de la société OMV pour mener ces attaques pourrait ne pas être tout à fait fortuit …

Rappelons à toutes fins utiles, qu’en décembre 2009, le premier groupe gazier et pétrolier d’Europe centrale, et la Bourse de Vienne ont créé une “Bourse du gaz”.

Son ambition ? Devenir numéro un en Europe continentale …. en partenariat avec le géant gazier russe Gazprom. Comment ? via la plate-forme de Baumgarten qui permet – notamment – d’assurer la livraison du gaz russe à l’Europe occidentale, disposant ainsi d’une position stratégique au coeur de l’Europe centrale.

La nouvelle entité, qui s’appuie sur la plate-forme de distribution Central European Gas Hub (CEGH) opérée par OMV à Baumgarten, a commencé fin 2009 à proposer des contrats spots. Le négoce de contrats à terme était alors planifié pour une mise en oeuvre au printemps.

L’objectif à terme est de faire du CEGH “la première place d’Europe continentale pour le commerce du gaz“, a précisé OMV.

Le début des opérations en Bourse marque “une nouvelle étape pour la création d’un marché européen du gaz” et “renforce la sécurité des approvisionnements”, avait alors déclaré le ministre autrichien de l’Economie, Reinhold Mitterlehner. On ne  demande qu’à le croire …

Parallèlement, OMV s’associait à Gazprom pour développer cette plate-forme de distribution en Autriche, l’une des trois plus importantes d’Europe continentale. La structure dessert, outre l’Autriche, l’Allemagne, l’Italie, la France, la Slovénie, la Croatie et la Hongrie. OMV et Gazprom devraient détenir chacun 30 % du Central European Gas Hub.

 

Mais le nerf de la guerre est bien là : la plateforme de Baumgarten doit se trouver sur le parcours des projets du gazoduc russe South Stream et européen Nabucco.

Située “idéalement” au débouché du gazoduc Droujba, elle voit transiter annuellement 55 milliards de mètres cubes de gaz, principalement de Russie et de Norvège. En une sorte de goulet d’étranglement ou noeud de transit gazier (ou hub) quasi-incoutournable ou presque, surtout si tout est fait pour le rendre ainsi. Permettant de tirer les ficelles de l’approvisionnement en gaz de l’Europe …..

A lire  également :

. Conflit Russie/Ukraine : l’Autriche à la rescousse via OMV

 

Partager cet article

Article de

22 commentaires

  1. Elisabeth Studer 24 juillet 2012 à 13:09

    a lire / et

  2. Elisabeth Studer 13 février 2013 à 23:54

    Total reçoit du groupe Borealis une offre pour le rachat de GPN S.A.

    Paris, 06 février : Total a reçu une offre ferme du groupe Borealis pour le rachat de GPN S.A., premier producteur français d’engrais azotés détenu à 100 % par Total, et a décidé d’accorder une exclusivité à Borealis.

    Compte tenu de la qualité du projet présenté par Borealis, Total a décidé d’engager les procédures d’information et de consultation des instances représentatives du personnel concernées, conjointement avec la proposition de rachat par Borealis des parts détenues par Total dans la société belge Rosier S.A. (56,86 %), cotée sur Euronext, qui fait l’objet d’un communiqué de presse séparé.

    Groupe chimique de dimension internationale, Borealis est présent historiquement en Europe centrale sur le marché des fertilisants azotés et développe une stratégie de croissance ambitieuse pour se positionner parmi les leaders européens de ce marché, comme l’illustre l’acquisition de la société PEC-Rhin SAS début 2012 en France.

    « L’activité des fertilisants est éloignée du cœur de métier du groupe Total, a commenté Patrick Pouyanné, directeur général de la branche Raffinage-Chimie du groupe Total. Un rapprochement avec Borealis, un des leaders du marché européen, offrirait à GPN, solidement implanté sur le marché français et qui a bénéficié d’un vaste plan d’investissements ces dernières années, de nouvelles opportunités de développement y compris à l’international ».

    Le projet d’acquisition de GPN remis par Borealis comprend des engagements clairs quant à la poursuite de l’activité, à la reprise de l’ensemble des contrats de travail et au maintien de l’emploi.

    Il demeure en outre soumis à l’approbation des autorités de la concurrence compétentes.

    L’offre de Borealis ne concerne pas la société Grande Paroisse S.A. et Total conserverait donc l’ensemble des obligations liées aux anciennes activités de Grande Paroisse, notamment celles relatives au site AZF de Toulouse.

    GPN est le premier producteur français d’engrais azotés et de réducteurs d’oxyde d’azote. Il approvisionne environ 25 % du marché français pour un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros. GPN emploie 725 salariés en France avec deux sites de production localisés à Grandpuits (77) et Grand Quevilly (76).

    Borealis

    Borealis est un fournisseur majeur de solutions innovantes dans le domaine des polyoléfines, produits chimiques de base et engrais. Le siège de Borealis se situe à Vienne, Autriche. Borealis compte des clients dans plus de 120 pays et emploie environ 5 300 collaborateurs dans le monde. Le groupe a enregistré des ventes de 7,1 milliards d’euros en 2011. La Société d’investissements internationale de Pétrole d’Abu Dhabi (IPIC) détient 64 % de Borealis, 36 % étant détenus par OMV, groupe énergétique majeur en Europe.
    http://www.borealisgroup.com

  3. Kristofer 25 janvier 2019 à 05:04

    Howdy, i read your blog occasionally and i own a similar
    one and i was just curious if you get a lot of spam feedback?

    If so how do you prevent it, any plugin or anything you
    can suggest? I get so much lately it’s driving me crazy so
    any support is very much appreciated.

  4. brazilian wax near me 25 janvier 2019 à 15:53

    You are so interesting! I don’t believe I have read a single
    thing like that before. So good to discover another person with some original thoughts on this issue.
    Seriously.. thank you for starting this up. This site is one thing that is needed on the web, someone with a bit of originality!

  5. Hulda 25 janvier 2019 à 17:28

    Touche. Solid arguments. Keep up the amazing effort.

  6. Julienne 26 janvier 2019 à 06:16

    Schwab Intelligent Portfolios invests in Schwab ETFs.

  7. brazilian wandering spider 26 janvier 2019 à 06:38

    Hurrah! At last I got a webpage from where I be able to actually take valuable facts regarding my study and knowledge.

  8. Koby 26 janvier 2019 à 08:49

    A financial advisor is your planning accomplice.

  9. Haley 26 janvier 2019 à 11:37

    Take into account investments that provide immediate annuities.

  10. Wilmer 26 janvier 2019 à 18:58

    Schwab Clever Portfolios invests in Schwab ETFs.

  11. Geraldine 27 janvier 2019 à 01:57

    A financial advisor is your planning associate.

  12. Latoya 27 janvier 2019 à 05:52

    And that is an funding danger price taking.

  13. Nola 27 janvier 2019 à 10:56

    And this is an investment threat price taking.

  14. Tammi 27 janvier 2019 à 15:58

    Monetary advisors enterprise is individuals business.

  15. Gail 27 janvier 2019 à 18:14

    A financial advisor is your planning accomplice.

  16. Kattie 9 février 2019 à 01:48

    Financial advisors enterprise is folks business.

  17. Keira 10 février 2019 à 15:01

    A financial advisor is your planning partner.

  18. Latasha 16 février 2019 à 02:47

    Thanks for your curiosity in Funding Advice.

  19. Harris 19 février 2019 à 01:41

    Take into account investments that supply instant annuities.